mon père cocu

Récit érotique écrit par lailatvx le 16-09-2010
Récit érotique lu 43084 fois
Catégorie Couple

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} p {mso-margin-top-alt:auto; margin-right:0cm; mso-margin-bottom-alt:auto; margin-left:0cm; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 19.3pt 70.85pt 18.0pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->

Bonjour, c'est la première fois que j'ose dévoiler une telle histoire, mais il était temps pour moi de la vider de mon cœur. Mon nom est Karim, et je suis marocain d'origine. J'ai 25 ans et je vis à Rabat depuis maintenant 7 ans avec mes parents et ma sœur Amal. Comme dans toute famille arabe, et surtout musulmane, c'est le père qui est meneur de jeu dans la famille. Et le mien, qui s'appelle Ali, est particulièrement sévère. Il exerçait sur moi et ma sœur un contrôle total sur nos sorties, nos allées et venues. Ma mère, Fatima, lui a toujours été fidèle voire soumise. Bref, une vraie famille ou le chef est le père et dans notre cas, notre père était souvent surnommé dans l'entourage comme un dictateur. Mais tout cela a changé il y a de cela plus d'un an.
Tout a commencé lorsqu'un soir de mai je revenais chez moi. J'étais avec quelques cousines et on a fêté l'anniversaire de l'une d'elles. Mon père était parti avec ma sœur pour un long week-end chez son frère Moussa, à Casablanca. Il était à peu près 21h30. Il faut dire que j'en ai abusé un peu, puisque mon père n'était pas là. De plus ma mère était un peu moins sévère sur nos sorties. Lorsque je rentrai, j'entendis des cris qui provenaient de la chambre du fond. J'avançai sur les pointes des pieds et je vis ma mère comme une chienne dans sa chambre avec un homme de race noire.
- Tiens salope, prends-le ce gros zob. Tu l'aimes ma pute. Hein? T'aimes ce gros zob de nègre, salope ! Hein? - Oh oui! Ah! Baise-moi. Fais de moi une vraie femme, je t'en supplie Moussa, baise-moi bien !
- Salope, et ton mari salope! Hein? Que va-t-il dire? - HAAA!!!! Oui frappe-moi le cul, dilate-le ! Mon mari est une pédale. Son zob ne fait pas le quart du tien, il me baise rarement et éjacule très vite !
J'étais complètement figé. Je n'arrivais pas à imaginer ce qui se passait. Mais cet homme m'envoûtait. Oui il était un vrai homme. Il faisait au moins 1m85 et bien musclé. Et lorsqu'il se retira de sa chatte, j'ai pu apercevoir son membre. C'était gigantesque!!! Ma mère suait. Je suis parti me réfugier dans ma chambre.
Le lendemain, je vis ma mère en robe de chambre, toute souriante. Elle était belle et semblait radieuse. D'ailleurs, avant d’épouser mon père, ma mère a reçu des dizaines d'offres de mariage, mais son père voulait qu'elle se marie avec mon père, qui était un riche commerçant à l'époque. Mais mon père n'avait pas la prestance de ma mère. Il était gros, avec un gros ventre. Il faisait à peine 1m70. Il ne savait que crier et quand il mangeait, il le faisait comme un porc. - Alors Karim, qu'est-ce que tu fais aujourd'hui?
- Rien maman. Je pensais étudier un peu pour préparer mon test de la semaine prochaine.
- Pourquoi tu ne vas pas étudier à la biblio avec ta cousine?
- Elle n'est pas disponible aujourd'hui.
- Pourquoi tu ne trouves pas alors quelqu'un d'autre?
- Pourquoi est-ce que tu tiens absolument à ce que je quitte la maison aujourd'hui?
- Surveille ta tonalité quand tu parles à ta mère et d'ailleurs tu n'a pas à me poser pourquoi je fais ci ou ça? - Serais-ce pour voir Moussa?
Je crus à ce moment là que ma mère allait s'effondrer en larmes. Elle me regarda mais sans bouger un cil. Elle semblait sur le point de s'effondrer. Puis elle reprit contrôle.
- Qu'est-ce que tu as vu au juste?
- Je t'ai vu comme une petite chienne soumise à lui et à sa queue en train de te faire défoncer comme une salope. Et t'y prenais plaisir.
- Vas-tu le raconter à ton père?
- Tout dépend de toi. Si tu me racontes les détails, je ne lui dirai rien. - Qu'est-ce que tu veux savoir?
- Pourquoi tu t'es abandonnée dans le bras de cette brute?
- Parce que c'est un vrai homme. Tu l'as vu, non? Il a une vraie musculature. Et puis....eh…
- Et puis quoi?
- Et puis il y a son pénis. Même au repos il fait deux fois la taille de ton père bandé.
- Combien mesure celui de papa?
- Tu veux vraiment le savoir?
- Oui...
- Il fait à peine 10 cm bandé.
- 10 seulement??!!
- Oui...Alors que Moussa fait 23 cm bien étiré...
- WOW!!!
- Et comment tu faisais pour endurer papa??
- HAHAHAHA!!! Je l'endurais, mais entre moi et toi je ne le sentais plus au fil des temps...
- Est-ce que c'est la première fois que tu trompais papa?
- Non, ça faisait quelques fois avec Moussa, mais...
- Mais quoi maman?
- Mais je l'ai trompé avec son frère qui est ton oncle...et c'était la première fois que je prenais plaisir avec une vraie queue. Il faisait 18 cm et sa queue était deux fois plus grosse que celle de ton père.
- Alors tu es vraiment une pute?
- Non, quand tu es une femme, tu as besoin d'un homme, d'un vrai...et ton père n'en est pas un.
- Est-ce que tu veux dire que la valeur d'un homme se mesure par la taille de son membre?
- Nous les femmes on attire les hommes avec nos hanches, nos culs, nos seins, et eux ils doivent avoir la vraie prestance d'un homme, une vraie queue pour nous mériter. Est-ce que tu vas dire ça à ton père maintenant que je me suis ouverte à toi??
- Tout dépend si j'aurai ma part dans cette histoire...

 


J'aime 86
16-09-2010 0 43084

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Settings

user-img