Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

Ma premiere fois

Récit lu 28435 fois

Ce qui est arrivé avec mon fils, a été la surprise de ma vie. Quand je me remémore les faits, je me rends compte que tout est de ma faute, bien que n’ayant jamais pensé à « ça ». C’était l’été dernier, le 20 juillet, pour être précise. Nous avions loué une petite caravane dans un camping, en bord de mer pour y passer deux semaines. Nous passions des moments très agréables dans ce camping, mais l’étroitesse de la caravane faisait que nous vivions tous deux dans une promiscuité évidente. Pour la nuit, nous défaisions la table pour la transformer en lit à deux places, c’était prévu pour, ce qui faisait que nous dormions côte à côte. Le soir, J’avais l’habitude de me déshabiller, devant lui, par la force des choses, tout en préservant ma pudeur. Si je me sentais gênée parfois, je ne le montrais pas. C’était mon fils, après tout ! Pour la nuit, je ne portais que nuisette et slip. Lui en boxer et torse nu. Une nuit, je me suis réveillée, ayant particulièrement chaud. Je me suis rendue compte qu’il avait roulé contre moi en dormant et c’est la raison pour laquelle j’avais chaud. J’ai tenté de m’écarter, mais j’avais quelque chose de dur appuyé sur ma cuisse. J’ai voulu savoir ce que c’était, j’ai mis la main et eus la surprise de toucher son sexe. Il avait une très forte érection, en plus. Sans le vouloir j’avais saisi le sexe de mon fils, et à pleine main. Je me suis rejetée sur le côté mais cet événement m’avait fortement troublée. Dans l’impossibilité de me rendormir, je ne cessais d’y penser et un grand émoi m’avait saisie. Je lui tournais le dos, essayant de m’écarter de lui le plus possible. Une soudaine chaleur m’envahit le ventre et je ne pus m’empêcher de plaquer une main dans mon entrejambe en appuyant très fort, comme pour contenir le feu qui en sortait. Au bout d’un moment je revins m’appuyer contre lui et de ce fait, je sentis son érection sur mon fessier. Je me mis à bouger doucement, me frottant à son sexe raidi. J’étais sevrée depuis si longtemps que j’étais prête à toutes les folies, car je sentais un homme à côté de moi et ce n’était pas mon fils, mais un homme !... Je sentais le plaisir monter en moi, mon ventre devenait un véritable volcan en fusion. A un moment il bougea et je restais immobile, savourant ce contact brûlant. Quelle ne fut pas ma surprise de sentir son bras m’enlacer. Il me serra contre lui. Je ne bougeais toujours pas, croyant qu’il avait fait cela dans son sommeil. Mais quand sa main se mit à me caresser la poitrine, je sus qu’il ne dormait plus. Brutalement je me collais à lui, sentant son sexe qui s’appuyait fortement contre mon derrière. Il m’obligea à me tourner vers lui, passa un bras sous mes épaules et de l’autre main, me saisissant la figure, il déposa ses lèvres sur les miennes. Sa main me lâcha et s’insinua entre mes cuisses et là, alors je m’ouvris complètement pour lui permettre d’atteindre ce dont il avait envie. Ma culotte devenait très gênante et je m’en débarrassais rapidement. La suite arriva tout naturellement. Je l’enlaçais à mon tour. Notre baiser fut interminable, ses caresses se précisèrent et alors je m’abandonnais complètement et il me posséda avec toute la tendresse possible et la fougue de son âge. J’étais emportée dans un tourbillon de bonheur, j’étais redevenue femme !! Nous sommes restés au lit toute la matinée et la plage nous a attendus longtemps !! Voilà mon histoire, et depuis tout va pour le mieux et comme il n’a plus de copine attitrée, il a décidé de se consacrer à moi. Je lui laisse, bien sûr, toute liberté et n’exige rien de lui. Je lui ai fait comprendre qu’il n’y avait aucun avenir dans cette relation, mais que pour le moment je vivais des moments heureux et merveilleux. Il veut rester auprès de moi, et m’a avoué qu’il était follement heureux et qu’il ferait son possible pour que cela dure le plus longtemps possible…. Voilà ma petite histoire, et cela m’a fait du bien de livrer cette confidence. (Je n’aimerais ne discuter de mon cas qu’avec des femmes car elles seront plus compréhensives, du moins je le crois, et cela peut aider dans certaines circonstances. Je n’ai aucun apriori envers les hommes mais je n’aime pas la grossièreté)

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

 

Récits / Histoires érotiques du même auteur