Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

Vicieuse Sabine

Récit lu 28228 fois

-Oh mon chéri, comme tu me caresses bien, vas-y, gratte bien à cet endroit, mouilles ton doigt dans ma chatte, gémit Sabine.
-Mais maman, ça fait deux fois que je te doigte, ton clitoris est tout rouge, répond Gilles.
-Tu sais que je me régale, t'arrête pas, fais moi jouir.

Sabine, jolie blonde de quarante deux ans, est allongée sur le lit, entièrement nue, jambes largement écartées. Gilles, âgé de dix-huit ans, a un genoux sur le lit, et un pied posé au sol. Ça fait demi heure qu'il caresse le
bouton de sa mère.
Sabine glisse une main entre les jambes de son fils. Elle écarte le slip, et lui sort ses attributs.
-Quelle belle queue tu as, dit-elle, le gland bien décalotté. Je vais te branler, tu vas voir comme tu seras bien mon chéri.

Gilles fait un bond sur le canapé.
“C'est quoi ce rêve à la con que j'ai fais, coucher avec
ma mère!”
Il va vite à la salle de bain se passer un coup d'eau fraiche sur le visage.
“Où est maman” se dit-il.
-Maman, maman, appelle Gilles, tu es là?
Pas de réponse. Il monte à l'étage.
La porte de la chambre est entre-ouverte. Et là, il découvre une scène ahurissante.
Sa mère est à genoux sur le lit, appuyée sur les mains, et se fait prendre en levrette par son fils ainé, Yann, âgé de vingt deux ans.
-Hahahahah, salaauud, dit-elle, hahahah, comme tu me niques. Tu as pas honte de faire ça à ta mère?, oui, vas-y mon chéri, je joui, oui, oui…
-C'est pas bon ça, hein man, un bon coup de queue. Tu sens comme je te baise. moi aussi je viens, ouawh…., que tu es bonne, maman, ha, oui..oui.
Yann se retire et vient se placer devant sa mère.
-Ouvre la bouche, dit-il.
Yann tient sa queue en main, et se branle au bord des lèvres de Sabine. Les jets de sperme giclent au fond de sa gorge. Elle suce le gland, pendant que Yann, par de lent va et vient, évacue les dernières gouttes. Sabine s'écroule sur le lit, les yeux fixés au plafond.

Derrière la porte, Gilles a carrément sorti son sexe de son
short, et se fait une petite gâterie.

-Qu'est-ce-que tu as Maman? demande Yann. Tu as pas aimé aujourd'hui.
-Oh si mon chéri, répond Sabine, tu es un amant merveilleux. Mais il faut arrêter cette relation. C'est pas bien. Rends toi compte si ton père et ta femme venaient à le savoir. Et ton frère Gilles? Il pourrait me faire chanter.
-Je te comprends maman, répond Yann. C'est toi qui décide. Quand à ma femme, je l'ai surprise au lit avec ma jeune voisine.
-Ah bon s'étonne Sabine, Carla est Lesbienne.
-Ben oui, une fois par semaine, elle se fait gouiner. Elle y est en ce moment.
-Et tu dis rien, demande Sabine.
-Elle est tellement heureuse. Je l'ai est vu une fois, en cachette. Si tu savais comme la voisine est vicieuse. Comme elle joue avec ma femme. Tu l'entendrais hurler de plaisir quand elle se fait doigter.
-Arrête, dit Sabine, tu m'excites, salaud.
-Tu aurais pas des pensées lesbiennes, poursuit Yann. Vicieuse va. Bon, je vais y aller.
-Tu m'embrasse pas? Demande-t-elle.
Il se retourne. Le baiser est torride.

La semaine suivante, Yann profite de l'absence de Carla pour passer voir sa mère. On sait jamais. Il arrive à la villa vers quinze heures.
Il rentre, et monte directement à la chambre de sa mère. Là, devant la porte entre ouverte, son frère.
D'un doigt devant la bouche, Gilles lui fait signe de ne pas faire de bruit.
Yann croit rêver.
Sabine et Carla sont toutes nues, étendues sur le lit.
Sabine a glissé deux doigts dans la fente de sa belle fille qui agite ses jambes, et ondule des hanches.
-Tu es une petite pute toi, dit Sabine. Tu te régales. Allez, vas-y, bouges ton cul. Sent comme je te chatte. Tu es pleine de mouille. Tu es en train de toute te salir, salope.
-Ah, ah, que c'est bon de se faire doigter comme ça. Branlez mon petit bouton aussi. S'il vous plaît. Ma petite chatte va jouir, oui..oui..oui encore, encore.

Yann prend son frère par l'épaule, et l'entraîne vers l'escalier. Arrivé au salon, ils entendent Carla hurler de plaisir, vaincue par sa belle mère.
Ils se regardent, et éclatent de rire.

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

 

Récits / Histoires érotiques du même auteur