Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

ma stagiaire a révélé la salope que je suis (part3)

Récit érotique lu 5108 fois

Cette fin de journée a la plage, m'avait tellement excitée que j'y repensais en permanence, sans oser déclarer mes envies à Amanda. Je faisais un effort pour que mes tenues soient plus aguichantes qu'à l'habitude, en ne venant plus au bureau talon haut, jupe courte, leggins, et chemisier négligemment déboutonné....

Le troisième jour, je portais un leggins noir brillant, un chemisier blanc, et une paire de botte a talons, vers 11h Amanda me demande de me joindre à elle pour le déjeuner en remerciement de ce stage. J’acceptai immédiatement, tout en espérant que ces colocataires seraient là pour m'accueillir.

A midi, je montais donc à ses cotés dans la voiture, âpres quelques centaines de mètres, elle me tendis un foulard en m'invitant à me couvrir les yeux, pour me faire une surprise.

Je m’exécutai immédiatement, Après quelques minutes de route, la voiture s'arrêta, elle me guida sur un trottoir et nous entrons dans se qui me semblait être un restaurant. Je l'entendais saluer plusieurs personnes et me présenter.

Elle me guida encore sur quelques mètres et m'invita à retirer le bandeau. Je découvrir un peu surprise une pièce sombre et vide. C’est alors qu'elle me déclara. Ce n’’est pas tout de s'habiller comme une salope, maintenant tu va devoir montrer que tu le mérite."

Elle frappa sur l'un des murs, 3 sexes d'hommes apparurent dans des trous. Amanda me demanda de les sucer.

Je m’agenouillai, saisi un sexe dans chaque main, le troisième dans la bouche, et m’efforçai d'être la plus salope, un des hommes éjacula rapidement me couvrant le front les cheveux de son foutre.

Les 2 autres firent de même âpres quelques minutes. J’avais donc le visage couvert de sperme, qui dégoulinait sur mon chemisier et mon leggins.

Amanda me félicita et me demanda de me relever. Alors que je m’essuyais le visage avec la main, Amanda me dis "inutile de t'essuyer, ce n'est que le début".

Elle m'invita à la suivre dans une autre pièce, et m'allongea sur un canapé rond, avant de crier "Messieurs elle est pour vous". A se moment je pris un peu peur en voyant une dizaine d'homme entrer dans la pièce et m'entourer, mais mon excitation pris le dessus.

Je branlais et suçait ces bites pendant de longues minutes, un des hommes me saisi et me retourna pour me prendre, ma seule réaction fut de crier "non ne déchire pas mon leggins" je n’avais pas fini ma phrase que celui-ci était entièrement déchiré à l’entre cuise et que le 1er homme s’engouffra sans ménagement dans ma chatte, il éjacula rapidement. Deux autres prirent sa place à tour de rôle, le sperme dégoulinait sur les cuisses.

Amanda qui nous observait depuis le début glissa ses doigts dans ma chatte avant de se lécher les doigts. En me relevant, je me tenais face à Amanda et ces hommes, le foutre dégoulinant de mon visage et entre mes cuisses.

Amanda me déclara sur un ton très naturel « t’es vraiment une salope, tu cachais bien ton jeu, mais il est l'heure de retourner au bureau" et elle m'embrassa à pleine bouche, avec ce mélange de salive et de foutre et se retourna.

Je restai un peu bête, avant de lui demander ou je pourrais prendre une douche. C’est alors qu'elle me tendit un rouleau d'essuie tout, en me disant que cela suffirait. Je m’essuyais l'entrecuisse, le visage, le chemisier, et le leggins au mieux.

Pendant ce temps elle sortait une mini jupe de son sac a main en me demandant de la porter en conservant mon leggins déchiré.

J'ai donc passé l'après-midi au bureau, les cheveux gluants, le chemisier maculé du sperme de ces hommes et la chatte à l'air. L’un des directeurs de la société qui passait dans notre bureau me fit remarquer une drôle d’odeur, cela m’excitait presque autant que le déjeuner, et faisait sourire Amanda.

En nous quittant en fin de journée, Amanda me félicita pour mon premier bukkake (je découvrais le mot), et me dis toujours avec son superbe sourire que l'on n'en resterait pas là.

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie