Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

MesFantames.net | Réctis érotiques, histoires coquines, récits x, histoires de sexe

La plus grande communauté d'histoire érotiques

Feeds

Ma première double (partie 3 et fin)

Récit érotique lu 7278 fois

enfin je me fais baiser, je me fais prendre, enfin j'ai une queue bien profondément plantée dans ma chatte, j'aime cette sensation d'être possédée, prise, remplie... Il va et vient, coulissant entre mes cuisses, me tenant par les hanches pour m'empaler totalement sur sa queue... Je suis dejà à la limite de l'orgasme au bout de quelques secondes, j'ai du mal à sucer Stéphane qui ne perd rien du spectacle, le regard brillant et la queue tendue... mais je le veux lu iaussi, je veux le sentir gicler lui aussi... Alors l'espace d'un isntant je ne réfléchis pas... je me redresse, faisant sortir Gilles de ma chatte et, montant sur le canapé, je viens m'empaler sur Stéphane... je descends sans coup férir sur sa queue tendue au maximum, elle m'envahit la chatte... hummm... j'avais déjà une queue à l'intérieur quelques secondes auparavant mais celle-ci est différente, plus courte, plus large, sa température est différente.... je l'aime aussi.... Gilles semble désappointé et surpris mais je tourne la tête, le regarde dans les yeux en lui tendant la main... il me tend la sienne, que je refuse : c'est sa queue que je veux prendre en main.. il comprend et s'approche... et là, je le guide vers moi, contre moi, entre mes fesses... il m'a dejà enculée, il sait que j'adore ça mais je crois qu'il ne s'attendait pas à ça ce soir.. moi non plus d'ailleurs mais là mon corps et mes sens réclament de l'absolu, du gigantesque, de la folie.... je le veux dans mon cul pendant que Stéphane sera dans ma chatte... Son gland est luisant de ma mouille, de ma chatte, je le pose entre mes fesses sur mon anus... je donne un léger coup de rein en arrière et le voila déjà enfoncé à moitié.. son gland large m'ouvre le cul, ça rentre tout seul tellement je suis excitée.... je ne bouge pas encore, Stéphane attend sagement, ayant compris ce qui se passait dans mon dos... Gilles pousse doucement, s'enfonce lentement entre mes fesses, le gland est entierement passé, puis sa queue, longue et dure, qui progresse, progresse encore... je retiens mon souffle, quelle sensation... comment ai-je pu vivre sans deux queues en permanence dans mes trous ??? C'est comme une vision divine, une révélation, un éclair dans ma tête... Gilles est tout entier dans mon cul, Stéphane entier dans ma chatte et, sans bouger, je sens l'orgasme qui monte, qui monte... Ma chatte et mon cul se contractent autour de leurs deux queues, ils ne bougent meme pas encore, et je jouis deja.... un orgasme qui me surprend par sa simplicité, sa force douce, sa rapidité... je crie mon plaisir, un cri sourd, profond et, haletante, je tombe dans les bras de Stéphane...

 quelques isntants à peine, je n'ai pas vraiment le temps de reprendre mes esprits, le plaisir est encore la, errant dans les replis de mon cerveau, et Gilles commence à faire de légers va et vients entre mes fesses... il glisse, coulisse, s'enfonce et ressort... je sens sa queue qui frotte celle de Stéphane, je devine quand leurs deux glands se croisent, mon dieu que c'est booooonnnn !!! c'est un émerveillement total, une surprise bouleversante, un plaisir incroyable, immense, continu qui envahit ma tête.... j'ai comme des éclairs devant les yeux, je n'ai plus de corps, je ne le sens plus, je ne sens que mes orifices et leurs queues qui me prennent, s'enfoncent, coulissent au plus profond de moi... La pression est dure pour mes deux hommes, je les sens parvenir difficilement à retenir leur plaisir mais ils résistent, enfoncant leurs queues à tour de rôle, comme deux pistons alternés, puis parfois en même temps, je me sens vide, totalement vide puis l'instant d'apres totalement remplie, comme si leurs queues remontaient jusque dans ma gorge.... j'ai le souffle coupé, je respire à peine, bruyamment quand j'y parviens, je ne gemis plus je râle maintenant à chaque fois qu'ils sont au fond de ma chatte et de mon cul... leurs mouvements s'accelerent, j'y crois à peine, je me demande comment mon corps résiste a ce traitement, malgré toute leur douceur.. j'ai le sentiment d'etre écartélée, j'ai la chatte beante et le cul grand ouvert, je me fais ramoner, limer en profondeur et mon dieu j'aime ça, j'adore ça je voudrais que ça dure éternellement.. l'impression que je vais jouir pendant les 80 prochaines années sans m'arrêter... Je parviens difficilement à gémir, je murmure des "oui" "allez y " plus fort", baisez-moi" je ne me reconnais plus.. je pensais être une fille chaude dans mon genre mais là je n'etais qu'une gamine, ce soir je deviens une femme, une vraie, une femelle accomplie, l'impression d'etre enfin "achevée", comme une oeuvre d'art qui attendait la dernière touche du maitre... leurs queues se font plus rapides, plus raides encore, cette fois je sens leurs couilles baloter entre mes cuisses, j'entends leurs cuisses claquer sur mes fesses, je me fais baiser fort et profondement, comme j'en avais toujours rêvé jusqu'alors, et la réalité est au-delà de mes fantasmes... j'adore ça, j'aime être baisée, enculée, défoncée, pilonnée, pinée de la sorte.. les mots les plus crus me viennent à la bouche, je leur dis de me traiter de salope, de me baiser à fond, de me défoncer toujours plus fort, plus vite mais eux restent doux et respectueux, ils répondent à mes envies, me traitent de salope, de chienne, mais je sais que c'est uniquement pour mon plaisir, ils ne le pensent pas... et je jouis à nouveau.... un orgasme qui monte progressivement, de façon quasi linéaire, je l'ai vu venir de loin mais il monte très haut avant d'éclater enfin, je donne des coups de reins comme une furie, m'empalant sur chaque queue à tour de role, je suis prise entre deux feux, je n'ai pas d'échappatoire, sauf jouir, jouir et jouir encore... je crie, je me demene et eux ne s'arretent pas, ils continuent au meme rythme, et l'orgasme ne retombe pas, il continue, grossit encore, et un deuxieme orgasme me prend immediatement apres le premier, encore plus fort, plus violent, je n'en reviens pas d'une telle jouissance, d'une telle puisssance, cela semble sans fin, je ne vois plus rien, rien que des eclairs dans ma tete, des tas d'eclairs, un véritable ouragan, une tempete force 8 et ils continuent, me baisent et m'enculent encore, je sens leurs queues gonfler encore, ils vont sans doute jouir à leur tour mais tiendrai-je encore ?? je n'arrive plus à respirer, je n'ai meme plus la force de me tenir, je suis pantelante, allongée sur Stéphane, le cul totalement offert, défoncé par la queue longue de Gilles, et empalée a fond sur Stéphane qui me soulève un peu pour me limer la chatte de plus en plus vite... Lo'rgasme n'en finit pas, il est encore et toujours la, je n'en peux plus de jouir, c'est incroyable, j'ignorais qu'on pouvait jouir aussi fort et aussi longtemps ils accélèrent, sans doute pour jouir enfin mais elur acccélération provoque encore une montée du plaisir et même si je ne m'en pensais pas capable, je jouis encore plus fort une troisieme fois, dans un rale bestial, je crois que je vais encore m'évanouir (comme la première fois ou Gilles m'a enculée) mais non je reste consciente, suffisamment pour sentir les tressaillements de leurs queues au fond de mon corps, je devine à leurs crispations et leurs rales qu'ils sont en train de gicler leur chaude semence au fond de leurs préservatifs, leurs mouvements de reins saccadés, forts, profonds m'arrachent des cris de plaisir, finissant enfin l'orgasme qui m'a secouée ces 10 dernières minutes.... Gille s'effondre sur moi, j'ai toujours leurs deux queues palpitantes au fond de ma chatte et de mon cul, je les sens tressaillir, se vidant des dernières giclées, et je gémis, je râle de plaisir... je n'en peux plus, je ne peux plus bouger... je n'en ai plus la force... et je m'endors, totalement epuisée.... je me suis réveillée plus tard dans la nuit, Gilles et Stéphane m'avaient couchée dans mon lit et chacun dormait à côté de moi, comme pour me protéger... je me suis lovée entre eux, en faisant attention de ne pas les réveilelr.. je n'avais pas envie qu'ils partent... je voulais rester entre eux toute la nuit, jusqu'au matin....

 

 

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

 

Récits / Histoires érotiques du même auteur