Chaude Veronica

Récit érotique écrit par mazaudier le 01-05-2012
Récit érotique lu 6965 fois
Catégorie Lesbiennes

Rémi, vingt six ans, et sa ravissante épouse Veronica, passent leur voyage de noces dans un chalet des Ménuires. Veronica est une sculpturale blonde de vingt deux ans, très convoitées dans son entourage. Ce soir, il y a une fête au chalet, et les jeunes mariés y sont gracieusement invités. Veronica est vêtue très sexy, jupe courte et petit haut à lacets. Vers vingt trois heures, Rémi se sent fatigué et monte se coucher, laissant seule sa jeune épouse continuer la soirée. Veronica danse, boit, se laisse draguer. Il n'est pas rare qu'une main se glisse entre les lacets pour saisir un sein, ou encore passer sous la jupe, et écarter le string. Pour éviter ces petits jeux érotiques, elle va au bar. Elle se fait accoster par une superbe créature brune, d'environ vingt cinq ans. -Bonsoir, je m'appelle Jennifer, est-ce-que ce voyage se passe bien ? -Bonsoir, répond Veronica, bof...un peu déçu, mon mari n'a pas trop assuré au lit. -Vous avez l'embarras du choix, poursuit Jenneifer, ça peut se rattraper. Il y toutes les tranches d'âges ce soir, jeune, vieux, des deux sexes. Voulez-vous que nous allions dans ma chambre discuter de tout ça autour d'une coupe de champagne. -Et vôtre mari, il n'est pas là? -Je suis célibataire, reprend Jennifer. -Dans ce cas, pourquoi pas...et puis tout ce bruit commence à me souler. Une fois dans la chambre, Veronica s'assied sur le lit. Jennifer sert deux coupes de champagne et la rejoint. Après deux gorgées, elle pose les verres sur la table de chevet. -Alors ma chère, dit-elle en prenant Veronica par l'épaule, dites moi tout. Veronica raconte sa nuit de noces ratée à cause d'un mari peu inspiré au lit. Jennifer sent la femme déçue, insatisfaite sexuellement. Sa main descend dans le dos de Veronica qui se cambre sous la caresse qui parcourt son échine. Elle sent une agréable chaleur au creux de son ventre, et ne résiste pas quand Jennifer la bascule sur le lit. La belle Jennifer se penche sur elle, lui frôle les lèvres dans un tendre baiser. Veronica saisit l'abondante chevelure brune. Les langues se défient. Jennifer va plus loin, sentant la jeune épouse prête à succomber. Elle dénoue les lacets du petit haut. Jaillit alors une magnifique paire de seins aux bouts énormes. C'est au tour de la jupe et du string. Veronica se retrouve entièrement nue dans les bras de Jennifer. Les mains vicieuses parcourent le corps offert de la belle blonde. -Mon dieu...mais qu'est-ce-que vous me faites....j'ai jamais fais ça...et mon mari.. -Il avait qu'à assuré, fait remarquer Jennifer. Tu veux que je joue un peu avec toi, ta fente est toute humide...tu aimes te faire gratter la chatte...elle est toute mouillée... -Mais c'est vôtre faute sie elle est toute mouillée...vous arrêtez pas de me la chatter. Jennifer passe à la vitesse supérieure. Une main caresse les seins, fait rouler les bout entre ses doigts, d'autres doigts ouvrent les lèvres intimes, pénètrent la chatte pleine de mouille. Elle décalotte le clitoris, et le doigte violemment. Veronica se dresse sur ses pieds pour mieus s'offrir aux vivieuses caresses. Elle se tord comme un ver, agrippe les draps, hurle de plaisir. -Oh oui...oh oui...vas-y...branle moi...fais moi jouir...oui...oui... -Tu te régales, petite pute...tu aimes te faire gouiner...tu es à moi cette nuit, ok? L'orgasme est terrible. Veronica est prise de violents spasmes. Des flots de cyprine et de liquide incolore s'échappent de sa chatte. Une vrai fontaine. -Oui, gémit Veronica, je suis à toi...tu feras ce que tu voudras... Veronica va se soumettre, subir les caprices pervers de Jennifer. Celle-ci, toujours habillée, rit aux éclats de voir sa victime jouir à maintes reprises. Veronica est à genoux, fesses cambrées, la tête enfouie dans les draps. Jennifer parcours ja fente avec le pouce, excite le clitoris, puis lui administre une magistrale fessée. -Oh oui....c'est bon de se faire fesser, gémit Veronica, trempe tes doigs...bien profond dans ma chatte...fais la couler cette salope...mets moi un doigte dans le petit trou aussi...oh putain...que c'est bon de sa faire gouiner...oh oui...oui.. Epuisée, Veronica regagne sa chambre, et se glisse sous les draps. Son mari dort comme un bébé. Le lendemain, Veronica trouve un prétexte pour rejoindre Jennifer dans sa chambre. Le baiser est sulfureux. -Alors ma chérie, dit Jennifer, bien dormi. -M'en parle pas, répond Veronica, j'avais tellement mal aux fesses. -Oh..pauvre trésor, sourit Jennifer, quitte ta culotte, montre moi ça. Veronica remonte sa jupe sur ses hanches, et ôte son string. Effectivement, ses fesses sont toute rouge. -En effet, dit Jennifer...mais ta chatte aussi est toute rouge...et ton petit bouton, oh la la...attend, je vais m'occuper de ça. Je vais te passer de la pommade. Là encore, Jennifer va profiter pleinement du corps de Veronica. Elle va la branler, lui doigter le clitoris entièrement décalotté, la faire hurler de plaisir. Et elle n'a pas encore passé la pommade...

J'aime 12
01-05-2012 0 6965

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par mazaudier

Settings