La tribue des femmes cannibales

Récit érotique écrit par minucien le 03-01-2014
Récit érotique lu 9928 fois
Catégorie Sadomazo

C'était un jour où je m'étais perdu dans une forêt africaine. Soudain une bonne dizaine de femmes guerrières de couleur noire me tomba dessus. De belles femmes africaines. Habillé de mini-jupe en peau d'animal. Elles m'ont complètement déshabillés. Elles m'attachèrent sur un grillage de bambous. J'avais les mains et jambes attachées en croix. Elles me transportèrent jusqu'à leur village. J'étais à poil devant toutes des femmes qui dansaient devant moi. Du reste ce fut une tribu uniquement composée de femmes. Il y en avaient une bonne trantaine. Les femmes dressaient debout la grillage de bambou où j'étais attaché. Je me retrouvais ainsi exposé nu devant des dizaines de femmes noires. Je ne savais pas encore quel sort elles me réservaient; mais j'étais déjà en train de bander. Mais je pense que ces femmes ne m'ont pas mi à poil sans raison. Je suis sur que ces salopes vont me faire des trucs de garces au sexe. Sûrement des tortures. J'étais blanc. Et un blanc à poil et attaché par des femmes noires d'une tribu africaine risque à tout les coup de se voir torturer la bite. Pour l'instant aucune ne me touchent. Elles dansent autour de moi. Mais soudain les danseuses s'approchent et m'effleurent tout le corps y compris mon sexe en érection et mes couilles. Et cela pendant une trentaine de secondes. Elles reculent et s'arrêtent de danser. Soudain une femme masquée avec des peintures blanches et rouges et qui portent plein d'objet de cultes autour du cou et des bras s'avance vers moi. Ce doit être la sorcière du village. Elle secoue une sorte de gris gris à la hauteur de mon sexe. Je pense qu'elles vont s' occuper de ma bite après ce rituel. Si ce sont des femmes cannibales, elles vont m'émasculer à tout les coups. La sorcière m'enduit sur le corps une sorte d'huile. La sorcière s'éloigne. Vient ensuite deux femmes. L'une me saisi le sexe pendant que l'autre me met ses doigts dans mon cul. Celle qui me tient le sexe commence par me le sucer. Le reste de la tribu continue de danser. Vient ensuite 6 autres femmes. Elles me mettent à l'horizontal et me pose par terre au milieu des autres femmes qui se jettent sur moi et se mettent tous à me tripoter et caresser tout le corps. J'ai des dizaines de mains qui me tripotent le sexe et les couilles. Je chope un orgasme et j'éjacule. Elles me secoue le sexe et mon sperme gicle dans tout les sens. Le reste de mon sperme, elles me l'étalent sur le ventre. Ensuite elles me redressent où je suis à nouveau exposé nu devant toutes les femmes. Je vois que certaines ont préparé une sorte de barbecue. Cette fois j'en suis sur; ce sont des femmes cannibales. Elles vont me castrer et me bouffer. Cela me fait bizarre d'être à poil en pleine nature devant autant de femmes. Mais ces femmes vont sûrement me couper le sexe en premier. Une des femmes s'approche de moi. Je là voit avec un couteau à la main. Elle me prend le sexe avec sa main et lève l'autre main le couteau en l'air en regardant les autres femmes de la tribu. Elle dit des choses dans une langue que je ne connais pas. Soudain elle regarde mon sexe l'allonge et d'un coup sec le coupe. Je hurle de douleur pendant que la femme brandi mon sexe coupé à la vue des femmes de toute la tribu qui jubilent, crient de joie de voir que ma bite a été coupée. Ensuite c'est autour de mes couilles. Elle me les coupe avec délicatesse. Et je re-hurle de douleur et les femmes de la tribu re-crie de joie quand elle voient celle qui vient de me les couper brandir mes couilles au vue de tous. Une autre femme vient vers mon émasculatrice lui prend mes organes génitaux et va ensuite les mettre sur le barbecue. Je ne sais pas si elles vont manger uniquement mes couilles et ma bite ou bien si elle vont me bouffer entièrement. Finalement je m'évanouis due à la douleur. Au réveil je me retrouve dans une infirmerie dans un hôpital de campagne. Une infirmière vient vers moi et me dit: - C'est moi qui vous ai retrouvé dans la forêt où vous étiez complètement nu. Je suis désolé mais vous avez été émasculé et castré. je lui répond: -Oui je sais ce sont des femmes d'une tribu qui m'ont fait cela. L'infirmière me répond: -J'ai bien pensé que vous avez été castré par la tribu des femmes cannibales. Elles sont friandes de sexe. Les sexes d'homme blanc sont leurs mets préféré. Vous avez été le suivant. On ne compte plus les hommes comme vous qui ont subit la loi de ces femmes cannibales.

J'aime 4
03-01-2014 0 9928

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Settings