Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

Mes premieres pipes

Récit lu 25757 fois

MES PREMIERES PIPES

Sur mes frères, tout simplement. Je m'explique…
 
Mes deux frères ont respectivement 2 et 3 ans de plus que moi. Je suis la “
petite ” soeur… A la maison, la nudité a toujours été naturelle. Et puisque
maman s'épilait, j'ai fait pareil à 14 ans. J'étais une mignonne petite
blonde, (ce que je suis toujours ! aujourd'hui à 18 ans), des yeux bleus,  avec
une petite poitrine, mais des seins biens ronds aux tétons qui pointent (ma
fierté…) , les longs cheveux blonds une jolie cambrure et des fesses rondes.  


Si chaque membre de la famille pouvait à l'occasion croiser un autre membre
tout nu, ce qui se passait dans les chambres était plus secret… Ainsi, nos
parents n'ont jamais su que mes frères et moi nous enfermions pour des séances
de masturbation qui pouvaient durer tout un après midi ! Chacun se branlait en
regardant les autres, et j'en garde un souvenir aussi ému qu'excitant en me
remémorant leurs gestes.
 
Est-ce anormal ? J'avais 17 ans, eux 18 et 19 ans… A ces âges là, les
histoires du sexe sont, me semble t-il, présentes dans les esprits. Mes frères
étaient vicieux. Ils avaient bien des petites copines, mais à part se laisser
tripoter, l'une d'entre-elle n'avait jamais touché une bite, l'autre le
branlait de temps en temps, mais pas plus. Des filles plus sages que moi,
puisque je faisais l'amour depuis quelques mois déjà. Alors puisqu'on se
disait toute notre vie sexuelle pendant nos séances, j'avais de la matière à
raconter. C'est ainsi que je me suis laissée toucher la 1ère fois. Puisqu'ils
ne baisaient pas, je les ai laissé me caresser et me toucher la chatte. Ils
ont pu plonger leurs doigts dedans pour en découvrir la douceur, et je leur ai
appris à bien branler une fille, comme j'aime. Je crois que je leur ai bien
rendu service à ce sujet, tellement j'ai rencontré d'hommes qui tripotent une
chatte comme un beefsteak ! N'était-ce pas le paradis, deux branleurs à
disposition à la maison ?
 
Un jour de sortie des parents, suite à un enregistrement secret du porno de
Canal+, nous voici tous les 3 devant la télévision à regarder le film. Je n'en
étais pas à mon 1er film X, loin de là… Et j'ai toujours été fasciné de voir
ces filles engloutir ces beaux sexes avant de les faire jouir. Ce jour là,
Alain me demande si je suce mon petit copain. Heuuu… non. Sorti du
missionnaire, nous ne sommes pas très inventifs en fait et je leur dis le
regretter. Bien évidemment, ces braves frérots sont volontaires ! Moi qui ne
les ai jamais touchés… C'est ainsi que j' ai fais non pas MA, mais MES
premières pipes, en suçant mes deux frères l'un après l'autre. Quel bonheur !
! ! Comment décrire autant de plaisir et de douceur de la part de bâtons qui
semblent si durs ? J'étais vraiment stupéfaite de trouver ça aussi génial. Il
est vrai que d'en sucer un pendant que l'autre me caressait devait aussi
ajouter à mon trouble…
 
Et VLAN ! Je n'ai rien compris du tout… Alain venait d'éjaculer. Je fus
tellement surprise à ce moment la que je me suis reculée en arrière et le
temps à semblé s'arrêter pendant que je regardais ce sperme sortir de sa queue
par saccades. Étonnant ! Résultat, j'en avais plein la figure et les cheveux.
Une photo polaroïd pour le souvenir, avec une bonne rigolade après pour se
remettre de cette aventure… Je garde toujours cette photo d'ailleurs. Et ceux
qui l'ont vue ne savent pas qui m'a éjaculé dessus  Bien sûr, Christophe
attendait, donc ce fût son tour, et cette fois, je prenais plus de temps à
goûter mon plaisir de sucer, en essayant de sentir les changements dans sa
queue suivant ce que je faisais, quand le lui caressais les couilles, lorsque
je le suçais fort ou pas, vite ou lentement etc. Et puis l'idée a germé… Et
si je le laissais éjaculer dans ma bouche ? Je m'y attendais cette fois. J'ai
donc tout avalé à chacune des saccades de son éjaculation, et je lui ai rendu
sa queue toute propre !
 
Les voilà mes premières pipes… juste un peu mal aux mâchoires, mais j'en suis
très fière !
 
Ensuite, plus tard… pourquoi s'arrêter alors que mon plaisir fut si intense ?
Sucer mon petit copain ne me donnait pas trop envie, il jouissait tout de
suite et ne voulait que rejoindre ses copains juste après. Je suis donc
devenue la suceuse de mes frères, toujours avec le même plaisir, tout en
affinant mes techniques. De la petite pipe rapide du matin aux longues pipes
savoureuses lors d'après-midi de tranquillité, j'étais aux anges ! Et comme
mes frères sont des garçons charmants, ils ont tenu à me rendre la pareille en
me léchant la chatte. C'est ainsi que pendant deux ans nous passions une bonne
partie de nos temps libre de cette façon. Et puis, et puis il y a eu la fac
pour l'un qui a du changer de ville, et l'autre tombait amoureux de sa copine,
et moi qui me sentais bien avec mon copain du moment aussi… Tout ça s'est donc
arrêté naturellement.
 
Aujourd'hui nous sommes tous les trois heureux de cette période. Ce sont des
garçons absolument charmants qui auront une bonne situation, je sais qu'ils
savent parfaitement branler et lécher une fille (un bon début, non ?) et mon
mec ne se lasse jamais de toutes les pipes que je peux lui faire tellement
j'adore ça.
 
Mais nous sommes toujours complices mes frères et moi. Plus de branlettes
ensemble, mais je sais tout à propos de leurs parties de jambes en l'air avec
leurs copines et je leur ai prêté une cassette que j'ai faite avec mon copain,
qu'ils puissent regarder la petite soeur baiser. Alain, lui, m'a montré des
photos de sa copine en train de le sucer. Christophe n'a que ses mots… Mais
les images viendront, j'en suis sûre  
 
En attendant, imaginez mon plaisir sur les plages naturistes à les regarder
près de leurs copines, à m'imaginer leur bouche en train de sucer leurs belles
queues que j'ai sous les yeux, à regarder furtivement leurs chattes en sachant
parfaitement comment elles se la font câliner…Voilà, l'histoire est finie. Sauf que… Ils ont bien vu sur la cassette que mon
petit trou aimait bien se faire prendre aussi…
 
Mais cette histoire la n'est pas encore écrite dans la réalité.

Peut-être pour leur mariage… Joli cadeau, non ?
 
N'oubliez jamais que cela doit rester des fantasmes …
Forcer un enfant au sexe dans la vie réelle mérite la prison !

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

 

Récits / Histoires érotiques du même auteur