Mes godes la douche et Aline

Récit érotique écrit par baiserjouir le 17-10-2015
Récit érotique lu 10233 fois
Catégorie Lesbiennes

Ma journée a été épuisante. Il faut dire que les boules de geisha que j'ai mises ce matin y sont pour quelque chose: j'ai du aller me soulager plusieurs fois aux toilettes. Malgré ça, ras le bol du patron jamais content, des clients râleurs. Ouf, je suis enfin chez moi. Je me laisse tomber sur la banquette. Les boules se rappellent à moi: j'enlève le string, passe main entre en mes cuisses, lentement pour être encore plus excitée. J'arrive vers mon minou: je contourne tout en passant sur les cuisses. Je me mets juste un moment un doigt sur le petit trou. Et enfin je touche mon clitoris qui n'en est pas à sa première jouissance de la journée. C'est agréable se sentir à la fois mon vagin rempli de ses boules, et mes doigts déjà humides sur mon bouton. Je m'allonge pour être plus relax. Ma jupe est remontée jusqu'à hauteur de mes seins. Je ferme les yeux: des fantasmes presque toujours les même. Je suis la proie de plusiers hommes à la fois qui m'attachent avant de me pénétrer dans tout mes orifices. L'effet est toujours le même je jouis en hurlant: tant pis pour les voisins. Ayant joui je reste un bon moment les yeux toujours fermés sans plus penser. 
Je me lève par obligation: faire la soupe. Ça n'est pas très long: vive le micro-onde. Je mange en vitesse pour aller me coucher. Je me déshabille pour être nue, comme d"habitude quand je me couche pour la nuit. Ma silhouette que reflète le miroir me donne des envies folles. Je sors mon attirail de la tablette de chevet pour aller prendre une douche bien chaude qui me détendra complètement. 
Le temps de faire couler l'eau chaude je me masse à peu près partout, sauf les pieds. Enfin l'eau est chaude. Je commence par me laver les cheveux, continue en me lavant le reste du corps. Je me rince et enfin j'ai envie de jouir à nouveau. Je passe une main entre mes jambes, me caresse depuis les genoux en remontant lentement, comme si quelqu'un d'autre me pelotait. Je fais plus qu'aller vers mon clitoris, je me dirige vers mon petit trou. J'y entre un doigt facilement: je le fait aller et venir. Un seul doigt n'est plus suffisant: j'en mets et deuxième puis une troisième. Je sens mon sexe mouillé. J'aurai pu commencer par là. 
Je prend le gode, l'enfuit de gel douchant, j'en mets également sur mon trou. Je rentre facilement mon "amant" à mi course. Ce n'est pas suffisant: je me mets à quatre pattes dans la baignoire. Enfin je me suis mis à fond le gode. J'entame des vas et viens qui me donnent un plaisir fou. 
Je me sens obliger de mettre mes doigts habituels sur mon bouton. Je me branle par devant et par derrière: quel délice. J'arrête tout un moment pour faire durer le plaisir: je sens dons mon cul cette présence étrangère qui me fait du bien. 
Que c'est bon de se branler, surtout quand on est seule dans la vie après le départ de son compagnon. 
Je reprends mes mouvements intimes: je jouis. Je garde le gode dans mon anus: il est bien fiché et ne risque pas de sortir. Je me relève pour mettre le jet sur mon minou. Je me "rince "bien le sexe ainsi. Bien rincer son sexe est primordial quand on veut se faire partir par le jet d'eau sur le clitoris et surtout c'est très excitant. 
Mon gode a des velléités de sortir. Je le retiens en l'enfonçant à fond. J'aime depuis ma première sodomie avoir le cul bien rempli. Je recommence les allers et venues dans mon anus. Pendant le même temps le jet d'eau chaude fait contracter ma chatte. Je jouis souvent ainsi. 
Je sors de la baignoire et enjambe ses bords. Le fait d'avoir les jambes écartées me donne une idée: pourquoi ne pas passer tout mon sexe sur le rebord, j'aurais de sensations nouvelles. Je trouve 
la bonne position: je passe toute la longueur de ma fente le long du rebord. Je sens encore un orgasme monter. Je me laisse aller complètement. Je jouis beaucoup. Il faut quand même que je me dépêche: j'avais oublié que mon ami Aline vient ce soir. 
Aline est une très jolie fille, avec comme disent les hommes se qu'il faut là où il faut. Elle a une morale bien à elle: être bi ne lui pose aucun problème, être toujours fagotée comme une fille des rues est normal. Nous nous connaissons depuis des années, bien avant mon divorce. Je connais tous ses besoins sexuels comme elle connaît les miens. Quand je vais lui raconter ce que j'ai fais en prenant une simple douche, elle voudra certainement faire comme moi. 
Je me mets vite une robe de chambre pour ne pas être nue devant elle sinon elle me ferait des avances. Je me trompe totalement, la preuve. Quand elle arrive, pour une fois assez bien vêtue, court évidemment, elle m'embrasse sur les joues comme toujours. Elle tient un petit paquet dans ses mains. Je pense aussitôt qu'elle me porte un cadeau. En un sens c'est vrai: elle ouvre le paquet qui contient des boules anales. Aline m'explique comment elle s'en sert, celles-ci sont pour moi. Sans autre forme de procès, elle se déshabille: ce n'est pas la première fois que je la vois ainsi: elle est vraiment sexy.
Elle s'installe à mes cotés, sort ses boules, se branle le clitoris sans complexe aucun. Elle m'en fait mouiller. Quand elle a suffisamment de cyprine, elle en prend entre ses doigts la met sur son petit trou:
- Regardes moi, bien: te feras pareil.
- Pas maintenant en tout cas !
- Si attend juste un peu pour bien voierce que je fais.
Je vais m'assoit juste en face d'elle sur une simple chaise pour la regarder. Je vois surtout sa moule bien ouverte, son cul qui commence à s'ouvrir devant un chapelet de boule de plus en plus grosses. Elle les rentre toutes: il y en a une douzaine. Jusqu'à présent elle ne fait rien de plus que je me fait avec mon gode: se mettre un objet dans l'anus. Il n'empêche qu'elle m'excite encore un peu plus Je ne vais pas quand même le lui dire. 
La véritable aventure commence quand Aline commence à sortir la première et plus grosse bille: je vois son anus qui commence s'ouvrir lentement avant que la bille sorte. Je vois que son sexe a les crispations de l'orgasme. Elle arrête un instant. Elle sort à nouveau une autre bille: son anus se dilate encore: elle jouit. Elle jouit à chaque passage de bille. 
A force d être excitée, je ne peux plus me retenir, tant pis pour ce qu'elle pensera: j'ai besoin me masturber. Elle m'arrête. 
- Pas comme ça, d'abord mets toi nue, j'aime de voir nue.
- Non je n'aime pas être nue devant toi.
- Est-ce que j'ai honte être nue moi ?
- C'est pas pareil. 
- Si c'est pareil: je te promet de ne pas te baiser
Je lui obéis. Et si elle me baise tant pis.
Elle me demande de la rejoindre sur la banquette. Je suis assise quand elle me demande d'écarter mes jambes au maximum. Elle me caresse les cuisses au passage: c'est plus fort qu'elle. Aline ne cherche que mon petit trou qui va avaler les billes neuves qu'elle a portées. Elle s'accroupit devant moi: elle n'hésite pas à détailler toute ma chatte:
- Tu as un beau et joli con, j'aimerai m'en occuper.
- Pas maintenant.
Elle ne s'attarde pas: elle prend de ma cyprine la met sur mon anus, et lentement rentre les billes. Je ne ressens qu'une excitation passagère. Elle me laisse ainsi:
- C'est dommage j'aurais pu te sucer en attendant;
- En attendant quoi ?
- Que tu le demandes.
- On verra après. 
Ce après lui laisse entrevoir une suite favorable. Pour arriver à son désir, il faut qu'elle me montre comment avoir du plaisir. Elle prend le bout qui tient les boules et commence à tirer. Quand elle aperçoit que mon anus se dilate elle ralenti volontairement. Je sens mon sphincter s'évaser. Un plaisir nouveau me fait chavirer. Et ça recommence à chaque sortie. Juste avant la fin je sens sur le clitoris la langue d'Aline qui vient me lécher. Cette langue et cette dernière bille me font jouir. A tel point que je me rend compte que la langue va quitter mon bouton, je pose mes main sur la tête d'Aline qui finalement à gagner son pari: me faire l'amour.
Nous passons cette nuit ensemble. Elle en est arriver à me faire aimer le 69 avec une autre fille. Je ne sais si je continuerai à la voir, en tout cas je ne regrette pas mon expérience.


J'aime 14
17-10-2015 0 10233

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par baiserjouir

Settings