Marie au bureau (saison 4)

Récit érotique écrit par marika342021 le 18-03-2021
Récit érotique lu 2004 fois
Catégorie Lesbiennes

 

Charlotte me sourit, je vais à sa rencontre pour la première fois…

Elle en est surprise et accueille mon sourire par le sien, rayonnant…

Je n’avais jamais vu de près ses yeux bleus pervenche…

Sa quarantaine est très agréable, je comprends ses prétendants…

 

-       Je suis surprise de vous rencontrer ici… Un lieu bien loin de nos palais régaliens…

-       Oh, oui… J’aime changer d’atmosphère, bouger, je me sens vivre ici, et ça me rappelle le bon temps…

-       Oui, vous avez raison… Vous êtes seule ?

-       Ce soir, oui… Vous aussi ?

-       Oui, je vous invite, j’étais au bar, on va prendre une bouteille de scotch…

-       Volontiers, venez, j’ai une table là-bas…

 

Elle me suit, on glisse sur la piste, puis on oblique vers le fond, meublé de tables et de canapés, en majorité occupés par la gente féminine…

 

-       C’est la première fois que je viens, je cherchais à bouger, discuter, j’aime la musique.

-       C’est super parfois… Nous ne nous sommes pas trop fréquentées, j’ai suivi votre ascension impressionnante…

-       J’ai eu de la chance… Oui… J’aime le Social… Je vous avais prise comme modèle, vous aussi, vous avez gravi les échelons…

-       Ah !... Le travail, et le panier de crabes… Ma chère il faut parfois y mettre le prix…

-       Ne m’en parlez pas, parfois j’ai honte de moi…

-       Nous ne sommes que de simples femmes, jouets de tous les désirs…

-       Oh, je le note… Mais c’est pour notre plaisir… Autant profiter de ce mère nature nous a donné…

-       Bien ! Je vous suis… Et là, vous papillonnez, vous n’avez pas d’attache ?

-       Non, libre et fière… Un divorce consommé, un amant attitré et des pulsions passagères…

-       Mon dieu !... L’amour nous fait faire des bêtises parfois…

-       L’amour ou le sexe ?

-       Les deux, chacun menant souvent à l’autre…

-       Je confirme… Et dans le sexe, vous choisissez lequel ?

-       Oh, je suis mon instinct, le moment, l’occasion… Chacun d’eux m’apporte son lot de jouissance, de consolation, chacun est enivrant, source de plaisirs, de tendresse…

-       On se tutoie ? Tu es directe, j’aime bien… J’ai eu des bas, avec les hommes, maris, amants, même mes enfants sont partis à l’autre bout de monde… J’en suis à me réfugier vers l’autre…

-       Ah, d’où cette boîte, étiquetée Femmes je vous aime…

-       Oh, je ne suis pas lesbienne, encore moins gouine, ou brouteuse de gazon… Je cherche des rencontres, des amitiés, saphiques ou pas, de la tendresse, être attirée et me sentir bien avec celle qui partage ces instants… Je n’ai jamais vécu avec une femme… Des passades, des amours, des voyages, du partage…

-       Je suis dans ton cas… Tu veux danser, je vois que les couples se forment…

-       Oui, cette partie du dancefloor nous est réservée…

 

Deux femmes s’embrassent sous notre nez…

Charlotte est sensuelle… Je sens son corps vibrer contre le mien… Les watts explosent, on se démène, on s’éclate, elle n’a pas honte d’exhiber ses formes…

Sa tenue la met en valeur, galbe ses hanches, elle tombe sa veste, chemisier en soie ouvert, seins libres…

La musique devient tendre, on se rejoint sur la piste…

 

-       Tu es très belle, Marie…

-       Toi aussi, Charlotte…

-       Je te plais ?

-       Beaucoup…

-       Je vais me laisser-aller contre toi, comme toujours ici… On est là pour ça.

-       Je ne dis pas non…

 

Nous sommes de la même taille et nos lèvres se joignent, nos corps se frôlent, se détendent, son ventre et ses seins épousent mes formes… Sa chaleur est tendresse…

Un genou se glisse entre mes cuisses…

 

-       Ouh… Tu es divine…

-       C’est bon ce moment… De la drague pure, un contact qui mène au désir…

-       Viens contre moi, n’aie aucune crainte, pas de piège, pas de faux-semblants… Regarde, les gestes s’enchaînent… Les esprits vagabondent, le désir est exprimé, acté, et les corps se dénudent…

 

Le couple de femmes, échange leurs premières caresses, les mains disparaissent, dans les chemisiers ouverts, les tops relevés, les cuisses dénudées, jupes et robes discrètement retroussées…

 

-       Elles vont aller s’allonger sur les canapés du fond, continuer leurs caresses, parfois être rejointes, partagées…

-       Je coule de désir…

-       Oh que c’est bon de se laisser séduire… On peut aller chez moi…

-       J’allais te proposer l’hôtel, j’ai un ado à la maison… Mais si ça ne te dérange pas…

-       Je vis seule, je ne vis pas avec mon ami, question de liberté…

 

Quelques minutes plus tard, nous sommes nues dans mon grand lit, et nous passons en revue les pages du kamasoutra lesbien…

Chacune donne son rythme, enchaîne les caresses…

Parties d’un soixante-neuf découverte, nous flirtons sans aucun complexe, étalées, offertes, rugissantes, aimantes, tendres, délurées, osant le meilleur, le secret, le tabou, mélangeant les styles, prenant le temps de jouir de nos orgasmes…

 

Nous venons de faire un ciseau, cuisses emboitées jusqu’à nos sexes épilés, les frottant l’un à l’autre pour générer nos pulsions…

J’ai explosé de plaisir en plaquant ma vulve contre la sienne… Plaisir infini de femme qui aime la femme…

Nous nous sommes léchées, sucées, masturbées, copiant l’une sur l’autre, répondant à ses caresses, feulant comme des lionnes échevelées…

 

-       Oh, oui… Doigte mon derrière… Masse mes seins, excite mon clito, je jouis encore, et encore dans tes bras…

-       Tu aimes la sodomie ?

-       J’adore me donner à certains amants, pour les récompenser… Je l’ai fait avec deux hommes, en sandwich, ils ont fini à genoux, investissant mes deux accès en même temps…

-       Tu as participé à des orgies ?

-       Oui, mon amant est… Particulier, exigeant, mais influent… J’ai voulu aller loin, vite, monter grâce à lui… Erreur, je paie depuis… Je n’en n’ai jamais parlé…A personne…

-       Oh, oui, fais-moi jouir ! Je te sens bien… On dirait un sexe qui pénètre dans mon anus, qui glisse, qui me prend…

-       C’est le but, moi aussi j’aime devenir leur chienne, être désarticulée sous leurs bites, me sentir une chose, poupée de chiffon, vide-couille, avilie, soumise, rabaissée, offerte…

-       Oh, que je t’aime… Viens… Embrasse-moi…

-       Tu restes ?

-       Si tu me veux…

 

Elle visite ma villa en peignoir, on se restaure sur le pouce…

La nuit est douce… Tour du jardin, piscine, câlins dans mon espace verdure…

Rentrées dans la chambre, nos peignoirs tombent, je sors mes jouets…

 

-       Oh, oui, j’adore, je ne les connais pas tous…

-       Rassure-toi, on va tous les essayer…

 

Elle met le feu aux poudres, essayant tous mes godes, en particulier Edgar, un maxi de 30 cm…

Elle s’en repait, écartelée sur le dos, je mixe les appareils, vagin et anus, mais c’est Edgar qui l’intéresse, lui sortant des sonorités de dingue, pendant une heure au moins, elle se soumet, se donne, vibre, crie, feule, s’arrête, puis me demande de continuer à la violer avec mes jouets sexuels…

Charlotte perd le contrôle, épuisée par ses efforts, par ses envolées, par ses orgasmes qui la vident de toute énergie…

Son anus reste ouvert, rougi, luisant de ses sucs et des miens…

Sa chatte, encore investie par un sex-toy connecté, réagit à mes impulsions…

Elle me sourit, tandis que je guide l’objet avec mon portable,

 

-       Oh, oui… Tu es divine… C’est la première fois que j’atteins ce niveau…

 

Je la transporte par mes ondes, mes vibrations, les contorsions de l’appareil logé dans son intimité qui reproduit et amplifie la présence d’un sexe mâle…

Je pousse le vice à enfiler son sosie en moi, pour que l’on puisse partager nos sensations…

 

-       Oh oui, explique-moi, laisse-moi te conduire au plaisir que je ressens, c’est dément !

-       Tiens, regarde les boutons, ils sont explicites… Et c’est en français…

 

Nous voici dans des positions affriolantes, en train de jouir ensemble, transportées par l’électronique, pilotant notre plaisir à loisir, provoquant nos orgasmes, sublimant cette soirée entre femmes…

On ajoute des caresses, d’autres jouets, des longs baisers, un partage complet et entier, sans complexe…

 

J’ai bien fait de connecter ma caméra…

 

Quand elle rejoint son monde, me laissant sans force, je prends un long bain…

Petit déjeune, et fais le point…

 

Charlotte est devenue mon amante… Elle m’a parlé, s’est confiée, épanchée, elle en a marre et va demander sa mise en retraite anticipée…

Elle ne m’a pas dit son nom, mais elle parlait de Victor… Leur rencontre, le partage du pouvoir, être adulée, Présidente de nombre d’associations, un agenda de folie, courtisée par tous les mâles, et quelques belles jeunes femmes aux dents longues…

 

-       Tu sais, c’est dur de tenir ce rang, se méfier de tout, et le pire, n’être qu’un jouet dans les mains des autres… Il m’a sautée, j’étais consentante et même demandeuse…

Maintenant, qu’il m’a installée, il continue, il se sert de moi… Il me vend, son bateau est un lupanar… J’ai couché avec la moitié des pontes de cette ville… Régates de pacotille, cabines aux draps de soie, les hommes font des folies, des accords, partagent leurs femmes ou leurs maîtresses… J’ai ouvert mes cuisses à des russes, des japonais, des gens de tous milieux, gouverner en eaux troubles…

-       Elles sont toujours très belles…

-       Oui, mais ma morale en a pris un coup… Livrée des nuits entières à des hommes… Je devais les contenter… Pire qu’une pute… J’ai des tailleurs Channel, des culottes en satin, des Louboutin, sacs Hermès, bijoux, je connais toutes les iles du Pacifique, de l’Atlantique, les meilleurs hôtels de la terre, déjeunant avec des acteurs, des actrices, des VIP… Mais je n’aime plus personne… Surtout pas moi… Fais attention à toi, tu as une belle vie… Si tu veux profiter, vas-y, mais ne rentre pas dans leur jeu. Garde une distance, reste toi-même, ne t’emballe pas comme je l’ai fait… Je suis une catin, une chienne perverse, je me suis donnée à tout le gratin… Mon mentor applaudissait des deux mains, signant ses contrats, devenant intouchable… Je savais qu’un jour cela devait s’arrêter… Je sais trop de choses… Si tu es là pour ça, dis-le-moi… Je ne connais plus personne de confiance… Je tombe dans tes bras, ce n’est pas anodin…

Je te cède la place avec plaisir… J’abandonne mon trône, je t’offre mes amants, mes conseillers, mes secrétaires prêts à tout pour venir dans mon lit…

Pour la première fois depuis longtemps, je viens de jouir vraiment… Toi, sans brillances, sans fastes, simple et un peu naïve, mais si réelle, si sensuelle, je viens de tomber amoureuse… Oh je sais… C’est frais, un coup de cul… Baise téléguidée…

Mais bon… Je suis sans illusions…

-       J’ai découvert ta force… Tu as foncé dans le tas… Oui, je vais te remplacer sans doute. Mais à mes conditions… Tu m’as guidée… Je prendrai ce dont j’ai envie, c’est tout… Eclaire-moi si tu le peux, si tu le veux, guide-moi… Tu pourrais rester mon amie dans l’ombre… Tu m’as émue… Tu es loin de ce que je pensais… Je ne veux pas te faire de mal… Mais tu t’offres, oui, j’ai été pilotée jusque à toi… Je l’ai fait sans machiavélisme, me servant au passage, vibrant sous des performances hors normes… je vais sans doute continuer, à ma façon…

-       Je pars pour un tour du monde… Seule… Libre… Je ne veux aucun contact, aucun deal, aucun remord… Je veux tirer un trait, oublier…

-       Je t’envie…

-       Viens… Prends des vacances, accompagne-moi dans les îles du Pacifique… Attends la rentrée pour te faire dévorer par les loups… Cela te donnera des forces, aussi…

 

Quand il m’appelle, je lui dis que j’ai réussi…

Elle va s’en aller, pas besoin de faire de scandale, de photos, tout se passera pendant les vacances qui approchent… Il veut me voir…

 

-       Tu es géniale toi… Je ne sais pas comment…

-       Je veux sa place, 5 ans… Un bail, un seul… Et juste entre toi et moi… Pour Charlotte c’est d’accord. Elle démissionne pour raison de santé… Elle ne veut plus te revoir. Pour le reste de tes manigances, j’ai une idée…

-       Parfait… Elle a traîné dans tous les bouges et les lits de la région… Pute de haut vol… Son cul c’est tout ce qui lui reste… Mais il faut faire vite, il est usé…

-       Je l’ai trouvé adorable pourtant…

-       Oh, les femmes ! Mystère de la nature !

 

Charlotte est cassée… J’ai accepté… Deux mois de rêve…

Elle revit depuis notre rencontre…

Elle habite chez moi ces quelques semaines…

C’est une autre femme… Gentille, elle fait tout ici… Cuisine, ménage, entretient… Elle ne veut pas de femme de ménage… Elle a peur… Je souris…

Elle est amoureuse de moi… Sensation étrange qu’une femme supplante mon Paul…

Il l’a trouvée à son goût…

 

-       Pas touche Paul… Passe arroser mes plantes… Deux mois c’est vite passé…

-       Envoie-moi des photos…

 

FIN de la saison 4

 

Marika342021

mars 2021


J'aime 5
18-03-2021 0 2004

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par marika342021

Settings