Amour de vieillesse

Récit érotique écrit le 30-12-2023
Récit érotique lu 687 fois
Catégorie Partouzes-Orgies

J'ai 78 ans et je suis veuve - je suis une Femme d'un tout petit gabarit avec mes petits seins ( taille B ) et mes fesses bien conservées pour mon âge grâce à la marche que je pratique chaque jour - je suis ce que l'on appelle - malgré mon âge - une Femme Enfant - Je m'habille souvent dans du 16 ans - je pèse le poids d'une crevette avec mes 49 kg pour mes 1m56 - je pense être jolie avec mes cheveux blonds mi-long et mes petites lunettes - je suis coquette et je porte toujours des tenues assez légères aux dires des autres "vieilles " de la Commune.


C'était Fin juillet - je faisais faire des travaux dans ma maison - Les ouvriers - 3 Hommes et une Femme - refaisaient les fenêtres - la salle de bain et l'isolation extérieure


Les 3 Hommes avaient entre 27 et 35 ans et ils étaient assez costauds alors que la Femme ( 23/24 ans ) était aussi grande que les Hommes avec des belles formes harmonieuses et avec un joli minois


Les travaux devaient durer une quinzaine de jours et pour faire plaisir à "mes" ouvriers - je les gardais à manger le midi - j'aimais ce petit moment de convivialité que je leur offrais et surtout - je profitais du plaisir d'avoir quelqu'un à ma table


Étant veuve depuis plus de 20 ans - je n'avais jamais eu d'autres Hommes dans ma vie ni dans mon lit et pourtant - je fantasmais souvent que quelqu'un me touche et la venue de ces ouvriers me mettait dans tous mes états lorsque je les voyais déambuler en sueur dans la maison


Après avoir mal dormi pendant un jour ou deux - j'ai décidé qu'ils ne partiraient pas sans que l'un d'eux me fasse l'amour - c'étais sûrement une folie - mais cela me tiraillait depuis trop longtemps et l'occasion ne se représenterait pas de si tôt


Sachant qu'ils circulaient en permanence dans l'ensemble de la maison - j'ai commencée par laisser traîner des petites culottes sur mon lit ou dans la salle de bain - j'avais choisi les plus petites et les plus sexy que j'avais commandés sur le Net - au début j'en mettais des propres puis celles que j'avais portées la veille et je remarquais qu'elles intéressaient quelqu'un sans que je sache qui - puis je suis passée aux selfies que je faisais de moi en petites tenues que j'imprimais et que je laissais volontairement traîner un peu partout


Le matin - je leur offrais le café sur la table en verre transparente de la cuisine - Je m'arrangeais pour porter un léger peignoir en soie très ras des fesses avec rien dessous - Lorsque je m'asseyais autour de la table - mon petit vêtement s'ouvrait souvent et je savais que j'exhibais le haut de mes cuisses - j'étais à la limite de l'excitation en voyant leurs regards qui se posaient discrètement sur moi - Je savais qu'ils pouvaient parfois entrevoir mon sexe couvert d'un léger duvet - j'aimais bien et je me montrais de plus en plus hardie chaque jour


Depuis que j'avais commencé mon "petit" jeu de séduction - les 3 Hommes avaient changé de comportement - chacun d'eux trouvait toujours une opportunité pour me frôler ou d'être dans la même pièce que moi dans l'espoir d'en voir toujours un peu plus - ils étaient gentils avec moi - trouvant toujours l'occasion de me complimenter autant sur ma cuisine que sur ma tenue du jour - je me sentais désirable et je compris très vite que j'étais désirée


La nuit - en me couchant - je ne pouvais m'empêcher de me caresser en pensant à eux - pas un en particulier - mes pensées passaient de l'un à l'autre pendant que je me cajolais

Les jours passaient et je devenais de plus en plus audacieuse


Aujourd'hui - je portais une robe rose à fleurs et à fines bretelles sexy et très courte qui a un joli décolleté - elle est ample et légère - J’avais l’impression d’être nue tout en étant habillée - j'avais opté comme sous-vêtement une petite culotte assortie à la couleur de ma robe


Les travaux tirant sur la fin - ce jour-là - ils n'étaient venus qu'à deux pour faire quelques finitions


Toute la matinée - je n'arrêtais pas de tourner autour d'eux - vers midi - l'un des deux dus partir sur un autre chantier et c'est mon "préféré" qui resta à la maison


Comme d'habitude - je l'ai gardé pour manger - il me parla des travaux et surtout de leur cliente ( moi ) - très sympa - il me faisait du gringue et je minaudais avec lui


Vers 13H30 - il reprit le travail et me proposa de venir voir son avancement - pour cela il fallait que je monte avec lui - Pour y accéder - il fallait prendre une échelle pour monter dans les combles


Au pied de l'échelle - il me proposa de passer la première et je savais pourquoi - il aurait une magnifique vue sous ma robe - voulant bien satisfaire son petit vice - je suis montée dans les combles en sachant pertinemment qu'il allait se rincer l'oeil - une fois arrivée - l'ouvrier me dit :


- Madame - vous êtes bien foutue

- Je vous remercie - vous êtes gentil

- Et de jolies jambes

- Vous êtes un petit coquin vous

- Oui - j'avoue que je suis un peu voyeur

- Alors j'espère que vous en avez bien profité 

et il reprit sa posture d'ouvrier - Je fus totalement surprise et déçue car j'étais prête à aller plus loin avec lui - En redescendant - lui le premier - j'ai regretté d'avoir mis une culotte ce jour-là - l'issue aurait été peut-être différente


De nouveau les jours passèrent - puis arriva la veille de fin de chantier - Je ne savais plus que faire pour arriver à mes fins - J'avais choisie de m'habiller d'une nouvelle petite robe courte couleur tabac que je venais d'acheter se boutonnant intégralement sur le devant et un ensemble de lingerie blanche composé d'un soutien-gorge ouvert et d'une petite culotte Tanga fendu - on ne savait jamais !!


Seuls les hommes étaient présents - la Jeune Femme ne devait revenir que le lendemain pour les ultimes finitions et surtout pour la facture


Le midi en sortant de table - J'ai fait semblant de trébucher sur le sol de la cuisine et de me tordre la cheville en espérant retenir l'attention de mon ouvrier préféré - ce que je n'avais pas prévue c'est que j'avais 3 chevaliers servant à la maison


Ils se levèrent tous dans un bel ensemble - s'approchèrent de moi pour prendre des nouvelles et me prirent dans leurs bras costauds pour me monter dans ma chambre

 

Ils m'allongèrent en mettant des oreillers dans mon dos - ils se placèrent de chaque côté


Je me rendais compte que vu la petite taille de ma robe et du peu de boutons attachés - ils avaient dû bien profiter de ma lingerie et cela ne s'arrangea pas lorsqu'ils m'ont mise en place sur mon lit


Au lieu d'un seul - je me retrouvais avec 3 Hommes autour de moi et en les regardant - je savais qu'ils n'étaient pas insensibles aux charmes que je leur offrais


Le plus âgé entreprit de me relever la jambe en la repliant puis commença à me masser doucement la cheville - ma petite robe s'ouvrit encore un peu plus leur offrant - cette fois - la vision intégrale de mon petit slip fendu


J'ai eu - à ce moment-là - une hésitation et un peu de honte d'avoir mis cette culotte si particulière aujourd'hui et de l'exhiber devant eux - j'étais prise à mon propre piège

Le plus jeune prit l'initiative


- Il ne faut pas que vous restiez dans cette tenue - cela va froisser votre robe


et il défit les quelques boutons fermant encore ma robe - il l'ouvrit et me releva légèrement - il la fit passer dans mon dos et me l'enleva totalement - je me suis retrouvée en soutif et culotte entre leurs bras - j'étais à leur merci et ma chaleur interne monta en flèche


- Votre culotte vous va à merveille - vous êtes très belle dedans


- Merci


Des mains commencèrent par remonter à l'intérieur de mes cuisses - d'autres se posèrent sur mes seins et d'autres sur mon nombril - elles étaient chaudes - Malgré leurs mains rugueuses - ils m'enveloppaient dans un coton de douceur ou je perdais tout contrôle 


Moi qui n'avais jamais fait l'amour qu'avec mon Mari pendant presque 40 ans - me retrouver dans cette situation après tant de d'années me fit trembler et ils s'en aperçurent - Mon préféré - tout en me caressant un sein - m'embrassa tendrement en me rassurant


Ils me caressaient maintenant sans retenue - toutes les parties de mon corps y passèrent - ils me mettaient en feu - puis on me présenta un sexe que je pris immédiatement en bouche - un des 3 m'écarta les cuisses - ma culotte fendue s'ouvrit comme une fleur leur offrant une vision totalement impudique de mon sexe trempé


Le plus âgé posa sa bouche entre mes cuisses offertes - s'il savait ce que j'en avais rêvée de cette caresse - il me lécha le clitoris en l'aspirant et glissa sa langue entre mes grandes lèvres humides et chercha l'entrée de mon vagin - Le troisième me prit la main et la posa sur son sexe pour que je le caresse


De toute ma vie - je n'avais jamais - même dans mes fantasmes de Femmes - imaginer une telle situation - me retrouver dans les bras de 3 Hommes qui s'apprêtaient à me faire l'amour - je devais être folle d'offrir mon corps et mon intimité à ces Hommes que je ne connaissais à peine


Ils me prirent chacun leur tour - je hurlais de plaisir des ho oui !! ou des encore !!


Cela dura un bon moment ou tout mon corps n'était plus qu'un brasier incandescent


Puis pendant un moment de "calme" - j'ai demandé si personne n'avait soif - ils me répondirent tous en cœur qu'ils aimeraient bien boire quelque chose de frais - nous sommes donc tous descendus à la cuisine - ils étaient nus et moi toujours en slip - je faisais le service en me rendant compte que je n'avais jamais offert à mon Mari ce genre de comportement - et là - pourtant je le faisais avec plaisir et sans aucune honte ni pudeur - j'aimais m'exhiber devant eux - je remarquais que mon "préféré" était toujours en érection


- Vous êtes vraiment chouette

- Je vous remercie

- Vous êtes vraiment bandante - les Hommes ne doivent pas s'ennuyer avec vous

- Vous savez - je vais vous confier - depuis le décès de mon Mari - vous êtes les premiers Hommes qui m'aient touché et avec qui je fais l'amour et honnêtement - je ne pensais pas le faire avec 3 Hommes en même temps

- Ben !! - vous vous lâchez bien en tout cas - vous avez un cul d'enfer

- J'ai bien vu - Il vous plait vraiment mon petit cul ?

- Oui - vous savez - j'aimerais bien le satisfaire - Avez-vous déjà essayer ?

- Non - mon Mari était assez traditionnel

- Mais aimeriez-vous essayer ?

- Je ne sais pas - je ne connais pas

- Mais vous aimeriez essayer avec nous

- Pourquoi pas - mais il faut que vous soyez patients et tendres - j'ai un peu peur d'avoir mal

- Hein !! les gars - nous serons doux

- Oui oui


Les verres étant presque vides - ils se levèrent et m'entourent - je pris à nouveau conscience de ma petite taille face à ces géants qui maintenant étaient tous en érection


Ils commencèrent à me caresser au milieu de la cuisine - un m'enleva ma culotte - ils me pelotèrent partout - mes seins et mon entrejambe étaient mis à l'honneur - ils voulurent m'amener dans le salon - mais je refusais - car beaucoup de monde pouvait passer devant mes fenêtres - alors ils me remontèrent dans la chambre et me rallongèrent sur le lit - ils m'entourent à nouveau et repartirent à la conquête de mon corps


Ils étaient fermes et doux leurs gestes étaient parfaits - Ils savaient exactement effleurer, caresser, pénétrer, titiller, jouer, donner, exciter, provoquer le désir et le plaisir


Des doigts se glissèrent partout en moi - des bouches me mangèrent les seins et le clitoris - ils étaient insatiables - cette fois - je ne suis pas restée passive et c'est moi qui suis parti à la recherche d'un sexe à sucer ou à caresser


Après m'avoir mise en feu - ils me mirent à quatre pattes - un passa derrière moi - me prit par les hanches et me pénétra - un autre se plaça de nouveau devant moi et m'offrit son sexe que j'ai avalé d'un coup

Celui qui me pénétrait me glissa doucement un doigt dans l'anus - arrêtant ma fellation - je lui dis :


- Une fois de plus - Soyez doux s'il vous plait - je n'ai jamais fait çà par là

- Ne vous inquiétez pas - je le serai


Et pendant qu'il était dans mon sexe - il faisait des va-et-vient avec son doigt dans mon petit anus que j'offrais pour la première fois de ma vie - je ressentais une telle excitation d'être prise par mes deux trous en même temps - la douleur fut légère tant il était doux et son doigt disparu totalement entre mes fesses


il le fit tourner comme pour l'ouvrir - je n'avais pas mal - Il sortit de moi - il présenta son sexe à ma petite entrée et plaça son gland en poussant délicatement


Doucement - il passa la première barrière et son sexe entra en moi - ce que je ressentis fut quelque chose de prodigieux - je sentais une pression au creux de mes reins que je ne connaissais pas - mes terminaisons nerveuses s'affolaient au point que j'ai faillie mordre le sexe que j'avais en bouche - c'était incroyablement bon


Je ne jouerais pas les prudes en disant que je n'avais jamais vu cela - car j'avais déjà regardé des films porno ou des Femmes se faisaient sodomiser - mais jamais - je n'aurais cru que cela m'arriverait un jour chez moi et dans les bras de 3 Hommes


Ils me pilonnait à fond car je sentais son ventre battre contre mes fesses - je n'en revenais pas de mon audace et surtout du plaisir que je prenais en me faisant prend de la sorte


À un moment - il sortit de moi et immédiatement son collègue prit sa place - il passa sur le côté et me présenta son sexe que je pris entre mes lèvres et au fond de ma bouche - puis le second fut remplacé par le troisième avec le même scénario - sans bien m'en rendre compte - je venais de sucer 3 sexes qui sortait directement de mon anus et malgré cela je n'en étais pas dégoûtée


- Cela vous a plu ?

- Énormément - mais vous êtes particulièrement vicieux

- Vous trouvez ?

- Oui - Vous m'avez donné vos sexes à sucer alors qu'ils sortaient de mon cul ?

- Cette caresse est réservée qu'aux belles Femmes

- Vous êtes un fieffé menteur - dites plutôt que cela est un fantasme d'Hommes

- Oui - j'avoue - car peu de Femmes l'acceptent


- Vous êtes des Cochons - mais je ne vous en veux pas - vous me faites découvrir tant de choses que je ne pouvais même pas imaginer


Ils se sont pendant des heures relayés sur moi et en moi - J'en chevauchais un qu'il me sodomisait durant que j'en suçais un autre et branlais le troisième - Ils m'ont éjaculé dans tous mes orifices et j'ai avalé toute leur semence


En quelques heures - je n'avais jamais autant écarté les cuisses et jamais on ne m'avait jamais écartée les fesses pour me les prendre - je n'aurais crue que l'on pouvait jouir du "cul"


J'ai fait des choses que je n'avais jamais faites ni imaginées en 78 ans et pourtant je ne me prenais pas pour une "salope" - je venais de me découvrir demandeuse d'amour sur le tard et que ma première expérience se fasse avec 3 Hommes me réjouissait


Me laissant totalement nue - fourbue et pleine de courbatures sur le lit - l'heure de la "débauche" est arrivée - ils se sont rhabillés avec regret


Après m'avoir caressé une dernière fois - ils sont descendus pour ranger leur matériel car ils devaient partir et rentrer chez eux ( et peut-être retrouver leurs Femmes ) - Malgré ma fatigue je me suis levée - j'ai enfilé un peignoir léger et je les ai suivies pour les accompagner et les remercier puisque normalement je ne devais plus jamais les revoir


- Merci Messieurs - pour les travaux et surtout pour le plaisir que vous m'avez donné


- C'est nous qui vous remercions - si toutes nos clientes étaient comme vous - le métier serait un vrai régal

 

Et c'est sur ces derniers mots qu'ils m'embrassèrent tous en y rajoutant une caresse intime pour me dire au revoir - qu'ils sont remontés dans leur véhicule et qu'ils sont partis en me faisant de grands signes d'adieu

Une fois seule - j'étais en plein désarroi - Je ne pouvais admettre que je ne les reverrais plus après ces heures de sexe totalement débridées qu'ils m'avaient offert


Je ne pouvais compter le nombre de fois où ils avaient comblé mes orifices - combien fois j'avais avalé leur sperme - compter le nombre de fois où j'avais jouie entre leurs bras virils - j’ai aimé les sentir envahir mon corps - investir tout à la fois mon ventre, mes reins et ma bouche


J'avais les seins - le sexe et l'anus en feu - j'étais ouverte et brûlante - J'aurais dû être effrayée par ce que je venais de faire - mais lorsque je repensais à ces 3 sexes raides et puissants - des ondes de plaisirs déferlèrent de nouveau dans mon bas ventre


Ils venaient de me rendre mon estime de me voir encore belle et désirable à 78 ans - Je rattrapais un peu de mon retard et je pris la décision que je ne comptais pas m'arrêter à cette seule expérience 

 

 


J'aime 15
30-12-2023 0 687

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Settings