Séverine soumise à sa belle fille (1)

Récit érotique écrit par mazaudier le 24-09-2015
Récit érotique lu 22807 fois
Catégorie Couple

 

Ce soir, dans le parc de la mairie, une médaille du mérite est remise à Lucien, cinquante ans,  président du club de foot local, pour service rendu.

Séverine, son épouse, est d’une beauté à couper le souffle malgré ses quarante deux ans. Elle est vêtue d’une courte jupe, et d’un petit haut.

Rémi, leur fils de vingt deux ans, joueur de l’équipe, marié depuis peu avec Clara, une belle et jeune métisse, assiste à la soirée avec une soixantaine de convives.

En femme de l’ex président, Séverine circule de groupes en groupes, serre des mains.

Clara, sa belle fille ne la lâche pas d’une semelle.

 

-Alors ma chérie, dit Séverine, belle soirée n’est-ce pas ?

-Super, belle maman…puis vous êtes tellement belle, tellement  rayonnante. Tous les hommes n’ont d’yeux que pour vous.

-Je sais, heureusement que je suis fidèle, que j’aime mon mari. Mais toi aussi Clara, tu es belle.

 

Pendant le traditionnel discours, Séverine se tient au dernier rang, quand soudain, elle sent une main se glisser sous sa mini- jupe. Elle ne dit rien, ne voulant pas se faire remarquer. Mieux, elle écarte légèrement les jambes pour faciliter le passage, comme si elle reconnaissait l’intrus. La main continue sa progression. Un doigt écarte la petite culotte, caresse la fente, excite le clitoris, puis pénètre la chatte. Séverine pousse un souffle de plaisir, puis se retourne

 

-Marc, dit-elle surprise,  mais tu es fou…qu’est- ce- que tu me fais salaud ?

-Quand je te vois si belle, je ne peux pas  résister,  j’ai tellement envie de toi.

-Mais enfin Marc, répond-elle en le tirant à l’écart, tu m’as baisée tout l’après midi.

-Mais je te veux encore, ajoute-t-il, rejoins moi derrière la haie.

-Pas ce soir, dit-elle en le repoussant, ton frère est là, imagine s’il s’aperçoit de quelque chose.

 

Marc est le frère ainé de Lucien. Cela fait maintenant deux ans que Séverine à eu une aventure avec lui. Depuis le soir ou Lucien, son époux, lui a demandé de raccompagner son épouse chez elle. Ce soir la, ils avaient vécue une relation sulfureuse. A tel point que Séverine avait tenu à le revoir.

Ce soir,  entre arrêt au buffet, et présentations, elle ne peut s’empêcher de chercher son amant. Elle aperçoit sa tête à travers les buissons. Elle ne peut résister à l’envie de le rejoindre.

C’est ce qu’elle décide, et rejoint Marc derrière la haie…

Clara, à l’affut d’une info, attend un instant, et suit discrètement sa belle mère. Elle approche de la haie quand elle entend parler.

 

-Non Marc, s’il te plait, ne me m’est pas toute nue, on pourrait nous surprendre.

-Tu sais que j’aime te voir comme ça, tu es si belle…tu sens ma bite entre tes cuisses.

-Vas-y salaud, profites-en, régale toi…enfile moi, tu sais que j’aime ça…oh oui…oui…

 

Séverine est assise sur Marc, jambes écartées, empalée sur sa grosse queue. Elle se tord sur le pieu qui la fouille, se caresse les seins durcit par le désir. Elle atteint l’orgasme à même temps que son amant éjacule dans sa chatte.

 

-Ah…ah…enfoiré, c’est chaud… tu es en train de me remplir…ma chatte est pleine de jus…

 

Séverine se retourne, enfourche son vicieux partenaire, lui prend tendrement les lèvres.

 

-Dommage que je n’ai pas le temps, J’aurai bien un coup de queue dans le cul, souffle-telle.

-Comme tu veux ma chérie, sourit Marc…ou tu me tailles une pipe si tu veux…je sais que tu aimes avaler mon foutre…ou je te gratte la chatte, et ton petit bouton…tu aimes aussi, hein ?

-Tais-toi salaud, tu sais que ça m’excite quand tu me parles comme ça…mais il faut que j’y aille, ton frère va se demander ou je suis passé.  Embrasse moi chéri…on s’appelle, on pourra faire tout ça dans la semaine, tu pourras me  prendre par tous les trous…tu ne seras pas déçu.

 

Séverine ne sais pas aperçu de la présence de Clara, ni les flashs de téléphone portable.

Séverine regagne le buffet après s’être rhabillée. Pour essuyer sa chatte pleine de mouille et de sperme, elle a utilisé sa culotte, qu’elle a jetée à la poubelle. Clara la récupérée.

 

-Alors ma chère belle fille, dit elle, tu passes une bonne soirée.

-Oh que oui belle maman, répond Clara, j’ai pris quelques photos …une petite vidéo aussi.

-Très bien ma chérie, tu me montreras tous ça demain, d’accord…allons prendre un verre.

 

Le lendemain  matin, Séverine et Clara prennent le petit déjeuner au salon.  Lucien est Rémi sont allés en ville. Séverine s’installe sur le canapé, au côté de sa belle fille.

 

-Alors, ma chérie, dit Séverine, on se les regarde ses photos. T’as fait une vidéo aussi ? On va passer par la télé, les images sont plus grandes.

-D’accord belle maman, allons-y.

 

Les premières photos montrent le buffet, l’estrade avec Monsieur le maire donnant l’accolade à Lucien. Une partie des invités aussi, Rémi, avec ses copains de club, Marc tournant autour de Séverine.

Puis une photo de Séverine assez compromettante. Elle est assise sur les genoux de Marc, empalée sur sa grosse bite…puis, Clara lance la vidéo.

Séverine est scotchée sur le canapé, cache son visage de ses mains.

 

-Oh mon dieu, dit-elle, ce n’est pas vrai…t’as pas fait ça…

-Ca va faire un tabac sur le net, poursuit Clara. Une si belle femme de quarante ans, se faire baiser par son beau frère…et ce n’est pas tout…écoutez belle maman, j’ai le son aussi.

 

«  Tu sais que j’aime ta bite salaud, tu en profites…celle de ton frère est si petite…vas-y, niques moi…oh oui…gratte ma petite chatte, fais la mouiller…mon clitoris aussi…décalotte le…doigte le. ah…ah…t’arrêtes pas…je vais jouir…oui…oui…joui…je joui…oui… »

« Tu te régales salope, t’aimes sentir ma grosse bite dans ta chatte, c’est bon…allez, tourne toi, suce moi que je crache dans ta bouche…voila…ah… je viens…putain... avale…ah…ah… »

 

-Assez…assez, pleure Séverine…ne dis rien, je ferai ce que tu voudras, mais ne dis rien…

-Ce que je voudrai, dit Clara en caressant les cheveux de sa belle mère. D’accord.  Vous allez à la salle de bain raser cette barbichette ridicule qu’i y a au dessus de vôtre fente, je veux quelle ressemble à une fente  de petite fille. Et pas de culotte, d’ailleurs, vous n’en avez plus besoin. Allez, exécution.

 

Séverine n’a pas d’autre choix que d’obéir. En larmes, elle se dirige vers la salle de bains. Quand elle revient dans la chambre, sa belle fille l’attend, assise sur le lit.

 

-Alors, belle maman, dit-elle, soulevez vôtre jupe que je vois ça…bien…approchez que je vois si vôtre petite chatte est bien propre…

 

Séverine s’approche en maintenant sa jupe sur les hanches, ouvre légèrement les jambes. Clara écarte les lèvres intimes de sa belle mère, glisse un doigt dans la chatte.

 

-Hum, dit-elle, belle chatte, bien rose…et ce clitoris…houa, qu’il est gros. Je sens qu’on va bien s’amuser toute les deux. Déshabillez-vous, et  allongez-vous.

-Je t’en supplie Clara, arrête ça…je suis la maman de ton mari.

 

Clara n’a cure des remarques de sa belle mère. Elle s’installe sur le côté, et glisse une main entre les cuisses de Séverine. Elle lisse la fente parfaitement épilée, remonte jusqu’au clitoris qu’elle décalotte entièrement, puis le doigte. Enfin, elle enfonce deux doigts dans la chatte. Séverine a un sursaut en sentant les doigts qui la fouille au plus profond de ses entrailles. Les caresses se font de plus en plus précises, et Séverine n’y est pas indifférente. Machinalement, elle s’écarte d’avantage pour facilité l’accès à son intimité. Elle commence à onduler des hanches, sa respiration s’accélère.

Imperturbable, Clara regarde en souriant Séverine se cambrer sur le lit, gémir de plaisir.

Soudain, c’est l’orgasme, terrible. Clara à du mal à contenir sa belle mère tant elle se tord sur le lit, tire sur les draps en hurlant de plaisir.

 

-Oh mon dieu…oh oui…je viens…je vais jouir…ah…je joui….c’est bon…ah…ah…ah…

-Ben vous voyez, sourit Clara, c’est bon de faire branler par une femme. Au fait, vous m’avez bien dit que vous feriez ce que je voudrais, hein…oh…j’ai rien entendu…

-Oui, répond Séverine, mais s’il te plait, ne dis rien, je perdrai tout…je ferai ce que tu voudras.

-Ok, allez, on va faire un tour. Venez au dressing, vous allez vous habiller.

 

 

 

 


J'aime 28
24-09-2015 0 22807

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par mazaudier

Settings