Ma Voisine

Récit érotique écrit par marika342021 le 17-03-2021
Récit érotique lu 2992 fois
Catégorie Lesbiennes

Ma voisine…

 

Confinement, couvre-feu, rien ne change…

Les premiers vaccins arrivent, sont-ils sûrs ?

 

Étrange ballet dans ma rue depuis hier, les gens ressortent, n’ont plus besoin de se justifier, ils doivent rentrer avant 20 heures… Puis c’est 18…

Je n’en peux plus de ces décisions erratiques, je me sens en prison…

 

Éliane, une voisine, que j’ai aidé pendant cette période, qui n’a pas le sens informatique, vient de m’appeler…

 

Elle m’invite pour un repas du ‘déconfinement’, en me disant juste que l’on sera 6 adultes, et elle rajoute « consentants »…

 

Miam, miam…

 

Éliane est une jeune quinquagénaire, qui a perdu son mari, emporté par la pandémie en avril 2020, mais il n’était pas en bonne forme…

Elle s’est retrouvée désemparée face à cette situation soudaine.

Je l’ai aidée de mon mieux ces dernières semaines, c’est lui qui pilotait l’informatique, se faisant livrer…

 

En six mois, elle a perdu 12 kilos…

Elle est encore plus craquante, cheveux blonds bouclés, stature athlétique, svelte et poitrine rondelette, deux seins qu’elle aimait à faire jaillir vers ses clients, elle travaillait dans un salon de coiffure…

Des seins qui ont l’air parfaits, je n’ai encore pas eu l’occasion de les masser…

J’attends qu’elle fasse son deuil, j’espère que ce sera samedi…

 

Je ferme ma maison et me dirige à pied, avec mon cabas, vers la luxueuse demeure d’Eliane.

 

Plus impressionnante que la mienne, avec un espace boisé à l’entrée, après une majestueuse grille d’entrée style manoir…

Je suis filmée par une caméra, je me décline, elle m’avait reconnue… La caméra ne déforme donc pas…

 

Je monte sur le perron, et elle sort à ma rencontre…

Je connaissais la porte de service, où je déposais les sacs de courses…

Là c’est la réception dans sa grande magnificence.

 

Elle porte une robe de soirée, longue et fendue sur la cuisse qui apparait à chaque enjambée… Noire et sobre, ses seins comme à son habitude, nichés dans le décolleté, et qui semblent vouloir sauter vers son interlocuteur ou interlocutrice… Un soutien-gorge pigeonnant sans doute, car les lobes n’ont pas l’air aussi pleins que les miens. Je sais qu’elle a eu un enfant, mais c’est tout…

 

Eliane m’accompagne jusqu’au grand salon, parquet ciré, grande table, tableaux aux murs, cristal et porcelaine de très bon goût, fleurie et multicolore, comme pour une résurrection…

 

Quatre inconnus : 2 hommes, 2 femmes, qu’elle me présente…

 

-       Je vais commencer par ces dames, deux amies, Nicole et Lily que j’ai rencontrées dans le salon de coiffure qu’elles tiennent en ville et qui m’ont donné ma chance de retravailler, après le décès d’Henry, mon mari. Dominique, un voisin, célibataire, qui m’a assistée dans les premiers moments de mon deuil, et a continué. Jérémy, un ami à mon mari, veuf aussi, avec lequel je partage quelques sorties en mer, son bateau permet de ne plus penser à rien, pêcher et parcourir la côte, découvrir des îles, parler de l’ancien temps où nous étions heureux avec nos conjoints…

Voici Marika, une voisine qui m’a aidée à traverser ces épreuves et que je veux remercier…

Voilà mes amis, mon fils est toujours en Afrique, il travaille pour une OMG, je ne l’ai pas vu depuis 10 ans, il n’est pas venu pour son père, bloqué par le Covid… Mais bon… La vie doit continuer et grâce à vous cinq, elle a continué. Je sais que je n’ai pas toujours été souriante, aimable, ma peine m’a tenue hors-jeu durant pendant ces derniers mois. Je veux rattraper le temps perdu, ajouté à cette pandémie…

Je veux également mettre un terme à mon deuil, penser à l’avenir plus qu’au passé…

-       Merci, je suis Nicole, nous sommes en couple avec Lily, autant que vous le sachiez… A la base lesbiennes, l’âge nous apprend à diversifier nos relations… J’aime les arts, les voyages, et mes amis.

-       Je suis Lily ! Elle a tout dit, nous avons eu un projet partagé, nous avons investi nos économies pour créer un salon de coiffure… Nicole est très active, femme de tête, aime les chiffres, mais aussi l’art et moi passionnée par la coiffure, et les autres déclinaisons, massage, bronzage, soins du corps… Nous avions beaucoup de points communs. Notre salon a fonctionné rapidement. Nous avons été attirées l’une vers l’autre, sexuellement s’entend, 1 an après avoir commencé… La vie réserve des surprises…

J’avais des amants après un mariage éclair, puis j’ai divorcé sans enfant… Elle, pareil, après des aventures, elle cherchait du mauvais côté, multipliant les échecs… Notre couple s’est formé naturellement, mais nous ne voulions pas être limitées, en devenant un couple de femmes.

Nous vivons ensemble depuis 5 ans, en gardant notre liberté. On partage beaucoup, on discute, on s’apprécie et souvent, on échange…

Nous aimons la vie, les plaisirs, le plaisir…

 

Eliane nous connait, on l’a prise à l’essai, elle avait besoin d’argent. Elle a vite été intégré dans notre entreprise, puis elle a découvert notre vie de couple et notre sexualité…

Nous avons connu nos premiers trios…

Cela lui a remonté le moral, de pouvoir se libérer de temps en temps…

Maintenant, elle est prête à profiter de la vie, aller vers d’autres aventures, vivre pleinement sa sexualité…

-       Merci d’avoir été claire, Lily… Voilà mes amis. Cette soirée est mise sous le thème du renouveau, de notre liberté retrouvée, et de la liberté tout court… Je sais que vous partagez ces valeurs, toi Marika avec tes séances de ventes privées, ton expérience, ta vie bien remplie, celle connue, la femme publique au service de la ville et des femmes en détresse, et puis l’autre… La femme divorcée qui profite de sa beauté, pour vivre toutes les expériences qui s’offrent à elle…

-       Pour Dominique c’est pareil, je l’ai vu papillonner depuis qu’il a emménagé à côté de chez nous…

-       Chacun fait sa vie après une épreuve, Eliane… Il faut réagir, j’ai la chance d’être en bonne condition physique, donc je vis les plaisirs que la vie m’apporte.

Jusqu’ici, je te considérais comme une voisine, puis je t’ai vue dans la peine et la solitude. Jérémy votre ami, que je croisais souvent, t’offrait un soutien moral, et s’occupait de tes courses. Je passais parfois t’aider, je veillais sur ta sécurité.

Tu étais une île inaccessible, protégée…

Tu vois, ce soir, je me sens comme un naufragé, quand je contemple ta beauté, et que mon île me montre une plage, et bien d’autres délices…

-       Le courant passe entre nous tous, alors pourquoi ne pas aller plus loin, mais dans un esprit libertin… J’ajoute, au sujet de Lily et Nicole, qu’elles m’ont initiée au sexe lesbien, j’étais perturbée par la maladie d’Henry, je n’avais personne… Je ne pensais pas pouvoir libérer ma libido… Elles m’ont comprises et invitées… Je ne trompais pas mon mari avec elles…

Jérémy est en effet un ami de mon mari et on se fréquentait avant. Il a perdu sa femme, maintenant c’est moi qui suis seule… Il m’a soutenue, épaulée, aidé dans les premiers jours… C’est un ami, un vrai, fidèle, comme Dominique…

Mais rien de sexuel entre nous, ni l’un, ni l’autre, pourtant parfois je voyais du désir dans leurs yeux…

Merci à tous d’être là, car chacun a été un trésor dans ma vie…

Alors ce soir c’est un cadeau que je vous fais… Moi !!!

 

Sur ce, elle ouvre sa robe stricte, elle est en combinaison arachnéenne, à fleur de peau, décolletée, courte…

 

Je suis la première à aller vers elle et à la prendre dans mes bras pour un slow de dingue…

 

-       Tu as aimé mon préambule ?

-       Beaucoup… Je n’avais pas osé te parler de tout cela…

-       Tes conversations m’ont donné du moral, tu as su me faire rire, la première… Je fantasmais sur toi, la nuit… J’avais vu tes courbes, tu m’avais parlé de toi, pour me dérider, me faire comprendre que tu t’intéressais à moi… Cela me suffisait, tu m’as même relaté une soirée, à mots couverts… J’étais dans un état !... J’ai appelé Jérémy, il était proche de nous, on sortait souvent ensemble avec Henry, surtout quand il avait encore sa femme… Puis elle l’a quitté… Donc, on se connaissait, mais pas intimement… Il m’a prise plusieurs fois dans ses bras pour essuyer mes larmes, pour me serrer contre lui, en toute amitié… J’ai même senti son sexe contre mon ventre… Je me touchais quelquefois, en pensant à lui… J’avais envie d’un homme… Henry était perdu, on le savait… Un soir j’étais seule, Henry était rentré dans un centre de soins intensifs, on nous laissait peu d’espoir…

Je pleurais…

Jérémy m’a raccompagnée, m’a consolée, il m’a préparé à manger, je tombais de fatigue, assise sur ma chaise, comme épuisée…

Il m’a transportée dans ma chambre…

J’ai fait glisser ma robe, je me suis retournée et il m’a embrassée…

J’ai senti sa caresse, j’ai écarté mes cuisses…

Quelques mois de sevrage, j’étais devenue sèche…

…. et je me suis endormie…

Le lendemain, Henry mourrait…

 

Ce fut ma seule incartade, si l’on peut dire…

C’était en mars… Depuis, il m’évite…

On ne reparle plus de cette nuit…

-       Tu aimerais… ?

-       Cette soirée est aussi pour ça… Vous me plaisez tous, et j’ai envie de vous, tous et toutes… Mes deux patronnes, toi, Jeremy et Dominique… Dominique, c’est le voisin coopérant… On s’invitait parfois, apéros entre voisins… Puis sa femme est partie, et il a plongé dans l’alcool… Il a mis du temps, j’étais occupé avec Henry. Il passait pour me demander si j’avais besoin de quelque chose. Il était serviable. Comme vous tous. Il a rencontré Jérémy qui sortait de chez moi, ce fameux matin… Il a compris… Voilà… Occasions manquées…

 

Ses baisers me rassurent, on échange nos premières caresses, elle me déshabille, et on s’allonge sur son lit… Elle écarte mes cuisses et me suce avec délice… Je tremble de désir… Sexe contre sexe, sexes imbriqués, on flirte avec tendresse et un certain plaisir nous emporte…

On caresse nos seins, on se met en 69… On se gouine… On se broute, on se donne…

On jouit, on gémit, on devient amantes…. On se fond l’une dans l’autre, délicieusement enlacées, nos doigts s’agitent dans l’intimité de l’autre, on se masturbe et on jouit encore…

On se repose et on recommence…

 

Plus fort, plus vite, plus intense, et on râle en se sodomisant, on se prend en double, en levrette, étalées, offertes…

On s’abandonne l’une à l’autre, on se laisse emporter par le plaisir et on orgasme…

 

Elle se fait liane, je la traque dans ses moindres recoins, et elle s’abandonne, en haletant, mes doigts plantés au fond de son vagin détrempé…

 

-       Oh, oui… J’aime… Tu es experte… Je te comprends… Tu connais la femme… Je jouis si intensément avec toi… Comme avec elles… Continue, oui…

-       Tu veux un homme ?

-       Oh, ce serait l’apothéose… Mais on a le temps…

-       Lequel ?

-       N’importe, de toutes façons, ils me baiserons tous les deux ce soir…

 

On retourne au salon pour voir Jérémy et Dominique enlacer nos deux amies, dans une danse collé-serré… Un slow des années 80…

Elles se laissent caresser l’une et l’autre, et leurs flirts me donnent chaud…

Les robes sont ouvertes, retroussées, les baisers sont torrides, des râles montent se mélanger avec la mélodie…

 

Lily, belle liane brune, aux cheveux longs noirs, est pendue au cou de Jérémy…

Sa robe est ouverte pend largement sur ses hanches, découvrant sa poitrine…

Deux mains soulignent les formes de la jeune femme, glissent…

Les seins de colombe, blancs, apparaissent, tendrement soulevés et massés…

Elle ondule son ventre contre lui…

La robe devient chiffon, glisse jusqu’au parquet…

Elle l’entraîne vers le canapé et continue son charme…

Elle attire son partenaire, défait la ceinture et baisse le pantalon…

En deux temps trois mouvements, ils sont nus tous les deux, elle s’assoit et prend le sexe dans sa main, puis elle ouvre ses lèvres…

 

Ses seins sont à portée des mains de Jérémy, et tandis que le jeune femme lui fait une longue fellation, il regarde l’autre couple, puis nous aperçoit…

 

Nicole, blonde aux cheveux courts, très sensuelle, mince, danse dans les bras de Dominique…

Tous deux ont un œil sur le couple qui s’est enlacé maintenant sur le canapé rouge…

Dominique en profite pour la serrer dans ses bras, la fellation qu’ils viennent de regarder les a grandement excités…

 

Nicole a déboutonné son beau chemisier blanc, les mains de son danseur se délectent de la poitrine qui est apparue… Des seins paumés, fermes, aux aréoles roses…

Les bouts semblent durcir sous les caresses, la jeune femme ferme les yeux de plaisir, la voix de son amie ajoute à son délire…

 

Ecartelée, assise fièrement sur son amant, Lily jouit…

Elle laisse monter son plaisir à son rythme, se dandinant sur lui, et l’on peut contempler le membre pénétrer son intimité…

 

Le tableau est divin, Dominique, se défait de ses derniers vêtements, Nicole se glisse nue entre ses bras, leurs baisers sont de la braise, leurs ventres se frôlent, se frottent, elle l’entraîne sur le large fauteuil devant la cheminée, face à leurs amis…

 

Elle le fait asseoir et pareil que Lily, elle s’empale fièrement sur le membre érigé, en lui tournant le dos, en matant les évolutions du couple devant elle…

 

Le sexe de Dominique fait un travail de rêve, imprimant son désir, la gardant dans ses bras, puis enserrant les seins pour qu’elle se laisse aller…

 

Elle mène les ébats, ondulant son bassin pour mieux goûter ce sexe qui la prend entièrement, elle en jouit en feulant son plaisir face à son amie et nous..

 

Elle écarte bien les cuisses, nous offrant une vue magique…

 

Alors Dominique la saisit par les hanches et la baise avec fougue…

Il la soulève, l’empale avec force, plante de son dard turgescent… Elle commence à jouir vraiment…

 

Elle se lève et s’arque boute sur le large accoudoir, les fesses relevées, attendant la sanction de cette position provocante…

Dominique s’agenouille et lui caresse les fesses, sa main glisse dans la fente et s’attarde à loisir, puis il précise sa caresse, d’un doigt impétueux, trouvant le sexe ouvert, d’où s’échappe un torrent de nectar…

 

Ses doigts la possèdent doucement, elle se laisse faire, s’abandonne en se tenant,

 

-       Oh, oui !... Flirte-moi… Excite-moi ! Fais-moi crier de désir ! Prends-moi avec tendresse, volontaire et emporte-moi dans les délices du sexe…

 

 

Il se relève et la queue démoniaque plonge dans ce fourreau de rêve, détrempé de mouille, de désir et de fièvre…

Elle se met à gémir, il se glisse en elle, en tenant ses hanches, ressort, s’enfonce de nouveau, pousse avec ses reins, et recommence…

Il la baise en cadence… Elle griffe le cuir, elle jouit tout du long…

 

Le ballet est divin, elle ressent tout de lui, elle relève ses fesses, gémissant ses orgasmes qui se succèdent… Elle est vaincue…

 

-       Oh ! Oui, vient !… Oh, prends-moi ! Prends-moi plus fort !... Baise-moi en chienne…

 

L’accoudoir amortit les coups de reins, les seins se mettent à battre la chamade, il les attrape et les enserre, tout en la basculant…

Ses jambes battent l’air, les cuisses s’écartèlent, la chatte grande ouverte rougit de honte à force d’être pénétrée, l’anus en est jaloux…

 

Alors Dominique se dévoue…

Nicole devient écarlate, il bande comme un âne, et après quelques massages, il la sodomise, elle se met à brâmer, en le suppliant de la sodomiser comme une gourgandine…

 

-       Oh, oui, fais de moi ta salope… Cela fait longtemps que je n’ai été enculée par un homme… Tu es doux… J’aime ta queue qui plonge dans mon ventre en émoi… J’ai perdu l’habitude, mais ça va, c’est envoûtant… Je viens ! Je vais jouir !… Encore !... Plus vite… Oui, viens, baise mon cul, gicle ! Oh ! Oui !..... Je suis tienne !

 

Le couple face à eux, est vraiment à la fête, et Lily s’est offerte, allongée sur le dos, ses cuisses grandes ouvertes, elle reçoit les assauts de Jérémy qui bande comme un cerf…

 

Il en profite pour caresser ses seins, les exciter, puis il la prend en capitaine de navire, relevant les cuisses, pliant les genoux, la tenant aux chevilles pour la piloter afin de mieux entrer dans le port…

 

Elle se délivre en gémissant, participe en l’enserrant avec ses cuisses, puis elle veut faire comme son amie, et elle se tourne et lui offre ses fesses, se présentant en levrette, intimité offerte et luisante…

 

Les deux couples font l’amour devant nous, un amour intense, des caresses et des orgasmes, des bruits de succion et des râles de femelles jouissantes…

 

On se sépare et chacune se dirige vers un couple…

 

Nicole est tombée dans les bras de Dominique qui lèche ses seins…

Il me voit arriver et me fait une place…

 

Commence un ballet tendre et sensuel, à six mains…

Je fais connaissance de cette liane, qui m’accueille avec douceur, découvrant ma peau satinée et caressant mes charmes…

 

Seins contre seins, sous le regard de l’homme, nos ventres se frottent, nos mains se guident, sa chatte est douce, elle m’entraîne entre ses cuisses et je savoure d’un doigt, le nectar qui en coule…

 

S’il a baisé sa partenaire, il a oublié l’essentiel…

Je me gorge de ce jus de femme, qui vient d’être sodomisée…

Ma caresse réveille sa libido, autre partie de son corps, autre désir de sexe, elle s’écartèle devant nous…

 

Je la mange, et je bois, salivant plus que nécessaire sa vulve si désirable…

La mienne est dans le même état… Un coup d’œil à notre chevalier…

Il comprend en regardant mes fesses…

 

Il vient derrière moi, sa bite tâte le terrain, ma chatte est grande ouverte, il s’insère fièrement, sous nos regards croisés, et nos baisers tendresse…

 

Je la masturbe en salivant sa bouche, il me prend avec délice, s’enfonce doucement, revient, recommence, puis devient entreprenant, me tenant par les hanches…

Il me baise ! Un doux « floc-floc » retentit, je me laisse griser, emporter, bousculer, je remonte sur elle, on partage ses assauts…

 

Je jouis doucement, puis j’orgasme vraiment, elle le sent, elle m’embrasse, un doigt tournoie sur mon clitoris dressé, je pars en vocalises…

 

Un nuage est passé, j’ai joui d’une onde dévastatrice, leurs deux caresses mélangées…

 

-       Il semble que tu aies aimé notre traitement spécial, un double amusement pour adultes consentants…

-       Oui, continuez, je vais exploser… A toi…

 

Je me retire et dirige le sexe bandé de mon compère, vers la chatte grande ouverte, que je masturbais avec passion…

Il plonge d’un seul coup, dans son vagin dilaté de désir, qui lui envoie des ondes magiques, et un orgasme la prend, l’emporte, et la foudroie…

 

Elle se met à trembler, les yeux révulsés… Puis doucement, elle reprend ses râles et ses gémissements de femelle en rut, il la porte à l’extase, avec nos caresses, anales et vaginales, nos seins qui se frottent, nos langues qui s’enroulent…

Il arrive à me masturber en même temps qu’il la baise, un amant de première !

 

L’autre trio nous a rattrapé, ils échangent, s’échangent, s’ébattent, Nicole s’envole, ses onomatopées nous régalent…

 

-       Oh, Oui !, Yes !!! Yes, yes, yes !!!!! Ok… Oh ! Oui, baise mon con… Glisse toi en moi, fais-moi jouir encore !!! Oh, quel pied de vous sentir ainsi, tous les deux… Lily, amante sensuelle, et Jérémy, mon ami si proche et si tentant parfois… Je vous ai regardé, vous m’avez excitée… Alors prenez-moi, en femme, en maîtresse, je vous ferai le reste, je vous donnerai de l’amour et du sexe… Oui, comme ça… Oui, Jérémy, prends-moi comme une pute, réalise tous tes fantasmes, tu as deux femmes accrochées à ton membre, qui te sucent et te désirent, on te veut dans nos chattes, dans nos anus, dans notre bouche profonde… On va te donner ce que tu cherches, tu nous donneras ce plaisir de mâle en rut, cette senteur boisée, de ton sexe dans nos bouches…

-       Et moi, tu me veux ?

-       Dominique, viens aussi… Faites-moi l’amour ensemble, prenez-moi tous les deux aidés par mon amante qui me savourera, veillera à me conduire au nirvana, empalée par vos sexes féroces, me défonçant dans un accord parfait…

 

 

FIN

 

Marika842010

mars 2021

 


J'aime 5
17-03-2021 1 2992

Commentaires

Cette partouze est très excitante. Si vous voulez 1 septième invité faites moi signe lol

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par marika342021

Settings

user-img