Vacances découverte au Maroc 11

Récit érotique écrit par nousdeux09 le 14-10-2022
Récit érotique lu 1181 fois
Catégorie Couple

- Au bout de quelques minutes, elle prend un chemin sur la droite, puis apparaît une belle petite maison, sous des acacias, une grande tonnelle bien ombragé, un homme est là assis sur une chaise, regarde la voiture s’arrêter, les deux femmes se dirigent vers l’homme, qui se lève, se dirige vers Yasmine, lui prend les mains, lui sourit, ils parlent longuement et désigne Stéphanie, il se dirige vers elle lui saisit les mains puis leur fait signe de le suivre et les fait installer sur des fauteuils en osier.

- BACHIR parlant en arabe, alors une femme arrive, une très belle femme, grande, mince un visage souriant de beaux yeux, une jellaba noire, s’approche de Yasmine, la prend dans ses bras, une accolade chaleureuse, puis fait de même avec Stéphanie, surprise, puis son mari s’adresse à elle, puis disparaît à l’intérieur

- Yasmine, tu viens de voir Samia la femme de Bachir

- Elle est très belle, lui est bel homme aussi, ils ont quel âge

- Je crois 75 et 78, je crois, pas toujours facile de le savoir, regarde Bachir, il te détaille, tu dois lui plaire énormément

- Et sa femme ne dit rien

- Ne t’inquiète pas, ils sont complices, tu vas t’en rendre compte quand ce sera le moment

- Samia revient, dépose un plateau sur la table avec des rafraîchissements, puis s’adresse à Yasmine en arable, Yasmine regarde Stéphanie

- Tu veux jus d’orange, mangue ou abricot, fabrication locale

- Mangue

- Yasmine traduit, Samia fait le service, puis vient s’assoir à côté de Stéphanie, chacun commence à boire, des échanges se fait entre Yasmine, Bachir et Samia, naturellement Yasmine traduit à Stéphanie, puis au bout d’un moment Samia se lève, entre dans la maison, puis revient au bout de quelques minutes et s’assoit près de Stéphanie, Samia te trouve très belle, tu es toute menue, la jellaba te va très bien

- Elle me fait des avances en s’adressant à Yasmine

- A ton avis

- Elle sourit, elle est très belle aussi

- Elle est surprise qu’une Européenne ne porte rien sous sa jellaba, elle devine de belles choses dessous

- Il faut dire qu’elle ne cache pas grand-chose, tu crois qu’elle porte quelque chose dessous

- Yasmine s’adressant à Samia

- Non rien dessous, son mari non plus, il se lève entre dans la maison, puis revient quelques minutes plus tard et s’installe, ils savent pourquoi nous sommes là, tu vas être le point central, tu seras à eux pour ton plaisir et le leur naturellement et je serai là, toujours partante

- Pourquoi pas, j’ai confiance

-Je traduirai si besoin, de toute façon c’est Samia qui dirigera, donc pas besoin de traduire, tu comprendras toute seule, alors elle s’adresse à Samia, lui explique ce qu’elle a dit à Stéphanie.

- Alors Samia regarde STÉPHANIE, lui sourit, se lève et passe derrière elle, ses mains se posent sur sa tête, lui caresse les cheveux, les oreilles, le visage, le cou délicatement, ces caresses font réagir Stéphanie qui se laisse aller, ses mains descendent sur sa poitrine, effleure ses seins, puis défait délicatement les boutons de la jellaba, puis ouvre le décolleté, ce qui fait apparaître deux petits seins tendus, Bachir regarde avec plaisir, alors Samia saisit les seins, les caresse, les malaxe, pince les mamelons ce qui fait gémir Stéphanie, puis elle ouvre la djellaba découvre ses épaules, la fait glisser jusqu’à sa taille, elle est torse nu, les seins tendus les mamelon en érection, Samia la fait se lever puis descend la jellaba, la voici nue devant Bachir

- Il te trouve très belle, une belle petite toison qui doit cacher un beau jardin, il aime sa couleur, belle petite rousse

- Samia se promènent sur son ventre, effleure son pubis, glisse sa main entre ses jambes, un doigt lui caresse les grandes lèvres, alors s’adressant à Bachir

- Elle a un bel abricot, bien humide, elle est jeune, douce, alors Samia la fait tourner face à elle, elle saisit la tête de Stéphanie et vient poser ses lèvres sur celles de celle-ci qui sent cette langue qui cherche le passage, elle hésite un peu et finalement la laisse entrer, les langues se rencontrent, Samia la suce, elle suffoque un peu mais adore ce baiser puissant et lointain, elle fond entre ses bras, se laisse aller tout en posant ses mains sur la poitrine de Samia qui réagit en accentuant son baiser, Stéphanie lui pétrit sa poitrine à travers sa jellaba, puis Samia se retire de cette bouche accueillante, lui sourit, la prend par la main et se dirigent vers l’intérieur de la maison, une grande pièce à vivre, fraîche , éclairée discrètement par les fenêtre recouverte de voilage léger, Samia la fait assoir sur une grande table basse recouverte d’un grand tissus et des coussins, BACHIR a suivi les deux femmes, s’installe dans des coussins, Yasmine fait de même.

- Samia disparait quels instants et revient avec un plateau avec différents flacons, le pose au sol, saisit un flacon en fait couler dans le creux de sa main et commence en étaler sur les épaules, les bras, les mains de Stéphanie, une odeur très agréable, douce, se laisse faire, puis en étale sur le buste, les seins, le dos, la fait se lever, fait de même sur ses jambes, ses fesses, entre ses cuisses, alors Samia commence à la masser sur tout le corps en insistant sur sa poitrine, ses mamelon, sa poitrine est gonflée, dure les mamelon en érections, que Samia roule entre ses doigts plus ou moins fortement ce qui fait gémir Stéphanie, puis une main descend entre ses cuisses, l’autre la maintient par ses fesses, le massage est efficace, Stéphanie gémit de plus en plus, Samia s’adressant à Bachir, elle mouille bien, je vais te la préparer.

- SAMIA se recule, saisit les seins de Stéphanie, les malaxe, sa bouche gobe un sein, l’aspire, sa langue titille le mamelon tendu, le mordille, elle se laisse faire, s’accroche à Samia pour ne pas tomber, le deuxième sein a le même traitement, finalement elle la fait assoir sur le borde de la table basse, la fait s’allonger, saisit un coussin, le glisse sous ses fesses, lui écarte les jambes et se retrouve écartelée devant Samia qui la détaille avec plaisir.

- Samia vient poser sa bouche sur le haut de son pubis, puis descend sur ses grandes lèvres que sa langue titille doucement ce qui fait gémir Stéphanie, puis descend entre ses fesses qu’elle écarte pour dégager sa rosette, sa langue la mouille bien, puis remonte sur ses grandes lèvres, se retire, avec ses doigts écarte ses grandes lèvres et découvre ses petites lèvres brillantes de plaisir, elle souffle sur celles-ci, puis sa langue la pénètre doucement, remonte vers son bouton, elle se cambre, alors Samia, entre deux doigts, saisit le capuchon de son bouton, le caresse doucement, elle le sent durcir, elle donne un coup de langue, puis commence à tirer en arrière son capuchon, apparait le début de son clitoris, un coup de langue, Stéphanie gémit fortement, de plus en plus fort, pousse un cri, se cambre, Samia n’a rien lâché, au contraire elle continu à le décalotter, il apparait tout rose, brillant, alors Samia le prend en bouche, le suce délicatement, Stéphanie respire de plus en plus vite, pousse des cris de plus en plus fort, un autre orgasme la propulse en avant et se laisse tomber, se détend, Samia la libère, la regarde, sa peau est brillante de transpiration et de la lotion, sa respiration est rapide et profonde, au bout de quelques minutes elle ouvre les yeux, voit Samia entre ses jambes ouvertes qui lui sourit, elle tourne la tête et voit Bachir, debout nu et découvre son sexe à moitié tendu, il doit faire plus de 20 cm épais et un gland pointu, elle n’en revient pas, il lui sourit.

- Bachir lui sourit, tu es très belle, un beau corps, de beaux seins et très certainement une belle fente, tu veux toucher mon sexe, il te plait

- Il est très gros

-Pas encore, tu vas voir tout à l’heure, tu veux le prendre, pendant ce temps Samia a retiré le coussin puis vient se mettre à genoux près de Stéphanie, lui sourit en lui disant il est à toi, tu peux le toucher, après je l’emmènerais fouiller et jardiner ton jardin intérieur, tu verras c’est un très bon jardinier, il te comblera de bonheur

- Stéphanie tend la main, le saisit elle ne peut faire tour, elle le sent se tendre un peu plus, le caresse, lui touche les bourses, il la laisse faire, se rapproche d’elle son sexe est près de son visage, alors Bachir saisit son sexe, va frotter son gland sur les seins de celle-ci, puis remonte vers son visage et le frotte sur ses lèvres fermée, elle ne veut pas ouvrir ses lèvres, elle a peur, il insiste, alors elle ouvre un peu la bouche, il fait passer son gland entre ses lèvres en lui disant donne lui des coups de langue, goute le bien, ce qu’elle fait, ce manège dure quelques minutes, son sexe est tendu, Stéphanie prend peur de voir un sexe pareil en se disant il va me déchirer, finalement Bachir se retire, descend de la table, fait descendre le bassin de Stéphanie au bord de la table, Samia, lui glisse un coussin dans le dos afin qu’elle puisse voir ce qui va se passer

- Bachir soulève les jambes de Stéphanie, se met à genoux devant ses cuisses ouvertes, regarde avec plaisir cette belle fente, puis se penche, donne un coup de langue sur ses grandes lèvres, puis vient plaquer sa bouche ouverte sur celles-ci, il l’aspire, sa langue la pénètre, Stéphanie pousse un petit cri, alors il la suce, l’aspire la pénètre avec sa langue, lui mange son bouton, énergiquement, elle gémit de plus en plus ce qui l’excite de plus en plus, Stéphanie commence à crier, elle ne peut pas bouger tant Bachir la maintient par les jambes relevées, brusquement sa langue file sur sa rosette, force le passage, l’aspire, puis remonte sur sa vulve, Stéphanie n’en peut plus, elle crie, se cambre, Samia la maintien, quand il la sent se détendre il se retire, regarde cette vulve trempée et entre ouverte, s’adressant à Samia, prépare son jardin

- Samia saisit un flacon, puis en fait couler sur le pubis de Stéphanie puis sur les grandes lèvres, alors elle l’étale bien en fait pénétrer avec deux doigts dans son intimité, elle la regarde faire, ce manège dure quelques minutes, puis elle saisit un autre flacon qu’elle vide dans le creux de sa main, puis longuement elle en enduit le sexe de Bachir, longuement, son sexe est tendu, il est puissant, brillant du produit

- Stéphanie regarde avec une certaine inquiétude, puis commence à réagir, regarde Yasmine, je ne comprends pas on dirait que mon intérieur est en train de gonfler

- Ne t’inquiète pas, la réaction est normale, ton vagin ne gonfle pas, c’est une impression, ta paroi va être beaucoup plus sensible ce qui va dupliquer ton plaisir, laisse toi faire et surtout laisse toi aller, tu peux crier, hurler, pense à ton plaisir, Bachir et Samia vont tout faire pour cela, tu es adorable.

- Samia, une fois terminé ce long massage présente le gland de Bachir sur les grandes lèvres de Stéphanie et lentement elle le frotte longuement, puis le fait descendre sur sa rosette, Bachir maintient Stéphanie écartelée, celle-ci regarde ce manège, elle est de plus en plus trempée, le plaisir commence à l’assaillir, elle a la bouche sèche, ses seins lui font mal, sont gonflés, ses mamelon sont tendus, Samia et Bachir la regardent, ils la sentent prête, alors Samia utilise le gland de BACHIR pour forcer l’entrée de son vagin, qui commence à entrer, Stéphanie réagit, se tend, ses mains saisissent le tissus de la table, puis il ne bouge plus, resserre les jambes de Stéphanie ce qui emprisonne son gland, Samia vient se mettre à genoux derrière Stéphanie, avec le premier flacon, qu’elle verse sur sa poitrine, alors Samia commence lui masser les seins, les mamelon, une impression de fraîcheur et il lui semble que sa poitrine gonfle de plus en plus

- Bachir s’adressant à Stéphanie, ma belle, maintenant je vais aller jardiner ton jardin, après l’avoir bien travailler je l’arroserai copieusement et tout en parlant il s’enfonce doucement, elle le sent entrer son vagin comprime ce sexe très dur, il entre de plus en plus, Samia masse fortement ses seins, sa respiration est saccadée de plus en plus au plus il la pénètre au plus sa paroi vaginale frissonne de plus en plus, le plaisir commence à venir, Bachir s’arrête, se retire doucement, puis entièrement

- Oh non, encore

- Ne t’inquiète pas ma belle la revoilà, cette fois il force plus, car les jambes serrées de Stéphanie l’oblige à forcer le passage, elle serre les dents, puis il entre, s’enfonce doucement, se retire a moitié puis repart en elle, se retire encore, elle gémit de plus en plus, voilà ton jardinier qui arrive, alors il s’enfonce de plus en plus, elle a peur de ne pas pouvoir l’accueillir et au dernier moment il donne un grand coup de rein et l’empale entièrement qui pousse un cri, les bouses de BACHIR contre ses fesses, il lui écrase son bouton tendu, tout lui fait mal de plaisir, alors elle se laisse aller, gémit gesticule doucement, mais maintenue par Bachir et Samia, elle sait qu’elle est prise et ne pourra rien faire et qu’elle devra subir les assauts de celui-ci et jouir, jouir et jouir encore tant qu’il le voudra, alors il commence à pilonner doucement le jardin de Stéphanie, qui se détend se laisse aller, il prend plaisir à fouiller ce jardin étroit de plus en plus lubrifié, sa respiration est de plus en plus saccadée, pousse des petits cris, se tend et s’empale sur Bachir qui ne bouge plus, Samia et Bachir suivent la respiration de celle-ci, quand elle se calme, reprend son pilonnage avec attention et force, celle-ci à plus sieurs orgasmes, puis au bout d’une vingtaine de minutes, ma petite maintenant je vais arroser ton jardin et tout en parlant commence à la pilonner, mais plus fortement, elle se remet à crier et encore et encore, se cambre se tortille, mais il ne lâche rien accélère de plus en plus, de plus en plus vite et brusquement se bloque au fond de ce jardin, elle sent des jets qui la remplisse, pousse des cris de plus en plus fort, puis brusquement s’écroule, plus personne ne bouge, puis au bout de quelques minutes Samia s’approche de Bachir, alors il se retire doucement de ce jardin, elle saisit son sexe et le met en bouche et le suce longuement, goute avec plaisir les sucs intérieurs de Stéphanie et le sperme de Bachir, puis laisse Stéphanie se remettre.

- Une conversation s’engage entre eux trois, ils la regardent, un petit filet de sperme apparaît de ses grandes lèvres, elle a repris ses esprits, se soulève un peu, Samia va la rejoindre, lui tend la main et l’entraine dans une autre pièce, Yasmine continu de discuter avec Bachir, au bout d’un moment les deux femmes reviennent, Stéphanie nue,  vient s’installer près de Yasmine, Bachir les regarde, Samia s’absente et revient avec un plateau avec des rafraîchissements qui naturellement sont les bienvenues

- Bachir s’adressant à Stéphanie, tu es une très belle jeune femme, un corps splendide, ton jardin est très agréable à travailler, en riant, nous avons beaucoup de plaisir à te boire, te goûter, tu es très sucrée et délicieusement bonne, quand tu veux tu peux revenir nous voir »

- merci du compliment, j’ai eu beaucoup de plaisir, je dirai même énormément de plaisir, jamais je n’aurais pensé que je puisse vous accueillir en moi, en souriant, Samia vous êtes une très belle femme, je peux vous demander quelque chose

- oui

- je connais le sexe de votre mari, vous me connaissez très intimement, mais moi je ne vous connais pas intimement, j’aimerais vous toucher, vous découvrir

- Samia, regarde Yasmine, si vous avez le temps, bien volontiers, vous souhaitez dans l’intimité ou ici

- Après un moment d’hésitation, comme vous voulez

- Ici devant Bachir et Mme Yasmine

- Stéphanie se lève, va rejoindre Samia dans ses coussins, la fait s’allonger, elle à ses côtés, la regarde en souriant, s’approche de son visage, lui embrasse le front, les yeux, le nez, déposes ses lèvres sur celles-ci qui s’ouvrent pour l’accueillir, un long baiser les unis, la main de Stéphanie se glisse sous la jellaba de Samia, parcours ses jambes, ses cuisses et remonte jusqu’à sa poitrine, une belle poitrine, relativement ferme, la caresse, saisit un mamelon, le roule entre ses doigts, ce qui lui fait pousser un petit gémissement, alors Stéphanie retrousse sa jellaba, lui retire entièrement et découvre son corps, une belle femme pour son âge, la regarde, elle ne bouge pas, alors elle se promène sur le corps de Samia, lui caresse les seins, les mamelons, descend sur son ventre puis se dirige vers son pubis, alors elle écarte les cuisses pour lui donner accès à son intimité, qu’elle commence à découvrir, ses grandes lèvres, les ouvre délicatement, se faufile et découvre son humidité naissante, remonte vers son bouton, qu’elle découvre tendu, surprise, puis descend vers sa rosette en lui écartant les fesses, la caresse, et doucement la pénètre ce qui fait gémir Samia

- Tu es douce, j’adore

- Stéphanie se retire, va se positionner entre ses jambes, les écarte, regarde cette vulve imberbe, les petites lèvres sont là, alors elle se penche sur cette vulve, quelques coups de langue, puis sur son bouton tendu, qu’elle découvre, alors elle plaque sa bouche sur cette vulve, l’aspire, la pénètre la suce, de plus en plus fort, Samia commence à gémir, pousse de petits cri, Stéphanie la boit, la goûte, Samia bloque sa tête entre ses cuisses, se laisse faire gémit pousse des cris, puis se cambre et au bout de quelques minutes se laisse retomber, les deux femmes ne bougent plus

- BACHIR regarde Stéphanie allonger entre les cuisses de sa femme, regarde Yasmine, lui sourit, se lève se dirige vers Stéphanie, se met à genoux derrière elle, ses mains se posent sur ses fesses, elle ne bouge pas, il les écarte, la maintient fermement, elle a peur, Yasmine lui dit n’ai pas peur, il ne te prendra pas, laisse le faire, elle se détend, elle entend Bachir et Yasmine discuter

- Bachir trouve ta rosette magnifique il va te faire jouir car a première vu personne n’est passé par là, il va te faire découvrir un nouveau plaisir

- Il, se penche sur sa rosette, souffle sur celle-ci, longuement, puis sa bouche se pose sur sa rosette, sa langue se promène sur celle-ci longuement elle force un peu le passage, il la sent se détendre, pousser des gémissements, Samia saisit sa tête et la plaque sur sa vulve, alors elle commence à la sucer longuement au rythme de Bachir, sa langue est arrivé à s’introduire légèrement, il l’aspire, elle ne peut pas bouger, s’active sur la vulve de Samia, il glisse une main entre les cuisses de Stéphanie, se faufile dans sa vulve, la fouille, puis il se retire de ses fesses, il mouille son index dans sa bouche, puis vient le plaquer sur sa rosette, force un peu, elle s’ouvre, il la pénètre, elle est prise par devant et derrière, elle sent les doigts de Bachir la fouiller elle pense que ses doigts se retrouvent, elle ne peut pas crier, mais gémit fortement, brusquement un orgasme la saisit, se cambre, Samia la libère, pousse des cris, la fouille de plus belle, ,puis s’affaisse, alors Bachir se retire doucement de ses entrailles et de sa vulve et s’adressant à Yasmine, elle est superbe, un vrai régal, une rondelle toute neuve, un jardin délicieux, Samia est ravie aussi, si elle veut revenir ce sera avec plaisir.

- Yasmine, a tout traduit à Stéphanie, remise de ton plaisir

- Oui, ça va, je suis vidée

-Il va falloir y aller, tu te sens

- Pas de problème, se rhabille, sourit à Samia et Bachir, les regarde, détaille encore leurs corps, Yasmine leur parle, puis toutes les deux sortent de la maison et s’engouffrent dans le 4x4 et quittent la maison

- Alors ma chérie, cette journée

- Superbe, je ne pensais vivre tout ça et toi comment tu l’as vécu

- te voir jouir que tu l’as fait, je suis satisfaite, mais maintenant il va falloir que je pense à moi avec tout ce que j’ai vu, j’ai aussi envie de prendre du plaisir, tu te sens ce soir avec nos maris

- pourquoi pas, en riant, toutes les deux se mettent à rire….

la nuit commence à arriver, finalement elles arrivent à la propriété, Rachid et Marc discutent près de la fontaine, s’arrêtent et descendent du véhicule

-Nous avons passé une journée très agréable, je lui ai fait visiter la propriété, nous sommes allés chez Farah, Stéphanie est revenue avec des tenues locales qui vont surement plaire à Marc, en souriant et vous

- nous sommes allés à l’entreprise, nous avons bien discutés, Marc m’a donné des idées et nous voilà

- Yasmine, je crois que nous allons nous rafraîchir, je vais prévenir que nous mangerons tous les quatre, ce soir, on se retrouve dans une heure

- entendu, à tout à l’heure et se dirigent vers leur appartement

- MARC, alors ma puce satisfaite de ta journée

- oui très, regarde ce que j’ai ramené, elle déplie ses vêtements sur le lit

- ouha, superbe, je languis de te voir dans une, tu pourrais en mettre une pour ce soir, je me doute que nous allons encore nous éclater

- je pense aussi, tu crois qu’on a le temps

- Marc, oh que oui, ils filent tous les deux à la salle de bain …………….

après une belle partie de jambes en l’air sous la douche, elle se demandent quoi mettre

- Stéphanie, je montre tout ou je laisse deviner

-tu seras nue sous ta tenue

- oui, tu veux, tu aimerais

- oui, tu devrais essayer cette grande robe, qui est superbe

- Elle l’enfile

- tu es superbe, on devine ce qu’il y a dessous, on peut se faufiler comme on veut, ils vont craquer tous les deux, moi je vais mettre cette djellaba, noire, rien dessous, qu’en penses-tu ?

- superbe, on y va ?

- allez, je sens qu’on va passer une bonne soirée, et sortent de leur appartement ………


J'aime 8
14-10-2022 1 1181

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Souffrance exquise

Y...

10-09-2023 6 0 758

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par nousdeux09

Settings