Terry P

Récit érotique écrit par Terry P le 23-12-2010
Récit érotique lu 47387 fois
Catégorie Inceste

J'avais 14 ans à l'époque. Une fois par mois je me rendais en vélo chez ma grand-mère, à 40 km de mon village. Je l'aidais à entretenir sa petite propriété. C'était en novembre, nous avons passé la journée à ramasser les feuilles, tailler quelques arbres, empiler du bois. En fin d'après midi ma grand mère me dit d'aller me doucher pendant qu'elle nous préparait un chocolat chaud. Lorsque je sortais de la douche ma grand-mère était en train de se laver les mains, je ne l'avais pas entendu entrer dans la salle de bains. La chaleur de l'eau et le fait de m'être savonné le sexe avait entraîné chez moi un début d'érection. Je ne le savais pas à l'époque je l'ai constaté plus tard, la nature m'avait sérieusement avantagé sur la taille de mes attributs sexuels. Le regard de ma grand-mère s'est de suite porté sur mon sexe. En plaisantant elle me dit, je ne sais pas si tu es fatigué mais ton zizi a l'air en pleine forme. Elle a commencé à me faire des compliments, type "tu l'as très joli" et a enchaîné par: "est ce que tu décalottes bien", j'ai répondu que oui, elle me dit approche toi. J'étais debout, elle assise sur le bord du bidet,elle a pris ma verge dans sa main et a essayé de me décalotter. Je ne décalottais pas totalement. Elle me dit qu'il fallait que le gland soit totalement décalotté et commença à forcer sur la peau, par des petits mouvements de haut en bas. Au contact de sa main je n'ai pas pu maîtriser mon érection, mon sexe avait doublé de volume. Elle me dit que j'étais très dur et commença à me masturber. Elle a de suite compris que j'avais du plaisir, je ne reconnaissais plus ma grand-mère elle était très excitée. Elle parlait beaucoup, elle me demandait si j'avais mal, mon sexe était très tendu, le gland apparaissait presque totalement, mais n'était pas entièrement découvert. Puis j'ai commencé à avoir mal, elle me dit qu'il fallait continuer, et ajouta "tu sais les mamies ont l'habitude de faire tout ça "puis elle introduit mon sexe dans sa bouche j'étais stupéfait, elle avait à peine commencé à me sucer que je ressentais un immense plaisir, j'avais l'impression que mon sexe allait exploser tant il était dur. Elle s'arrêta quelques instants et me demanda si j'avais toujours mal, je dis que non, elle me dit "ne t'inquiètes pas on va y arriver tu n'auras pas besoin d'aller chez le docteur, elle ajouta: tu préfères que je te le fasse avec des méthodes anciennes ou que ce soit le docteur qui fait souvent très mal et où il faut aller plusieurs fois. Je lui dis que je préférait que ce soit elle. Elle ajouta que ces "choses là il ne fallait jamais en parler à personne". Elle réintroduit mon sexe dans sa bouche me suça quelques instants, je sentais mon sexe dur comme il ne l'avait jamais été, je sentais que j'allais éjaculer, j'allais me retirer de sa bouche mais elle le tenait fermement et fit quelques sons avec sa gorge pour me faire comprendre qu'il fallait que j'éjacule dans sa bouche, ce que j'ai fais. Elle a continué à me sucer quelques instants, je tenais sa tête, je faisais quelques mouvements avec mon bas ventre pour lui faire comprendre que je voulais rester dans sa bouche. Elle me dit "et bien tu sais tu as très bien craché, ton jus est très bon, il est brûlant et très épais. Mais mon gland n'était toujours pas entièrement décalotté. Elle me dit qu'il arrivait que la "fellation"n'était pas toujours efficace et qu'il fallait un rapport sexuel pour que cela se face en douceur. Elle m'expliqua comment ce passait un rapport sexuel et me dit: "Si tu veux je veux bien que tu me pénètres et elle se dirigea vers sa chambre, elle ferma les volets, puis retira sa jupe, enleva sa culotte et s'allongea sur le lit, elle écarta ses cuisses, elle me dit "regarde" elle écarta bien les lèvres de son sexe et me dit tu vois le petit trou rose et bien c'est mon vagin, il faut que tu sois très très dur pour bien me l'enfoncer. Puis très gentiment avec beaucoup de douceur elle me dit "viens chéri viens sur mamie, donne moi ta jolie queue bien dure, enfonce toi bien, vas au fond, elle est délicieuse ..." je me souviens parfaitement de chaque instants, de chaque paroles, elle a déboutonné son chemisier, dégrafé son soutien-gorge, j'ai vu ses seins qui retombaient de chaque côtés de son torse, je ne savais plus ou regarder, ses seins, ses cuisses ouvertes , mon sexe qui la pénétrait, elle gémissait "elle est grosse, elle est bonne, donne bien ta queue à mamie, prends moi bien au fond" puis elle a eu un mouvement vif de recul et m'a dit "viens me lécher" je n'ai pas compris; "viens me la lécher" et j'ai léché son sexe humide pendant une éternité, elle m'a félicité comme quoi je l'avais bien léché et m'a dit "viens tirer ton coup" je l'ai prise pendant un long moment et j'ai à nouveau éjaculé. Elle me dit que j'avais été très doux, qu'il faudrait recommencer plusieurs fois mais surtout qu'il ne faudrait jamais en parler à personne. Que souvent les mamies ou les tantes aidaient les jeunes garçons dans leur éducation sexuelle mais que cela personne n'en parlait, c'était comme çà depuis toujours. J'ai retrouvé ma grand-mère trois semaines plus tard, ma mère m'avais même dit que je pouvais y passer la nuit du samedi si je ne voulais pas rentrer avec la nuit. A peine arrivé ma grand-mère m'a dit "alors et cette jolie petite queue elle décalotte bien, montre moi "nous sommes montés dans sa chambre, elle m'a fait une fellation
je l'ai léché, elle s'est mise à quatre pattes sur le lit et m'a dit "prend moi comme les chiens dans la campagne"
Elle m'a fait pratiquer la sodomie, m'a demandé de me masturber devant elle, j'étais très demandeur, elle m'a montré de vieilles photos pornographiques, j'étais très excité. Le soir au repas elle m'a fait boire du vin, et une fois au lit elle m'a imposé de la lécher très longtemps, il a fallu que je lui lèche le sexe et l'anus, elle adorait ces pratiques,,elle avait un très gros objet artisanal type godemichet elle m'a demandé de la pénétrer avec cet objet, j'étais excité de voir un si gros objet pénétrer son vagin, je l'ai senti un peu gêné puis elle m'a dit que je pouvais la pénétrer quand je voulais. La nuit je me suis réveillé elle dormait sur le coté, je l'ai mise sur le dos je lui ai écarté les cuisses et le l'ai prise assez brutalement, elle gémissait mais n'a pas dit un mot. J'ai eu des rapports sexuels avec ma grand-mère pendant un an et demi. Il lui arrivait de passer un week end à la maison, si ma mère et mon frère partaient faire quelques courses en ville, elle me faisait une fellation ou je la prenais violemment et rapidement, j'ai souvent eu l'impression que je la violait et ces rapports lui plaisaient. Elle était très généreuse avec moi, elle m'a beaucoup aidé financièrement, je n'ai jamais resenti un quelconque sentiment de gêne ou de honte, juste un sentiment de grand plaisir de douceur, rien à voir avec un rapport sexuel "normal entre partenaire de même génération", je suis conscient que les seniors sont d'anciens jeunes..J'ai quitté la région pour mes études, j'ai connu une jeunes fille exceptionnelle qui est devenue ma femmes six ans plus tard. Nous sommes toujours mariés. Je garde un souvenir très doux de mon éducation sexuelle avec ma grand-mère qui est décédée maintenant.


J'aime 44
23-12-2010 0 47387

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Settings

user-img