Ma 3ieme fois (réel) Partie1

Récit érotique écrit par laurentdu51100 le 29-10-2013
Récit érotique lu 6775 fois
Catégorie Gay

Ma 3eme fois ou je devrai plutôt dire mon 3eme mec  

C’était quelques mois plus tard , j’était chez moi à finir de prendre ma douche ( après le sport c’était mérité )  quand j’entends une pétarade très caractéristique , celle de la mobylette de mon cher cousin.
Déjà en manque ? décidément je l’ai vu chez lui avant hier et je le croyais calmé pour un peut plus longtemps que ça mais c’est vrai qu’à 15 ans ça recharge vite lol ( d’ailleurs moi même 16 ans je me déjà re-masturbé 2 fois depuis  ).
Il ce gare sous ma fenêtre comme il le fait d’habitude ( j’habites au rez de chaussé ) enjambe le balcon et frappe à la porte fenêtre un grand sourire aux lèvres comme chaque fois qu’il sait qu’il vas me voir .
Il frappe à aux carreaux, je vais lui ouvrir , il entre et referme fenêtre et rideaux puis me saute au cou en demandant :
Tu es seul ma poule ?
Oui tu sais bien qu’à cette heure tout les parents bossent encore , ils rentrent pas avant 2 bonnes heures.
Alors tout naturellement il m’enlace et m’embrasse , nos langues ce mêlent et nous voilà repartis pour un long baiser comme nous y avions pris goûts tout les deux. Cela faisait déjà un trimestre que nous étions ensemble et les liens qui nous liaient déjà ce renforcent de plus en plus fort de jours en jours .
Alors tu as pris ta décision me demande t’il ?
En effet ces parents m’avaient proposé de m’héberger la semaine car mon bahut est à une minute à pieds de chez eux pour m’éviter de faire le trajet en bus l’hivers et surtout pour être moins seul car mes parents partent tôt et rentre tard.
Tu crois que c’est une bonne idée ?
Pourquoi ?
Avec toi toujours exciter, je paris que tu ne me laisseras pas tranquille une minute , depuis que je m’occupes de ton petit cul tu n’en as jamais asse, alors si je vis chez toi j’imagines ce que cela sera .
Et alors ? cela te déplais tant que cela ? ( en faisant la moue )
Hé !! non patate mais tu sais que je veus des bonnes notes et les devoirs avec toi j’imagine mal.
Mais bon si tu promet de ne pas m’embeter tant que je ne les aient pas fini c’est ok .
Youpi !! je te promet tu viens quand ? lundi ?
Oui c’est déjà vu avec mes parents , ils sont contents de l’idée ils n’aimaient pas trop me savoir seul le soir alors pas de problèmes , du lundi au vendredi je serai chez toi .
Il ce blottit contre moi : je suis content tu sais tu seras tout à moi chaque soir.
Je l’embrasses et le repousses doucement en lui demandant :
Tu es venus pour me dire ça ?
Oui et autre chose, tu te rappel de mon copain du sud je t’en ai beaucoup parlé ?
Oui Félix je crois non ?
C’est ça, hé bien bonne nouvelle il viens de m’appelé pour m’annoncer la nouvelle, son père a eu la même mutation que nous et il débarque la semaine prochaine.
Tu dois être heureux car tu l’aimes beaucoup je crois non ?
Oui suis hyper content, puis me regardant ; tu serais pas un peut jaloux par hasard , t’en fais pas Félix c’est mon copain toi tu es mon chéri ,et il ce serre contre moi, tu sais que je ferais tout pour toi me dis t’il ; tout ? tu es sure ?
Il me regarde dans les yeux , il vois mon regard plein de malices, ho toi tu as quelque chose derrière la tête et c’est pas la messe je me trompes ?
Ce serait plutôt la fesse je lui réponds en riant, aller viens que je te face ta fête je suis sur que tu bandes déjà pas vrai ?
Oh ça fait un moment, en fait depuis que je suis parti de chez moi , rien qu’à la pensée de te voir j’ai chopé la gaule, tu sais je suis accro grave de toi.
T’ inquiètes moi aussi et c’est de pire en pire ; nous entrons dans ma chambre et je commence à lui ôter ces vêtements lentement pour faire durer le plaisir , j’embrasses au fur et à mesure les zones qui ce dénudes  devant moi , j’ arrives à la fin de l’effeuillage il ne lui reste plus que son petit slip blanc et moulant, j’adore le voir comme ça presque nu la peau laiteuse ( comme tous les rouquins ) imberbe avec ces petites tâches de rousseur si excitantes , complètement à ma merci attendant de moi que je lui face tout ce qu’il aimes .
Je le caresses doucement par dessus son slip, ces belles fesses rebondies attirent ma bouche je l’embrasse à travers son sous vêtement il commence à gémir , je lui caresse le paquet qui est tendu à mort et ne demande qu’à s’échapper, lui passe la langue sur le slip tout le long de sa raie en appuyant pour bien qu’il la sente à travers le tissu, là il se trémousse d’excitation ce penche en avant pour mieux sentir ma langue, de l’autre côté mes mains ont passé sous l’élastique entre chaque cuisses et commence à lui caresser les boules du bout des doigts. Je le retourne ma bouche refait devant ce quelle venait de lui faire subir derrière, idem pour mes mains, je remonte avec ma bouche le long de sa tige bien dressée lui salive le gland mélangeant sur le coton du slip sa mouille de bite et ma salive, mes doigts toujours passer dans son slip par les ouvertures du slip commencent à entrer dans sa raie, aussitôt il écarte plus les jambes, un de mes doigts arrive à sa rondelle , tourne autour appuie doucement , là je lui entre une phalange, il n’en peut plus je le sent trembler sa queue bouge dans le slip il n’en peut plus.
Salaud tu vas me faire crever aller fini moi fais quelque chose arrête de m’exciter .
Je prends l’élastique du slip entre mes dents et tires lentement vers le bas , petit à petit je découvre sa petite toison rousse , je tire plus fort son sexe résiste comme un ressort  , mes mains aident à l’arrière pour baisser cette barrière qui reste encore entre lui et moi, j’arrive au gland tire vers moi et je vois son sexe jaillir d’un coup et venir frapper contre son ventre, je la le slip tombe au sol ; ma bouche reprends son chemin vers sa queue dressée je léche maintenant toute sa tige de haut en bas , puis je lui tête les couilles , ce doit être bon car elles remontes bien et ce colles à sa bite, mes doigts reprennent le chemin de son anneau j’en rentre un puis deux vais bien au fond puis tourne doucement , caresse ces parois, il émet soudain un son rauque  ha je suis sur la prostate je lui caresse et en même temps ma bouche est remontée à son gland je met mes lèvres en anneau et pousse pour le faire pénétrer, sa bite ce redresse d’un coup et je reçois sans m’y attendre sa décharge de sperme dans la gorge, là il m’a surpris je ne m’attendais pas à ce qu’il jouisse si vite, j’avalais tout ( faut pas gâcher ) car j’adores son goût légèrement  sucré .
Hé bien mon salaud tu pourrais prévenir j’ai l’air fin maintenant , moi qui voulait t’entendre me supplié , c’est raté et maintenant c’est moi qui est envie de déchargé lol.
Pas de problèmes me dis t’il je connais un bon remède
Ha ? Oui lequel ?
Bouges pas je m’en occupe me réponds t’il
Il me pousse alors sur le lit , me baisse pantalon et caleçon, ce met à genoux en 69 au dessus de moi ( il sait que j’adore cette position ou je vois son anatomie sans pudeur ) et pendant que je me rince l’œil commence une pipe bien baveuse, il passe ces bras derrière mes cuisses et ces mains s’insinuent dans ma raie, aussitôt ces doigts viennent me titiller le trou puis entre un par  un , je ne peut laisser échapper un cri de douleur qui ne dure pas vite remplacer par des ondes de plaisirs , sa bouche touche mon pubis mon sexe entièrement entré en lui , il tète aspire 
Salive , serre et desserres en alternance, de plus en plus vite je vois son sexe qui se gonfle de nouveau , je le branle à pleine main , de l’autre je lui remet deux doigts dans le cul bien à fond , je sais ou est le point sensible pour l’avoir repérer un peut plus tôt je lui masse tout en le masturbant de plus en plus vite, lui comprenant ou je veux en venir passe également la vitesse supérieur , me suce de plus en plus vite , ces doigts me fouillent de plus en pus profondément, nous transpirons depuis déjà un moment quand je sent le plaisir arrivé en ondes qui sont de plus en plus fortes je gémis le souffle court, nico m’entendant s’excita et commença à gémir lui aussi , chacun continuant à donner le plus de plaisir à l’autre, je me mis à jouir le premier , comme lui je ne le prévient pas et lui envoie tout dans la gorge ce qui déclencha son orgasme je reçu ces jets de spermes sur le ventre,il se laissa tomber sur moi satisfait et épuiser ;
Je me mis à rire. après quelques minutes de câlins et regardant l’heure, je lui dit qu’il est temps pour lui de partir et que comme convenu je serai chez lui lundi soir.
C’est tout joyeux qu’il remonta sur sa mob et rentra chez lui.

Le lundi au retour du bahut je me rends donc comme convenu chez ma tante,je suis étonné de l’acceuil chaleureux de celle-ci, je savais qu’ils m’aimaient bien mais je ne m’étais  pas rendu compte que c’était à ce point là.
Je m’étais à peine déchaussé quelle était déjà prés de moi à me faire la bise et à papoter avec moi ;
Tu vas bien, ta journée c’est bien passé , tu as des devoirs etc. etc.
Puis avec un sourire elle me dis , tien suis moi il y a une surprise pour toi et ce dirige vers la chambre studio de mon cousin, ouvre la porte et me fais rentrer.
Regarde me dis t’elle , tu remarque rien ?
Je vois alors la chambre complètement transformée avec un deuxième lit et tout ce qui va avec.
(  MERDE ) ho !! ma tante fallait pas faire des frais pour moi , je pouvais dormir avec nico tu sais ?
( en fait c’est ce que nous espérions , dormir ensemble ) 
ton oncle et moi nous en avons discuté, vous êtes trop grand pour ça et de toute façon vous serez quand ma ensemble dans la même pièce.
Oui c’est vrai merci ma tante ( je là pris dans mes bras et lui fis une bise, je vois une petite larme coulée sur sa joue, elle est vraiment heureuse de m’accueillir chez elle lol . )
Donc je m’installes , ouah tout est neuf même l’armoire et la table de chevet ; je range la valise que mon père a apporté la veille et j’installes mes photos réveil etc.
Soudain la porte s’ouvre à la volée, je sursaute , me retourne et je vois déboulé sur moi mon cousin complètement ouf , je n’ai pas le temps de prévenir le choc et me retrouve les quatre fers en l’air sur la moquette, je suis un peut sonner et met quelques secondes avant de me reprendre. 
Escuses moi je ne t’es pas fait mal me demande t’il ?
Tu n’es pas bien toi de me sauter dessus comme ça sans prévenir lol
Je suis trop content, t’as vu comment on est installé ? cela te plais ?
Oui c’est cool mais je croyais que l’on {dormiraient} ensemble, là c’est raté tu crois pas ?
Pourquoi tu dis cela il suffit de bien fermer la porte et après on fais ce que l’on veus non ? bien sur il faudra faire plus attention.
Oui c’est vrai mais quand même , bon alors monsieur comme ça est content, monsieur vas avoir une bonne queue à sa disposition pour lui tout seul,monsieur vas avoir un bon cul pour y mettre sa queue ? hein ?je lui dis goguenard 
Alors il me regarde et me dis, non non monsieur va surtout avoir son chéri tout à lui.
Je suis toujours par terre, il me saute dessus et m’embrasse à pleine bouche.
Du calme ce n’est pas le moment, je préférerai que l’on discutent un peu toi et moi.
Ok ok de quoi tu veus parlé ?
De demain si on allaient à la piscine ça te branche ? et on pourraient emmené ton copain Félix tu es d’accord ?
Ha ! oui c’est une bonne idée , comme ça vous ferez connaissance, bon aller on descend j’ai la Dale moi ; 
Et nous voilà parti à la cuisine pour le dîner.
Après le dîner tout le monde s’installe devant la télé, j’aime bien l’ambiance car chez moi le soir c’est plutôt couche tôt. Nico lui n’arrête pas de me regarder et quand je croises son regard je vois ces yeux m’indiqué le plafond, je comprends qu’il veus que l’on montent, je fais celui qui ne comprend pas ( je préfère rester avec ces parents car je vois bien qu’ils sont contents de cette soirée et je décide donc que le soir je resterai en leurs compagnies, nous aurions bien le temps après pour nous amuser nico et moi.
Le film à peine terminer , nico ce lève , s’étire et dis ; bonsoir je vais me lavé et me pieuter je suis crevé .
J’attends quelques minutes et je le suit après avoir souhaiter une bonne nuit à mon oncle et ma  tante, en montant les escaliers je m’arrête et j’entend dans le salon ma tante qui dis à son mari ; il est gentil non ? tu as vu il est resté avec nous malgré les regards que lui envoyer ton fils, je crois qu’il nous aiment beaucoup tu crois pas ?.
Oui j’ai vu aussi le manége de nico mais c’est normal pour lui son cousin est à lui, il est content de ne plus être tout seul, quand à Laurent tu as raison , j’ai toujours aimé ce gosse et ça depuis qu’il est tout petit, maintenant c’est un beau gars et il est resté amitieux c’est plutôt rare et nous avons de la chance que cela tombe sur nous.
Tu te rends compte de la chance que nous avons, moi et Christian ( c’est mon père )  qui est mon meilleur ami d’avoir épouser deux sœurs et d’avoir garder des contacts aussi intimes .
Oui répond  t’elle est ………..
C’est le moment que je choisis pour arrêter mon ( espionnage ) et je me dirige vers la chambre.
J’ouvres la porte , un mouvement rapide alerte mon regard, j’aperçois nico dans son lit le drap jeter sur lui , quand il voit que c’est moi qui entre il reprend son souffle et me dis ; tu pourrais prévenir quand tu arrives tu m’a foutu la trouille de ma vie.
Pourquoi tu faisais quoi ? 
Tien regardes me dis t’il en enlevant le drap et me montrant son érection
Tu es vraiment accro , tu penses plus qu’à ça il vas falloir te soigner je lui fait en riant.
Ben je t’attendais et tu sais bien que quand je penses à toi je bande, pourquoi tu n’es pas monté tout à l’heure tu as bien vu mes regards vers la chambre ?
Oui comme tous le monde ta discrétion est bien connue
Tu crois qu’ils s »en sont rendu compte ? 
Pas qu’un peut je les aient entendu en parler quand je venais ici
Ha ! bon temps pi ils peuvent pas deviné pourquoi alors je m’en fou
Oui mais sache que moi aussi je voulais resté avec eux et puis nous en a tout le temps après et au moins t
Là tous le monde est couché, il n’y a plus de risque qu’ils viennent
Tien c’est vrai ça j’y avais pas pensé
Ben non toi tu penses qu’avec ta bite lol, bon je vais prendre une douche toi tu chauffe mon lit
T’es pas chier toi et pourquoi je chaufferais ton lit ?
Ben pour que je me sentes bien quand je rentrerais dedans pour te faire plaisir
Ha si c’est pour ça t’inquiète il sera bien chaud, en disant cela il fonce dans mon lit la queue toujours aussi raide miam je l’ai vraiment dans la peau.
Je fonces me doucher, ma parole j’ai le gaule !! je me savonne partout , j’insistes sur ma queue et mon trou car je sais qu’une langue gourmande vas venir les visiter et je ne voudrais pas qu’une mauvaise odeur vienne la contrariée.

Je sors, m ‘essuies et avec la serviette autour des reins je montes sur mon lit et passes mes jambes de chaque coté de la tête à nico, celui-ci étant sur le dos je lui laissais s’excité sur la vue direct qu’il avait sur mes fesses et mes boules bien pendantes , je le vois fouillé dans le tiroir de sa table de nuit et en sortir une lampe torche qu’il dirige aussitôt vers mon entre jambes.
T’es vraiment une petite salope hein t’es content ? tu vois mieux ? je fais quoi maintenant ? pour te faire baver un peut plus.
Ecarte bien tes jambes, ouah quelle vue, tien mais tu as du poil sur les jambes ( il y passe la main me les caresses )c’est doux, baisses toi tout doucement,là, moins vite , stop bouges plus, ouah je commence à voir ton trou c’est top excitant,décidément t’es trop bien fait aller continu doucement à descendre ( moi la situation m’excites et en même tant j’ai envies de rire car comme ça je ressemble à un lampadaire avec sa torche qui m’éclaire de l’intérieur )stop bouges plus là ( maintenant mes couilles sont à deux doits de son menton et mon cul juste sous son nez ).
Je suis complètement pris dans son jeu et je commence à apprécier ce petit sadisme qu’il me fait subir.
Son souffle s’accélère et une goutte de sperme perle au bout de sa bite ( il prend son pied le salaud )
Il remonte légèrement la tête et sa langue viens ( enfin ) caresser mon anneau , essaye de le pénétrer, moi pendant ce temps je passes un doigt doucement sur le haut de gland et lui étale sa liqueur jusqu’à ce que le gland soit complètement lubrifié, cela m’amuse car plus je l’étale plus il en sort ( ça doit réel lui faire un effet grave au cousin ),
Pendant ce temps sa main ( celle qui ne tien pas la torche ) viens rejoindre sa bouche et je sens un doigt agacé la zone sensible autour de l’anus, puis me pénètre de plus en plus loin, il a vite repéré le point sensible car le bout de son doigt  ce dirige tout de suite au bon endroit ( la prostate ) et me masse la paroi, la gratte.
Moi j’en peut plus c’est trop bon et il le sait , il ne peut pas manquer d’entendre mes gémissement, a l’autre bout ce n’est pas mieux car son gland est devenu rouge foncé , énorme et tellement tendu qu’il en était tout arqué, au moindre attouchement de ma part je le sens vibrer et prés à jouir, il me fait trop envie , en plus mon cul n’en peut plus de ce qu’il me fait subir, n’en pouvant plus de l’envie de jouir je me relèves me retournes et d’un coup sans prévenir , je m’empales sur sa queue jusqu’à buter sur ses cuisses, ce simple mouvement nous délivra tous les deux en même temps , il jouis en moi et moi je crache mon sperme sur sa poitrine et son visage .
Je me retires de lui ( qui n’a pas débandé quelle santé ) et je m’allonges contre lui pour l’habituel moment de tendresse d ‘on nous ne pouvons plus nous passé ni l’un ni l’autre.
Une demi heure plus tard , je le secoue et le renvoie dans son lit de peur que l’on nous retrouvent comme ça le lendemain .  

Le lendemain après midi c’est sport au bahut donc vers 14 heures un bus est venu nous prendre pour nous emmener à la piscine, nous avions donné rendez vous à l’ami Félix dans le grand bassin car il n’avait pas encore repris les courts dans sa nouvelle école n’étant arrivé que la veille au soir.
J’avais hâte de le connaître après tout ce que m’en avait dis mon cousin, encore ce matin pendant le petit déjeuner il m’ en avait reparlé. arriver devant la piscine et juste à la sortie du car je vois un jeune mec qui attend sur le parking, nico me met un coup de coude et me dis ;
Regardes c’est Félix là devant !
Ha c’est donc lui le fameux Félix, hé pas mal la gars  ,typé italien 1m75 pour 70 kls environ type musclé cheveux brun court peau mate il doit être sportif car je vois des muscles bien développer environ mon age une vrai allure macho et un sourire agréable.
Nico fait des grands signes de la main , il nous voient et ce dirige vers nous. Hello nico comment va , suis content de te retrouver 
Toi aussi trouduc ( ha les petits mots de mon cousin ) suis content on vas avoir plein de choses à ce raconter
Oui mais plus tard hé bonjour moi c’est Laurent son cousin
Ha !! oui ! le fameux Laurent, dieu sait que j’aurais du te reconnaître, le nico il m’a tellement parler de toi, hé mon cousin Laurent par ci et mon cousin Laurent par là et si mon cousin Laurent était là il te dirais que… enfin tu vois quoi mais bon heureux de te rencontrer enfin quoique je ne t’imaginais pas comme ça mais bon !
Ha ? et tu me voyais comment lui dis je en souriant car il parlait autant avec c’est mains et on avaient toujours l’impression qu’il allait mettre un coup aux personnes autour de lui tellement ces gestes étaient amples.
Je te voyais comment ? quelle question mais comme un dieu de l’olympe descendu parmi les hommes à en entendre ton cousin je ne devait pas être loin du compte me réponds il en riant.
Tu dois être bien déçu alors ?
Même pas car tu sais bien que je plaisante en fait je te trouves plutôt sympa , tu fait du sport non ?
Oui depuis bientôt 6 ans et toi aussi cela ce voit 
Oui du tennis et toi ?
Moi karaté ceinture bleu
C’est déjà bien ça il me semble
Oui asser bien , bon il faut y aller nico le prof nous attends, Félix tu nous suit
Pas de problèmes j’ai déjà pris mon tiquet
Cool bon suit nous tu passera pour un élève des écoles
Et en effet personne ne fis attention à lui, nous suivions donc les prof vers les cabines, 4 par cabines, nous nous dirigeons tous les 3 vers une qui était libre, j’allais refermé quand le prof me dis ; hé j’ai dis 4 ! tien David vas avec eux.
David , c’est un gars qui est dans ma classe, il me ressemble beaucoup mais un peut plus petit et plus trapu environ 1m72 pour 68 kls , sportif lui aussi on ne voyaient pas une trace de graisse sur son corps , que du muscle et en sport il est l’un des meilleurs.
Par contre revers de la médaille , il est d’une timidité maladive, impossible d’ avoir une conversation avec lui sans qu’il ce défile , il fut un temps ou j’ai essayé de me rapprocher de lui mais voyant que c’était inutile j’ai fini par abondonner. Voilà donc ou en était nos relations tout les deux,je ne pensais pas quelles allées changer et c’est là ou je me tromper.
Nous nous sommes donc déshabillé , mais comme chacun avait mis son maillot ce fut donc sans gènes et avec bonne humeur que nous finissons par nous présenter l’un l’autre, comme j’était le seul à le connaître je présente David aux autres et les autres à David .puis nous sommes sorties de la cabine , nico s’approche de moi et me dis ; tu me l’as bien caché celui là en montrons David de la tête ;
Au tu sais il est dans ma classe depuis quelques années c’est tout
Ouai !! bon !! en tout cas t’as vu comment il est foutu ? une vrai armoire à glace et en plus une belle gueule
Oui je sais mais il a un gros problème ( et c’est là ou je me trompais sur lui ) il n’aime pas les gens.
Ha bon dommage , et Félix tu en penses quoi ? il est craquant non ?
Hum oui mais il est poilu tu as vu ça poitrine ? moi j’aimes pas trop cela
Pourtant ça a l’air doux non ?
Peut être mais c’est pas trop mon truc sinon c’est sur qu’il est bien fait.
Oui tu verrais les meuf qu’il ce tapent tu tomberais sur le cul.
Hé bien nous voilà avec un Hétéro macho dans la bande ça manquait vraiment tu trouves pas, manquerait plus qu’il soit homophobe et ce serait le pompon.
Bon allons nagé nous verrons bien et je cours me lancer dans le grand bain , l’eau est bonne et c’est seulement après 2x50m  que je me mis à la recherche des autres.
David arrive juste derrière moi ,prend appuis sur le rebord et me dis ; purée tu vas vite j’arrives pas à suivre
Moi étonner je lui répond sans réfléchir ; oui j’adores nager mais tu n’étais pas loin derrière tu dois être bon aussi non ?
Oui mais sur moins que toi ( en me souriant )
Dis moi David , l’eau c’est ta potion magique ?
Lui étonner, comment cela ?
Oui quand tu es dedans tu parles aux autres lol parce que quand tu es au sec y a pas moyen de t’approcher ( je lui dis ça en riant )
Il me regarde en rougissant violemment, je sens qu’il est prêt à fuir et je le retiens d’une main sur son épaule ; aller arrête ça tu sais que je te veus pas de mal, j’ai simplement été surpris que tu me parles alors que je n’y suis jamais arrivé depuis heu !! combien 4 ? non ! 5 ans que je te connais, alors j’ai cru bien faire en plaisantant lol
Il s’arrête me regarde , vois que je le regarde, baisse les yeux et j’ai comme l’impression de quelqu un qui ce jette à l’eau ce met à parler rapidement sans reprendre son souffle.
Tu sais Laurent, je n’aimes pas parler car je suis trop timide et ça me gènes, quand je vois les regards des autres j’ai envie de me mettre dans un trou pour plus que l’on me vois alors imagine moi en train d’aborder quelqu’un pour lui parler ( il prend un air malheureux ) c’est impensable. En plus tu as vu comment je suis, petit et gros c’est sur que si j’était comme toi ce serait sûrement différent, pourtant je fais du sport mais j’ai l’impression que plus j’en fais plus je grossis alors je ne sait plus quoi faire.
T’es fou ou tu as vu jouer ça que tu es gros, il n’y a que du muscle alors tu n’es pas gros tu es trapu ce n’est pas pareil,  il faudrait te regarder plus souvent dans une glace car je trouves que t’es hyper beau mec et puis tout le monde n’aime pas les grands, de plus tu n’es pas si petit que ça lol.
C’est gentil mais tu dis ça pour me réconforter tu n’y crois pas
Ha et pourquoi je te raconterais ça alors qu’on ne ce connaient même pas je vois pas l’intérêt de te mentir ?
Alors tu le penses vraiment ?
Ben oui banane, au fait pourquoi tu me parles à moi aujourd’hui alors qu’il n’y a jamais eu moyen avant ?
Je ne sais pas cela m’a échappé quand je t’ai rattrapé ça ma semblé naturel
Hé là ça vas mieux ? ( en riant ) tu vas pas te transformer en pipelette n’en plus
Oui avec toi ça vas je t’aimes bien ( hé vlan re bol décidemment !! ) , escuses moi je voulais pas dire ça comme ça.
Aller arête ce qui est dis est dis , en plus moi aussi je t’aimes bien c’est d’ailleurs pour ça que j’ai plusieurs fois essayer de t’approché, alors c’est d’accord on est pote maintenant ?
Si tu veux
Comment ça si je veux , et toi le dedans tu veux être mon ami ou pas c’est pas si je veux
Alors oui je veux aussi
Cool je vais le dire aux autres
Tu es obligé de leurs en parler ?
Hé ! comment tu veux faire autrement je suis toujours avec eux alors il faut bien leurs dirent et en place c’est pas une tare d’être pote du moins jusqu’à maintenant mais tu vas finir par me faire douter à force.
A ce moment coïncidence ou curiosité, les 2 autres lascars débarquent à coté de nous ;
Vous faites quoi là depuis 10 mn on croirait des conspirateur, et toi qui me disait qu’il ne parlait avec personne me dis nico en montrant David.
Apparemment je me suis trompé, nous sommes copains maintenant et j’espères que vous allez l ‘accepté tout les 2 ;
Pour moi pas de soucis vendu me réponds nico
Ok pour moi pas de problèmes  confirme Félix
Cool alors nous voilà à 4 maintenant comme les mousquetaires
Vous avez bien d’autres potes ? demande Félix, moi ici non mais dans le sud nous étions une dizaine garçons et filles confondus.
Nico lui réponds ,pour moi non j’ai que vous
Et Philippe lui dis je
Ha oui escuse et notre cousin Philippe
Et toi Laurent ?
Moi ? ben heu il y a vous ,Philippe , Catherine et Jonathan
C’est qui les 2 derniers ,
Catherine c’est ma copine depuis maintenant 7 ans , elle habites au dessus de chez moi et Jonathan c’est mon plus grand copain on ce connaient depuis les couches culottes
Tu le connaît toi nico ? demande Félix 
Oui bien sur je l’avais oublié ça fait plus de 4 ans que je ne l’ai pas revu , il doit avoir changer, je me rappel seulement qu’il était super sympa
Il l’est toujours répondis je avec une pointe de remords car depuis que moi et nico on …. Enfin vous savez quoi , et bien je l’ai délaissé plus que j’aurais du et je me promet d’aller le voir ce we ( maintenant que je n’aurai sûrement plus mon cousin dans les pattes car il m’a chez lui toute la semaine, c’est du moins ce que je croyais à ce moment là )
Et toi David demandais je ( mais je me doutes bien de sa réponse ) tu as beaucoup d’amis ?
Heu non en fait j’ai aussi un cousin et puis vous maintenant
Cool alors à l’eau les copains
Le prof s’occupait des élèves qui ne savaient pas nager et après avoir constater que nous maîtrisions bien la natation il ne s’occupa plus de nous.
Cet après midi fut un plaisir, nous sommes heureux de faire connaissance et nous nous entendons à merveille ; lors de nos jeux nautiques nous nous attrapons à bras le corps et je commençais à apprécier ces contacts entre moi et David qui ne cherchait plus à me fuir bien au contraire me semblait il , car quand je l’attrapait il restait coller à moi en riant et j’ai pu ainsi me rendre compte que c’était une boule de muscles ce mec il a une force impressionnante à voir l’aisance avec laquelle il écartait mes bras de son corps quand je voulais le ceinturé, j’en étais fortement impressionné et troublé . mon cousin de temps en temps venait passer en apnée entre mes jambes et ne manquait pas à chaque fois une caresse sur mon paquet qui commence du coût à prendre du volume , hé oui je commence à bander fortement , cela me gène vu le contexte et le lieu , en effet la piscine était pleine à craquer et je me trouvais entouré de mecs qui seraient tout contents de ce moquer de moi si ils découvraient mon état.
C’est à ce moment là que David qui ne c’est aperçu  , profite de mon inattention pour me ceinturer et me faire faire un sous l’eau , moi surpris je me laisse attraper et son corps viens ce coller au mien face à face et à ce moment il sent mon sexe dresser contre son bas ventre , me regarde interloquer m’écarte de lui et son regard plonge dans l’eau vers mon slip de bain pour confirmer sa première impression , il ne fut pas déçu car j’était toujours aussi tendu et malgré toute la gène que je ressent,impossible de me calmer et en plus avec le frottement occasionné par notre mini combat mon sexe dépasse fièrement de l’élastique du slip de bain.
Ces yeux ce reposent sur mon visage , je le regardes aussi, il voit ma gène et soudain me souris et me fait un clin d’œil complice.
J’ai la honte de ma vie , je vois arrivé mon cousin hilare car lui il a suivit toute la scène, il arrive à coté de nous regarde dans l’eau, et dis ; t’as la forme je vois , il regarde David lui fait un clin d’œil et lui dis ; en plus bien monter le cousin tu trouves pas ? David rebaisse les yeux vers ma trique et tous les deux pour ce foutre de moi complimente mon appareil génital et j’entends des : raides,dur,gros venant de mon cousin ; David lui ne dis rien et est apparemment aussi gêner que moi. Et bien sur car il ne manquait plus que lui voilà le Félix qui arrive intriguer par notre comportement, vous faite quoi là ?demande t’il, y a Laurent qui peut plus sortir de l’eau, répond nico ; ha oui ? et pourquoi ?, il a comme qui dirait une raideur gênante ; comment cela ?;
Ben ! regarde par toi même ( en dirigeant son regard vers mon slip ) ;Félix suit le regard de nico et tombe sur mon érection qui décidément ne veux pas se calmer.
Il me regarde, voit la gène sur mon visage ;
Hé bé te voilà bien avec ça !! et c’est quoi qui t’as mis dans cet état là ?
Heu justement j’en sais rien mais j’ai la honte. ( je n’allais quand même pas lui dire que ce sont les jeux sous marins de nico qui m’on mis dans cet état ).
Il vas falloir bientôt sortir tu as peut être intérêt à penser à autre chose     
Avec vous tous autour de moi c’est pas évidant.
Aller les gars laisser le tranquille pour l’instant, il me regarde puis dis ; tout au moins pour le moment mais t’as pas fini de te faire charrier ;
Pour ça je vous fait confiance je réponds
Bon ok aller oust vous deux et toi dés que ça vas mieux tu file dans la cabine avant que cela te reprennes je sais ce que sait ça m’est déjà arrivé, et toi nico arrête de rigoler ce serait toi tu n’aurais pas l’air plus malin, bon aller à toute.
Ils me laissèrent seul et je me décide à refaire un aller retour du bassin ;au bout de quelques minutes tout étant rentré dans l’ordre ( ou plutôt dans le slip ) je décides de suivre le conseil de Félix et je file en cabine sachant que si je revois les autres cela vas me reprendre.
Ils devaient me surveillé car au moment ou j’allais refermé la porte, une poussée m’envoya au fond de la cabine et je vis mes trois lascars entrer en riant ( quand je pense qu’ils ne ce connaissaient pas encore ce matin ) le dernier refermant la porte , ils devaient avoir couru car ils étaient essoufflé.
Pourquoi vous riez comme des branques ?
C’est toi qui nous fait rire tu aurais vu ta tête ça valait le coup de te regarder ; et je nage , et je mate mon slip , et je re-nage , et je re-mate et je file sans regarder personne vers les cabines, c’était vraiment comique.
Ouai bon en tout cas je vois que l’ambiance est bonne entre nous c’est au moins ça de gagner non ?
Tien ! c’est vrai on croiraient que l’on ce connaient tous depuis toujours 
C’est ça le feeling
Lol
Alors Laurent explique moi comment c’est arrivé les autres ne veulent rien dire demande Félix.
Je pouvais rien te dire car je sais pas non plus lui répond David.
Moi je sais leur dis alors nico.
Alors vas y raconte ?
Je sais pas si je peus !
Il me regarde et vois que je le fixe avec un regard suppliant ( pourvu qu’il la ferme )
Ces yeux brillent de malices quand il leur répond
Ok ok je vais tout vous dire en fait c’est de ma faute
Comment cela de ta faute !
Oui  j’ai pas arrêter de lui  toucher les couilles et le cul à chaque fois que je plongeais sous lui et comme il n’osait pas me dire d’arrêter devant David , ça a fini par lui donner la trique et vous connaissez la suite.
Les deux autres me fixent étonner
C’est vrai ?
Heu !! oui je sais pas ce qui m’a pris mais je ne pouvais plus me contrôler, et reprenant un ton de plaisanterie, en tout cas ça vous a pas gêné non plus pour vous rincer l’oeil non ?
Rire général  
C’est alors, au moment ou nous sortons nos serviettes de nos sacs que mes yeux passent devant le bas ventre de David et s’arrêtent sidérer par la bosse que fait son sexe dans le slip de bain, il bande ouah c’est gros, je croise son regard , il vient de ce rendre compte que je me suis aperçu de son érection et ces yeux me supplies de ne rien dire ;
Moi je prend un sourire malicieux et en me plaçant entre lui et les deux autres pour ne pas qu’ils le voient je dis ; hé les gars vous savez quoi ? 
Non ! quoi ?
Je leurs tournent le dos mon regard toujours sur un David qui en a les larmes aux yeux ( c’est là que je me rappel sa timidité maladive ), je lui fais un clin d’œil et je continues ,
Le dernier sur le parking paye un coup lol
J’avais à peine fini ma phrase que l’excitation gagna le groupe et tout le monde ce mit à s’habiller en quatrième vitesse, David approche son visage du mien et me dis à l’oreille ;
Merci je te revaudrais ça
J’ôtais mon slip de bain , m’essuyais tout en continuant à mater le sexe en érection de David ;
Lui s’en aperçois à un moment de blocage , je le vois qui ce décide, il me fixe me souris tout en descendant son maillot , reste quelques secondes sans bouger ( sans doute pour que je vois bien lol ) prend sa serviette et s’essuie le corps
Moi toujours entre lui et les deux autres je suis sidéré par la beauté de ce sexe qui ce dresse sous mes yeux, il est d’une longueur moyenne mais épaix comme un gourdin avec un gland bien dessiner ;
Je sens une érection me reprendre  et je remet vite mes vêtement pour ne pas recommencer à me faire charrier par les autres . je vois à son regard surpris que David s’en est rendu compte, il attend quelques secondes que j’ai mis mon jean et me glisse à l’oreille dans un souffle ;
C’est moi qui te fait cet effet là ?
Je croise son regards ( il a du prendre son courage à deux mains pour oser me poser cette question ) et lui réponds ;
Je crois bien que oui
Puis je sort de la cabine rejoindre les autres
C’est David le dernier, hé David ! tu nous doit un pot tu t’en rappellera ?
Pas de problèmes réponds t’il en sortant, et nous repartant tous les quatre rejoindre la sortie. Ces deux heures de piscines ont scellés notre amitié qui dure encore aujourd’hui.
Après un au revoir et à bientôt à Félix , nous montons dans le bus, je m’assoies coté vitre et je vois David prendre mon cousin de vitesse pour prendre le fauteuil d’à coté et ce mettre à ma gauche ; Nico me regarde surpris , je lui fais un clin d’œil lui signifiant que je lui expliquerait plus tard ce qui ne manqua pas de l’intriguer pendant tout le trajet à voir les regards qu’il nous lançaient j’allais avoir droit à un interrogatoire en règle .
David reste silencieux à coté de moi , j’entends sa respiration , elle me paraît bien rapide, je me tournes vers lui et nos regards ce croisent, il me souris ; je me demande à quoi il peut bien pensé ; je me remet en mémoire ces dernières paroles dans la cabine ainsi que ma réponse que j’avais trouvé asser oser , pour ne pas dire téméraire ; j’essayes de me mettre à la place de quelqu'un qui m’aurais dis cela ? quel aurait été ma réaction ?aurais je courut pour m’asseoir à coté de lui avant qu’un autre le fasse ?et là une réponse me vient , lumineuse, oui si le gars me plait !
Il faut que j’en ai le cœur net, mon regard toujours dans le sien je pose ma main sur son genoux et lui demande ;
Cela vas mieux , c’est gênant quand ça arrive en public, moi je savais plus ou me mettre toi encore il n’y avait que nous quatre mais moi t’imagine la honte devant le prof ou les autres, jamais je n’aurais osé revenir au bahut lol
Oui j’ai été plus vache que toi à me moquer de toi comme cela, heureusement que tu n’es pas rancunier et que tu m’as pas cafté dans la cabine.
Voyant qu’il n’a toujours pas de gestes de rejet devant ma main qui est toujours posé sur son genoux, je pousses un peut plus loin.
Ben oui est même que ça a failli me reprendre quand je t’es vu dans cet état.
Je sais j’ai vu 
Et tu as aussi eu la réponse à ta question ?
Oui !
Et ça t’as fait quoi ?
Quoi ?
Ben ma réponse !
Heu ! je sais pas , j’étais content je crois
Le bus commence à ralentir , nous arrivons à destination, c’est là que David doit descendre .
Je lui dis avant qu’il ne parte ;
On  en reparlera si tu veus ?
Oui ça me plairait bien
C’est vrai ? bon aller à demain au bahut
Salut Laurent, puis vers mon cousin, salut nico
Salut
Salut
Les portes ce referment et le bus repart, nico en profite pour pour venir sur le siège à coté de moi ; 
Il est sympa ton pote
Oui je ne le connaissait pas comme cela
J’ai l’impression qu’il t’aime beaucoup !
Ha ! tu crois ?
Tu ne vois pas comment il te regarde, hé ! dis ? il serait pas homo par hasard
Arrête tes conneries tu vois des homos partout toi 
Tu crois que j’ai rien vu dans la cabine ?
Vicieux comme tu es j’imagine que dés qu’un slip tombe tu regardes ce qu’il y a dedans lol
Justement c’est pour ça que je te le dis, et je t’es trouvé bien protecteur avec lui à la façon dans tu t’es mis devant pour pas qu’on voient, wouah t’as vu sa queue ?si il me disait oui je dirais pas non moi
Ouai tu as raison mais laisse lui le temps et peut être !!! 
Oui dis t’il en riant je lui laisse jusqu’à demain.


J'aime 5
29-10-2013 0 6775

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Settings