Galerie d'Art

Récit érotique écrit par baiserjouir le 14-05-2016
Récit érotique lu 3290 fois
Catégorie Partouzes-Orgies

Ma femme Line décide d'ouvrir une galerie d'art. Pour préparer il lui faut les conseils d'un ou d'une spécialiste en la matière. Le local est facilement trouvé. Pour fêter l'évènement à venir, Nous allons au restaurant avec son amie Julia. Nous ne vivons pas ensemble, Julia est simplement notre maîtresse. Nous avons un peu bu en rentrant chez nous, même Julia est avec nous. La soirée, commence devant le feu de la cheminée. Nous sommes assis tous les trois, sur la moquette, nous réchauffant. Les deux jeunes femmes sont presque affalées l'une sur l'autre. Comme souvent Line pose sa tête sur l'épaule de Julia. Comme souvent elle lui demande de la baiser. Julia comme envoûtée ne demande pas mieux: elle caresse les seins, descend sa main jusqu'au pubis. Elle déshabille ma femme et trouve très vite là où elle peut la branler. Elles sont très collées l'une à l'autre. Julia annonce comme une nouveauté qu'elle est excitée. Line l'entend fort bien. Elle relève la robe de Julia, farfouille un peu juste avant de lui caresser le bouton. 
Je les laisse faire: je sais par expérience que ces amours demandés par mon épouse ne doivent pas être dérangés par moi, même si je bande et aimerai bien participer. 
Elles s'aime pendant au moins une heure. Il manque quand même une chose à Julia qui me le demande: un bite. J'ai tout le matériel qu'elle veut. Elles se font un 69, Julia me donne sous cul. 
Elle est extrêmement mouillée. Je rentre comme souvent dans son anus. A ma surprise, c'est la main de ma femme qui me guide. Elle garde sa main sur mes couilles quand je sodomise notre amie. Notre trio est bien au point ce soir. Nous jouissons ensemble. Je sors de Julia. Ma femme me prend dans sa bouche: je n'ai pas eu le temps de débander. C'est-ce qu'il lui faut: je dois la baiser. Je reste au sol, elle vient sur moi, prend ma queue dans son vagin, se redresse un peu, demande à Julia de l'embrasser sur la bouche et de lui caresser la poitrine. Julia aime faire tout ça, surtout devant moi. 
La nuit passe trop vite. Julia va chez elle, Line aurait bien voulu qu'elle reste pour lui donner encore du plaisir. Je me dévoue pour la sucer, comme si je ne savais pas le faire, alors que c'est moi qui lui ait appri cette façon de faire au début de notre rencontre. Nous sommes dans notre lit, je suis bien couché, elle pose sa moule sur ma bouche. Je la lèche partout avant d'aller à nouveau sur son clitoris. Je le lèche de plus en plus vite: elle jouit. J'ai droit à une fellation. Elle sait bien me faire jouir ainsi. Sa main guide ma pine dans sa bouche, elle ferme les yeux en imaginant je ne sais quoi. Sa langue entoure mon gland, ses lèvres servent de sexe. Elle sait qu'elle va me faire jouir: elle ralentit volontairement ses sucions. Enfin je jouis dans sa bouche: au début cette réception ne lui plaisait pas du tout. Maintenant elle est friande de sperme. 
Le lendemain nous recevons au nouveau local en cours de travaux la visite de l'architecte d'intérieur: il fait une visite de chantier. Nous le suivons un instant. Pour continuer à parler des travaux cet homme de l'art nous demande à nous parler de l'ensemble du projet. Il se fait tard. Line l'invite à la maison. En montant elle murmure dans mon oreille qu'elle aimerai se farcir cet homme. 
Ce que femme veut….Je ne sais comment elle s'y prend, cet architecte me regarde d'un air interrogateur: - Je peux baiser votre femme. 
Je réponds en regardant bien ma femme: 
- Si elle vous plait, allez-y, baisez la.
- Oui, baisez moi j'en ai envie, pas vrai chéri.
- Bien sur je te con nais assez pour savoir qu'il t'excite: je vous regarderai baiser ensemble.
- Non tu ne nous regardera pas baiser: tu participera comme tu sais le faire.
Elle relève sa jupe pour montrer son berlingot, elle ne porte pas de sous vêtement. Elle vient offrir sa moule à la bouche de l'architecte qui n'en revient pas. Elle lui prend la tête pour qu'il pose enfin sa langue sur son bouton. Enfin il se décide, sa langue la lèche longtemps. Je vois son visage elle a jouit plusieurs fois avec cette langue. 
Il lui en faut plus, elle sort la bite de cet homme, la branle comme si c'était ma propre bite. Elle se penche un peu pour le sucer. Le pauvre homme ne sait plus que faire pour abréger sa bandaison. Elle sait ce qui lui faut: elle se déshabille, en fait autant à son futur amant, me demande de me mettre moi aussi en tenue d'Adam. 
Pour le moment adieu les aménagements, adieu tout ce qui n'est pas plaisir. Elle se donne à lui non pas comme elle avait fait la veille sur la moquette, elle préfère notre lit. Nous voilà parti pour ce que je prévois comme une bonne baise tant pour elle que pour nous les hommes. Elle me demande de la sucer, elle demande à l'autre de lui lécher l'anus. C'est assez difficile: nous y arrivons quand même. Elle aime avoir une langue sur son cul, surtout quand elle y pénètre un brin. Elle se caresse les seins d'une main, et pose l'autre sur ma tête comme pour m'encourager. Elle jouit, cette fois elle veut la bite qu'elle ne connaît pas très bien à la baiser. Elle écarte bien les jambes; attire l'architecte qui la lui met sans autre forme de procès. Je crois savoir qu'elle sera sa prochaine demande: elle ne tarde pas, elle se retourne avec toujours dans son con la bite de l'autre, me donne ses fesses. Je que je vais lui faire est une de ses baises favorites Elle mouille son cul, m'attire à mon tour: je l'encule à fond, comme elle aime dans ces cas là. Je sens la bite de l'autre quand nous nous croisons. Elle pousse des cris de possédée: oui oui, oui, encore lus profond, plus vite, vite, je jouiiiiiiiiiiis.
Nous jouissons, elle plus que nous. Elle aurait bien voulue recommencer: l'autre est à plat.
Tant pis, elle se branle devant nous: je suis obligé par amour que j'ai pour elle de lui mettre encore dans le cul trois doigts. Elle jouit encore. 
Bientôt les travaux achevés, elle expose les œuvres d'une peintre espagnole. Ces peintures montrent toutes le même corps dans différentes positions. Il y a deux corps dont celui d'une femme noire dont on voit le visage. Le corps de la blanche ne comporte aucune représentation de figure. Elle explique à ma femme que la noire était jusqu'à il y a peu sa maîtresse. 
Line ne peux résister devant un corps aussi sexy que celui de l'artiste. Je prévois la suite: elle voudra baiser avec elle. Je ne me trompe pas quand elle me dit qu'elle l'a invité à la maison. Nous prenons un repas sur le pouce, les deux femmes filent dans la chambre. Elle a laissé la lumière allumée. Je sais ce que ça veut dire: attends un instant et nous allons partager cette artiste. Je patiente ne bandant une bonne demi heure. Je monte dans la chambre sans frapper: je les vois allongées bien serrées:me femme l'embrasse, l'autre se laisse faire. Line me fait signe de venir me coucher de l'autre coté, vers l'espagnole. Pour le moment elle se laisse embrasser Elles viennent de faire un 69; c'est visible sur le visage de ma femme où il y a encore des traces de cyprine. 
Ma femme me dit que son amant a besoin d'une pine, qu'elle n'ose pas demander, qu'il y a longtemps qu'elle na reçu de sexe masculin. Elle précise que je doit aborder ce problème avec énormément de douceur. Je pose ma bouche sur celle de cette artiste: elle ne répond pas. Je reste ainsi un bon moment avant de réveiller en elle de lointains souvenirs sans doute douloureux. Enfin elle ouvre la bouche, j'y loge ma langue. Elle répond bien au baiser. Ma femme l'encourage sans cesse: laisse toi faire il baise très bien: il me fait bien jouir. Pour qu'elle cède elle emploie tous les moyens. Elle lui embrasse les seins, et pose une main sur le sexe, sans aller plus loin. Je la remplace pour les caresses. Je suis sur son bouton. Je la branle. Quand elle jouit, elle dit que je suis le premier homme à la faire jouir depuis 5 ans. Je crois comprendre que son dernier ne la baisait pas très bien, qu'elle a rencontré celle qui devenait son amante qui la laissé tombée. Elle me provoque pour que je lui fasse tout ce qu'un homme fait à une femme. Mon épouse la rassure: je pourrai la lui mettre là où elle voudra et en plus elle m'aidera. Bien sur elle me veut en missionnaire. Je lui écarte les jambes: c'est la première fois qu'elle donne son con à un autre. C'est Line qui me guide dans sa moule, qui me garde dans sa main tant que je ne suis pas entièrement entré dans l'intimité de la fille. Je dirais que nous sommes deux à la baiser. Cette artiste commence à gémir, se bouge comme un vers et soudain c'est le cri de la délivrance: elle jouit. Elle m'embrasse comme si j'étais son sauveur. Elle embrasse Line comme sa bienfaitrice. 
Heureusement pour moi je n'ai pas encore jouit. Elle me veut dans son cul. Cette fois encore c'est ma femme qui la prépare: elle mouille le cul de notre amante avec sa cyprine, me guide encore vers l'anus, qu'elle a préparé en y mettant deux puis trois doigts. Je n'ai plus qu'à la lui mettre sans trop de précipitation. Mon gland rentre un peu difficilement: elle a mal. Quand je suis entièrement en elle, elle commence à gémir. Je la lui mets à fond. Elle jouit comme une hystérique, sans relâche. Line s'est mise sous elle, lui lèche le bouton. Cette pauvre femme a son compte pour le moment. Elle se repose pendant que je baise Line qui n'attendait que la fin de la jouissance de l'espagnole. 
Enfin nous jouissons ensemble avec Line: l'espagnole me veut encore: je ne l'ai pas satisfaite entièrement: elle veux me bouffer la queue. Ce n'est pas difficile, toutefois, Line veut aussi me sucer: je me retrouve avec deux langues sur ma colonne. C'est drôlement excitant d'avoir deux langues qui se disputent ma pine. Pourtant juste avant de jouir, Line laisse sa place à l'artiste qui reçoit tout mon foutre dans sa bouche. 
Nous formons un couple particulier avec Line, nous nous aimons, nous aimons baiser ensemble. Chaque un est libre du choix de son ou ses amants. Ce n'est peut être pas très moral, mais c'est important de jouir ainsi.


J'aime 2
14-05-2016 0 3290

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par baiserjouir

Settings