Amanda, le mari...et l'amant

Récit érotique écrit par mazaudier le 08-03-2021
Récit érotique lu 1409 fois
Catégorie Infidélité

-Tu te souviens la dernière fois que nous sommes venus à Venise, dit Amanda, c’était pour nôtre voyage de noces.

-Oui, je t’avais chercher toute la nuit, pendant que toi, tu te faisais baiser par ce salaud d’italien.

-Je ne sais pas ce qu’il m’a pris, ce soir là. Subitement, j’ai eu envie de lui.Par ma faute, ça avait gâché nôtre lune de miel.

-Et tu penses encore à lui.

-Très souvent…parfois, je m’imagine blottie dans se bras.

-Mais j’espère que cette fois, nous l’aurons nôtre lune de miel. Et que c’est moi qui vais te baiser toute la nuit.


Le jeune couple rejoint sa chambre, se change pour aller visiter les rues de Venise. Amanda se remémore la nuit qu’elle passé avec ce jeune italien, en reconnaissant l’hôtel ou il l’avait emmenée. Elle s’imagine, allongée sur le lit, en train de hurler de plaisir quand il la faisait jouir. Et ce, une bonne parti de la nuit.


En cette période de carnaval, il y a beaucoup d’animations dans la ville. Certains portent des masques, une façon de cache leur visage, de peur d’être reconnus.

Ca et là, des cracheurs de feu, des jongleurs, des guides qui proposent leurs services, à d’éventuel touristes.


-Veux-tu qu’on aille visiter les studios, mon amour.

-Non merci, c’est là que tu as disparu la dernière fois.

-Dommage, on aurait pu choisir nôtre costume pour le bal de ce soir.

-A l’hôtel, j’ai repéré une boutique qui en louait.

-Comme tu veux. Et si on montait à la chambre faire l’amour.

-On a toute la nuit ma chérie...tu peux attendre jusque là.


En arrivant à l’hôtel, ils vont directement, vers la boutique de location, ou se bouscule déjà, pas mal de gens.

Le loueur de costume, est dans la pure tradition. Il sert vêtue du costume d’Arlequin, et du masque assorti.

Ce vendeur reconnaît Amanda. C’est le bel italien, qui, il y a un an, avait emmené la jeune mariée, dans son lit.


Amanda choisit la tenue de «Duchesse rouge», Nicolas celui de «Baron de Venise» Pour Amanda, ce sera le masque du chat, pour Nicolas, un masque vénitien, rouge et or.

Une visite de Venise en gondole, est prévue pour dix huit heures, en tenue de carnaval.

Amanda et Nicolas se prépare.


-Que tu es beau, mon amour, vraiment...

-Tu es magnifique, ma chérie, dit Nicolas.

-Tu crois qu’on va me draguer ce soir...je rigole.

-J’espère que tu vas pas me refaire le coup de nôtre lune de miel. Je sais pas si je pourrai pardonner une deuxième fois.

-Tu n’as pas à t’inquiéter. Tout ça, c’est du passé.


Amanda et Nicolas s’installent dans une gondole. Amanda semble reconnaître le visage du guide, qui lui, n’a pas mis de masque. En fait, c’est lui qui avait organisé la visite guidé, l’an dernier. Et c’est lui qui, lors d’une collation, avait présenté ce bel inconnu, qui l’avait séduite, et embarqué à l’hôtel.

Il ne peut reconnaître Amanda, ni Nicolas. Mais Amanda craint que son mari fasse le rapprochement, avec celui qui lui a présenté l’inconnu, avec qui elle l’a trompé, pour leur lune de miel.

Amanda fait tout pour éviter la soirée. Arrivés à l’hôtel, elle simule une forte migraine.


Je suis pas bien mon amour, ne pourrions-nous pas rester ici.

-Mais ma chérie, il y en a encore pour une heure...ça va passé.

-Comme tu veux…mais ne rentrons pas trop tard.


La salle de bal et pleine. Amanda et Nicolas fendent la foule, pour rejoindre la piste de danse. Les danseurs, cachés sous leur masque, changent souvent de cavalières.

C’est à cette occasion, qu’Amande se fait happer par Arlequin. Celui-ci l’entraîne à l’écart, ôte son masque.


-Gino, dit la jeune femme surprise.

-Bonjour Amanda, ça va…

-Mais comment m’avez-vous reconnu.

-C’est moi qui tiens la boutique de location. Vous n’avez pu me reconnaître avec mon déguisement. Je vois que vous êtes toujours aussi belle. Vous savez, depuis cette nuit, je n’ai cessé de penser à vous.

-Cette nuit a failli coûter la vie à mon couple. Mais moi aussi, j’avoue y penser souvent...encore aujourd’hui.

-C’est vrai...dans ce cas, retirons-nous dans un endroit plus discret.

-Non...si mon mari s’aperçoit de mon absence…

-Mais non, regardez, il est trop occupé à danser.


Gino insiste. Amanda finit par succomber au charme du bel italien. Tout en dansant, Gino l’emmène dans une pièce attenante à la salle de bal, ou sont stockés de vieux habits.

Il la prend dans ses bras, la couvre de baiser. Amanda se laisse emporter par la fougue de Gino. Elle ne résiste pas quand celui-ci ôte la robe. Amanda n’a rien dessous. Elle se retrouve entièrement nue devant le bel italien. Ce dernier se déshabille à son tours. Leurs mains explorent les endroits précis de leur intimité. Ils improvisent une couche faites de vieux déguisements, s’allonge dessous.

Gino caresse la chatte, la pénètre, tandis qu’Amanda lui suce goulûment la bite. Puis Gino demande à la jeune femme de se mettre à quatre pattes. Il teint à la prendre en levrette.

Il sait que c’est la position préféré d’Amanda. Elle pousse un cri de plaisir quand l’énorme queue la pénètre.


-Oh oui...qu’elle est bonne ta queue...hou…

-Tu vas voir comme je vais te baiser mon amour…

-Vas-y...j’ai envie de toi...tu peux me prendre au petit aussi. Je n’ai jamais autorisé mon mari m’enculer...tu seras le premier.

-J’irais doucement ma chérie, tu me dis si tu veux que j’arrête.

-Non...ça va aller...hum...c’est bon.


Amanda atteint plusieurs fois l’orgasme. Gino est un amant exceptionnel. Il a su réveiller les démons qui sommeillaient en elle. Le baiser qu’ils se donne est torride.


Pris par l’ambiance, Nicolas s’aperçoit enfin de l’absence de sa ravissante épouse. Près de deux heures se sont écoulés.

Il la cherche en vain, puis se souvient de sa migraine. Il se dit qu’elle a du regagner la chambre. Il monte la rejoindre.

Amanda n’est pas là. Il va se rafraîchir à la salle de bains, se débarrasse de son costume devenu gênant.

Fatigué, il se glisse dans le lit.

Soudain, la porte s’ouvre. C’est Amanda.


-Amanda, mais ou étais-tu.

-Heu...j’étais avec Gino, l’italien avec qui je t’ai trompé.

-Quoi...mais...avez-vous fait l’amour ? Je veux savoir…

-Oui...désolé...écoutes, je vais faire mes valise et le rejoindre.


Nicolas croit rêver en entendant la décision de son épouse. Il accuse le coup, sachant qu’elle ne changera pas d’avis.


-Amanda, je sais qu’on a traversé des moments difficile, notamment quand tu m’as trompé...mais...

-Je n’oublierais jamais ce qu’on a vécu ensemble, mais ma décision est prise. N’insiste pas, s’il te plaît.

-Si c’est que tu veux, je respecte ton choix, même si j’ai mal. J’espère que tu seras heureuse avec lui, qu’il prendra soin de toi.

-Je n’en doute pas...embrassons nous une dernière fois.


Amanda se dirige vers la porte.


-Amanda, l’appelle Nicolas, si cet homme te fais du mal, ou si tu t’aperçois que finalement, tu ne l’aimes pas, n’hésites pas. Je serais toujours là pour toi, et ne te poserai aucune question.


La porte claque, et Nicolas se retrouve seul. Il connaît le tempérament d’Amanda au lit. Il sait qu’elle va se donner sans compter, passer une nuit torride avec son nouvel amant.


Amanda a hâte de rejoindre Gino. Elle le trouve en grande conversation avec le guide. Ce qu’elle entend est terrible.


-Alors, comment va Gino.

-Ouah, si tu savais Julio. Tu te souviens d’Amanda...la bombe que j’avais baisée pour sa lune de miel…

-A oui...le super canon, je me souviens...et…

-Ben figures toi que je l’ai revu hier. Oh putain...la salope. Je l’ai baisée, enculée...je me suis fais sucer...elle a tout avalé…

-Veinard...du dois la revoir.

-Attends, elle doit quitter son mari, pour venir avec moi. Je l’attends d’un moment à l’autre.

-A bon, je croyais que tu avais rendez-vous avec la jolie blonde.

-Je sais, je vais emmené Amanda chez moi, et lui demander de m’attendre. Puis je reviendrais baiser la jolie blonde.

-Tu vas trop loin Gino...tu as l’intention de faire quoi.

-Ce que j’ai toujours dit. Je veux qu’elles se prostitues, qu’elle travaillent pour moi.


Amanda est KO debout. C’est donc ça. Gino n’est finalement qu’un gigolo. Une fois remise de sa déception, Amanda, en plein désespoir, appelle Nicolas, en espérant qu’il n’est pas trop tard, et qu’il comprendra. Celui-ci vient de quitter l’hôtel.


-Nicolas, attends moi...ne pars pas sans moi.

-Je suis à l’embarcadère, viens me rejoindre.


Après un long baiser, le couple rentre à Paris.


















J'aime 4
08-03-2021 0 1409

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Rencontre avec mon chéri

...

14-12-2022 5 0 403

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par mazaudier

Settings