Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

Amant d'une nuit

Récit érotique lu 353 fois

Mon mari et moi sommes sur une application de rencontres libertines. Alors qu’il est en déplacement pour la semaine , notre profil match avec un autre. J’ai liké parce que sur ta photo, tu es de dos, musclé, avec les cheveux longs, tu ne sais pas à quel point j’aime les cheveux longs.

Nous passons en conversation privée, je demande à voir plus de photos de ta copine, mais en fait je m’en moque, c’est toi qui m’excite.


La conversation devient vite de plus en plus chaude, des photos, des vocaux, j’entends que tu te masturbe, tu dit que tu as envie de moi. Tu es jeune, mon statut de femme mariée et mère de famille te fait fantasmer.

On passe la journée et la soirée, jusque tard dans la nuit à imaginer nos deux corps, j’ai tellement envie de toi, que je me fait jouïr à plusieurs reprises.

Tu me parle crûement et ardemment, j’adore ça.


Je ne cache rien à mon mari, lui aussi ça l’excite. Il est d’accord pour que nous nous rencontrions tout les 2, puis tout les 4 par la suite.


Nous sommes mardi, le rendez vous est convenu pour le vendredi qui suit. Je ne pense qu’à ça. Te recevoir en l’absence de mon mari, en cachette de mes enfants, être dans cette infidélité conditionnée par la société mais acceptées par mon mari. J’imagine tout les scénarios possibles, je me pose tout un tas de questions. J’ai envie que tout soit parfait, j’ai envie d’être parfaite.


Et pourtant, tu me prends au dépourvus, jeudi soir, tu m’annonce que tu pourrais être là dans les 2heures, que tu n’en peut plus d’attendre et que tu n’a qu’une envie, passer la nuit avec moi.


J’ai 2h, pour nourrir et coucher les enfants, ranger et laver la maison, me doucher, m’épiler, me préparer. J’ai le coeur qui bat, j’ai la boule au ventre. J’attends avec impatience le message qui annoncera que tu es à la porte.


22H, tu es enfin là, je t’ouvre la porte, tu me fait la bise, tu sens tellement bon, ton parfum m’enivre. Je sens l’excitation qui s’exacerbe en moi.

On commence par une cigarette, je n’avais pas fumé depuis longtemps. Puis tu t’allonge dans la méridienne du canapé, juste à coté de moi, tu détaches tes cheveux, ça en est trop, ma main glisse le long de ta cuisse, frôle ton sexe, puis remonte sur ton torse, passe dans ton cou, je me penche sur toi et t’embrasse. Ce simple baisé deviens en quelque seconde fougueux, il fait monter la température d’un cran.


Je passe au dessus de toi, à califourchon sur tes haches, je retire mon haut, j’ai mis ma plus belle lingerie, celle en dentelle noire qui met en valeur mes seins. Je t’avais parlé de mes Piercings aux tétons, je sais que là maintenant, c’est à ça que tu penses. 


Je continus de t’embrasser, je glisse mes doigts dans ta nuques et pose juste mes pouces sur ta gorge, je serre un peu pour te montrer à quel point je te désire. Tes mains glissent dans mes cheveux, puis le long de mon dos, pour ensuite glisser sur mes fesses, tu serres ton étreinte.


Je te fait asseoir puis retire ton tee-shirt, la chaleur de ton corps me fait vibrer, nos étreintes continuent, elles sont de plus en plus ferment. Tu te lève, j’ouvre ton pantalon, le baisse avec ton caleçon. Tu bandes, je n’attends pas et je commences à te sucer, j’y vais fort, je la gobe tout en caressant tes couilles, je la lèche de la base jusqu’au gland, je t’entends gémir, je te suce encore plus fort, je la met entièrement dans ma bouche, tu aimes ça. Tu reprends tes paroles, comme lors de nos vocaux: « oh oui , vas y suce moi », « t’aime ça hein »; tu me soumet, ça m’excite tellement, je mouille de plus en plus.


Je m’allonge, tu retire mon soutient gorge et libère mes seins percés, tu les effleure, les lèche puis tu finis de me déshabiller ,tu enfonce tes doigts en moi, je gémis, j’ai envie que tu continus, que tu me masturbe mais l’envie est trop forte, tu entre en moi, ta bite à la taille parfaite, elle tappe au bon endroit, chaque va et viens est un pur plaisir et me fait vibrer.


Tu as de l’endurance, nos rapports sont longs et rythmés, tu fais varier les positions et tu continus de ma parler salement: « t’aime ça quand j’te baise », « ça te fais kiffer de te faire baiser par un autre pendant que ton mari travaille », « tu kiffes hein salope ».

C’est intense, j’en ai la tête qui tourne, je découvre le plaisir de ta domination, nos ébats sont rythmés par pénétration et fellation, tu finis par éjaculer en moi, tellement fort que ton corps complet se raidis, j’en prends un plaisir intense.


Cette baise durera toute la nuit, une fois endormie, je n’ai qu’une envie, tout raconter à mon mari. J’attends l’heure de son réveil et l’appelle. Il a plein de questions, il est tout excité. Heureusement nous sommes vendredi, il sera de retour dans l’après midi.


J'aime 1

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

 

Récits / Histoires érotiques du même auteur

 

26-03-2021 Amant d'une nuit

26-03-2021 Amant d'une nuit