Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

Un voisin voyeur

Récit érotique lu 855 fois

Par la fenêtre de sa chambre, aux rideaux vénitiens, Roger a une vue imprenable sur la piscine de ses voisins et amis, Michel et Francine. En effet, ce couple âgé de trente quatre ans, marié depuis dix ans, ont achetés cette villa, il y a environ quatre ans suite à un héritage. Du reste, Roger est souvent invité à profiter de la piscine.


Cet après-midi là, Roger voit le couple s’amuser dans l’eau, des jeux pour la plus part du temps, érotiques. Il n’est pas rare de vir les maillots voler hors de l’eau. Il voit aussi Michel se coller contre son épouse, promener ses mains par tout son corps, jusqu’à des endroits précis de son anatomie, qui la font gémir de plaisir. Puis, il la coince contre les margelles, et la prend en levrette. Il entend Francine crier quand elle atteint l’orgasme. Et Roger n’est au au bout de ses surprises.

Effectivement, vers dix sept heures trente, Gérard, l’ami du couple arrive. Il a du fini sa journée.

Gérard est le vrai pote de la famille, il était là, quand il a fallu donner un coup de mains quand ils ont construit. Et le couple avait toujours dit, qu’il serait récompensé, aux delà de ses espérances.

Gérard les salut, et entre dans le salon, certainement pour aller passer son maillot. Il en ressort, entièrement nu, la queue toute raide. Roger reste scotché devant cet évènement imprévisible, mais qui laisse deviner des choses pas très claire dans le couple. Et la suite, confirme ses doutes.

Après quelques brasses, Gérard rejoint le couple dans la piscine, embrasse Francine sur la bouche, la serre contre lui. Il est certain qu’elle doit sentir sa queue en érection contre ses fesses. Elle répond favorablement au baiser..

Voyant la tournure des évènements, Roger se munit de jumelles. L’eau est suffisamment claire, pour tout voir en détail.

Et Roger voit tout. Il voit les mains de Gérard se frayer un passage entre les cuisses de Francine, caresser la chatte, y introduire un doigts. Francine regarde Michel.


-Le salaud, gémit-elle, il m’a mis un doigt.

-Tu t’en pleins pas d’habitude, dit Gérard en insistant...ah, mais tu préfères ma queue peut être.

-Enfoiré, tu le sais ce que j’aime...


Francine parvient à se libérer, nage jusqu’à un angle de la piscine. Elle est de suite bloquée par les deux copains. Michel la soulève, l’assied sur les margelles. Gérard se précipite, enfouie sa tête entres les cuisses, et commence à laper la chatte. Francine cambre son bassin, pour mieux sentir la langue qui la suce.


-Hum...comme il me bouffe la chatte ce salaud...arrêtes, tu vas me faire jouir putain...Michel...dis lui...ah...je jouis...oui.

-Laisses toi aller ma chérie, t’aimes pas ce qu’il te fait...

-Oh si...sa langue est tellement bonne...sortons maintenant.

-A bon..et pourquoi, t’es pas bien dans l’eau avec nous. Te faire gratter ta petite chatte, te faire doigter le clito.

-Si...mais j’ai peur qu’on nous voit.

-Mais qui...Roger et chez son frère, je vois pas qui d’autre...


Michel a de la peine à nager. Et pour cause, Gérard lui a attrapé ses petites couilles, et l’empêche d’avancer. Il parvient quand même, en quelques brasses, à regagner l’échelle, ses petits œufs toujours enveloppés dans ma main de son copain. Roger est mort de rire.

Michel s’assied sur la première marche. Francine arrive, suivie de Gérard. Francine a devant ses yeux, le sifflet en érection de son mari. Elle ne peut résister à la tentation. Elle s’avance, et prend la queue en bouche. Gérard, installé sur la dernière marche, saisit Francine par les hanches, et la force à s’empaler sur sa queue. C’est Francine qui fait le travail, en montant et descendant sur la colonne de chair de son pote.

Soudain, Michel se tend en avant, éjacule dans la bouche de sa femme. On voit le surplus de sperme resté sur le gland.


-Hum...hou...ouah...

-Que t’arrive-t-il ma chérie...

-Ce salaud est en train de m’enculer...

-Tu vois que tu aimes maintenant, depuis la première fois qu’il te l’a fait...tu veux pas qu’il t’encule.

-C’est vrai, gémit Francine, sa queue est tellement bonne. Tu devrais essayer...

-A toi d’en profiter en ma chérie, je vais vous laisser un peu.


Roger n’en revient pas. Il en revient encore moins quand Francine prend la place de Michel sur la marche, jambes entièrement écartées. Roger règle les jumelles pour grossir la vue. Il voit nettement la chatte épilée de sa voisine. Il voit également son petit bouton, entièrement décalotté, vibrer sous les coups de langue de Gérard.

Francine tend la main à Gérard pour l’aider à sortir de la piscine. Ils roulent tous les deux enlacés sur la pelouse. Elle le tenant par la queue, lui a un doigt enfoncé dans sa chatte.

Ce qui le surprend le plus, c’est de voir que Michel s’est effacé, pour offrir son épouse à son meilleur pote.


- T’aimes quand je gratte ton bout...hein, salaud.

- Et toi, t’aimes que je doigte ton clito...salope.

- Oh oui j’aime...allonges toi, baises moi…


Gérard s’allonge sur le dos, la bite dressée au ciel. Francine l’enfourche, et s’y empale dessus.


-On aurait pu attendre Michel.

-Non, il a dit qu’on reste un moment tous le deux. On ira au lit tous les trois quand tu m’auras bien baiser...oui, comme ça salaud...fais moi jouir.

-Elle est bonne ma queue...tu aimes quand je te la mets.

-Oh oui je l’aime...elle remplit bien ma petite chatte.»


Michel, assis sur la terrasse, entrain de boire une bière, assiste impassible, à la scène. Il entend sa femme gémir de plaisir quand elle jouit, il voit son pote la baiser violemment. Francine sent que Gérard va jouir. Elle demande à Michel de les rejoindre. Celui-ci s’allonge auprès d’eux. Et là, Roger hallucine. Gérard se trouve à genoux, sa queue proche du visage de son pote. Francine saisit la bite, et demande à son mari d’ouvrir la bouche. Ce qu’il fait sans aucune opposition.

La queue s’enfonce entre les lèvres de Michel, tandis que tranquillement, Gérard se vide les couilles. Incroyable. Francine oblige son mari, de recevoir l’offrande de son amant. Et

comme si ça ne suffisait pas, il avale tout, et nettoie le gland, avec la langue. Pendant toute l’éjaculation, Gérard saisit les couilles de Michel. IL esquisse un petit sourire en faisant rouler les petits œufs entre ses doigts. Francine met sa main devant sa bouche, pour ne pas éclater de rire. Michel gémit, quand pour s’amuser, Gérard serre un peu fort.

Après cette scène pour le moins surprenante, Francine emmène Gérard à la chambre, en le tirant par la queue. Au passage, Gérard saisit le petit sifflet de Michel, et l’entraîne avec eux. Roger voit le trio disparaître à l’intérieur de la villa.

Un quart d’heure plus tard, il voit Michel réapparaître sur la terrasse. L’enfoiré, se dit-il, il a laissé Francine seule avec Gérard. Elle doit se faire baiser comme une salope.

Gérard quitte la villa, vers deux heures du matin.


Le lendemain, Roger sonne à la porte de Francine. Michel est en déplacement pou trois jours.


-Tiens...bonjour Roger, ça va.

-Oui, et toi.

-Un peu fatiguée, mais ça va.

-Tu m’étonnes, après la torride journée d’hier.

-Comment...je comprends pas…

-Je t’ai vu te faire baiser par ton mari et Gérard. Putain, comme tu criais quand tu jouissais.

-Sérieux...t’as tout vu.

-Ben oui...au fait, je pensais venir me baigner avec mon frère.

-Guy...tu sais bien que c’est le pire ennemi de Michel.

-Ben tan-pis...dommage…j’aurais bien aimé le voir te baiser.

-Quoi, mais tu rêve. Il est hors de question qu’il me touche.

-OK, c’est toi qui en assumeras les conséquences.


Francine trouve la répons de Roger, pleine d’allusion. Et s’il avait pris des photos...ou filmer quand elle suçait Gérard. Elle ne voudrait que ça circule dans le quartier, ou que ça arrive jusqu’à ses patents.

Dans le doute, elle rappelle Roger, qui lui donne les coordonnées de son frère.


« Allô, Guy...c’est Francine. Je suis entièrement nue au bord de la piscine, jambes bien écartées. J’ai ma petite chatte qui me démange. Je sais pas si elle n’a pas envie d’un bon coup de queue, pour la calmer...mais une grosse queue.»

«D’accord, tu vas pas être déçu. Je vais te baiser toute la nuit, dans tous les trous.»

«Le petit aussi...j’ai hâte...allez grosse queue, je t’attends.»





J'aime 3

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

 

Récits / Histoires érotiques du même auteur