Découverte de la zoophilie 2

Récit érotique écrit par nousdeux09 le 09-02-2022
Récit érotique lu 4471 fois
Catégorie Zoophilie

-        Sophie, tu verras que le plaisir avec un chien est totalement différent qu’avec un homme, mais il faudra te poser la question, suis-je prête à avoir une pénétration avec un chien, car cette pénétration est très agressive, tu as déjà dû voir un accouplement entre eux

-        Oui, chez mes grands parents à la campagne, effectivement le mâle est très actif, mais il reste collé à la femelle

-        Tout à fait, c’est là où je voulais en venir, lors de la pénétration la femme choisit si elle souhaite resté collée au mâle ou pas, ce que l’on appelle le verrouillage, qui peut durer quelques minutes à 15 minutes à 30 minutes, d’où la façon de se faire prendre, dans la position dite missionnaire ou en levrette, en levrette tu subis et tu auras du mal à maitriser le verrouillage, dans la position du missionnaire, c’est beaucoup plus facile, donc ce sera à toi de choisir.

-        Ce doit être impressionnant de se sentir prise et collé au chien

-        La première fois oui, c’est sur, il vaut mieux être accompagnée, ça met en confiance

-        Je peux le comprendre, le sexe de TOM est gros ?

-        Oui, assez, il mesure près de 22 cm et assez large, on ne peut le comparer à celui d’un homme, tout a fait différent, en riant, ça fait longtemps que tu as fait l’amour

-        Mon copain n’est pas là en ce moment, 15 jours

-        Nous aimerions bien te faire l’amour, tu as déjà fait avec un couple

-        Non jamais

-        Notre âge te gène

-        Non, pas du tout, vous êtes beaux tous les deux

-        Merci, tu es très belle aussi, tu veux qu’on aille prendre un bain

-        Je n’ai pas prévu de maillot

-        Ce n’est pas grave, on se baignera nu, tout en parlant, Jacqueline défait sa robe et la retire, Marcel retire son caleçon, ce qui permet à Sophie de découvrir son sexe, pendant mais de bonne taille, finalement elle retire sa robe, tous les tris nus, Marcel la regarde

-        Tu es très belle, j’adore ta poitrine, deux belles petites pommes et une belle petite toison qua j’aimerais bien décortiquer, en riant

-        Marcel, tu exagères

-        Merci pour vos compliments, je vous les retourne

-        Jacqueline prend la main de Sophie et se dirigent vers la piscine, Marcel les suit, arrivés au bord Jacqueline saute dans l’eau suivit de Sophie, puis se mettent à nager …

-        Sophie regardant Jacqueline, elle est délicieuse

-        Oui, très bonne, alors mon chéri, tu viens nous rejoindre

-        J’arrive, plonge, les deux femmes sont debout, l’eau leur arrive aux épaules, attendent que Marcel remonte, sous l’eau Marcel profite de la vision des cuisses de Sophie, contourne les deux femmes et ressort derrière elles, me voici, elles se retournent en riant, j’ai vu de belles choses en dessous

-        Marcel tu es un voyeur

-        Oui, en regardant Sophie, une belle petite vulve qui demande à être croquée

-        Sophie le regarde, rougissante

-        Faut pas rougir, c’est un compliment

-        Merci, je sais, mais on ne m’a jamais dit des choses pareilles

-        Même pas votre ami, il ne vous l’a jamais mangé

-        Non jamais

-        Vous allez voir comme TOM vous la mangera et nous aussi, il regarde sa femme, qui se rapproche de Sophie, se colle à elle, l’embrasse, sa langue force le passage de ses lèvres, leurs langues se trouvent, leur poitrine écrasées l’une contre l’autre, Sophie sursaute, Marcel vient de se coller à elle, elle sent son sexe contre ses fesses, encore un peu au repos, les mains de Marcel pose ses mains sur ses hanches, Jacqueline prend les mains de Sophie et les diriges dans son dos vers le sexe de son mari, en lui glissant à l’oreille « prend là et fais ce qu’il faut », alors elle saisit ce sexe, sa main a du mal à en faire le tour, commence à le masturber, elle le sent gonfler, Jacqueline caresse sa jeune poitrine bien ferme, les tétons pointent de plus en plus, une de ses mains se dirige vers sa vulve, la caresse un peu, lui fait écarter les jambes, alors elle lui ouvre délicatement ses grandes lèvre et frotte ses petites, elle ferme les yeux, alors elle sent le sexe de son mari se faufiler entre les jambes de Sophie, alors elle le bloque contre ses lèvres, alors il commence à faire des aller retour, sa vulve s’ouvre et ce sexe frotte ses petites, son bouton, ce qui commence à la faire gémir, toujours à l’oreille, Jacqueline lui dit « tu aimes »

-        Oh oui, j’adore, elle est dure

-        Oui très tout à l’heure elle sera à toi, viens retourne toi, alors elle se trouve face à Marcel, Jacqueline la saisit par la taille, la fait basculer en arrière, Marcel la saisit par les fesses, son bassin remonte et il découvre cette petite chatte, alors il plaque sa bouche sur ses grandes et petites lèvres, elle pousse un grand gémissement, elle sent la langue la fouiller, la sucer, l’aspirer, elle gémit de plus en plus, un doigt de Marcel glisse entre ses fesses et lui caresse sa rondelle, elle se cambre, Jacqueline a saisit ses seins qu’elle malaxe délicatement, pousse un cri et se détend, Marcel n’a pas lâché cette vulve , continu de plus belle, en se reculant dans la piscine jusqu’à ce que l’eau arrive à mi cuisses, alors il se retire des lèvres de Sophie , saisit son sexe et le dirige vers le sexe de celle-ci, frotte son gland sur ses lèvres, son bouton, ses lèvres ‘ouvrent alors il entre doucement dans cette grotte accueillante, qui se dilate de plus en plus, elle n’avait jamais senti un sexe aussi gros en elle, elle est inquiète, il la regarde, lui sourit « laisse toi aller, ça va aller, détend toi » tout en lui parlant il s’enfonce de plus ne plus, ces bourses se plaquent contre sa vulve, il ne bouge plus, elle commence à se détendre, elle sent ce sexe au fond d’elle, elle lui sourit, alors il commence ses va et vient, doucement, se retire presque entièrement, puis la pénètre à nouveau, son doit toujours sur sa rosette qui s’ouvre légèrement, ces pénétrations lentes et profondes lui procurent un plaisir intense, se laisse aller tout en gémissant de plus en plus, le doigt franchit sa rosette, elle est prise des deux côtés, elle rejette sa tête en arrière, Jacqueline pose ses lèvres sur les siennes, un long baiser en gémissant, alors Marcel décide de terminer son travail, il accélère le mouvement, écrase ses lèvres, va de plus ne plus vite, s’arrête puis repart, il la sent vibrer dans son vagin trempé, ce manège dure plusieurs minutes, elle se cambre, Jacqueline libère sa bouche « oh oui, encore, c’est bon, plus vite, oui plus vite », Marcel accélère la cadence, elle pousse un cri, Marcel se plaque au fond de son vagin et se libère, elle sent son vagin se remplir, elle crie et se laisse aller, sa respiration est rapide, puis se calme doucement, Marcel reste en elle, la prend dans ses bras et la porte sur la margelle, la dépose et finalement se retire, tous les deux la regarde en souriant, elle a les jambes ouvertes, on commence à voir apparaître un filet de perme, alors Jacqueline vient boire à la source, Sophie se laisse faire, sa respiration est calme, elle est bien, TOM intrigué par ces cris est là, au dessus de Sophie, alors il lui donne des coups de langue sur le visage, ses lèvres, elle se laisse faire, sans bouger ….., Marcel lui montre les seins de Sophie, alors il vient les sentir, puis donne des coups de langues, ce qui fait réagir Sophie, Jacqueline se retire et tous les deux regardent TOM « oui mon TOM, c’est bien, va doucement », Marcel redresse les jambes de Sophie et la fait pivoter, lui écarte les jambes en disant à TOM « vient voir, vient la goûter, il s’avance hume ce sexe plein d’odeur, puis commence à donner des coups de langue, ce qui la fait sursauter, ses lèvres sont sensibles, oui mon TOM, c’est bien, tu fais ça bien, tu aimes mon coquin, nettoie la bien, » ce qui fait encore gémir Sophie, sa main va à la rencontre de la tête de TOM, la caresse doucement, ce qui ne l’empêche pas de continuer se besogne, puis se retire « c’est bien mon TOM, tu as bien travaillé », puis se retire, Jacqueline la regarde en souriant

-        Alors Sophie, tu vas bien

-        Oui très bien, il y a longtemps que je n’avais pas eu autant de plaisir, mais jamais comme aujourd’hui, j’avais peur de la grosseur du sexe

-        Tu sais, nous pouvons accueillir de très gros sexe, on se dilate bien, mais il faut y aller en douceur la première fois, tu as eu du plaisir comme on l’a vu

-        Oui beaucoup et TOM m’a fait plaisir

-        Je n’en doute pas, il va falloir lui en donner aussi, quand tu seras remise, on ira le voir et je t’expliquerai comment lui faire plaisir et te montrer son sexe, il y a des règles d’hygiène, faut aussi être doux au début, comme avec un homme, en riant, vient allons prendre un rafraîchissement, tout le monde s’installe sur les fauteuils, nu

-        Sophie que désires-tu, avec ou sans alcool

-        Vu l’heure je prendrais bien un whisky, si possible

-        Jacques se lève, pas de problème, Sophie le regarde, son sexe, maintenant pend, mais reste conséquent, puis revient avec les boissons et retourne chercher des toasts, j’espère que tu n’es pas choquée que nous restions nus

-        Pas du tout, mes parents font du naturisme, alors je suis habituée

-        Et ton amoureux

-        Il n’aime pas trop

-        Ah bon, donc que tes parents te vient nus ne te gène pas

-        Pas du tout, je les vois aussi nus, en riant

-        Je m’en doute, le whisky avec ou sans glace

-        Avec glace stp, une fois tout le monde servi, Jacqueline, s’adressant à Sophie

-        La journée a bien commencé, nous sommes heureux d’avoir fait ta connaissance et tu as l’air de prendre du plaisir avec nous et TOM, en plus tu es très mignonne, une belle petite poitrine et belle vulve très bien taillée

-        Merci pour tes compliments, vous êtes très bien pour votre âge, je me sens bien avec vous, vous avez beaucoup d’expérience, ce qui me permet de découvrir des tas de choses

-        Nous sommes là pour ça.

Comme je te disais, avec un chien en général il faut quand même de l’hygiène, tant pour la femme que pour le chien, il te faut avoir des serviettes que nous utilisons, nous les femmes, neutres, pour la femme les gens pensent qu’il faut ne pas faire sa toilette pendant 24 heures, ce qui est faux, nous devons utiliser soit de l’eau, soit des lingettes que nous utiliserons pour notre amant canin, notre amant sentira de lui-même nos envies par nos odeurs vaginales, des fois il faudra l’aider avec des douceurs sur les régions que nous souhaitons le voir faire, TOM, lui adore l’huile d’olive, un méridional, mais nous en utilisons rarement car il me connaît bien, a toi de voir pour ton chien, il a des préférences

-        Oui, il adore le miel

-        Donc tu peux préparer un mélange d’eau et de miel, après tu verras par toi-même avec le temps. Un peu d’anatomie canine

-        Oui

-        Mon TOM, viens me voir, viens mon chien, il est allongé au soleil, lève la tête, viens me voir, aller petit fainéant, finalement il se lève et viens vers Jacqueline, qui se lève, déplie une serviette au sol, couché mon chien, obéissant, il se couche sur le côté et ne bouge plus

-        Sophie, regarde la scène, j’aimerais bien que mon chien soit aussi obéissant

-        Ce sera à toi de le dresser.

-        As-tu déjà vu et touché le sexe d’un chien ?

-        Non

-        Jacqueline soulève la patte de TOM, je ne te parle pas des bourses, comme un homme, il faut dire qu’elles sont conséquentes, lors de la pénétration elles viennent frapper la vulve ce qui excite la femme, là tu as le fourreau, dans lequel tu trouves le gland, touche le tu vas le sentir « oui effectivement, c’est dur », normal, même eu repos, remonte, oui voila, la tu sens un renflement, c’est le bulbe du gland qui gonfle dans la chienne, donc dans la femme et empêche le gland de sortir, c’est ce que l’on appelle le verrouillage qui peut durer 5 à 20 minutes, ce qui veut dire qu’il te faut prévoir d’être installé le plus confortablement possible, c’est ton amant canin qui est maître d’œuvre.

Dernier point, prévoir de protéger les pattes avant, avec chaussettes bien maintenues, car lorsqu’il te grimpera il va te saisir par la taille, pour éviter qu’il ne te griffe et le faire aux pattes arrières s’il est plus petit, avec TOM, il , n’y a pas de problème, uniquement pattes avant vu sa taille et ici, nous avons cette table que l’on peut monter ou descendre, pour le confort de sa partenaire, il est vrai très souvent pour moi, en riant, voilà ce que j’avais à te dire, si tu as des questions

-        A première vue, non mais de toute façon vous serez là tous les deux

-        Naturellement et toi seule décidera de ce que tu souhaites pour la première fois, bon tu vas faire une toilette à TOM, prépare toi quelques lingettes et regarde, il faudra peut être l’exciter un peu, on verra, Jacqueline, entre deux doigts commence à caresser le fourreau de son chien, délicatement tout en lui caressant le poitrail, elle lui parle doucement, Sophie est très attentive, cette manipulation dure quelques minutes, alors elle se déplace , écarte ses cuisses devant la truffe de TOM, qui a compris, commence à lui donner des coups de langue, alors elle commence à tirer doucement le fourreau pour le décalotter, « oui mon chien tu as une belle langue, oui c’est bon » on commence à voir pointer son gland, « Sophie, maintenant tu peux lui faire sa toilette » ce qu’elle fait, Jacqueline décalotte de plus en plus, puis maintenant elle le masturbe, son gland apparaît de plus en plus, lui la lèche de plus ne plus,, Sophie voit apparaître du liquide qui sort de celui-ci, le gland grossit de plus en plus, il coule de plus en plus « oui mon chien, continue, c’est bon, maman va te faire plaisir, oui, très bien », il devient de plus en plus gros et long, le bulbe du gland apparaît, alors elle le masturbe, regarde Sophie, tu veux le goûter »

-        Non

-        Alors Jacqueline le prend en bouche, le suce, TOM la lèche, elle n’en revient pas, le bulbe gonfle de plus ne plus, sa main se positionne entre lui et ses bourses et le bloque elle relève sa tête, regarde Sophie regarde le bulbe, il sera bloqué en toi »

-        Il est énorme

-        Oui, mais quel plaisir, tu seras soudé à lui, il t’inondera de son sperme, il te remplira et après il te libérera, tu peux toucher, il est à toi, elle pose ses doigts sur  le gland, le caresse « prends ma place avec ta main, oui très bien, il vibre, mais on va le libérer et le laisser faire », TOM se soulève et vient lécher son gland, fait sa toilette et se recouche ……..


J'aime 75
09-02-2022 1 4471

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par nousdeux09

Settings