Découverte de la zoophilie 3

Récit érotique écrit par nousdeux09 le 15-04-2022
Récit érotique lu 4921 fois
Catégorie Zoophilie

Découverte de la zoophilie 3

-        Jacqueline pouvez-vous me dire où sont les toilettes svp

-        Bien sûr, elle se lève, lui prend la main, viens avec moi, elle se dirige vers un petit local, à côté de la piscine, ouvre la porte, des toilettes à la Turc, voilà, il n’y a pas de papier, uniquement une douchette, de chaque côté, une barre pour se tenir

-        Merci, entre, veut refermer la porte

-        Jacqueline lui sourit, laisse ouvert, je veux te voir te soulager, Sophie la regarde gênée, oui fais moi plaisir, je veux voir ce pipi

-        Finalement, elle s’accroupi, jambes écartée, Jacqueline regarde avec attention cette vulve à travers cette petite toison, finalement un petit jet arrive, puis plus fort, Sophie regarde son jet, qui se termine, quelques gouttes….

-        Ne bouge pas, alors Jacqueline saisit la douchette, appuie sur la poignée, un petit jet d’eau se propulse sur sa vulve, elle fait des vas et viens pour bien la rincer, la regarde, voilà tu es propre, elle lui tend la main pour l’aider à se relever, tu étais adorable, regarde tes seins comme ils pointent, l’excitation, viens j’ai envie de te manger ta vulve et ton bouton, elles rejoignent Marcel, elle saisit une serviette, l’étale sur le sol, met une serviette roulée, allonge toi, met ta tête sur la serviette, elle s’exécute, alors Jacqueline, enjambe la tête de Sophie, qui regarde cette vulve au dessus d’elle, puis se met à genou, sa vulve à quelques centimètres de son visage, puis elle lui ouvre les jambes, lui embrasse le hait de son pubis, puis ses cuisses, revient sur son pubis, puis sa langue se promène sur ses grandes lèvres, délicatement, puis sur son bouton, ce qui la fait gémir, alors Sophie saisit les fesses de Jacqueline, sa bouche se pose sur cette vulve qu’elle découvre, et suit le rythme de Jacqueline, les femmes se sucent, s’aspirent a le bouton tout en gémissant, Sophie goûte pour la première fois la cyprine d’une femme, les gémissements sont de plus en plus fort, Sophie se cambre, quitte la vulve de Jacqueline, pousse des cris, laisse retomber son bassin, sa respiration est rapide ; les yeux mi clos, puis les ouvre et vois la vulve de Jacqueline humide et à ce moment là elle voit le sexe de Marcel devant l’entrée de la vulve de Jacqueline et la pénétrer d’un coup, les bourses de Marcel se plaques contre la vulve de sa femme, ne bouge plus, alors Sophie, gobe les bourse s, oui Sophie, suce bien, j’adore, au bout de quelques secondes se retire et présente son sexe à Sophie, le frotte sur ses lèvres en lui disant , lèche bien, goûte la cyprine de Jacqueline, oui très, puis il se retire et plonge dans les entrailles de sa femme et commence à accélérer, ce manège dure de longues minutes, les femmes gémissent, de plus en plus, brusquement, Marcel se retire, dirige son sexe sur le visage de Sophie et libère des jets de sperme, longuement, Jacqueline laisse la vulve de Sophie, puis vient poser ses lèvres sur celles de Sophie pleines de spermes, sa langue la pénètre avec du sperme, elles s’embrassent longuement, puis se relève, la regarde en souriant, dis donc, Marcel t’a bien arrosé, vient on va se rincer, elle se dirigent vers la douche au bout de la piscine et se rince mutuellement en riant, puis se dirigent vers les transats et s’allongent toutes les deux au soleil et se détendent longuement.

-        Sophie, ne voit pas arriver TOM, qui commence à la renifler, sur son buste, son visage, lui donne des coups de langues sur la bouche, au TOM tu m’as fait peur, petit coquin, il insiste, alors elle entrouvre ses lèvres, TOM la lèche longuement, elle se laisse faire, Jacqueline et Marcel les regarde faire, Marcel prend son téléphone et commence à filmer la scène, Sophie tend son bras et avec sa main commence à caresser TOM, qui se laisse faire

-        Jacqueline, oui Sophie c’est très bien, TOM aime ton odeur, ce comportement montre qu’il souhaite te prendre, laisse le faire on va voir, caresse le bien, il se laisse faire, TOM quitte la bouche de Sophie, lui lèche les bras, le buste, un sein, longuement

-        Sophie, oui TOM lèche moi bien, c’est bon, oui mon chien, oui encore, TOM commence à lui lécher le ventre et arrive à sa toison le renifle, donne un coup de langue

-        Jacqueline, Sophie, ouvre tes jambes et laisse le faire

-        Sophie s’exécute, ouvre ses jambes, TOM pose son museau sur sa fente, le renifle, donne un coup de langue, ce qui la fait sursauter

-        Jacqueline, oui mon chien, c’est bien lèche la bien, Sophie commence à gémir, sa main branle doucement TOM, son gland commence à apparaître au bout du fourreau, oui mon chien, tu veux la baiser, oui mon chien, Sophie pousse de petits cris, Sophie, caresse lui la tête, doucement, ouvre toi bien, oui c’est bien

-        Sophie, je vais jouir, j’en peu plus

-        Jacqueline, laisse toi aller, TOM adore ta cyprine

-        Sophie pousse un cri, TOM lève la tête

-        Jacqueline se lève, assis TOM, oui c’est bien, elle embrasse Sophie et lui disant, assis toi sur le bord du transat, oui très bien incline toi un peu en arrière, appuis toi sur tes mains, oui très bien, écarte tes cuisses, TOM, mon chien, viens elle le fait assoir face à Sophie, il regarde sa maîtresse, elle l’embrasse sur la tête, oui mon chien, elle va être à toi, elle lui montre la vulve de Sophie, il approche sa truffe, la renifle et commence à la lécher, Sophie le regarde faire, écarte bien tes cuisses, oui c’est bien, TOM s’affaire sur cette vulve qui mouille de plus en plus, Sophie serre les dents, se laisse faire, Jacqueline dirige sa truffe vers son ventre, qu’il lèche, le fais remonter sur sa poitrine qu’il lèche longuement, ses seins sont gonflés, les tétons pointent, alors Sophie prête pour ta première

-        Oui, je crois, tu seras là

-        Oui bien sûr, ne pas avoir peur surtout, tu peux crier sans problème, au contraire il faut te libérer, tu aimes

-        Oui beaucoup, c’est bon, il a une langue terrible

-        Je sais, aller TOM, saute, il pose ses deux pattes de chaque côté de Sophie, il donne des coups de langue sur son visage, ses lèvres qu’elle ouvre, la langue TOM lèche ses dents, sa langue, Sophie avance tes fesses plus au bord, ce qu’elle fait, Tom commence à s’agiter, son gland commence à sortir, vient heurter la toison de Sophie, elle ne bouge pas, il la lèche avec frénésie, il s’excite de plus en plus, mais il est trop haut, n’arrive pas à cette vulve, Jacqueline le laisse faire, puis au bout d’un moment, fait descendre TOM, oui mon chien elle va être à toi, elle est prête, oui mon chien, tu commence à bien bander, Sophie, viens, elle l’attire sur la table à cet effet, pour la première fois je te propose la position du missionnaire, on pourra mieux maîtriser la pénétration et éviter le verrouillage, si tu le souhaites

-        D’accord, je te fais confiance, mais j’ai un peu peur

-        Normal, c’est la première fois, l’acte est un peu violent et très rapide, plus qu’un homme, quand il aura trouvé le passage, il va te remplir, de toute façon je suis là, assis toi sur le bord de la table, elle est à la bonne hauteur, tu te souviens

-        Oui

-        Jacqueline lui glisse des coussins dans le dos ce qui la maintient presque assise, plus confortable, avance toi encore, oui encore, oui très bien, écarte bien les cuisses, oui très bien, tu es magnifique, Tom mon chien, vient, lui montre la vulve, il commence à la lécher, de plus en plus, la mordille, Sophie commence à gémir, oui mon chien, tu es le meilleur, brusquement il se relève, pose ses pattes sur la table de chaque côté de Sophie, son gland commence à sortir, commence à mimer le pénétration, son gland heurte la vulve de Sophie, elle sent le bout de son glan, oui mon chien c’est bien, oui très bien elle dirige calmement son gland sur la vulve, il sent celle-ci s’ouvrir, il accélère le mouvement son gland sort de plus en plus, commence à la pénétrer, de plus en plus, le bulbe du gland apparaît, Sophie pousse de petits cris, respire rapidement, le bulbe heurte ses lèvres puis commence à entrer, TOM est déchaîné, Jacqueline à retirer sa main, tom est bien positionné, il la pénètre violement ce qui la fait crier et se sent remplir par ce sexe animal, le bulbe disparait dans ce vagin trempée, commence à gonfler, de plus en plus

-        Ça devient énorme, ça gonfle, j’ai peur, il va me déchirer, il jouit, non, non

-        Jacqueline, tu ne crains rien tu ne risque rien, laisse toi aller, joui

-        C’est énorme, il me rempli de sperme, oh oui, oh oui, oui oui, elle saisit TOM dans ses bras, se plaque à lui et se laisse aller, elle est verrouillée, il ne peut plus sortir

-        Sophie, écoute moi bien maintenant

-        Oui, oh que c’est bon

-        Maintenant il est verrouillée en toi, le bulbe de son gland l’empêche de sortir, je ne sais pas combien de ça va durer, maintient le bien contre toi afin qu’il ne bouge pas, tu sentiras quand son bulbe va commencer à dégonfler, lui aussi et je serai là pour la sortie, que sa se fasse lentement pour t’éviter d’avoir mal, il est bien dressé, donc pense à tes sensations, ton plaisir, tout en lui parlant elle lui caresse les seins ses tétons, tu aimes

-        Oh oui, je sens que je vais encore jouir

-        Vas y ma chérie, laisse toi aller

-        Oh que c’est bon, oh oui, elle vibre se mort les lèvres, pousse des cris puis se détend, ne bouge plus, TOM tire la langue respire fortement

au bout d’une quinzaine de minutes, TOM commence à bouger

-        Jacqueline, il ne vas pas tarder à sortir

-        Oui, il dégonfle, elle dépose un baiser sur la gueule de TOM, qui du coup lui donne des coups de langue, la lèche, oui mon TOM, tu es merveilleux

-        Pendant ce temps là Jacqueline regarde la vulve de Sophie, bien dilatée, elle commence à voir le bulbe du gland, ma chérie, dans quelques minutes tu vas être libéré, je vois le bulbe qui apparaît

-        Oui je le sens, j’aimerais qu’il ne me quitte pas, c’est délicieux

-        Jacqueline, je sais mais voilà, il le faut, une fois qu’il sera sorti, ne bouge pas, car tout son sperme va sortir de ton vagin, ça va couler tu vas encore sentir des sensations, ça y est ça va sortir

-        Il me dilate de plus en plus

-        C’est normal, tu n’auras pas mal, à ce moment là le gland de TOM sort, descend, le vagin de Sophie se vide longuement, puis Jacqueline regarde Sophie, tu vas bien

-        Oui ça va, j’en peu plus

-        Il faut dire qu’il ta bien baiser, tu as aimé

-        Oui beaucoup

-        Ne bouge pas, TOM, vient mon chien, regarde, lèche bien, nettoie la bien, il ne se fait pas prier, puis se retire et va continuer sa toilette. Recule toi un peu, elle lui saisit les chevilles, les repose sur le bord de la table, lui écarte bien les cuisses, Marcel fait un souvenir à Sophie, elle lui écarte les grandes lèvres facilement, sa vulve est dilaté, un peu rouge, Marcel la filme bien des gros plans, merci, ma chérie, viens avec moi, je vais te faire ta toilette afin que tu saches comment faire, elle lui prend la main, descend de la table, entre dans la maison, entre dans la chambre des hôtes, se dirigent à la salle de bain, elle a le temps de découvrir leur chambre et la salle de bain, assis toi sur le bidet, écarte bien les jambes, elle saisit la douchette du bidet, Sophie la regarde faire, ouvre légèrement le robinet de la douchette, un filet apparaît, laisse couler un moment, puis lui écarte les grandes lèvres, entre l’extrémité de la douchette sur 10 centimètres, l’eau tiède coule dans son vagin, Sophie regarde l’eau s’écouler de celui-ci, pendant une ou deux minutes, voilà ma chérie, tu es propre, à faire après chaque rapport avec ton chien, si tu n’as pas de douchette, utilise une poire anale et doucement à l’intérieur, elle saisit une serviette, l’essuie délicatement. Tu vas bien

-        Oui, ça va

-        Viens on va rejoindre Marcel, toutes les deux se dirige vers la terrasse

-        Bonjour les filles, vous êtes magnifiques, je regardais la vidéo, vous voulez voir

-        Oui, volontiers dans un parfait ensemble, Marcel disparait quelques secondes, revient avec son ordinateur portable, branche son téléphone et lance la vidéo, Sophie est attentive, regarde avec attention

-        Sophie, je n’en reviens pas tout son sexe était en moi, je comprends mieux

-        Jacqueline, oui tout était en toi

-        Même la boule

-        Oui, le bulbe du gland, qui se développe rapidement en toi quand elle est passée, c’est pour cela que tu as eu peur, le vagin se dilate très bien, la preuve, après tu es verrouillée, ça ne peut plus sortir, tant qu’il ne dégonfle pas, un arrachement peut faire très mal à la femme et au chien, ce qui veut dire être sûre de ne pas être dérangée et accompagnée au début.

-        Je pourrai avoir la vidéo ?

-        Naturellement et rassure toi, elle ne sera jamais diffusée, tu la veux sur ton téléphone,

-        Oui

-        Marcel, tu peux lui envoyer, son souvenir

-        Pas de problème

-        Jacqueline, satisfaite

-        Oui, très

-        Tu crois que ta maman ce genre d’expérience, étant donné que tu la vu caresser ton chien

-        Je ne sais pas

-        Tu aimerais savoir ?

-        Oui bien sûr

-        Tu as mis combien de temps pour venir ce matin

-        Un quart d’heure, je me suis perdu

-        Aimerais tu que ta maman vienne nous voir, boire l’apéritif, tu m’as dit que ton père était en déplacement

-        Oui il rentre la semaine prochaine, faire venir ma mère avec nous, je ne sais pas

-        Si tu veux savoir, on le saura très vite, tentée, de toute façon tu passes la nuit avec nous et demain dimanche

-        Bien sûr, tu veux que je l’appelle

-        Si tu le souhaites

-        D’accord, elle va chercher son téléphone, revient, s’installe, allo, maman, oui je vais bien et toi, c’est bien, oui je suis très bien ici, très sympathique, il te propose de venir boire l’apéritif avec nous, tu feras connaissance, qu’en penses-tu, non ce n’est pas loin 10 minutes, entendu je t’envoies l’adresse, bisous maman, à tout de suite. Elle envoi l’adresse, elle arrive dans un quart d’heure, je vais m’habiller

-        Nous aussi, on ne peut pas la recevoir dans cette tenue, chacun vaque à ses occupations, puis Jacqueline et Marcel arrangent la terrasse, dresse la table basse, arrange les fauteuils, les transats

-        Sophie, maman viens de me téléphoner, elle ne trouve pas l’entrée du portail

-        Portail noir avec des plantes sur chaque pilier, une plaque « le paradis », Sophie lui donne les renseignements, entendu on t’attend. Elle est devant le portai, à ce moment là un coup de sonnette, Marcel saisit la télécommande, au bout d’un instant, une voiture noire arrive au bout de l’allée

-        Sophie, c’est maman. La voiture s’arrête, une femme sort de la voiture, une brune en robe blanche boutonnée sur le devant, coucou maman, viens je te présente

Jacqueline, son mari, Marcel, maman, Geneviève

-        Geneviève, bonjour enchantée

-        De même, je vous en prie installer vous ……

 




J'aime 36
15-04-2022 1 4921

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par nousdeux09

Settings