Découverte de la zoophilie 5

Récit érotique écrit par nousdeux09 le 18-04-2022
Récit érotique lu 3926 fois
Catégorie Zoophilie

-        Jacqueline, Sophie, si tu veux aller te coucher, ta maman est installée, on va finir de débarrasser et on lance la machine

-        Je peux vous aider

-        Non, va te reposer, ta journée a été très intense, en souriant

-        D’accord, à demain matin

-        A demain, bonne nuit

Marcel et Jacqueline, finisse de débarrasser, puis vont se coucher

-        Vers 6 h du matin, Jacqueline lui semble entendre un bruit dans la maison, elle pense à Geneviève ou Sophie, Marcel dort à poing fermé, elle se lève doucement, enfile sa nuisette, qui ne cache pas grand-chose, mais enfin, au cas ou, sort dans le couloir, se dirige vers la cuisine, personne, revient sur ses pas, entrebâille la porte de la chambre de Sophie, elle dort profondément, se dirige vers la chambre de Geneviève, ouvre doucement la porte, le jour naissant éclaire le lit, Geneviève est allongée, nue, une jambe repliée, l’autre légèrement écartée, les seins à l’air, alors elle entre doucement, referme la porte, s’approche du lit, la regarde, vraiment une belle femme, elle dort profondément, une respiration calme, elle est près du lit, se penche un peu, elle tend sa main, un doigt effleure son mamelon, elle ne bouge pas, mais son mamelon réagit légèrement, elle sourit, alors elle se penche au dessus de son pubis, elle découvre ses grandes lèvres, alors délicatement, son doigt les effleure à travers sa toison, le manège dure plusieurs minutes, alors elle commence à bouger, se met sur le dos, jambes écartées, alors Jacqueline s’assoit près de Geneviève, son doigt continu a effleurer ses lèvres, puis dépose un baiser sur son mamelon, puis avec la langue, elle le titille, il réagit, elle gémit dans son sommeil, Jacqueline, sous son doigt ses lèvres réagissent, elle continue son petit manège, Geneviève commence à ouvrir les yeux, elle regarde Jacqueline

-        Jacqueline, bonjour vous

-        Bonjour, qu’elle heure est-il

-        6h15

-        Votre doigt est très doux

-        Merci, tout en continuant, vous avez bien dormi

-        Oui, très bien et un réveil très, très agréable

-        Vous aimez

-        Oh oui, embrassez moi

-        Jacqueline se penche, tout en continuant à promener son doigt sur les lèvres vaginales de Geneviève, elle dépose ses lèvres sur celles de Jacqueline, qui l’accueille, leur langue se trouve, un long baiser profond, calme, elle quitte ces lèvres

-        Geneviève, que c’est bon, prenez moi, oh oui, Jacqueline, avec son doit écarte les grandes lèvres, remonte vers son bouton

-        Oh oui, encore

-        Elle le caresse, puis redescend son doigt, franchit ses petites lèvres, elle est en elle, ne bouge plus, elle se cambre, elle la laisse se détendre, puis son doigt commence à se promener dans son vagin, le remonte à l’intérieur vers la base de son bouton, elle lève son bassin, oh oui, encore, encore, alors Jacqueline pose ses lèvres sur celles de Geneviève et en même temps son pouce se pose sur le capuchon de son clitoris, elle se cambre encore plus, Jacqueline insiste, elle gémit, mais ne peut pas crier, elle vibre de plus en plus, ses doigts s’enfoncent dans le drap, puis se laisse retomber, sa respiration est rapide, elle est en nage, les seins gonflés, les tétons tendus, finalement Jacqueline se retire de ses lèvres et de son vagin, tout délicatement, Jacqueline la regarde en lui souriant, elle lui rend

-        Jacqueline, vous allez bien

-        A votre avis, oui, ce fut merveilleux, merci, je ne pensais pas avoir ce plaisir entre les mains d’une femme et en plus au réveil

-        Jacqueline, ce n’est qu’un aperçu

-        Oui le plaisir entre femme est différent qu’avec un homme, disons avec certains qui pensent avant tout au plaisir de leur partenaire, ce qui est dans la majorité des cas entre femmes

-        Jacqueline je vais aller à la SDB, il faut que je me soulage

-        Je vous accompagne, elles se lèvent, discrètement sortent de la chambre et entre à la SDB, Jacqueline ferme la porte, regarde Geneviève

-        Venez, la fait assoir sur le bidet, lui écarte les cuisses, la regarde, lui écarte ses grandes lèvres, libérez votre vessie, Geneviève la regarde, ne dit rien et se soulage, Jacqueline regarde ce jet puissant, puis qui diminue et se termine, alors Jacqueline prend la douchette et la passe sur sa vulve, ce qui la fait sursauter, puis lui essuie sa vulve, lui prend la main, ouvre la porte et filent vers la chambre d’amis, la fait s’allonger sur le lit, se met à côté d’elle après avoir retiré sa nuisette, vous êtes très belle, un beau corps bien ferme, un bel abricot, en souriant

-        Merci, vous me plaisiez aussi

-        Que penserez votre mari s’il nous voyait toute les deux

-        Je pense qu’il serait heureux de me voir avec une femme

-        Il participerait

-        Je ne sais pas

-        Tournez vous, ce qu’elle fait

-        Jacqueline lui écarte un peu les jambes, vient se placer entre elles, elle voit sa vulve, alors, elle fait passer sa langue sur celle-ci, elle lui écarte les fesses, voit sa rosette, sa langue glisse vers elle, elle passe de sa vulve à sa rosette, ce qui la fait gémir, elle la mouille bien, puis sa langue force un peu le passage, Geneviève se détend, oh oui, que c’est bon, oui encore, alors Jacqueline force un peu le bout de sa langue entre, puis se retire, alors elle fait couler de la salive sur sa rosette, son index la caresse, refait couler de la salive, elle est bien lubrifiée, alors son index force doucement le passage qui s’ouvre doucement, son doigt entre de plus en plus, puis sa main se plaque contre ses fesses, puis ne bouge plus, de l’autre main elle faufile son index dans sa vulve, sa main se plaque contre celle-ci, puis les index commence à se promener dans ses entrailles et son vagin, Geneviève gémit de plus en plus, elle est prise des deux côtés, oh oui, encore, oh oui que c’est bon, alors Jacqueline se retire doucement, oh non, encore, alors Jacqueline se retire entièrement, la retourne, luis écarte les jambes et vient s’allonger face à cette vulve accueillante, promène sa langue sur les grandes lèvres ses pouces l’ouvre, la regarde

-        Vous êtes magnifique, laissez vous aller, alors sa bouche se plaque sur ses lèvres, sa langue la pénètre, Geneviève se cambre, l’aspire, ainsi que son bouton qui gonfle de plus en plus, alors Geneviève pose ses mains sur la tête de Jacqueline, la maintient entre ses cuisses, Geneviève goûte cette cyprine abondante, elle est trempée, Geneviève gémit de plus belle, relève son bassin, elle vibre de plus en plus, pousse un cri et ne bouge plus, Jacqueline la fouille avec force et l’aspire, elle sent son bouton qui est sorti de son enveloppe, finalement Geneviève s’écroule, sa respiration est saccadée, alors Jacqueline la libère, remonte à côté de Geneviève, la regarde, Geneviève ouvre les yeux, lui sourit

-        Jacqueline, donne moi tes lèvres et goûte toi

-        Geneviève entrouvre ses lèvres, Jacqueline pose les siennes, sa langue en avant, entre leur langue se mélange, Geneviève la suce, sa main se pose sur le dos de Jacqueline, la caresse, descend sur ses fesses, Jacqueline lui caresse ses seins

-        Jacqueline, comment trouvez vous le goût de votre plaisir

-        Surprenant, mais j’aime bien

-        Voulez-vous me goûter

-        Oui

-        Alors Jacqueline enjambe le visage de Geneviève, sa vulve est a quelques centimètre du visage de Geneviève, qui pour la première fois elle se trouve face à une vulve, alors ses pouces se posent sur les grandes lèvre de Jacqueline, les ouvre, regarde, puis sa langue passe sur les petites lèvres, puis entre, ressort et remonte vers le clitoris, le titille, puis finalement pose sa bouche sur les lèvres de Jacqueline, sa langue la pénètre, ses mains se posent sur ses fesses, elle l’aspire de plus ne plus, elle goûte aussi cette cyprine, Jacqueline se défait de cette bouche, relève la jambe droite de Geneviève et vient plaque sa vulve contre celle de Geneviève, puis se frotte contre elles, les deux femmes se regardent, la cadence s’accélère, Geneviève serre les dents, se laisse aller, son plaisir monte de plus ne plus ainsi que Jacqueline, elles sont trempées, la main de Jacqueline saisit un sein, le pétrit, pince un téton, puis l’autre, Geneviève pousse des petits cris, oh oui, encore, encore, ses mains saisissent le drap, finalement Jacqueline et Geneviève se libèrent totalement, alors Jacqueline s’écroule à côté de Geneviève, elles respirent rapidement, au bout de quelques minutes

-        Jacqueline, comment vous sentez vous

-        En lui souriant, très très bien, un réveil très agréable, je connais le plaisir entre femmes, merci

-        Ce fut un plaisir pour moi aussi, vous avez connu une femme et la langue de TOM, c’est pas mal en si peu de temps

-        Oui grandes découvertes et beaucoup de plaisir, si mon mari savait et ma fille

-        On va dire notre secret, si vous voulez aller plus loin, vous pouvez venir à la maison

-        Aller plus loin, comment

-        Avec TOM

-        Avec TOM

-        Oui si vous souhaitez qu’il vous prenne, si vous êtes tentée, après vous aurez SAM pour vous avec des plaisirs intenses et nouveaux

-        Je ne sais pas trop, vous pratiquez

-        Oui, des femmes et des couples viennent nous voir

-        Sophie le sait

-        Surement pas

-        On peut aussi se voir pour notre plaisir, vous savez où nous habitons, qu’en pensez-vous

-        Oui très volontiers, j’ai bien aimé

-        Vous allez le dire à votre mari

-        Je ne sais pas, on pourrait se voir demain, j’aimerais bien

-        Ici

-        Oui sauf si cela vous dérange

-        Non pas du tout

-        Votre mari sera là

-        Je ne sais pas

-        Ça vous dérange s’il est là

-        Un peu, s’il nous voit ensemble

-        Il sait que j’aime les femmes, il est très discret, on en parle tout à l’heure, je vais préparer le petit déjeuner, vous avez une chemise de nuit dans la penderie, je suppose que votre fille dort encore, je vous laisse, lui dépose un baiser sur les lèvres en lui souriant et disparait

-        Jacqueline, enfile la chemise de nuit, légère, un peu transparente, mais sans plus, puis sort de sa chambre et se dirige vers la salle de bain, puis décide, avant d’aller rejoindre tout le monde de prendre une douche

-        Pendant ce temps là Sophie, est sortie de son lit, enfile sa tunique et décide d’aller voir sa mère, frape à la porte, pas de réponse, entre ne la voit pas, ressort, passe devant la salle de bain, frappe, entrebâille la porte, voit sa mère sous la douche, entre, coucou maman

-        Bonjour ma chérie, tu vas bien

-        Oui très bien, tu as bien dormi

-        Oh que oui, une très bonne nuit et un réveil agréable

-        Ah bon

-        Oui, le calme, les petits oiseaux

-        Maman

-        Oui

-        Tu sais que tu es belle, je t’aime fort

-        Merci ma chérie, tu es très belle aussi, je t’aime aussi, tu es bien ici

-        Oui très bien, ils sont très sympas et agréables

-        Soit prudente quand même, on ne sait jamais

-        Pourquoi tu dis ça, je suis grande

-        Une belle jeune fille peut déclencher des choses

-        Maman, ils sont très agréables et corrects, elle saisit un drap de bain, sa mère sort de la douche vient vers sa fille, lui dépose un baiser sur ses lèvres, prend le drap de bain et se sèche, Sophie sort et va à la cuisine

-        Oh, bonjour Jacqueline

-        Bonjour Sophie, bien dormi

-        Oui très bien, je viens de voir maman, elle prend sa douche

-        Elle est très belle ta maman, un beau corps

-        Tu l’as vu nue, oui hier quand elle a essayé son maillot, une belle poitrine, bien ferme

-        Ah bon et pour mon chien tu as remarqué quelque chose

-        On en parlera quand elle sera partie, à ce moment là Geneviève arrive

-        Bonjour, Sophie est inquiète, a-t-elle entendu

-        Bonjour, vous avez bien dormi avec un petit sourire

-        Oui très bien, arrive Marcel un drap de bain autour de la taille, vient de la piscine

-        Bonjour tout le monde, l’eau est délicieuse, je vais me changer, il a mal fermé sa serviette, Geneviève remarque son sexe, rapidement, de bonne taille, il disparait

-        Sophie, s’approchant de sa mère, tu es nue sous ta chemise de nuit

-        Oui pourquoi

-        Ça se voit un peu que tu n’as rien

-        Tant pis, je te signale que toi aussi, on devine de belles choses en lui souriant

-        Maman

-        Jacqueline revient de la terrasse, on passe au petit déjeuner, tout le monde s’installe, Marcel revient en short et chemise, le petit déjeuner se passe bien, rires, sourires

-        Geneviève, il va falloir que je vous abandonne, je tiens à vous remercier de cette soirée et merci pour ma fille

-        Jacqueline, ce fut un plaisir

-        Geneviève se lève et va se changer, puis revient au bout de quelques minutes, Sophie, Jacqueline et Marcel discutent, tout le monde la regarde et arrive TOM

-        Geneviève, bonjour TOM tu viens me dire au revoir, tu es gentil tout plein, lui caresse la tête puis lui dépose un baiser sur la truffe et en profite de lui donner un coup de langue, ce qui la fait rire, elle s’approche de sa fille, lui dépose un baiser sur ses lèvres, à ce soir ma Puce

-        A ce soir maman

-        Jacqueline, je vous accompagne, elles se dirigent vers la voiture, tout en discutant, j’ai été ravi de faire votre connaissance

-        Moi aussi

-        Vous venez demain

-        Oui, vers quelle heure

-        vers 10h c’est bon, Sophie n’est pas là demain

-        très bien, je ne sais pas si Marcel sera là ou pas

-        d’accord

-        Geneviève, demain, mettez une jupe, pas de culotte, un chemisier sans SG

-        Vraiment

-        Oui, je veux vous sentir excitée à votre arrivée, je veux que l’on se donne du plaisir et TOM s’occupera de vous, à demain

-        A demain, entre dans la voiture et démarre ………


J'aime 46
18-04-2022 0 3926

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par nousdeux09

Settings