Découverte de la zoophilie 6

Récit érotique écrit par nousdeux09 le 21-06-2022
Récit érotique lu 3002 fois
Catégorie Zoophilie

-        Oui, je veux vous sentir excitée à votre arrivée, je veux que l’on se donne du plaisir et TOM s’occupera de vous, à demain

-        A demain, entre dans la voiture et démarre ………

-        Jacqueline à Sophie, ta maman est superbe, une belle femme

-        Sophie, merci, oui je sais, tu as pu parler un peu avec elle

-        Jacqueline, oui par des chemins détournés, elle n’a jamais rien fait avec SAM, mais ça lui a fait poser des questions, je la rappellerai, on a échangé nos numéros, comme tu seras des fois ici, elle saura comment te joindre au cas où Tu compte partir en fin d’après midi

-        Sophie, oui ça ne vous dérange pas

-        Jacqueline, pas du tout, je suppose que tu souhaiteras continuer tes expériences avec TOM

-        Sophie, je voudrais bien, tu crois que c’est possible

-        Jacqueline, ne t’inquiète pas, il a de la réserve, bon va débarrasser, je suppose que tu iras prendre un bain et douche après

-        Sophie, je vais t’aider après un bain et la douche, je vais me préparer pour TOM

-        Entendu, les femmes débarrassent l table, Marcel leur donne un coup de main, puis Sophie va se jeter à la piscine

-        Marcel, elle est adorable cette gamine, je vais la rejoindre, après je te la laisse

-        Jacqueline, petit coquin, oui elle est adorable des seins superbes et une belle petite chatte et sa rosette, je te dis pas, un peu tôt pour elle de ce côté avec TOM, on verra plus tard

-        Marcel, nu, se dirige vers la piscine, debout sur la margelle, Sophie le voit

-        Sophie, je ne t’avais pas vu

-        Marcel, je peux venir te rejoindre

-        Sophie, bien sûr, Marcel plonge, nage sous l’eau, Sophie regarde, Marcel voit ses jambes, sa toison et ressort devant elle

-        Marcel, je ne savais pas qu’il y avait une belle chose sous l’eau

-        Sophie, ah bon, quoi ?

-        Marcel, une belle toison en riant

-        Sophie, merci, elle te plait

-        Marcel, à ton avis

-        Sophie, j’aime ce qu’il y a entre vos jambes en riant

-        Marcel et tu aimes bien Jacqueline

-        Sophie, oui beaucoup

-        Marcel se rapproche d’elle, lui prend la tête et dépose un baiser fougueux à Sophie qui l’accepte, sa langue trouve la sienne, longuement, le sexe se Marcel vient heurter le pubis de Sophie, qui écarte les jambes, il se faufile et les resserre en emprisonnant son sexe, il lui saisit les seins, les malaxe longuement, les tétons commencent à pointer, il s’en empare, les roule entre ses doigts, ce qui la fait gémir, puis ses mains, glissent vers ses fesses, elle quitte ses lèvres, le regarde, ses doigts lui caressent sa rosette

-        Sophie, oh oui c’est bon prend moi doucement

-        Marcel, frotte délicatement s rosette en lui disant, détend toi, laisse toi aller, oui c’est bien, son doigt sent sa rosette s’ouvrir doucement, oui laisse toi aller, oui maintenant et il entre, elle pousse un petit cri et s’immobilise.

-        Sophie relève ses jambes, saisit le sexe de Marcel, le présente devant ses grandes lèvres, frotte son gland sur celle-ci, le positionne bien en lui disant, prend moi

-        Marcel, sans lâcher sa rosette, donne un grand coup de rein et la plante profondément, il ne bouge plus, Sophie se colle à lui, ses seins écrasés contre son torse.

-        Sophie le regarde, je suis à toi, prend moi, fais moi jouir, stp, fortement, je te sens loin en moi, que c’est bon, oui, oui

-        Marcel, commence à la limer profondément doucement, puis énergiquement, pareil avec sa rosette, son sexe ressort presque, puis un grand coupe de rein, ce manège dure plusieurs minutes, son clitoris est gonflé il lui fait mal, gémit, Marcel accélère de plus en plus, Sophie pousse de petits cris, sa respiration est saccadée, ouvre la bouche, ses jambes enserrent fortement Marcel, elle est tendu son orgasme arrive, Marcel le sent , accélère de plus en plus, elle pousse des cris de plus en plus fort, se cambre, Marcel se bloque au fond d’elle et se libère, son doigt est serré dans sa rosette, Marcel se tourne un peu avec Sophie et l’appui contre le bord de la piscine, finalement il retire son doigt doucement, puis se retire de Sophie, mais restent collés l’un à l’autre, au bout d’un moment Marcel découvre TOM assis sur la margelle et en fait part à Sophie en riant.

-        Sophie, merci ce fut délicieux, ton sperme est bien en moi, je suis remplie de ton désir

-        Marcel, ce fut un plaisir, la prend par la taille et la propulse sur la margelle, reste devant ses jambes, ouvre tes jambes, ce qu’elle fait, avec ses doigts lui ouvre sa vulve et regarde, un filet de perme est là, il la regarde, il arrive, regarde, ce qu’elle fait.

-        Sophie tu m’en a bien donné, gros coquin

-        Marcel, tu as bien aimé, non ?

-        Sophie, oui beaucoup

-        Marcel, viens on va se détendre un peu sur les transats, au soleil, il sort de l’eau et vont s’étendre au soleil

Sophie et Marcel font le lézard, elle a les yeux fermé, les jambes légèrement écartée, on devine ses grandes lèvres, ses tétons sont tendus, elle est bien

-        Jacqueline s’approche d’elle, lui caresse un téton, elle ouvre les

-        Sophie, Jacqueline, bien agréable elle passe sa main entre ses jambes, effleure ses grandes lèvres, la regarde, j’adore ton sexe, il est doux, plein de belles choses, je n’aurais jamais pensé avec autant de plaisir avec une femme

-        Jacqueline, j’en suis heureuse, si tu le souhaites tu peux venir nous voir quand tu veux, je peux aussi me déplacer si tu as besoin d’un coup de main pour éduquer SAM, j’espère que tu a s bien apprécié ces premiers rapports avec TOM

-        Sophie, oui beaucoup, je sais que je vais encore vivre des instants merveilleux

-        Jacqueline, tout à l’heur tu vivras une nouvelle expérience, tient voila ton amant à quatre pattes, TOM

-        Sophie retire sa main des cuisses de Jacqueline, tend sa main vers TOM qui s’empresse de lui lécher la main, elle lui caresse la tête, il s’approche d’elle, renifle sa cuisse, deux petits coup de langue et remonte vers son pubis, le renifle, elle écarte les cuisses, TOM heureux, mes sa truffe sur ses grandes lèvres, la hume puis lui donne des coups de langue, elle se laisse faire, ferme les yeux, caresse la tête de TOM, se laisse aller

-        Jacqueline, il sent ton plaisir de tout à l’heure ave Marcel, ta cyprine mélangé à son sperme, il adore, profite en bien, il est à toi, il t’aime bien

-        Sophie pousse de petits gémissements, finalement TOM se retire, viens renifler la vulve de Jacqueline, un coup de langue puis va se coucher

-        Jacqueline, je crois qu’il a envie de sauter une de nous deux

-        Sophie sourit

-        Marcel, peut être une petite jeune

-        Sophie, je suis d’accord, bon je vais aller prendre une douche, le temps passe vite, même trop vite

-        Jacqueline, je t’accompagne je vais prendre aussi la mienne

Les deux femmes partent la main dans la main vers la maison

devant la chambre de Sophie

-        Jacqueline, je passe te prendre dans 20 minutes

-        Sophie, entendu, je vais en profiter pour préparer mon sac pour ce soir

-        Jacqueline, pas de problème et entre dans sa chambre, va prendre sa douche, puis se fait belle, arrange sa toison, enfin le peu qu’elle a, une fois prête, toujours nue, sort de sa chambre et va frapper à la chambre de Sophie

-        Sophie, oui tu peux entrer, son sac est sur le lit, elle a une grande serviette, nouée au dessus de sa poitrine

-        Jacqueline, tu es très belle, je vois que ton sac est presque prêt, la dernière ligne droite

-        Sophie, tu es très belle aussi, j’adore ton corps, oui, très heureuse

-        Je vais te préparer pour la suite, viens me voir, Sophie s’avance vers elle

-        Jacqueline, lui défait sa serviette, la retire, la regarde, tu es vraiment magnifique, je vais te montrer quelque chose, laisse toi faire, alors elle se colle à elle, seins écrasés, glisse une jambe entre ses cuisses, écrase son pubis, lui saisit les fesses, les écarte, la regarde et dépose ses lèvres sur les siennes, un long baiser profond ses mains malaxent ses fesses, frottent sa rosette, sa cuisse malaxe son pubis, elle commence à gémir, insiste, sur tout son corps, finalement elle la bascule sur son lit, se laisse faire, lui écarte les cuisses, regarde sa vulve, lui donne quelques coup de langue, puis ouvre ses grandes lèvres, remontent vers son capuchon, en lui disant, je vais te montrer ton bouton, ton clitoris, alors elle passe ous le haut de ses lèvres, de l’autre elle saisit délicatement son capuchon, bonne des coups de langue, dépose de la salive et commence à la masturber entre deux doigts, comme un sexe d’homme et chaque fois commence à décalotter le capuchon, son clitoris commence à apparaître, elle gémit de plus en plus, elle force légèrement, le voilà, oui tout rose, luisant, lui donne deux coups de langue, puis l’aspire un peu, il gonfle, elle gémit de plus en plus, sa poitrine est gonflée, les tétons pointent, oui laisse toi aller, elle pousse un cri, se cambre, elle sent sa cyprine sur son doigt, ne bouge plus, se laisse tomber, Jacqueline n’a pas bougé, son clitoris emprisonné entre ses deux doigts, là bien tendu, elle attend qu’elle reprenne ses esprits, la regarde en lui disant

-        Jacqueline, regarde ton bouton de plaisir

-        Sophie, se met sur ses coudes, regarde, c’est moi

-        Jacqueline, oui c’est on clitoris, ton plaisir, tu vas bien

-        Sophie, oui, je suis trempée

-        Jacqueline, très bien, ce sera super pour la suite avec ton amant, pas de toilette, tu restes comme tu es, garde ton plaisir entre tes cuisses et dans ton vagin il ne sera que plus actif, viens on va se rafraîchir, elles sortent de la maison

-        Jacqueline, Marcel tu peux nous servir un rafraîchissement stp

-        Marcel, avec ou sans alcool

-        Jacqueline, sans alcool

-        Marcel, bien ma chérie, tout le monde se rafraîchit

-        Jacqueline en regardant Sophie, maintenant TOM va te prendre en levrette, ce qui veut dire que tu ne maîtriseras plus rien, tu seras à lui, l’acte pourra durer, une fois prise, on ne le sait pas, c’est lui, disons son sexe qui te libérera, tu comprends, avec ton chien, dans la position missionnaire, tu maîtrises, en levrette, plus rien, tu es à lui, ici pas de soucis, nous sommes là, alors, tu veux franchir le cap

-        Sophie, après un temps de réflexion, avec vous oui, mais j’ai un peu peur

-        Jacqueline, disons inquiète, ce qui est normal, pendant ce temps là Marcel met au sol une grande serviette, un boudin sur le haut pour la tête, Jacqueline la regarde, tu viens

-        Sophie se lève, s’allonge sur la serviette, se positionne confortablement

-        Jacqueline, on commence par les préliminaires, pour t’exciter, mais surtout TOM, écarte les bras, les jambes au maximum, maintenant laisse toi aller, pense à ton plaisir, nous sommes là pour te guider, elle se met à genoux à côté d’elle, lui dépose un baiser sur ses lèvres, se relève, TOM, mon chien, viens voir Sophie, elle est à toi, elle t’attend

tranquillement TOM arrive, regarde Sophie, la renifle, lui donne des coups de langue sur le visage, ses lèvres qu’elle ouvre, sa poitrine, ses tétons pointent, descend sur son ventre et arrive sur sa vulve, les odeurs du plaisir précédent de Sophie l’excite, il la lèche, même mordille sa vulve, il est de plus en plus excité, Sophie remarque son sexe qui commence à sortir de son fourreau, il commence à mimer l’acte, oui mon chien elle est à toi, fait relever Sophie, la met à genoux devant la table descendue, lui fait écarter les jambes, lui offrant ses fesses, sa vulve, TOM commence à lui lécher les fesses, Jacqueline les écarte, il lèche cet orifice, mais descend vers sa vulve, des coups de langue, son sexe est sorti de son fourreau, il saute sur le dos de Sophie, jambes écartées, il ;cherche l’entrée, Jacqueline saisit son sexe, le positionne, il sent l’entrée, il entre et là commence un pilonnage de plus en plus rapide, Sophie, pousse des cris, elle le sent de plus en plus, au bout de quelques minutes elle sent des jets de liquide, puis ne bouge plus, alors elle sent sa vulve gonfler, comme si on gonflait un ballon dans son vagin, il l’inonde, pousse des cris de plaisir, de surprise, elle a du mal à respirer, sa poitrine lui fait mal, elle est tendue, vibre de plaisir, finalement descend, mais reste verrouillée à Sophie, il tire la langue, mais reste ne elle et l’inonde de sa semence

-        Jacqueline, s’approche de Sophie, la regarde, ça va ?

-        Sophie, c’est énorme, je suis pleine de sperme

-        Jacqueline, ne t’inquiète pas, laisse toi aller, tu as eu du plaisir

-        Sophie, oui, mais j’ai peur quand il va se retirer

-        Jacqueline, je suis là, tu n’auras pas mal, tu veux que te caresse ton bouton

-        Sophie, oui, j’ai envie de jouir encore et encore

-        Jacqueline glisse sa main vers a vulve, lui caresse son bouton, doucement elle pousse des petits cris, des cris, joui et encore

Au bout d’une vingtaine de minutes, elle remarque que la libération approche de plus en plus et s’adressant à Sophie

-        Jacqueline, il va te libérer, ne pas avoir peur, tout se passera bien, tu sens que ça diminue

-        Sophie, oui

-        Jacqueline tout à fait, je le vois, respire bien, ça y est

à ce moment là elle est libérée, la semence s’écoule entre ses jambes, elle ne bouge pas, TOM est parti faire sa toilette, ça va

-        Sophie, oui, j’en peu plus

-        Jacqueline, viens t’allonger, ce qu’elle fait

-        Sophie s’allonge sur le transat, elle respire lentement, regarde Jacqueline, lui sourit, ce fut merveilleux, mais j’ai eu peur qu’il me déchire

-        Jacqueline, quand il se retourne, tu es verrouillée, là il faut le tenir et attendre, quand il cherchera à se retirer il sait qu’il le peut, mais effectivement c’est impressionnant et jouissif, écarte tes cuisses, montre moi ta vulve, ce qu’elle fait et Marcel vient la filmer, tu auras un autre souvenir à cacher sur ton téléphone, car si ta mère tombe dessus ça risque, non ?

-        Sophie, elle ne regarde pas mon téléphone

-        Marcel, je t’ai envoyé des vidéos, tu me diras ce que tu en penses

-        Sophie, Jacqueline tu peux me donner mon téléphone

-        Jacqueline lui tend

-        Sophie, je suis drôlement dilatée, là, je me reconnais pas

-        Jacqueline, pas de soucis, elle va revenir normale, son nœud t’a bien ouverte, regarde ton clito comme il a gonflé et la quantité de semence. Surtout ne pas te laisser prendre par ta rosette, tu es vierge, mais dans l’ensemble dangereux, tu vas bien

-        Sophie, oui très, elle tend sa main vers Jacqueline qui s’approche, alors elle passe sa main entre ses cuisses, la regarde, lui sourit, j’adore ton sexe, tout en lui parlant, elle saisit entre deux doigts son capuchon, le pince délicatement, essai de le décalotter, Jacqueline s’ouvre un peu plus pour lui faciliter la tâche, se laisse faire, des frissons commencent à la parcourir

-        Jacqueline, tu apprends vite, tu vas aimer faire l’amour avec les femmes, même avec des couples, oui j’adore ce que tu me fais, oui c’es bon, brusquement elle plaque sa main sur celles de Sophie, pousse un cri, ne bouge plus, la regarde, merci, elle se retire, va s’assoir sur les genoux de Marcel, cuisse écartée, face à Sophie, saisit son sexe et commence à le masturber, longuement, le décalotte bien, il se tend de plus en plus, il est beau, il te plait

-        Sophie, oui je l’adore

-        Jacqueline, avant de partir tu veux qu’il s’occupe de ta rosette

-        Sophie, il va me faire mal, il est gros

-        Jacqueline, tu décideras quand il devra s’arrêter, comme tu veux

-        Sophie, entendu

-        Jacqueline se lève, vient lui prendre la main et tous les trois se dirigent vers la maison, puis vont dans leur chambre, fait allonger Sophie sur le ventre, Jacqueline roule un coussin sous son ventre, ses fesses bien remontées, lui écarte les jambes, Marcel passe derrière elle, lui écarte les fesses et apparaît sa rondelle, il la regarde en lui disant, tu es belle, adorable, Jacqueline est partie à la SDB, revient avec un flacon, alors Marcel donne des coups de langue sur sa rosette, sur sa vulve, remonte, écarte bien ses fesses, elle commence à gémir, Jacqueline masturbe Marcel pour le tenir au maximum de sa tension

-        Sophie, oui c’est bon, encore stp, oui encore j’adore

-        Marcel prend plaisir, Jacqueline met de la lotion dans sa main et masturbe Marcel, son sexe est tendu, brillant, bien enduit, il se retire de ces fesses, Jacqueline fait couler de la lotion, lui masse la rondelle, Marcel l’écarte de plus en plus, sa rosette s’ouvre un peu, Jacqueline insiste avec de la lotion, le bout de son doigt l’ouvre un peu, et pousse un peu, il commence à entrer, fait couler de la lotion et s’enfonce doucement, tout son doigt

-        Sophie, oh oui c’est bon

-        Jacqueline, de l’autre main lui caresse son bouton, elle pousse des petits cris, alors elle se retire doucement, regarde Marcel, sort de son intérieur, remet de la lotion, puis saisit le sexe de Marcel, frotte son gland sur sa rondelle, de plus en plus Marcel appui un peu, sa rondelle s’ouvre, Jacqueline remet de la lotion, la masturbe toujours, gémit de plus en plus, elle s’ouvre de plus en plus, son gland est presque passé, il s’arrête, elle se penche vers Sophie, ça va

-        Sophie, oui ça va, mais doucement

-        Marcel pousse un peu plus, le gland passe, elle pousse un petit cri, pousse un peu plus

-        Sophie, non, non, ça fait mal

-        Marcel s’arrête

-        Sophie respire rapidement, Jacqueline continu de la masturber, pousse des petits cris, se cambre se qui fait entrer Marcel un peu plus

-        Sophie, non, non, Marcel se retire entièrement pose sa bouche sur sa rondelle, sa langue cherche le passage, alors elle se cambre et se laisse retomber, Jacqueline et Marcel l’abandonne pour qu’elle puisse reprendre ses esprits

-        Jacqueline, au bout d’un moment s’approche de Sophie, ça va

-        Sophie, oui, mais ça fait mal

-        Jacqueline, normal, tu es vierge, il te faudra du temps, après tu verras, je vais prendre ta place, Marcel il faut qu’il se vide, le pauvre, tu verras alors comment ça se passe, Jacqueline s’installe, présente ses fesses à Marcel, il son sexe tendu, elle écarte ses fesses, Marcel fait couler de la lotion et l’étale avec son gland sur sa rondelle, alors Marcel écarte les fesses de Jacqueline, son gland est contre sa rondelle, Sophie regarde, alors elle plonge sa main vers la vulve de Jacqueline, la pénètre avec deux doigts, Marcel pousse de plus en plus il entre, le gland es passé, pousse encore et donne un grand coup de rein et empale Jacqueline qui pousse un cri, elle est prise par Marcel et Sophie, alors Marcel commence à la limer doucement, Sophie fait de même, elle suit le rythme de Marcel, il accélère de plus en plus Jacqueline pousse des cris, se cambre, gesticule, brusquement Marcel s’empale au plus profond de ses reins, ne bouge plus et se vide en elle, puis se retire, Sophie fait de même, Jacqueline se laisse tomber sur le côté, les regarde, merci à vous deux, une belle fin de journée.

Finalement tout le monde va prendre une douche, puis ils se retrouvent sur la terrasse, Sophie habillée, comme Marcel et Jacqueline, discutent longuement en se rafraîchissant

-        Sophie, il faut que j’y aille, merci à vous deux et à Tom, deux jours magnifiques, merveilleux

-        Jacqueline, merci à toi de ta visite, la maison t’es ouverte, si tu as besoin d’aide avec ton chien, je peux me déplacer pour t’aider.

-        Promis, je vous adore

-        Jacqueline, nous aussi, soit prudente en rentrant et téléphone nous quand tu seras arrivé

-        Sophie, promis, les embrasse, monte dans sa voiture et s’en va ………….


J'aime 16
21-06-2022 0 3002

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par nousdeux09

Settings