Découverte de la zoophilie 8

Récit érotique écrit par nousdeux09 le 28-08-2022
Récit érotique lu 1953 fois
Catégorie Zoophilie

-        Geneviève, Je ne sais pas, mais ce que je peux te dire, je suis heureuse de vivre cet instant présent, si ma fille savait ce que je fais, j’aurais honte

-        Jacqueline, pas de honte, ta vie personnelle, tes envies, tes plaisirs, ne t’inquiète pas, ce qui se passe entre nous est entre nous, notre secret, viens on va sur la terrasse prendre un peu le soleil et te préparer pour Tom, les deux femmes s’allongent sur un transat

-        Jacqueline, j’adore ta rosette, elle me plait, j’espère qu’il en est de même pour ton mari

-        Geneviève, il n’a jamais essayé

-        Jacqueline, déçue

-        Geneviève, oui j’aurais voulu connaître d’autres plaisirs

-        Jacqueline, je te comprends, entre nous, tu plais beaucoup à mon mari

-        Geneviève, ah bon, il est bel homme ….

-        Jacqueline, je lui dirai, toujours partante avec Tom, c’est un très bon amant

-        Geneviève, je vais voir, je peux reculer au dernier moment

-        Jacqueline, bien sûr, pas de problème, la pénétration n’est pas une obligation, de toute façon il y a deux façons pour te faire prendre, dans la position du missionnaire, là tu diriges tout, la position en levrette, là tu vas subir, tu es vraiment à lui.

comme tu as dû le remarquer sur ton chien, tu ne vois jamais son sexe, il est dans le fourreau, il ne sortira que lorsque il va bander et là tu vas découvrir le bulbe du gland qui lorsque tu seras prise, il va gonfler en toi, ce que l’on appelle le verrouillage et là il ne pourra plus se retirer et tu ne pourras rien faire, crier ta jouissance, il va te remplir de son sperme, qui n’est pas le même que celui d’un homme et tu ne sera libéré lorsque le bulbe va dégonfler, cela peut durer, 10, 20 30 minutes, donc il faut que tu sois en position confortable et en levrette, il va descendre et se retourner, tu as déjà vu un accouplement de chiens

-        Geneviève, oui chez mes grands parents, j’avais 18 ans, donc c’est pareil avec nous

-        Jacqueline, oui tout à fait et le plaisir est intense et tu peux masturber ton clitoris pour augmenter ton plaisir. Une autre règle cet acte, tu dois le préparer, personne ne doit venir te déranger et en plus au début mieux vaut être accompagné si ton chien n’est pas dressé et habitué

-        Geneviève, des précautions sont indispensables, tu sais que je sus bien en ce moment, tout ce que tu me dis m’excite vraiment

-        Jacqueline, tu commences à bien mouiller alors

-        Geneviève, oui pas mal

-        Jacqueline, on peut commencer avec Tom, tiens le voilà qui arrive, tranquille, laisse le faire et détend toi, tu ne risque absolument rien

Tom s’approche de Jacqueline, alors mon chien, bien reposé, il remue la queue, elle lui fait la bise sur la tête, puis se dirige vers Geneviève, la renifle, lui donne deux coups de langue sur le visage, puis sur ses seins et descend vers son pubis, la renifle longuement puis commence à la lécher, alors Geneviève serre les cuisses, mais il continu, ouvre tes jambes et laisse le faire, ce qu’elle fait

-        Geneviève le laisse faire en écartant les jambes, cette langue est puissante et râpeuse, ses grandes lèvres s’ouvrent, elle est trempée sa cyprine excite Tom, son bouton commence à gonfler

-        Jacqueline, passe ta main sous son poitrail et caresse lui le sexe doucement et regarde ce que tu fais, oui doucement tu dois sentir son gland durcir dans son fourreau

-        Geneviève, oui je le sens, sa langue est super, j’adore, je vois son bout qui commence a apparaître

-        Jacqueline, décalotte le doucement en le masturbant comme tu ferais à ton mari

-        Geneviève, je vais jouir

-        Jacqueline, laisse toi aller il va aimer ta jouissance

-        Geneviève pousse un cri se cambre, ne lâche pas le gland de Tom, elle se détend et découvre son sexe sorti en grande parti, des gouttes de liquide au bout

-        Jacqueline, tu veux le sucer

-        Geneviève, non merci pas maintenant

-        Jacqueline, il est prêt à te prendre, viens mon chien, elle se lève tend la main à Geneviève, elles se dirigent vers la table basse, Tom les suit, installe Geneviève sur le dos, les fesses bien au bord de celle-ci, Tom s’approche, elle ouvre ses fesses, Tom engouffre sa langue et lui lèche avec énergie sa rondelle, sa vulve

-        Geneviève, oh oui c’est bon, encore, j’adore, oh oui, oui vas y mon chien, je suis à toi

-        Jacqueline, allez Tom à toi, prend la, elle écarte les cuisses de Geneviève, Tom saute et pose ses deux pattes avant sur la table, il commence à mimer la pénétration, il est un peu loin de la vulve de Geneviève, elle le pousse un peu, son gland trouve les grandes lèvres de Geneviève, il accélère, commence à entrer, son gland est sorti entièrement il s’enfonce dans ce sexe, la pénètre violement, accélère de plus en plus, il est en elle sent des jets de sperme, pousse des cris de plaisir, tu veux qu’il te verrouille

-        Geneviève, oui, je veux jouir, je suis à lui, laisse le, oh que c’est bon, encore, Tom reste bloqué en elle, le bulbe du gland commence a gonfler, ça gonfle en moi, je vais avoir mal, oh que c’est bon, je suis dilatée

-        Jacqueline, n’ai pas peur, tu ne risques rien, laisse toi aller, il va se souder à toi et après il va se retourner, je reste avec toi, au bout de quelques instant le bulbe verrouille Geneviève, puis se retourne et Jacqueline voit la vulve de Geneviève bien ouverte, Tom en elle, il halète, Jacqueline prend son téléphone et fil me la scène, Puis regarde Geneviève, elle est en nage, les seins gonflés, les tétons tendus, elle vient poser ses lèvres sur les siennes, qui s’ouvrent, leur langue s’enroulent, sa main gauche se pose surs son bouton, le caresse longuement il est devenu gonflé, ce qui la fait gémir, se tend, se cabre à nouveau elle sent Tom en elle, n’en peut plus, elle se détend, regarde Jacqueline, lui sourit

-        Geneviève, sublime, j’adore, mon vagin est gonflé, plein de sperme, il ne dégonfle pas

-        Jacqueline, quand il se retirera tout ce qui est en toi va s’échapper, mais je ne sais pas quand, soit patiente, pense à ton plaisir

-        Geneviève, approche toi, ce qu’elle fait

-        Jacqueline glisse sa main entre les cuisses de Jacqueline, écarte ses grandes lèvres, elle est trempée, alors elle entre deux doigt et avec le pousse caresse longuement son bouton, je t’adore, merci

Pendant un long moment les deux femmes se caressent longuement, les orgasmes les prend par surprise

-        Jacqueline regarde Geneviève, prépare toi, il va te libérer, tu dois sentir qu’il va sortir

-        Geneviève, oui je le sens, c’est impressionnant

-        Jacqueline, oui je sais, tout en parlant elle filme la libération, finalement le bulbe est expulsé et apparaît un écoulement de liquide et Tom se retire laissant Geneviève jambes écartées ………, il t’a vraiment bien remplie, tu vas bien

-        Geneviève, ça va , oui, je suis vidée, si mon mari et ma fille me voyaient, je ne sais pas ce qu’ils penseraient

-        Jacqueline, pense à toi, tu te fais plaisir, elle glisse une serviette entre les cuisses de Geneviève, serre les jambes et garde la serviette, lui tend la main, viens suis moi on va faire ta toilette, elles se dirigent vers les toilettes à côté du local technique, ouvre la porte, Geneviève découvre des toilettes à la Turc, s’installe, cuisses écartées, saisit les barres de chaque côté, je vais te faire ta toilette, si tu as envie de te soulager fais le

-        Geneviève la regarde, lui sourit et se laisse aller, un long jet est expulsé ; puis quelques secousses et termine

-        Jacqueline, je vais te faire ta toilette, saisit la douchette et la dirige sur sa vulve, ce qui la fait sursauter, elle insiste, puis réduit la pression et règle un jet un peu plus fin, le dirige sur les grandes lèvres, puis les petites, enfonce le jet dans son vagin, quelques instants

-        Geneviève, que c’est bon, j’adore

-        Jacqueline, profite de ce plaisir, puis dirige le jet entre ses fesses, puis le coupe, saisit un flacon met du gel dans sa main et vient nettoyer sa toison, puis entre ses fesses, puis reprend la douchette et la rince longuement, puis la coupe, lui tend la main pour l’aide à se relever

-        Geneviève, ce fut délicieux on ne m’avait jamais fait ma toilette intime, c’est drôlement excitant

-        Jacqueline, je n’en doute pas, Marcel me la fait de temps en temps, tu devrais demander à ton mari

-        Geneviève, je n’oserais pas que pourrait-il penser

-        Jacqueline, il faut pimenter le sexe, il veut bien te voir faire l’amour avec une femme, alors il a peut être des idées, si tu veux je peux venir te voir et il nous trouvera au lit toutes les deux en riant

-        Geneviève, tu es terrible, qui sait, on va prendre un bain

-        Jacqueline, d’accord, elles se mettent à courir et sautent dans l’eau en riant, font quelques longueurs de bassin, Geneviève s’installe contre l’échelle, l’eau lui arrive aux épaules et finalement va la rejoindre et se met face à elle

-        Geneviève, quand je pense que j’ai hésité à venir te voir et rater ce que je viens de vivre, j’ai eu beaucoup de plaisir, ce fut délicieux avec Tom, je ne sais pas quand Sam sera opérationnel

-        Jacqueline, si tu veux quand tu es tranquille je peux venir te voir et je le guiderai, après tu verras ça ira bien

-        Geneviève, vraiment, tu viendrais

-        Jacqueline, oui bien sûr et faire l’amour avec toi pour surprendre ton mari en riant, qui sait il aimera peut être il aimerait participer

-        Geneviève, faire un trio tous les trois ?

-        Jacqueline, avant de connaître ton mari tu n’as jamais fait, jamais eu envie

-        Geneviève, jamais fait, un peu envie

-        Jacqueline, alors il faut te lancer, viens contre moi, embrasse moi, Geneviève se colle à elle, pose ses lèvres sur les siennes, un long baiser les unis

-        Geneviève, ses mains saisissent les fesses de Jacqueline, les écarte, un doigt lui caresse sa rondelle, Jacqueline la regarde, lui sourit, son doigt se positionne et la pénètre doucement, le baiser devient plus fougueux, Jacqueline passe sa main entre les fesses de Geneviève et pénètre fortement sa rondelle, ce qui la fait gémir, les deux femmes se fouillent longuement, alors elle arrête le baiser en lui disant, je veux te faire l’amour, te faire jouir

-        Jacqueline, vient on va dans la chambre de ta fille, elles sortent, s’essuient rapidement et filent dans la chambre …………..

-        Vers 13h 30 Marcel arrive, voit la voiture de Geneviève, sourit, Tom arrive, lui fait une caresse en lui disant « alors petit coquin, tu l’as baisé ».

Il entre dans la maison, va dans sa chambre, personne, chambre d’amis, personne non plus, la chambre de leur fille, il ouvre la porte, les deux femmes sont collées l’une à l’autre, en plein sommeil, en profite pour faire quelques photos, referme la porte et se dirige vers la cuisine se sert un verre de vin, se déshabille et va s’installer sur un transat, sirote son verre, puis après l’avoir terminé, se lève retire son caleçon et va sauter dans la piscine, profite pleinement de cet instant, se repose contre la margelle face à la maison, au bout d’une dizaine de minutes il voit sortir Jacqueline et Geneviève, toutes les deux nues, Jacqueline voit la voiture de Marcel, tend une serviette à Geneviève et toutes les deux se couvrent, alors elles se dirigent vers la piscine

-        Jacqueline, chéri, tu es là je ne t’ai pas entendu arriver

-        Marcel, je n’allais pas vous déranger en regardant les deux femmes, Geneviève devient rouge de honte.

-        Jacqueline, tu aurais dû

-        Marcel, bonjour Geneviève, vous allez bien

-        Geneviève, oui très bien merci et vous

-        Marcel, aussi, j’ai eu beaucoup chaud, je ne savais pas que vous veniez

-        Jacqueline, j’ai oublié de te le dire

-        Marcel, vous étiez belles toutes les deux, Geneviève, je ne savais pas que vous étiez bi

-        Geneviève, je ne savais pas non plus, Jacqueline m’a fait découvrir le plaisir entre femmes et je l’en remercie, si ma fille savait

-        Jacqueline, ta vie privé ne regarde que toi, tu ne connais pas celle de ta fille Sophie, tiens voila Tom qui vient nous rendre visite, regarde Marcel lui sourit, Tom vient poser sa tête sur les Genoux de Geneviève

-        Jacqueline hésite un peu, puis caresse la tête de Tom puis lui dépose un baiser sur la tête, en lui disant, tu es adorable si SAM savait ce que je fais il serait jaloux

-        Marcel, Geneviève vous a fait plaisir si je comprends bien

-        Geneviève, oui beaucoup, c’est vraiment impressionnant

-        Marcel, Geneviève vous voulez me faire plaisir

-        Geneviève, oui pourquoi pas

-        Marcel, retirez votre serviette

-        Geneviève regarde Jacqueline en rougissant et Marcel, finalement la défait, la retire, elle es nue devant Marcel et Tom

-        Marcel, vous êtes très belle, je comprends Tom il a dû bien aimer, TOM a poser sa truffe sur la toison de Geneviève

-        Geneviève, petit coquin, tu veux encore

-        Marcel, oui il veut, donnez lui votre abricot

-        Geneviève écarte les cuisses au maximum, Marcel découvre cette vulve encore fermée

-        Marcel, belle vulve, oui mon chien, elle est à toi, fait lui plaisir, fait la crier, TOM dès qu’il a vu cette vulve il a plaqué sa truffe sur celle-ci et lui donner des coups de langue, ce qui la fit gémir

-        Geneviève gémit de plus en plus

-         Jacqueline retire sa serviette, se lève et passe derrière elle et commence à lui caresser la poitrine, les tétons qui pointent, sa poitrine est gonflée, elle lui pince un peu fortement les tétons qui deviennent de plus durs

-        Marcel se lève, retire sa serviette et reste face à Geneviève

-        Geneviève découvre le sexe de Marcel légèrement en érection, surprise de sa dimension au repos, le regarde, TOM se retire, oh que c’est bon

-        Marcel s tend sa main à Geneviève, qui se lève, tous les trois se dirigent vers la table que Geneviève connaît, elle a compris ce qui allait se passer.

-        Jacqueline installe un petit matelas sur la table, Marcel la fait allonger son buste sur celui-ci, ses fesses exposées, Jacqueline lui pose ses mains sur le bord de la table en lui disant de bien s’accrocher et laisse toi aller, elle contourne la table, lui fait écarter un peu les jambes, ce qui dégage sa vulve humide, elle lui écarte les fesses

Marcel, TOM, mon chien elle est à toi, prépare la bien, il ne se fait pas prier sa langue lèche avec plaisir sa rondelle et sa fente, ce qui fait gémir Geneviève, puis des petits cris, alors TOM se redresse sur ses pattes arrières, enserre Geneviève donne des coups de bassin, son gland heurte ses fesses, , sa vulve, il est excité, Jacqueline dirige son gland sur sa vulve, à ce moment là il réagit, commence à la pénétrer, s’active, Geneviève pousse des cris, TOM l’empale fortement elle le sent bien en elle, il commence à se vider et elle sent le bulbe gonfler de plus en plus, pousse un cri, elle est prise encore une fois, TOM se retourne cul à cul avec Geneviève, elle pousse des cris de plaisir, Marcel filme la scène, Jacqueline lui caresse les fesses, le dos, puis sa rondelle, et la pénètre avec douceur et ne bouge plus ………..


J'aime 18
28-08-2022 1 1953

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par nousdeux09

Settings