Vacances découverte au Maroc 2

Récit érotique écrit par nousdeux09 le 05-10-2022
Récit érotique lu 1856 fois
Catégorie Couple

Avant de passer sous la douche, j’entends frapper à la porte de notre chambre, je me retourne, Stéphanie dort toujours en me disant, je ne suis pas disponible et je file sous la douche, une eau tiède, très agréable, je saisi mon sexe le décalotte bien et commence ma toilette tranquillement en pensant à tout ce que nous allions vivre, mais aussi à Yasmine, une belle femme que je mettrais bien dans mon lit, mais aussi à Stéphanie, la convaincre de s’éclater avec nos hôtes.

Une fois terminée, je saisis un peignoir, l’enfile sans le fermer et commence à me diriger vers notre chambre et avant d’y pénétrer, je distingue une ombre au pied de notre lit, mes yeux s’habituent à celle-ci, alors je reconnais Yasmine, je me cache et je la regarde faire.

Elle est au pied du lit, elle regarde Stéphanie, nue sur le lit, les jambes légèrement ouvertes, se penche pour découvrir son sexe très clair, , elle découvre sa vulve sur laquelle il doit y avoir mon sperme, je la vois tendre sa main vers sa toison, un doigt se pose sur celle-ci, l’effleure délicatement, je n’en reviens pas, mon sexe commence à se dresser, je ne veux pas bouger, son doigt insiste un peu plus sur la vulve de Stéphanie, elle commence à bouger, Yasmine retire sa main, se recule et se dirige vers la porte , alors j’entre dans la chambre et utilisant un petit mot doux à Stéphanie, Yasmine a déjà franchi la porte, je m’approche de ma douce épouse, elle commence à ouvrir les yeux, s’étire, me voit, me sourit, je me mets à genoux près d’elle, mon sexe est un peu retombé, elle le saisit, pose un baiser sur le gland, puis le prend en bouche et commence à le sucer, lentement, je me laisse faire, ma main saisit un téton, le titille délicatement, il durcit rapidement comme mon sexe qui devient tendu, je sens son autre main se faufiler entre mes fesses et titille ma rosette, je n’en reviens pas, elle insiste doucement, son doigt entre peu, le fait bouger, je suis aux anges, je gémis en lui disant ma petite coquine, je t’adore, sa main saisisse mes boules, les malaxe délicatement pendant qu’elle me suce et son doigt dans l’anus, alors elle écarte les jambes, se retire de mon sexe et me dit, prends moi vite, je vais jouir, je me glisse entre ses jambes, les relève, elle saisit mon sexe et le présente devant sa chatte, le frotte sur ses lèvres, son clito et je m’engouffre en elle, elle est trempée et encore de mon sperme, pendant que je la pénètre ses jambes m’enserre, je suis bloqué au fond, elle gémit de plus en plus en me disant, vas-y baise moi, loin, très loin, fait moi jouir, et donne moi ton sperme, je n’en reviens pas, alors je commence à la pilonner, de plus en plus vite, puis reste en elle sans bouger, puis je reprends, elle pousse des petits cris, je vais de plus en plus vite, elle se cambre, je continu à la prendre, je lui bloque ses mains au-dessus de sa tête, elle est offerte, je suis de plus en plus excité, elle aussi, elle jouit de plus en plus, pousse des cris, brusquement je me bloque en elle, bien au fond et me libère, je l’inonde de mon sperme, elle se relâche en me disant, c’est merveilleux, j’adore, alors je dépose un baiser sur ses lèvres entrouvertes, elle me regarde en me souriant, en me disant, nous commençons bien notre voyage, je me retire, m’allonge à côté d’elle, sa main se pose sur mon sexe, trempé de sa cyprine et de mon sperme, avec un petit sourire elle me dit, toi qui était tout propre, elle se lève et file à la salle de bain.

J’entends la douche fonctionner, je me lève, je vais la rejoindre, nous nous lavons l’un l’autre, ce qui n’arrange pas les choses, mais nous restons sérieux car il est 17 h, nos hôtes nous attendent, nous sortons de celle-ci, passons notre peignoir et allons voir les différentes tenues locales mises à notre disposition, des djellabas, des Caftans, alors je dis à Stéphanie de se faire belle pour faire honneur à nos hôtes.

Je choisi une djellaba crème, très légère, très agréable avec cette chaleur, ne sachant pas, je mettrai un slip, Stéphanie choisit un Caftan, noir, échancré sur le devant et dans le dos, ouverte mi cuisses, une culotte noire, mais pas de sg, pas de maquillage, uniquement un baume pour les lèvres, nous nous trouvons pas mal dans nos tenues en espérant faire bonne impression à nos hôtes.

Nous sortons de notre chambre et nous dirigeons vers la pièce à vivre, personne, nous retournons vers la cour intérieure, nous nous asseyons sur la margelle de la fontaine, il fait une température très agréable, l’eau est très fraîche, arrive une femme très jeune, elle est très souriante alors nous lui demandant où se trouve nos hôtes

- Ils sont dans leurs appartements, si vous voulez me suivre, je vous y accompagne

- merci, vous parlez bien le français

- J’ai fait mes études en France et maintenant je travaille ici, comme manager, je suis responsable de toute la maison et des employés et je suis le bras droit de Madame.

- Donc si on a besoin de quelque chose on doit s’adresser à vous ?

- Monsieur vous dira ce qu’il en est, nous arrivons devant un grand voilage, elle le soulève en nous disant, je vous en prie

- Merci, nous entrons dans une grande pièce, une lumière tamisée, quelques ouvertures pour laisser passer la lumière, une odeur douce de parfum, on se sent très bien, elle nous fait assoir sur sorte de banquette avec des tas de coussins, puis se dirige, vers une porte, frappe et entre

Nous avons le temps de faire le tour de la pièce de notre regard, très spacieuse, comme toujours, une table basse au milieu de la pièce, des coussins autour, on sent un milieu très aisé, chaleureux, très accueillant, arrive notre manager

- Madame et Monsieur arrivent, Yasmine et Rachid, franchissent la porte, habillés en blanc, YASMINE est superbe, une tenue légère, assez décolletée, ses cheveux qui lui tombent sur les épaules, je la dévisage discrètement, Rachid se dirige vers nous en nous disant

- Comment vont nos invités

- Nous allons très bien, encore merci pour votre accueil, dans un cadre si merveilleux

- Les amis de Moussa, notre neveu sont nos amis et en plus il apprécie énormément votre amitié

- Vous savez c’est réciproque, nous nous entendons très bien

- Donc vous êtes ici chez vous, nous souhaitons rendre votre séjour amoureux, le plus agréable possible, aussi je vous présente SAMIA, notre manager, responsable de toute la maison et du personnel et elle est le bras droit de mon épouse, elle sera à votre écoute jour et nuit, comme nous, aussi prenez ce téléphone ce qui vous permettra de la contacter, elle vit parmi nous, elle a son appartement.

Je ne voudrais pas vous choquer mais je souhaiterais féliciter votre épouse, elle est superbe dans cette tenue et que vous avez bien fait de vous mettre à l’aise

- Stéphanie, remercie notre hôte un peu gênée, rougissant un peu

- Si vous le souhaitez, nous allons vous faire visiter notre maison et demain nous irons visiter les environs

Nous suivons nos hôtes accompagnés de Samia, nous arrivons dans la cour, se retourne vers nous en disant :

-Ici, naturellement votre appartement, à côté le nôtre, un peu plus loin une pièce pour des réunions, sur la gauche, à côté de votre appartement, celui de de Samia, à côté un autre appartement, un local technique, puis notre hammam qui naturellement sera à votre disposition, Yasmine et Samia vous expliquerons le fonctionnement, nous nous dirigeons vers lui, il pousse une porte et nous entrons dans une très grande pièce, éclairée par quelques ouvertures au plafond, un grand bassin central avec quelques marches, au bout, un grand lavabo avec un bec qui déverse un filet d’eau et au-dessus une grande glace.

De chaque côté du bassin, des grandes banquettes en dur pour se poser, il règne une chaleur douce, un peu humide.

Puis nous sortons du hammam, nous dirigeons vers l’entrée de la maison et nous nous retrouvons devant des montagnes baignées par le soleil couchant, Rachid est à côté de moi, Samia, Yasmine et Stéphanie passent devant nous, puis s’arrêtent, nous sommes tous à regarder le soleil se coucher et je remarque que nos épouses, discutent discrètement et à ma plus grande surprise je découvre que l’on voit, par transparence leurs jambes, je n’en reviens pas et je suppose que Rachid pareil, alors il se penche vers moi et me dit

- elles sont superbes, il faudra que nous discutions tous les deux, entre hommes, si tu le veux bien

- Naturellement, je suis désolé que vous découvriez ma femme comme ça

- Il faut savoir apprécier les belles choses

- Oui mais nous ne voulons pas vous froisser

- pas d’inquiétude, nous sommes très ouvert, nous en reparlerons demain, tous les deux, rentrons, il commence à se faire tard, nous allons prendre une collation puis un repas local, naturellement et si vous le souhaitez, nous pouvons vous offrir du champagne

- pas du tout, nous respectons vos coutumes

- Pas de problème, il nous arrive d’en boire.

Nous nous dirigeons dans la pièce à vivre, sur la table basse, différents mets, des boissons, nous prenons place, dans les coussins et nous commençons à grignoter, puis nous discutons de la vie en général et je remarque que Rachid regarde discrètement Stéphanie, je la regarde et je découvre que sa robe est ouverte sur le côté et on découvre une partie de sa culotte, je ne réagis pas car je veux rester discret.

Tout en discutant, mon regard croise celui de Yasmine, elle me dévisage, puis tourne son regard vers Stéphanie, puis revient vers moi, me sourit je n’en reviens pas, nos hôtes sont en train de vouloir nous faire passer un message, il est vrai qu’une partie avec eux doit être super …….

Après la soirée passée ensemble, nous quittons nos hôtes, les remercions et nous dirigeons vers notre appartement.

Arrivé chez nous, Stéphanie me trouve songeur

- Tu as l’air songeur, il y a un problème

- Non pas du tout, je te trouve très belle et Rachid aussi

- Ah bon, pourquoi

- Vous étiez superbe au coucher du soleil, nous avons eu le plaisir de vous voir toutes les deux en transparence, nous avons bien appréciés

- Petit cochon

- Pas du tout, faut regarder les belles choses comme dit Rachid

- Je te vois venir

- Quoi

- Oui, je te vois venir, tu as des idées coquines, tu aimerais une partie avec eux

- pas toi

- je ne sais pas, je ne connais rien des femmes, je ne suis pas lesbienne, bon on en reparlera demain

- Je sais que tu n’es pas lesbienne, mais peut être bi

- Tu me vois faire l’amour avec un homme devant toi et avec une femme

- Je ne sais pas et toi me voir avec une autre femme

- Pareil, bon on passe à autre chose, on va se coucher

Finalement nous allons nous coucher et décidons d’une soirée calme

Le lendemain matin, je suis réveillé car on frappe à la porte, Stéphanie dort à point fermé, allongé sur le ventre, nue, je remonte mon drap en disant d’entrer, une femme pénètre en nous disant

- Bonjour Monsieur, je porte votre petit déjeuner, pose le plateau sur la table basse, se dirige vers notre lit, avez-vous besoin de quelque chose

- Elle détaille Stéphanie, non, je vous remercie

- Pas de quoi, quand vous serez prêt Monsieur vous attends dans ses appartements et Madame viendra voir votre épouse

- Entendu, je serais chez lui dans une heure

- Bien Monsieur, elle se retourne et sort de notre chambre

Je me penche vers Stéphanie, lui dépose des baisers sur ses petites fesse, ce qui la fait gémir, elle s’étire, se retourne, bonjour mon chéri

- Bonjour ma belle, on vient de nous porter le petit déjeuner

- Je n’ai rien entendu, mais on m’a vu nue

- Une employée, ce n’est surement pas la première fois qu’elle voit une femme nue et je pense qu’elle a bien aimé ce qu’elle a vu

- Et petit cochon dès le réveil

- Tu aimes quand je le suis cochon

- Oui

- Rachid veut me voir tout à l’heure, j’irais le voir après le petit déjeuner et ma douche et Yasmine passera te voir

- Entendu

Nous nous levons et prenons notre petit déjeuner

Après avoir pris ma douche, enfilé ma djellaba, je dépose un baiser sur le front de Stéphanie, en lui disant

- A tout à l’heure, je vais voir Rachid

- Entendu et sois sage

- Promis et toi aussi

En arrivant vers les appartements de nos hôtes, Samia en sort

- Bonjour Monsieur, bien dormi

- Bonjour Samia, oui très bien, notre hôte m’attends

- Oui je sais, je vous en prie, veuillez entrer, je passe, elle me suit, puis s’adressant à Rachid,

- Monsieur, votre invité est arrivé

- Bonjour Marc, si je peux me permettre

- Naturellement, Samia se retire nous laissant seul

- Pour vous et votre épouse, nous sommes Rachid et Yasmine

- Entendu

- Je vous en prie, installez-vous, nous nous asseyons à même le sol, contre des coussins, j’ai lu la lettre de Moussa, il est très heureux en France et avec son épouse, il m’a parlé de votre travail, de ce que vous faites ensemble

- Il est vrai, nous sommes très proche et très complice dans le travail et en dehors

- J’en suis heureux pour vous, je suppose que vos épouses s’entendent bien

- Oui très bien

- Yasmine va aller voir ton épouse pour aller passer un moment au hammam, cela lui fera du bien. Tu sais que tu as une belle femme, nous n’avons jamais vu de femme rousse elle plait beaucoup à Yasmine, bon, j’aimerais que nous parlions un peu de travail si cela ne te dérange pas

- Pas du tout

Pendant ce temps-là, Stéphanie sort de la douche, se met une grande serviette au-dessus de sa poitrine et se promène dans l’appartement, se dirige vers la terrasse ombragée, elle se sent bien, elle est dans ses pensées, on frappe à la porte, oui vous pouvez entrer

- Stéphanie, surprise voit entrer Yasmine

- Yasmine, désolée, j’ai de l’avance, je peux revenir

- Stéphanie, non pas du tout, c’est moi qui ai du retard et m’en excuse

- Yasmine, ce n’est pas grave, je venais pour vous emmener au hammam, pour passer un moment ensemble et faire connaissance

- Stéphanie, ce sera avec plaisir, mais je n’ai pas de maillot de bain

- Yasmine, pas besoin de maillot en souriant, dans la penderie vous avez une tenue, comme la mienne pour y aller, elle s’avance vers la penderie et saisie une grande tunique légère et la passe à Stéphanie

- Stéphanie, donc le maillot est cette tunique

- Yasmine, oui tout à fait, si vous voulez la passer et on y va

- Stéphanie la saisit, file à la salle de bain, l’enfile et revient

- Yasmine, vous êtes superbe ; elle vous va très bien, on y va, prends la main de Stéphanie, sortent de l’appartement et se dirige vers le hammam et y entre, regarde Stéphanie, nous sommes entre femmes, les hommes sont interdits quand nous y sommes, mais en souriant, j’y viens avec mon mari

- Stéphanie, c’est vraiment magnifique, la température est très agréable

- Yasmine, oui très agréable pour se détendre, se rafraîchir et tout en parlant entre dans le bassin en descendant quelques marche, se met au milieu du bassin, l’eau lui arrive à la taille et tends sa main à Stéphanie, qui va la rejoindre, elles sont face à face, Yasmine lui disant, alors l’eau est bonne

- Stéphanie, délicieuse , on est vraiment bien

- Yasmine la fait se retourner, prend de l’eau dans ses mains, la fait couler sur les épaule de Stéphanie, puis recommence, la djellaba bien mouillée colle à sa poitrine, ses petits seins pointent, les mains de Yasmine descendent lentement le long des bras de Stéphanie, tout en se collant à elle, en lui disant vous êtes très belle

- Stéphanie, merci, je suis touchée, vous l’êtes aussi

- Yasmine, merci, dépose un baiser dans le coup de Stéphanie, qui la surprend, mais n’ose pas bouger, elle l’embrasse dans le coup, ses mains viennent se poser sur ses seins tendus, elle ne bouge toujours pas, elle ferme les yeux, les mains de Yasmine descendent le long du corps de Stéphanie, saisit le tissus, le fait remonter, délicatement, on voit apparaître ses fesses, alors elle lève les bras et Yasmine retire entièrement la tunique collée à son corps, elle est nue, elle ramène ses mains sur sa poitrine, Yasmine la fait se retourner, elle lui sourit, dépose un baiser sur les lèvres, alors Stéphanie enlève les mains de sa poitrine, saisit le tissus de la tunique de Yasmine et lui retire, elles sont nues toutes les deux, Yasmine prend les mains de Stéphanie et les posent sur sa poitrine et posent les siennes sur la poitrine de Stéphanie et commence à les caresser, saisissent les tétons, Stéphanie ferme les yeux,

- Yasmine l’embrasse délicatement, se retire puis pose sa langue sur les lèvres de celle-ci, un temps d’hésitation, puis ouvre ses lèvres, la langue de Yasmine la pénètre et commence un long baiser pendant qu’elles se caresse les seins, puis Yasmine se colle à elle, ses mains lui saisissent les fesses fermement, Stéphanie saisit Yasmine dans ses bras, elles sont collées, leur baiser est fougueux, puis Yasmine fait se retourner Stéphanie, se colle à elle, lui fait écarter les jambes, ses mains glissent entre ses cuisses, Stéphanie veut lui enlever, mais la prise est ferme et douce en même temps, elle gigote un peu, puis cesse, elle se laisse aller, sa tête en arrière, ses mains se posent sur sa poitrine, Stéphanie se laisse aller, elle est bien, elle sait ce qui va se passer, elle est heureuse en pensant à Marc

- Finalement les deux femmes sortent du bassin, Yasmine entraîne Stéphanie, vers une banquette, celle-ci découvre le corps de Yasmine, une belle poitrine, plus grosse que la sienne, mais bien droite, une toison brune, mais légère, une très belle femme, elles vont s’assoir sur une grande serviette

- Yasmine regarde Stéphanie, lui sourit, la première fois que tu as ce genre de relation avec une femme

- Stéphanie, oui la première fois, pas évident pour moi

- Yasmine, tout va bien avec ton mari

- Stéphanie, oui très bien sommes très complice

- Yasmine, je n’ai jamais vu de femme rousse, tu es très belle, tu as une belle petite poitrine adorable, très sensible, vient devant moi

- Stéphanie, se lève vient se mettre face à Yasmine

- Yasmine la regarde, lui sourit, regarde son corps, sa poitrine, sa toison, puis ses doigts viennent caresser sa poitrine, qui réagit à cette caresse, elle mouille ses doigts puis vient caresser ses tétons qui pointent fièrement, puis ses mains descendent sur ses cuisses, lui fait écarter légèrement, regarde sa toison, la regarde, tu sais que tu as une belle petite fente qui ne demande qu’à s’ouvrir au plaisir

- Stéphanie, merci du compliment

- Yasmine pose ses mains sur ses fesses, les écartent entièrement tout en regardant Stéphanie, surprise de ce geste, mais se laisse faire, alors Yasmine vient poser un doigt sur son œillet ce qui la fait sursauter, elle lui sourit, tu as l’air très sensible, tu as l’air vierge

- Stéphanie, oui je suis vierge, Marc aimerait bien, moi j’hésite, tout en parlant elle sent le doigt de Yasmine qui lui caresse son œillet, celle-ci est très agréable, elle se détend, elle regarde Yasmine, alors celle-ci force légèrement sur son œillet qui réagit en s’ouvrant légèrement, Yasmine retire son doigt, vient le mettre dans sa bouche et le représente sur son œillet, force un peu et entre la première phalange et ne bouge plus, alors Stéphanie lui sourit en lui disant, c’est très agréable

- Yasmine, tu es vraiment sensible, pousse encore, son doigt entre entièrement et sa main se plaque entre ses fesses, son autre main vient se glisser entre ses cuisses, un doigt lui caresse les grandes lèvres qui s’ouvrent légèrement, sont doigt se faufile et sent ses petites lèvres humides, tu es bien mouillée, alors son doigt la pénètre en douceur et sa main écrase sa vulve

- Stéphanie est prise des deux côtés, elle est trempée, elle sent ces doigts se promener en elle, ses jambes tremblent, elle pose ses mains sur les épaules de Yasmine pour ne pas tomber, sa poitrine est près du visage de Yasmine, à ce moment là elle gobe un sein, l’aspire, le suce, mordille le téton tendu, elle sent son orgasme arriver, pousse un cri de plaisir, se raidit et ne bouge plus, alors au de quelques instants Yasmine retire ses doigts, un plein de la cyprine de celle-ci

- Yasmine aide Stéphanie à s’allonger sur la banquette, la regarde avec plaisir, elle est en sueur, alors ma petite chérie tu as bien joui

- Stéphanie, oh oui je ne savais pas que je pouvait du plaisir avec une femme, merci beaucoup, si Marc me voyais il serait très heureux et qui sait participer.

- Yasmine, tu crois qu’il nous ferait l’amour

- Stéphanie, je pense, tu es une belle femme, que deux femmes qui s’occupe de lui, penses-tu que les hommes seraient contre, ton mari n’aimerait pas

- Yasmine bien sûr, nous l’avons déjà vécu, tout en lui parlant elle pose ses mains sur ses cuisses, les ouvre en grand et regarde cette belle petite fente humide du plaisir qu’elle vient d’avoir, avec ses pouces elle ouvre les grandes lèvres de Stéphanie, regarde ses petites lèvres ouverte dégageant l’entrée de son vagin, tu es vraiment magnifique, je vais te la manger avec plaisir, s’incline, passe sa langue surs ses grandes lèvres, puis les petites, puis sur son entrée vaginale, puis remonte vers son bouton, l’excite avec plaisir, Stéphanie réagit, gémit, pose ses mains sur la tête de Yasmine

- Stéphanie, oh que c’est bon, délicieux, j’adore, oh oui encore, encore

- Yasmine, alors s’active de plus en plus, l’aspire par ses petites lèvres, son bouton, sa langue la pénètre profondément, Stéphanie pousse des petits cris, Yasmine boit sa cyprine, un goût délicieux, brusquement Stéphanie pousse des petits cris, se cambre, ses cuisses se resserrent en emprisonnant la tête de Yasmine qui ne bouge pas et qui la suce de plus en plus fort, puis Stéphanie s’écroule ne bougeant plus, alors Yasmine la libère de sa bouche et regarde cette fente ouverte, trempée de cyprine et de salive, bien colorée, tu es magnifique et se relève laissant Stéphanie se remettre

- Stéphanie, au bout de cinq minutes, ouvre les yeux, regarde Yasmine avec un petit sourire, merci beaucoup ce fut délicieux, mais toi tu n’as pas eu de plaisir.

- Yasmine, non pas encore, mais je suis prête à ce que tu m’en donne, maintenant, elle se lève, dépose une grande serviette sur le sol, fait allonger Stéphanie sur le dos, la regarde en lui disant, tu n’as jamais vu de femme

- Stéphanie, non jamais

- Yasmine, alors je me donne à toi, fait moi plaisir, laisse aller ton imagination, elle enfourche le visage de Stéphanie, lui glisse un coussin sous sa tête, maintenant sa fente est à quelques centimètres du visage de celle-ci et ne bouge plus

- Stéphanie, regarde cette fente avec un léger duvet, elle est à elle, alors elle commence à donner des petits coup de langue sur celle-ci, finalement ses pouces écartent ces grandes lèvres et voit apparaître les petites, découvre le capuchon de son clitoris, alors elle pose ses lèvres sur cette vulve offerte, sa langue la pénètre, elle la suce, elle entend Yasmine gémir, elle s’enhardi, saisit son capuchon entre ses lèvres, le suces avec douceur, elle le sent gonfler, elle est heureuse, elle saisit ses fesses, les écarte, fermement, son doigt cherche son œillet, le caresse , se fixe sur son entrée et doucement la pénètre avec douceur, elle s’ouvre facilement et entre son doigt entièrement, alors Yasmine, gémit de plus en plus fort, Stéphanie goûte cette cyprine qu’elle apprécie de plus en plus, brusquement Yasmine pousse un cri, ses jambes se resserrent, ne bouge plus laisse s’écouler sa cyprine dans la bouche de Stéphanie qui continu de la sucer, finalement Yasmine se détend, se retire doucement de la bouche de Stéphanie, qui retire son doigt de son œillet, alors Yasmine pose ses lèvres sur celle-ci sa langue la pénètre, un baiser fougueux les unis et elles se goûtent mutuellement, puis finalement s’allonge à côté d’elle ……….


J'aime 6
05-10-2022 1 1856

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par nousdeux09

Settings