Avant le mariage

Récit érotique écrit par mazaudier le 16-11-2022
Récit érotique lu 754 fois
Catégorie Infidélité

Avant le mariage

Bonjour, je m’appelle Jérôme, et mène une vie paisible auprès de Flore, ma ravissante épouse, et Ambre, ma petite fille issue d’un amour sans faille. Nous avons trente ans.

Pourtant, chaque nuit, je ne peux m’empêcher de penser à Jade, mon amour de jeunesses, pour qui j’ai, encore aujourd’hui, de forts sentiments. Je me souviens.

Ma fiancée Jade et moi, nous nous connaissions depuis la classe de seconde.

Elle est très belle, et est très courtisée par des potes de bureaux. Elle est âgée de vingt deux ans, et moi, Jérôme, de vingt quatre.

Au début, quand nous étions plus jeune, nous nous tenions par la main puis avons échangés quelques baisers, de petites caresses, qui petit à petit, sont devenus plus osées.

Pendant un stage en colo, alors qu’elle avait dix sept ans, nous avons fait la connaissance du moniteur en chef, âgé d’une quarantaine d’années. Nous nous sommes rapprochés, et un jour, alors qu’ils étaient seul, il lui apprit à embrasser avec la langue.

Je me suis aperçu du changement, car elle me fit profiter des ses progrès, et nos relations amoureuses en devinrent d’autant plus chaudes, mais nous n’avions jamais été

« jusqu’au bout ».

C’est au mois de juin soixante dix, peu après ses dix-neuf ans, que Bastien, un de mes amis, bien moins timide que moi et surtout bien plus expérimenté, lui prit sa virginité.

Lors de discussions, j’eus la malveillance de lui avouer que nous n’avions pas encore eus de relations sexuelles franches, Jade et moi, et qu’elle était toujours vierge.

Il comprit très vite, que j’étais moi-même encore puceau, et me dit, avec une certaine assurance, qu’il trouvait ma copine extrêmement belle, et qu’il se sentait bien à l’initier lui-même aux plaisirs de la chair.

J’en eus le souffle coupé, puis me dis qu’il plaisantait. Mais son regard pénétrant le mien, et son demi-sourire en coin, montraient bien que sa déclaration était tout à fait sérieuse...ou alors, voulait-il me tester.

J’aurais dû protester, ma braquer, lui dire de faire attention. Au lieu de cela, j’éprouvais presque de l’excitation.

Je détournais le regard, ne répondis rien, pris entre mal être et humiliation.

A son sourire moqueur, je compris de suite qu’il s’était aperçu de mon trouble, et qu’il prenait mon silence pour une acceptation.

Quelques semaines plus tard, nous étions invités à une méga-fête, en dehors de la ville, dans une immense demeure au milieu d’un vaste et magnifique parc.

Les parents de nôtre hôte lui laissaient la maison pour tout le week-end.

L’ambiance fut très animée, musicale et sexy…

Le samedi après-midi, je vis Bastien s’approchait dangereusement de Jade, il la faisait danser, rire. De temps à autre, elle me jetait des regards à la fois provocateurs, mais aussi interrogateurs, et je m’efforçais de paraître le plus naturel possible et garder le sourire. Vers la fin de l’après-midi, des petits groupes se formèrent dans la salle pour écouter la musique ou discuter. L’un des garçons se leva discrètement, puis entraîna une des filles vers l’étage où se trouvaient une dizaine de chambres.

Ce fut le signal déclencheur pour les autres couples.

Ils s’éclipsèrent main dans la main, vers les escaliers, accompagnés par les remarques amusées, et les sourires des autres participants.

Et c’est là que mon cœur s’arrêta de battre.

Bastien prit Jade par la main. Elle se leva sans hésitation, souriante et ravie, et le suivit sans même un regard pour moi. La tenant par la taille, ils rejoignirent une chambre à l’étage. Personne ne disait rien, tous savaient que Jade et moi étions fiancés. Je sentais leurs regards sur moi, je devinais aisément leurs moqueries.

Ne pouvant contenir mon émotion, je me levais et montais à l’étage. Je repérais vite la leur, pour les avoir vu rentrer. Un silence s’instaura dans le couloir, puis les premiers gémissement fusèrent. Ceux de Jade qui devait subir les caresses de Bastien. J’entendais Jade lui dire qu’elle était prête, qu’il pouvait y aller.

En larmes, je suppliais Jade à genoux devant la porte, l’implorais d’arrêter tout ça, qu’il n’était pas trop tard.

S’en suivis un petit cri. Le salaud était en train de lui prendre sa virginité, qui m’était réservé.

Je restais scotché, en proie à un terrible sentiment de jalousie. Le plus difficile à accepter, ce fut le plaisir que j’éprouvai à imaginer ce qui était en train de se passer dans la chambre, à quelques mètres de moi. Et comble de l’humiliation, une énorme érection me mettait à l’étroit

dans mon pantalon.

Soudain, e sentis une main se poser sur mon épaule. C’était Sarah.

Sarah était la meilleure amie de ma fiancée. Très libre, pleine de vitalité, c’était une fille franche mais affectueuse. Je l’aimais bien, même si son aisance et sa beauté m’intimidaient beaucoup. Gentiment, elle mit son bras sur mon épaule et me dit.

- C’est pas grave. Elle t’aime et ce qui est en train de se passer, c’est purement sexuel.

- C’est pas grave ? C’est sa première fois et tu dis que ce n’est pas grave ? Il va la déflorer…

- Jérôme, tu l’aimes ? Est-ce que tu crois que tu l’aimeras moins, en sachant tout simplement qu’elle n’est plus vierge ? Tu l’aimeras moins à cause de ça ?

- Non, évidemment. Mais pourquoi est-ce qu’elle a choisi Bastien? Pourquoi elle me ça à moi ?

- Jérôme, Bastien est un tombeur, il a eu des dizaines de filles, et parmi elles, pas mal de vierges. Tu ne crois pas qu’il n’est plus qualifié que toi pour ça ? D’ailleurs je dois t’avouer quelque chose. Nous en avons beaucoup parlé, Jade et moi. Elle hésitait, elle ne voulait pas te faire de peine, mais elle se sentait attirée par lui, par son assurance, sa virilité. C’est moi qui lui ai conseillé de choisir Bastien pour faire ses premiers pas. Je lui ai dit que Bastien saurait l’initier et qu’avec lui, elle connaîtrait le plaisir dès la première fois. C’est important, la première fois. C’est important qu’elle soit réussie. Tu ne crois pas ? Tu n’es pas heureux de savoir qu’il la fera jouir ?

- Oui, peut-être, mais pourquoi ce soir, pourquoi devant tout le monde ?

Sarah eut un petit rire.

- Pour ça, tu as un peu raison. Je crois que ça lui a fait plaisir que les autres le sachent, et Bastien aussi. C’est vrai que c’est humiliant pour toi, et que c’est un peu cruel, mais pour Jade, c’était certainement très excitant. Alors dis-toi que ton humiliation n’a pas été inutile et qu’elle a contribué à son plaisir. Tu crois que tu l’aimes assez pour ça ? Tu lui en veux ?

- Non. Je sais que tu as raison, que c’est sans doute mieux comme ça. Je ne peux pas m’empêcher d’être content qu’elle ait du plaisir, mais c’est vraiment difficile à accepter. J’ai peur qu’elle m’aime moins, qu’elle me trouve lâche ou faible et qu’elle tombe amoureuse de Bastien.

- Je peux t’assurer que c’est toi qu’elle aime. C’est ta fiancée et c’est avec toi qu’elle veut faire sa vie. Dans les semaines qui viennent, elle va coucher avec Bastien, peut-être même avec d’autres garçons. Elle a beaucoup de choses à apprendre, tu sais. Elle offrir sa beauté, sa jeunesse à d’autres, elle veut vivre d’autres expériences, alors si tu veux la garder, montre toi compréhensif, sois tendre et rassure-la. Dis-lui que tu l’aimes quoi qu’elle fasse. Fais ce sacrifice, laisse-lui sa liberté, ce sera la plus grande preuve d’amour. Et laisse Bastien la baiser, la sodomiser, se faire sucer. Bref, lui faire l’amour.

Il y eut un silence. Ce qu’elle venait de dire m’avait fait battre le cœur plus vite. Sarah plaça sa main sur mon jean, au niveau de mon sexe puis elle reprit amusée.

- Dis-moi franchement, cette situation t’excite, non?

Elle avait la preuve sous sa main, il aurait été difficile de nier. Pour toute réponse, je lui adressai un sourire un peu honteux.

- Tu bandes parce que Bastien est en train de prendre la virginité de ta fiancée. C’est très bien, il ne faut pas en avoir honte. Ne combats pas ta sexualité, accepte d’éprouver du plaisir en pensant à ta chérie prise par un autre homme puisque c’est ça qui te plaît. Et dis-le lui, honnêtement, dis-lui ce que tu ressens, ton plaisir, ta honte, ton amour… elle ne te méprisera pas, au contraire, elle te racontera peut-être ses expériences et cela vous apportera une grande complicité et renforcera votre amour… On a souvent parlé de toi, tu sais. Je lui ai dis que je pensais que tu étais très amoureux et que tu étais le genre d’homme à accepter qu’elle soit infidèle. C’est peut-être pour ça qu’elle s’est décidée à sauter le pas. Par contre, je crois qu’elle vivrait très mal le fait que tu en fasses autant. Elle ne supporterait pas que tu t’envoies une autre fille. C’est pas très fair-play, mais elle est comme ça.

- Je ne veux pas d’une autre fille.

- Alors c’est bien. Dans trois mois, le vingt cinq septembre vous serez mariés, elle sera ta femme. C’est elle qui te guidera dans le plaisir. Elle te fera partager tout ce qu’elle aura appris avec Bastien, et je te promets que tu ne regretteras pas de l’avoir attendue. Allez, viens, on va rejoindre les autres, ils sont en train de danser.

Nous rentrâmes mais je n’eus pas le cœur à danser. Je restais assis, sel, à siroter des bières, répondant distraitement aux quelques personnes qui m’adressèrent la parole. Jade et Bastien redescendirent un peu plus tard et ils dansèrent. Plusieurs fois, un convive vint taper sur l’épaule de Bastien ou lui adresser quelques mots joyeux et je ne pouvais pas m’empêcher de penser qu’ils venaient le féliciter d’avoir baiser ma copine. À plusieurs reprises, Jade lança des regards dans ma direction, mais je tournais la tête à chaque fois, je me sentais bien incapable d’affronter son regard.

Puis il y eut le buffet. Je me tins éloigné de ma fiancée et elle ne tenta même pas de me rejoindre. Sarah vint me demander plusieurs fois si tout allait bien et je la rassurai évasivement.

Puis il y eut à nouveau des danses et cette fois je participai plus activement, mais sans m’approcher de celle qui occupait toutes mes pensées.

La vaste salle était organisée en dortoir et la plupart des convives se couchèrent sur les matelas qu’on avait jetés à terre. Seuls les couples rejoignirent les chambres à l’étage. Jade et Bastien en firent partie. Pour moi, seul sur mon matelas, la nuit fut presque blanche. Jade passait la nuit avec Bastien et cette idée me torturait et en même temps me procurait une intense excitation. Au bout de plusieurs heures, il me fut impossible de résister. Je me masturbai et pendant que je me branlais en cachette sous la couverture, Jade orrait son corps à Bastien. Très vite, je l’entendis jouir. Son orgasme passé, je parvins à m’assoupir.

Je me levai tôt, ce matin là, parmi les premiers. Pour pouvoir disposer facilement de la salle de bains et pour déjeuner en petit comité. Seuls trois invités se montrèrent aussi matinaux. Puis je sortis me balader dans le parc en profitant de ce petit matin ensoleillé et brumeux. De retour de ma ballade, vers dix heures, j’aperçus Jade devant le grand escalier en pierre. Elle me regardait approcher et semblait m’attendre. Je l’ai rejointe.

Elle n’eut qu’un mot.

- Jérôme...

Son regard semblait implorer, attendre une réponse. Alors je la pris dans mes bras et l’embrassais. Sa langue rallumait un brasier en moi. Doucement je suis descendu le long de son corps, en baisant son cou, ses seins, son ventre puis à genoux, la tête entre ses cuisses, je baisais l’endroit où elle avait péché tandis que sa main caressait mes cheveux. Alors elle se pencha vers moi pour me relever et dans un souffle, elle murmura.

- Viens.

Main dans sa main, je la suivis dans l’escalier, jusqu’à la chambre. Le lit était à moitié défait et les draps étaient souillés de sang. Elle suivit mon regard et comprit ce qui se passait dans ma tête. Elle se coucha sur le dos et m’attira vers elle. Alors d’instinct, je fis ce que tout homme amoureux et cocu fait à la femme de sa vie. Je défis mon pantalon et agenouillé au pied du lit, je relevais sa robe et j’enfouis ma tête entre ses cuisses. L’odeur de son sexe et sa culotte trempée agirent comme un coup de fouet sur mon désir. J’enlevais sa culotte et me précipitais dans ce paradis ruisselant, fouillant de ma langue les plis de son sexe, léchant son clitoris à la recherche de sa cyprine et du sperme de son amant. Elle criait et semblait perdre son souffle et soudain, ce fut comme un choc, violent et des spasmes qui m’envoyèrent en pleine figure un mélange de son jus d’amour et de sperme. Bastien l’avait pénétrée, déflorée, souillée et cette pensée me fit jouir à mon tour, et le sperme jaillit de mon gland décalotté.

Tout se mêlait dans ma tête, c’était un mélange de bonheur, de honte et d’orgueil. Pour la première fois, en quelques minutes à peine, je venais de donner un orgasme à ma chérie, tout en acceptant d’être son amoureux sans être son amant.

Nous redescendîmes ensemble, toujours main dans la main. Dans le hall du rez-de-chaussée, quatre de nos amis étaient là, discutant et buvant. En nous voyant, ils se mirent à crier et à applaudir. Sarah était là. Elle sembla ravie.

La fin du week-end approchait. Il était prévu que nous prenions le train de quinze heures pour rentrer à Paris. Des petits groupes s’étaient formés pour le pique-nique de midi.

Le nôtre était composé de Jade, Bastien, Sarah, moi-même, et d’un autre couple qui connaissait Sarah. La conversation était détendue, Jade était souriante, espiègle même. Elle semblait se sentir proche de moi comme de Bastien.

Puis la conversation s’orienta sur le retour et la fin de ce beau week-end de juin. Jade dit qu’elle ne rentrerait pas tout de suite. Elle voulait rester avec Bastien cette nuit, il la ramènerait directement à la fac lundi matin. En disant cela, Jade me caressait la main. J’essayai de faire bonne figure en affichant un sourire mais le sourire de Bastien se planta dans mon cœur.

Au moment du départ, ce fut un long baiser mouillé, avec sa langue comme elle l’avait si bien appris. Nous étions enlacés et je m’enivrai de l’odeur du shampooing dans ses cheveux. De loin, Bastien nous regardait. Il devait savourer sa victoire.

Je pris le train de quinze heures, et ne revis plus jamais Jade.



J'aime 4
16-11-2022 0 754

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Rencontre avec mon chéri

...

14-12-2022 5 0 395

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par mazaudier

Settings