Rencontre inopinée

Récit érotique écrit par Flatsix le 16-09-2023
Récit érotique lu 1375 fois
Catégorie Couple

Moi c’est Daniel, 45 ans, motard. Il y a quelques semaines je faisais un road trip moto dans le sud de la France et j’ai fait une rencontre intéressante. La voici.

 

Il faisait chaud, c’était le début d’après-midi dans la région d’Alès. Je roulais depuis un certain temps et je cherchais une aire de repos pour faire une pause. Je vois un panneau pour une aire de repos et décide de m’arrêter. Je vais me garer à l’ombre, enlève tous mes habits de protection pour me retrouver en jeans t-shirt.

 

L’endroit était désert, un peu reculé de la route. Après quelques minutes, un SUV viens se garer pas très loin de moi. En sort une jeune femme, la petite trentaine. Elle a tout de suite attiré mon œil avec son jeans serré et son top blanc moulant qui laissait voir un très joli bonnet C. Bien que je ne sois pas croyant, j’ai quand même remercié le ciel pour cette magnifique vision impromptue.

 

Bonjour ! Jolie moto ! me dit-elle avec un grand sourireBonjour, merci ! lui répondit-je.


Elle se dirigea ensuite vers l’arrière du véhicule pour en sortir un enfant en bas âge et une poussette. Elle s’éloignât, vers la plaine de jeux un peu plus loin. J’en profite pour mater sans retenue son joli cul.

Au bout d’une demi-heure environ, la voila qui reviens, démarre la voiture, j’imagine pour faire tourner la clim, et qui remet l’enfant dans son siège. Je n’y fait pas plus attention que ça, concentré que je suis sur mon téléphone.   


Une fois qu’elle a terminé, j’entends des pas qui se dirigent vers moi, je tourne la tête et la voie qui s’avance vers moi l’air un peu gênée mais un sourire aux lèvres.

Excusez-moi mais depuis que je vous ai vu, il y a quelque chose qui me trotte dans la tête… Dites-moi. Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous ?Oui. Ça fait longtemps que j’ai le fantasme de me faire baiser par un motard… Et je vous trouve ici… Seul, dans ce parking désert… Est-ce que ça vous intéresse ? Heu, vous me prenez de cour là… Oui bien sûr que ça m’intéresse. Mais, vous avez un enfant avec vous non ? Oh, ne vous inquiétez pas pour lui. Il est épuisé et la balade l’a endormi, il ne c’est pas réveillé quand je l’ai installé dans son siège… Pour être honnête, je vous trouve très jolie. Vous m’avez tapé dans l’œil quand je vous ai regardé descendre de votre auto… Donc, oui, ça m'intéresse!Parfait alors ! Venez avec moi ! Me dit-elle en me tendant la main. Elle m’emmena à l’arrière de son véhicule. Comme ça, nous étions nous a là fois caché des personnes entrant dans le parking et invisible pour le petit au cas où il se réveillerait.

 

Tout de suite, elle commença à m’embrasser tout en passant ses bras autour de moi et en me serrant contre elle. L’effet fut immédiat : ma queue est devenue toute dure en 3 secondes… De mon côté, tout en l’embrassant, mes mains ont commencé à se balader sur son corps. Sa taille, ses hanches et finalement son magnifique cul. Quel corps !! Une de ses mains se dirigea vers mon entrejambe et elle ne put que constater l’état d’excitation dans lequel je me trouve.


Et bien on dirait que je te fais de l’effet !Oh oui, tu n’as pas idée !!

 

Rapidement, sa bouche se détachant de la mienne, elle s’accroupit avec un sourire malicieux. Tout en s’affairant à détacher ma ceinture et à m’abaisser mon pantalon elle m’explique qu’elle était mère célibataire et que depuis la naissance du petit, elle n’avait plus de temps pour elle et qu’elle ne voulait pas manquer cette occasion.

Elle sorti mon sexe et avec sa main elle partit à la découverte de sa taille de sa forme.


Bel engin ! Il fera parfaitement l’affaire.


Sur ce-elle pris mon gland dans sa bouche et commença à me sucer goulûment. Si mon sexe n’est pas très long, il est plutôt gros. Pour mon plus grand plaisir, elle fait tout son possible pour l’engloutir en entier. Après quelques minutes, elle se relève, et me dit « A ton tour. Lèche-moi la chatte »


Elle déboutonna son jeans, le descendit en même temps que sa culotte. A mon tour je me mis à genou et commença à la lécher. Tout en restant concentré sur ma tâche principale, une de mes mains remonta vers sa poitrine pour caresser et malaxer ces seins qui m’ont fait tant d’effet quand elle m’est apparue pour la première fois… Elle remonte son top et fait sortir ses seins de son soutien-gorge pour ma faciliter la tâche. Ils sont magnifiques, globuleux et fermes avec des tétons qui pointent. En les caressant je la sens retenir son souffle pour profiter de mes caresses.


Au bout de quelques minutes, sa respiration devient plus rapide et elle commence à émettre de petit gémissement de contentement. « Vas-y, continue » dit-elle dans un murmure. Sur ce, je redoublais d’effort avec ma langue tout en la maintenant par les fesses avec mes deux mains afin de me faciliter la tâche.


Putain qu’est-ce que ça fait du bien ! Relève-toi, j’ai envie de te sentir en moi !


Ni une ni deux, me voici à nouveau debout. Elle s’appuie sur la vitre arrière de la voiture et se cambre pour faciliter mon insertion. Je me place derrière elle et commence par frotter ma queue contre son sexe. Après quelques aller-retours, j’insère mon gland et commence à m’enfoncer en elle.


Oh oui ! C’est exactement ce dont j’ai besoin. Vas-y, continue !


Ne me faisant pas prier, je commence à m’activer. D’abord lentement. Bien à fond. En l’entendant gémir, je commence à accélérer le rythme, à la limer encore et encore. Mes deux mains sur ses hanches pour la maintenir en place et faire en sorte que nous soyons synchronisés. Sentant que je n’allais plus tenir très longtemps, je commence à ralentir. A recommencer à rentrer ma queue bien à fond. J’en profite pour lui caresser les seins de mes deux mains, à jouer avec ces tétons.


Et puis, alors que j’allais recommencer à accélérer, elle me dit « Ta queue est tellement bonne. Ça fait bien un an qu’on ne m’a pas prise comme ça ! Tu veux bien me la mettre dans le cul ? »

Du coup, j’ai failli éjaculer rien que d’entendre ces paroles. Mais j’ai réussi à me retenir.


Tu es vraiment surprenante toi. Exactement ce qu’il me fallait. Bien sur que je veux bien te la mettre dans le cul ! »


Sur ce, je commence à lui insérer un doigt pour la préparer. Très rapidement je la sens se dilater et je passe à deux doigts. Elle me dit alors « C’est bon, je veux sentir ta queue dans mon cul. »

Je présente mon gland à commence à m’insérer. Un fois le gland à l’intérieur je m’arrête pour la laisser respirer. « Vas-y enfonce toi plus loin ». M’exécutant, je rentre doucement dans ce trou beaucoup plus étroit. A la fois pour ne pas lui faire mal et là fois pour ne pas éjaculer dans la seconde.


Une fois bien au fond, je luis dis « Putain que c’est bon de me sentir en toi. C’est bon pour toi, je peux y aller ? Je ne sais pas si je vais tenir très longtemps ».


Vas-y, défonce-moi le cul. Je veux que tu me remplisses avec ton jus.

Je commence donc à la besogner. D’abord lentement. Puis de plus en plus vite au fur et à mesure que je sens qu’elle se dilate et que ma queue sent moins de résistance. Je la maintiens fermement par les hanches. Elle gémit, son souffle se fait de plus en plus court. Elle m’encourage avec des « Vas-y, continue, ne t’arrête pas. Défonce-moi le cul ».


Au bout de quelques minutes, n’en pouvant plus, je lui dis « Je vais tout lâcher »


Vas-y, à fond, décharge toi en moi !! 


J’accélère encore le rythme mais après quelques allez retour se sens que je vais jouir. Je me cambre pour m’enfoncer le plus possible en elle, je l’entends lâcher un petit cri de satisfaction et je lâche la sauce. Je me déverse en elle. A chaque giclée ma queue se tend, je sens le passage de mon foutre.   Je le répands au plus profond de ses entrailles.


Une fois terminé, les jambes flageolantes, je me retire lentement. Elle gémit une dernière fois pendant que ma queue la quitte. Je la retourne et commence à l’embrasser en la serrant contre moi.


Merci pour tout ça lui dis-je. J’ai rarement vécu un truc aussi fort.


Elle me regarda et me dit : « Merci à toi. Tu étais exactement ce dont j’avais besoin. Le moment était parfait ! »


Ensuite nous nous sommes rhabillés. Elle est repartie comme elle était venue. Et je suis retourné à mon voyage.

 

 

The end


J'aime 14
16-09-2023 0 1375

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Settings