J'ai trmpé mon fiancé.

Récit érotique écrit par mazaudier le 11-05-2024
Récit érotique lu 337 fois
Catégorie Infidélité

Je m'appelle Jessica bien que mes amis m'appellent toujours Jess.

Je suis à une semaine de me marier avec l'amour de ma vie, et je suis vraiment excité. J'ai toujours rêvé de ce jour depuis que j'étais petite, m'imaginant dans une belle robe blanche éblouissante, marchant vers l'hôtel pour mon avenir. Et je passe sur ma nuit de noces, que j’imagine torride.

Mais avant que cela n'arrive, il y a quelque chose d'important que je dois faire.

Mon enterrement de vie de jeune fille. Ce sera une occasion unique de réunir toutes mes amies, et de nous rappeler nos jours d'université, quand tout était fait de fêtes, de danse et, de zéro responsabilité. Parfois on regrette l'innocence de la jeunesse, même si j’ai eu passé des nuits à me faire baiser, sodomiser et sucer de grosses queues.

J'habite à Paris, une ville que j'adore pour toutes les activités qu'elle permet de faire, et pour son rythme frénétique qui vous pousse à vivre pleinement.

Cependant pour mon enterrement de vie de jeune fille, je cherche quelque chose de plus qu'une simple nuit dans une grande ville. Je veux du soleil, de la mer et des aventures inoubliables.

Pour cette raison mes amies et moi avons décidé d'aller dans le sud de la France.

Imaginez les plages de sable blanc, des eaux cristalline, une fête qui ne finit jamais. C'est le cadre parfait pour dire au revoir à ma vie de célibataire, avant d'épouser mon fiancé. Je dois admettre que j'ai toujours aimé être un peu au centre de l’attention, non pas de manière vaine, mais j'aime être l'hôtesse et organiser des événements dont les gens se souviendront pendant des années et cet enterrement de vie de jeune fille ne fera pas exception.

J'ai planifié chaque détail depuis des semaines, de l'hébergement aux activités. Je veux que tout soit parfait, mes amies méritent le meilleur. Après tout ils ont été à mes côtés à chaque étape de ce voyage vers le mariage. Maintenant, avec la date qui approche, je peux sentir un frisson de nervosité, non seulement pour le mariage mais aussi pour cette aventure sur laquelle je m'apprête à embarquer avec mes amies les plus proches

Il y aura quelques jours où nous pourrons nous détendre, rire et créer des souvenirs que nous chérirons pour toujours.

Je m’imagine déjà là-bas, cocktail à la main, le soleil caressant ma peau et mes amies riant à côté de moi, explorant, dansant, faisant des rencontres, vivant des aventures. Peut-être un peu de drame mais du bon genre. Rien ne vaut la sensation de la brise marine et la liberté d'être dans un endroit nouveau et excitant, avec le respect que mérite mon futur mari, évidemment. Je suis pratiquement une femme mariée.

Le jour est enfin arrivé. Avec nos valises à la main et une adrénaline débordante, mes fidèles amies et moi avons embarqué dans l'avion pour le sud de France. Dès le décollage l'excitation était palpable. Nous nous sommes promis que ce voyage serait inoubliable.

- Les filles, ça va être épique, s'est exclamé Charlotte toujours la plus extravertie.

En parcourant sa liste des choses à faire absolument une fois sur place, Laura, la plus organisée a hoché la tête avec enthousiasme, montrant sur son téléphone l'application avec tous nos itinéraires planifiés en détail.

Nous sommes arrivés à l'hôtel, et oh mon Dieu, c'était comme entrer dans un paradis terrestre.

Un hôtel tout compris, luxueux, avec vue sur la mer turquoise, une musique vibrante des cocktails offerts, des fêtes à la piscine semblant sortir tout droit d'un film.

- C'est exactement ce dont nous avions besoin, a commenté Elena.

Alors que nous buvions nos boissons de bienvenue, je ne pouvais être que d'accord. C'est lors d'une de ces fêtes à la piscine que nous avons rencontré un groupe de fêtards venant d'Italie. C'était des joyeux lurons, clairement là pour s'amuser pleinement. - - Salut, êtes-vous ici pour échapper à la réalité vous aussi, a plaisanter l'un d'eux.

C’était un grand garçon, très séduisant. Il avaient le profil des Italiens, et semblaient être l'âme du groupe. Nous nous sommes présentés et la conversation a rapidement coulé naturellement. Il y avait quelque chose qui donnait l'impression de les connaître depuis toujours, et honnêtement, nous avons beaucoup ri avec eux.

L'atmosphère était purement festive et pleine de fous rires, entre les cocktails, et le soleil de la côte d’Azur. Les garçons ne portaient pas seulement leur regard sur mes amies, mais me lançaient aussi des regards, et des commentaires espiègles de temps en temps.

- Tu as des options intéressantes ici, plaisanta l'un d'eux en me faisant un clin d'œil.

J'ai souris et joué le jeu.

- Oh les gars vous aimeriez me baiser, mais j'ai déjà une bague. Si j’étais célibataire, je pourrais, ai-je répondu avec un sourire espiègle en levant la main pour leur montrer ma bague de mariage.

Ils ont ri et ont continué avec les plaisanteries.

- Et bien si tu changes d'avis, nous sommes là, ont-ils dit.

Nous avons tous éclatés de rire, tandis que pendant ce temps, je continué ma mission de marieuse. Pour Laura et Francesco, chaque fois qu'il y avait une opportunité je leur disais en plaisantant.

- Regardez ces deux-là on dirait qu'il sorte tout droit d'un film romantique. Pour quand le mariage ?

Et nous avons tous ri, Laura étant la plus timide rougissait un peu mais on pouvait voir qu'elle appréciait l'attention de Francesco.

Après plusieurs jours de cet enterrement de vie de jeune fille au Paradis, je me sentais étonnamment heureuse. Chaque moment était comme un souffle d'air frais m'éloignant de plus en plus de ma vie réelle. Je m'étais plongé dans cette bulle de vacances unique, un monde parallèle où les soucis quotidien n'avaient pas leur place. J'étais consciente que ces moments ne se reproduiraient jamais, c'était la dernière fois de ma vie que je vivrait quelque chose comme ça et j'étais déterminé à en profiter au maximum.

Après avoir passé tout l’après-midi à la piscine à boire, dansé dans une atmosphère de complète insouciance, nous sommes allés le soir dans une boite de nuit.

Pour être honnête nous étions tous un peu ivres, emportés par l'euphorie et la joie du moment. Dans la boîte de nuit, avec la musique à fond et les lumières au néon partout, je me suis retrouvé à côté de Francesco au bar, en attendant de commander quelques boissons supplémentaires. L'ambiance était très bonne, et parmi la foule, nos collègues dansaient et riaient sans arrêt.

- Alors Francesco quand prévois-tu de te lancer avec Laura, ou vous allez juste passer la nuit à discuter, ai-je dit avec un sourire joueur, lui donnant une petite tape amicale.

Francesco avec ce sourire malicieux familier s'est penché vers moi et a dit doucement. - Tu sais, en fait la fille qui m'intéresse n'est pas Laura pour un instant.

Son commentaire m'a déconcerté.

- A bon, et qui est l'heureuse élue, ai-je demandé, moitié en plaisantant moitié curieuse. Francesco s'est rapproché un peu plus et m’a glissé à l’oreille.

- Ma préféré préféré, c'est toi Jess. Je sais que tu te maries, mais je ne suis pas jaloux. Si tu voulais tu serais l'heureuse élue pour profiter d'une nuit folle dans ma chambre. L'aveu de Francesco m'a étonnamment mise en ébullition. Peut-être était ce l'effet de l'alcool, mais je ne pouvais empêcher mon esprit d'imaginer plus que ce qu'il ne devrait. Après avoir commandé les boissons nous sommes retournés sur la piste de danse.

La musique dans la boîte de nuit était à son apogée. Francesco et moi étions au milieu de la piste, dansant au rythme des plus entraînants. Chaque chanson semblait vouloir nous rapprocher entre les danses. Francesco se penchait vers moi et murmurait à mon oreille avec une voix mêlant malice et défiance.

- As- tu as pris une décision au sujet de ma proposition, parce que en dansant comme ça, tu me donnes envie de reconsidérer d'être l'objet de ta dernière fol,ie avant le grand jour a-t-il dit son souffle chaud effleurant ma nuque, faisant frissonner ma peau.

Je répondis à son jeu et peut-être en me laissant emporter je lui ai répondu avec un sourire espiègle.

- Francesco, si ce n'était pas le fait que j'ai déjà une bague à mon doigt, je te montrerai ce qu'est une vraie italienne au lit.

Nos regards se sont croisés dans un jeu de séduction qui me faisait sentir très vivante, et excitée. Peut-être que j'en faisais trop. Après quelques heures, la boîte a fermé.

Malgré l'heure, aucun de nous ne voulait que la nuit se termine ainsi. De retour à l'hôtel, certains d'entre nous toujours, encore plein d'énergie, ont décidé de rester un peu plus longtemps près de la piscine à discuter et à rire.

Les conversations était enjouées, pleine de souvenirs de la nuit. Peu à peu, le groupe s'est dispersé et sans m'en rendre compte je me suis retrouvé seule avec Francesco. L'atmosphère entre nous était désormais différente, plus intime, plus calme, mais avec une tension que nous avions partagée dans la boite de nuit.

Nous étions assis au bord de la piscine, nos pieds frôlant l'eau, quand Francesco s'est tourné vers moi avec un regard qui semblait me comprendre.

- Jess je pense qu'il est temps d'aller se coucher, a-t-il dit d'une voix douce mais ferme. Il y a eu une pause un instant où seul le murmure de l'eau et notre respiration pouvaient être entendu, puis avec un sourire il ajouta.

- Mais si tu veux nous pouvons continuer à discuter dans ma chambre.

Sa proposition m'a surprise, même si au fond de moi je m'attendais à une dernière tentative de sa part, et là j'étais seule, sans aucune amie présente pour témoigner.

Que devais-je faire ? Devais-je me permettre une dernière folie avant de me marier ?

La vérité était que si quelque chose se passait, personne ne le saurait jamais, car tout le monde dormait. Finalement j'ai décidé de résister à la tentation.

Je me suis levé, marmonnant un bon soir, et me suis dirigé vers ma chambre. Alors que je me déshabillais, mon esprit était en ébullition. Avais-je fait le bon choix ? C’était ma dernière chance de vivre quelque chose de sauvage et de passionné.

C'est alors qu'une idée à dans ma tête, le concept s'est emparé de moi, et sur un coup de tête, j'ai décidé de me lancer dans l'aventure.

J’'ai quitté ma chambre et me suis dirigé vers celle de Francesco. Mon cœur battait la chamade dans ma poitrine. Chaque pas me rapprochant d'une décision controversé. Je suis arrivé devant sa porte, ai pris une grande inspiration et j'ai frappé.

Francesco a ouvert la porte et son sourire en me voyant m'a complètement fait fondre, et excité. Sans dire un mot j'ai pénétré dans sa chambre et la porte s'est refermée derrière moi. Nous avons passé la nuit ensemble. Tout était pure passion et folie, me transportant sur un nuage. C'était une nuit torride, très intense, quelque chose dans ma vie que je gardera toujours comme un secret, rien que pour moi. Francesco a créé un environnement où je me sentais en sécurité et désiré.

Le lendemain matin, alors que je me préparais à quitter la chambre de Francesco, je me suis arrêté et je me suis tourner vers lui le regardant droit dans les yeux.

- Francesco, ce qui s'est passé cette nuit ne peut pas quitter cette chambre, c'est notre secret pour la vie, lui ai-je dit.

- Ne t'inquiète pas Jess, c'est entre toi et moi pour toujours a-t-il répondu en me faisant un clin d'œil.

En quittant sa chambre et en retournant à la mienne, je ressentais de la culpabilité, coupable, ému et excité par un sentiment d'adrénaline que je n'avais jamais ressenti auparavant.

Le lendemain se passa comme si rien ne s'était passé. Laure, bien qu'elle sembla suspicieuse surtout après m'avoir vu danser avec Francesco la veille, ne dit rien, peut-être était-ce de la jalousie, peut-être juste de la curiosité, mais elle ne s'en mêla pas, ce qui me rassura énormément.

Le séjour prit fin, et avec lui le retour à ma réalité. Je retourner à ma vie quotidienne, au dernier préparatif de mon mariage, mais avec un secret que je portais désormais avec moi. Parfois dans des moments de silence, mon esprit revenait à cette nuit dans sur la côte d’azur, à cette décision impulsive que j'avais prise.

J'ai appris quelque chose sur moi-même, sur mes limites et mes désirs, et même si je savais que ce que j'avais fait était mal, j'ai aussi compris que la perfection est un mythe, et que nous commettons tous des erreurs.

De plus, j'ai était claire sur le fait qu'une fois marié, une aventure comme ça ne se reproduirait plus jamais. C'était juste une fois.

Je ne suis pas fière évidemment, j’ai trompé mon futur mari, sans remord ni regret, une semaine avant le mariage, lors d’un sulfureux enterrement de jeune fille.

Les choses se sont passées ainsi et j'en assume l'entière responsabilité.













J'aime 0
11-05-2024 0 337

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par mazaudier

Settings