Une maman en manque 3

Récit érotique écrit par valeriane le 19-05-2024
Récit érotique lu 787 fois
Catégorie Inceste


Lucette est tétanisée, elle ne peut articuler un mot, ni faire un geste. 

Morgan est toujours entre les cuisses de sa maman, il ne se soucie pas des personnes présentes. Il continue de fourrer sa maman à grands coups de reins, il veut jouir à son tour. C'est en se raidissant qu'il envoie une puissante décharge dans le ventre de sa maman.


Manon regarde en tremblant les deux arrivants, elle se fait la plus petite possible.

Paul regarde son ami qui n'en croit pas ses yeux, Serge, bègue :


-Oh la vache Paul, comme ta femme prend bien la bite de ton fils dans le ventre, ils font souvent ça ?



Paul, très gêné, répond :


-C'est ma faute, je néglige Lucette, donc j'en paie les pots cassés, je ne peux leur en vouloir, ce n'est que justice !


Serge ne quitte pas des yeux Lucette, ses yeux brillent de mille feux. Il dit :


-Oh putain Paul, comment que tu peux délaisser un corps pareil, ta femme est une bombe, oh si j'osais, je la bourrerais jusqu'à ce qu'elle meure de jouissance !



Serge se caresse la queue au travers son pantalon. Une grosse bosse le déforme. Paul regarde sa femme que son fils vient de libérer. Il aperçoit un filet de sperme s'échapper de la vulve hyper gonflée de désir. Il regarde son fils et lui dit :


-Oh mon salaud, tu lui as bien rempli la chatte à ta maman, tu lui as rempli le cul aussi ! 


Morgan en haussant les épaules dit :


-ben non, tu es rentré trop tôt, je ne rêve que de défoncer le cul à maman !


Paul regarde sa femme qui reste sans voix, il lui dit :


-Ma chérie, je ne suis pas très porté sur le sexe, et je ne peux pas t'en priver, mais je constate que nos enfants, ont pris les choses en mains. Bien que cela me fasse mal, je l'admets. Comme je bande difficilement, je ne peux me joindre à vous, ma libido est morte, oh comme j'aurais aimé te prendre en double, avec notre fils, mais j'en suis incapable !


Manon sort de son silence, elle dit :


-Si tu le permets, maman peut avoir une double, en faisant intervenir Serge !


Paul, surpris, regarde intensément sa femme et dit en béguant :


-Si maman le veut, je ne m'y oppose pas !


Serge sursaute, Lucette aussi, Serge n'est qu'un ami qu'elle estime, mais de là à devenir son amant, il y a une marge. Morgan dit en regardant sa maman :


-Tu te rends compte du bonheur maman, deux bites dans ton corps, en même temps, dis oui, je veux te prendre le cul maman chéri, Manon te caressera les nichons pendant que nous te défoncerons, imagine un peu le plaisir que tu peux avoir !


Lucette a les yeux grands ouverts, son mari, lui fait des signes d'approbations et en hochant de la tête dit :


-Profites-en ma chérie, fais-toi plaisir, cela fait assez longtemps que je te prive de sexe, rattrape le temps perdu !


Lucette se redresse et dit avec des trémolos dans la voix :


-Je suis déjà très honteuse d'avoir fait l'amour avec mes enfants, je t'assure que c'est la première fois, ce sont les circonstances qui ont fait que… Pour une double, il faut que je réfléchisse !


Serge n'en peut plus, il sort sa bite de son pantalon, oh la vache, elle est énorme, il l'empoigne d'une main et comme à se branler en regardant Lucette. Il s'avance vers elle, en grimaçant. Il s'arrête juste devant elle. Instinctivement, elle serre les cuisses. Le branlage est féroce, c'est en grognant comme un fauve, qu'il envoie plusieurs giclées de sperme sur les cuisses et le ventre de Lucette. Il dit en la regardant :


-Laisse-moi te baiser Lucette !


Lucette répond :


-Je ne suis pas encore prête pour cela Serge, j'en suis désolée !


C'est en grognant qu'il range son engin gluant dans son pantalon. Il salue tout le monde et disparait. Après le déjeuner, La journée est tendue pour le couple, mais pour Manon est son frère, il en est autrement, elle, lui parle souvent de sa queue. Les deux finissent par s'installer sur le canapé, ils se caressent, se doigtent, ils sont chauds comme des chaudières. 

Morgan retrousse sa sœur et lui arrache sa culotte, il lui dévore la chatte. Tout cela sous le regard de ses parents. Une fois que Manon a joui, c'est elle, qui sort du pantalon de son frère sa bite, et pratique sur son gland une fellation monstrueuse.


Lucette est assise en face des deux jeunes amants, elle ne perd pas une image. Paul est derrière elle, il lui a relevé le top et a fait jaillir du soutien-gorge les seins, il les malaxe en faisant geindre Lucette, ses bouts sont durs comme du béton. 

Paul passe devant et les suce comme un affamé, il glisse ses mains sous la jupe et lui retire la culotte, il lui ouvre les cuisses et lui dévore la chatte, jusqu'à ce que de femme jouisse. Morgan retire son pantalon et son slip, il a d'autres projets pour sa sœur, sa queue est toujours tendue, il avance vers Manon, qui ouvre les cuisses en disant :


-Oui, oui, baise-moi, baise-moi !


Il lui enfonce d'un coup sa bite au plus profond de son ventre, il s'accroche à elle et la pilonne comme un beau diable, en la faisant geindre de plaisir. Les coups de reins violents font rapidement jouir Manon qui pousse un cri terrible qu'elle ne peut retenir. Sa jouissance est fabuleuse. Morgan continue de la déglinguer, il cherche son plaisir, qui ne tarde pas à arriver. Il lui remplit le ventre de sa semence brûlante. La maman insatiable, pendant l'ébat de son fils avec sa fille, n'a pas arrêté de se masturber. Elle aussi à hurler sa jouissance. Après une nouvelle douche et après le diner, les quatre montent se coucher. Rapidement Manon rejoint son frère dans sa chambre, ils font l'amour comme des bêtes avant que Manon demande :


-Morgan, j'aimerais te voir sodomiser maman, tu veux bien le faire !


Morgan regarde sa sœur et dit :


-Mais je veux t'enculer aussi ma salope, pas que maman !


-Manon, outrée, se cabre en disant :


-Non, non pas moi, pas pour l'instant mon salaud, mais maman oui, allons-y !


 Ils ouvrent la porte de la chambre des parents. Manon en regardant sa maman dit :


-Maman chérie, je veux voir Morgan te prendre le cul, ne me gâche pas ce plaisir, fais-le maintenant !



Lucette regarde sa fille, elle ravale sa salive et dit :


- Cela ne peut attendre demain ma chérie !


Manon en faisant l'enfant :


-Non, non, tout de suite maman !


Paul en secouant la tête dit :


-Puisqu'elle te le demande si gentiment ma chérie, vas-y !


C'est en soufflant comme un bœuf que Lucette accepte. Elle retire sa nuisette et se met à quatre pattes sur le lit. Paul dit, :


-je vais bien lui préparer la rondelle !


Il se place derrière elle, crache sur son anus et étale bien la live, il suce deux de ses doigts et lentement les enfonce, dans le rectum. Lucette se raidit, c'est la première fois que des visiteurs autres que ses doigts pénètrent son anus. Paul délicatement ramone le conduit étroit, l'assouplit comme il peut. Pendant qu'il s'occupe de cul de sa femme, Manon s'occupe de la bite de son frère, en lui faisant une bonne fellation pour le maintenir en forme.


Morgan approche sa queue du large fessier maternel, et la pose contre la rondelle brune. Manon tient la bite contre le petit trou, pendant que son frère s'accroche aux hanches de sa maman. Il pousse doucement, sa maman serre les dents en grimaçant. L'anneau cède et avale petit à petit le manche de chair. Lucette a les yeux pleins de larmes, elle subit courageusement la pénétration anale. Une fois que les couilles de Morgan viennent en contacte avec les fesses de sa maman, il commence un va-et-vient terrible. Lucette croit que son cul va se déchirer, elle gémit de douleur. Mais au fil des minutes, la douleur s'estampe, et laisse le plaisir prendre le dessus.


L'enculage et féroce, la maman geint, Paul et sa fille sont médusés par ce qu'ils voient. Ils n'en reviennent pas que Lucette aime la sodomie, la coquine agite sa croupe en couinant de plaisir. Soudain, elle se cambre fortement, une violente brûlure lui traverse le ventre. C'est la première fois que Lucette jouit du cul et dit entre deux souffles :


 Paul, Paul, c'est merveilleux, j'ai joui du cul, mon Dieu comme c'est bon. Mon chéri bourre bien maman, vas-y, vas-y, oh, je vais encore jouir ouiiiiiiiiiiii !


Une deuxième jouissance anale fait hurler la maman. Morgan dit en grognant :


-Oh maman comme tu es étroite, ma bite est prisonnière de ton orifice, moi aussi, je vais jouir maman chérie !


Il se cabre et en envoyant sa semence dit :


-Tiens maman, c'est pour toi, prends bien tout, mon Dieu comme ton cul serré, c'est trop bon, maman accepte la double, tu vas décupler ta jouissance !







  







  


J'aime 8
19-05-2024 0 787

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par valeriane

Settings