Je me suis laissé séduire par le copain de mon mari.

Récit érotique écrit par mazaudier le 19-05-2024
Récit érotique lu 552 fois
Catégorie Infidélité

La situation complexe s'est déclenchée de manière inattendue.

Tout s'est développé un jour où mon mari, avec qui je partageais la vie depuis une décennie, et moi discutions décontractés dans le lit après une journée épuisante. Cette nuit-là, nous avons tenu un dialogue qui transformerait complètement notre monde.

Je m'appelle Carole. A ce moment crucial de ma vie, j'avais trente cinq ans, mon mari Sylvain en avait quarante deux, et avions une fille de quatre ans.

En ce qui concerne notre intimité, je dois avouer que j'étais pleinement satisfaite, me sentant entière avec Sylvain, qui me faisait passer des nuits inoubliables.

Depuis jeune, j'avais été considérée comme très attirante vis à vis des hommes, et cette perception se maintenait grâce à mes soins personnel et physique.

Je recevais constamment des éloges et des compliments, ce qui était un point de

sécurité pour moi. Sylvain n'avait jamais montré de jalousie, il était un homme sur de lui, parfois il m'encourageait à m'habiller de manière plus audacieuse, ce qui me faisait me sentir désirable et désiré, même si parfois je me sentais, ou mal à l'aise à cause de l'ambiance, ou des regards indiscrets.

Nôtre histoire d'amour a commencé au travail, lorsque nous avions tous les deux trente ans environ. Depuis lors, nous étions devenus inséparables, vivant des expériences qui renforcent nôtre relation. Nous avions toujours maintenu une relation fermée et traditionnelle, bien que nous étions ouverts à expérimenter de nouvelles choses toujours en couple, sans tierce personnes.

C'est ici que les choses prennent un tournant inattendu. Je dois mentionner Guy, meilleur ami de Sylvain depuis l'enfance, qui finit par m'introduire dans un monde

que je n'avais jamais exploré.

Dans la vie privée, il se considérait comme frère, bien que maintenant, je doute qu'un frère agirait ainsi avec la femme de son meilleur pote.

J'ai rencontré Guy dès le début de ma relation avec Sylvain, et je ne vais pas nier qu'il était un homme très attirant. Avec le temps, il est même devenu plus beau que Sylvain, prenant soins de son corps et de son style.

Ma relation avec Guy avait toujours été cordiale, et commune sans inclination romantique ou physique. Malgré son attrait, Guy ne me semblait pas un homme approprié pour une relation sérieuse car, il était connu pour son incapacité à maintenir une relation stables.

Il était intelligent et éduqué, mais connu pour être un Casanova, je me souviens même d'une fois, où j'ai dû faire entendre raison à une amie qui était tombée à ses pieds.

Personnellement, bien que Guy était séduisant et rieur, je ne l'ai jamais vu avec d'autres yeux, jusqu'à ce que tout change ce jour-là.

Maintenant, revenons à cette nuit où Sylvain et moi avions cette conversation dans le lit. Nôtre fille dormait dans la chambre d'enfant à côté, alors je me préparais à exciter Sylvain, et à nous libérer du stress dans une torride relation.

Cependant , cette nuit-là était différente. Sylvain habituellement fatigué, a préféré de quelque chose de personnel.

Dans cette conversation, il m'a révélé parler d’une fantaisie qu'il avait eu pendant des années, et qu'il n'avait pas pu sortir de sa tête. de quelque chose de personnel. Dans cette conversation, il m'a révélé parler une fantaisie qu'il avait eu pendant des années, et qu'il n'avait pas pu sortir de sa tête. Son fantasme était de me voir prendre par un autre homme. Il m'a expliqué que ce désir venait de sa jeunesse, et qu'il avait toujours voulu le partager avec moi.

Il m'a assuré que si je refusais, il n'y aurait aucun problème. Je me suis catégoriquement opposée à sa proposition, alors qu'il était insatisfait de notre relation.

Cette nuit-là, je suis allée me coucher, mais le lendemain, la demande de Sylvain continuait de raisonner dans ma tête. D'une part je craignait que notre mariage ne soit en danger si je ne satisfaisais pas sa proposition, d'autre part je me demandais si cela serait vraiment mal de se conformer à son fantasme.

J'ai commencé à voir la situation sous différents angles. Après avoir recherché sur internet, je me suis rendue compte que c'était plus commun que ce que je pensais.

Une semaine s’est écoulée et nous avons eu une conversation à cette occasion.

Je voulais m'assurer que mon mari m'aimait vraiment, et ne me voyait pas seulement comme un objet pour satisfaire ses désirs. Dans cette conversation, Sylvain m'a convaincu de son amour et parlé des diverses fantaisies, que de nombreux couples ont à travers le monde. Il a assurer qu'il ne ressentait pas de jalousie, et qu'il serait toujours à mes côtés quoi qu'il arrive.

Beaucoup de chose me sont passé par la tête à ce moment. Tout au long de ma vie, grâce à mon apparence, j'avais reçu de nombreuses propositions d'hommes attirant, que j'avais rejeté par fidélité à Sylvain. Ainsi, quand il m'a demandé de manière si naturelle de me voir avec d'autres hommes, toute ma réalité a commencé à se brouiller.

De plus je n'avais jamais ressenti d'attraction sentimentale pour un autre homme, bien que physiquement et pour beaucoup en effet, c'était la dernière phrase que j'ai dite à Sylvain avant que l'inattendu se produise.

Sylvain, je ne sais pas si en plaisantant ou sérieusement, tout en regardant le sol en souriant, a suggéré que son pote Guy, pourrait être une bonne option pour commencer.

Je l'ai regardé avec les grands ouverts, me demandant s'il parlait sérieusement, ou en plaisantant, jusqu'à ce qu'il change de sujet et mentionne qu'il n'était pas nécessaire de réaliser son fantasme immédiatement, que je pouvais prendre mon temps pour trouver quelqu'un qui me plaisait.

J'ai répliqué que je n'avais toujours pas accepté, et que je n'avais même pas ressenti d'attirance pour un autre homme à ce moment-là, ni même que je pourrais ressentir quelque chose de tel pour quelqu'un d'autre que lui.

Cependant, Sylvain a établi quelques conditions que je devais suivre, si je décidais de réaliser, pas plus de deux rencontres avec la même personne, éviter les hommes qu'il connaissaient, ne pas m'impliquer sentimentalement, ne pas prendre leur numéro de téléphone, ne pas faire ce que je lui faisait pas, et lui raconter en détail mes aventures.

Après cette conversation, et aussi un peu par peur de le perdre, j'ai accepté sa proposition mais à une condition. Je prendrai mon temps pour trouver un autre homme. Ainsi, j'essayais de faire en sorte que Sylvain oublie un peu cette folie, et se concentre sur le maintien de notre relation.

Bien que j'ai finalement cédé, plus d'un mois et demi s'est écoulé, et je continuais à assurer à Sylvain que je n’accorderait jamais à un autre, les faveurs auxquelles il n’a jamais ru droit. Je lui dis aussi, que je n'avais encore trouvé l’homme qui m'attirait.

Ce qui commençait à l'agacer, bien que je doive reconnaître qu'il a toujours essayé de dissimuler cette gène comme un véritable gentleman, me faisant comprendre que j'étais le centre de la situation.

.Alors, quand Guy est arrivé à ma porte, j'ai su que c'était un signe du ciel. Malgré l'une des conditions de Sylvain qui était de ne pas m'impliquer avec quelqu'un qu'il connaissait, quand on donne certaines liberté à une femme, cela peut réveiller une bête qui ne peut être contrôlé. Ainsi, sans plus de cérémonie, commence mon histoire secrète avec le meilleur ami de mon époux.

L’histoire a commencé un dimanche après-midi, où Sylvain n'était pas à la maison, car il avait la l'habitude de passer la journée chez ses parents. Certains dimanches j'accompagnais Sylvain pour déjeuner avec mes beaux-parents, mais à d'autres occasions, je trouvais une excuse pour dormir toute l'après-midi. Un détail important est que, par un heureux hasard, Guy vivait dans le même quartier que nous.

Jusqu'à ce jour, il s'était rarement donné la peine de nous rendre visite. Un autre détail pertinent, est que ma fille était partie avec Sylvain rendre visite à ses grands-parents.

Ainsi, j'avais la maison pour moi seule, pour recevoir mon amant.

Il était environ quinze heures, le ciel était nuageux comme je l'aime, avec une brise assez rafraîchissante. Je portais une longue robe qui couvrait tout mon corps, allongé sur le canapé du salon, quand soudain j'ai entendu la porte de la maison commencer à sonner avec une légère insistance, prouvant que c’était certainement un homme.

Je me suis levée, et me suis penché par la fenêtre, réalisant que ce n'était autre que Guy. A ce moment-là je pensais qu'il était sûrement venu rendre visite à mon mari, pour prendre un verre ou l'inviter à jouer à la console. La seule chose que j'ai faite a été d'ouvrir la fenêtre du premier étage, et de commencer à parler avec lui. C'est-à-dire que Guy était dans la rue, et moi à l'intérieur de ma maison.

Cependant, grande fut ma surprise lorsque la conversation prit un tournant inattendu. Guy dit qu'il avait vraiment besoin d'entrer dans la maison, parce qu'il devait récupérer une paire de chaussures qu'il avait prêté à Sylvain, quelques jours auparavant. Comme ami de Sylvain, je n'ai eu aucun problème à le laisser entrer, pour chercher les dites chaussures dans la chambre, car il avait toutes les raisons de le faire.

En fait, tandis qu'il entrait dans la maison, et que je l'accompagnait jusqu'à la chambre de Sylvain, Guy me racontait qu'il avait essayé de l'appeler depuis deux heures, mais tombait toujours sue la messagerie.

Une fois arrivé dans la chambre conjugale à l’étage, je dis négligemment à Guy qu'il pouvait chercher ses chaussures dans ce tiroir, en le pointant du doigt.

Cependant mon visage est devenu rouge quand Guy, au lieu d'ouvrir la boîte à chaussures, a ouvert la boîte d’à côté qui contenait une panoplie se jouets privés, que j'utilisais habituellement au lit avec mon mari.

Il était inévitable de pousser un léger cri de honte en voyant Guy rester quelques secondes à regarder ce tiroir avec surprise, sans comprendre où étaient les fameuses chaussures.

- Les chaussures sont dans la boîte à côté, ai-je dis à Guy la voix brisé. J’ai juste pour éclater de rire en entendant la réponse de Guy.

- Je me disais que ces chaussures étaient très étranges pour un homme, a-t-il répondu en me tournant pour me regarder.

Je riais plus par nervosité que par amusement, mais pour être honnête, malgré la honte que j'avais ressentie au début, à ce moment-là, quelque chose s'est activé en moi, et la chaleur de mon corps commença à s'enflammer. L'idée de saisir ma chance à traversé mon esprit, mais j'ai aussitôt réalisé que l'homme en face de moi n'était autre que le meilleur ami de mon mari.

Ainsi, malgré l'idée coquine qui était venue à mon esprit, j'ai préféré oublier cette

situation. Cependant, Guy a montré que lui aussi avait été touché par l'étincelle de

l'interdit.

Voici les chaussures dont j'avais besoin, a dit Guy en se levant et les regardant.

- C’est bien que tu les ais trouvé Guy, je vais informer Sylvain que tu les as prises, donc ne t'en fais pas, lui disais-je avant d'être interrompu.

- Dis-moi, au fait Sylvain est au courant de l'existence de tes chaussures que

j'ai trouvé dans l'autre boite ? A demandé Guy, parce que ce serait dommage que tu ais recours à ça. C’est parce que ton mari ne sait pas y faire avec les femmes, ajouta-t-il d’un sourire coquin.

En toute autre circonstance, je lui aurais envoyé une gifle, mais je me suis souvenu que Sylvain n'avait pas de problème à ce que je m’offre un inconnu. Ainsi, j'ai commencé à flirter un peu avec le séduisant copain de mon mari. Pour être honnête, Sylvain était bien au courant de ce qu’il y avait de ma boite, puisqu'il c’est lui qui les utilisé pour s’amuser avec moi au lit.

Cependant pour continuer à jouer le jeu avec Guy, je lui ai répondu en mentant qu'il avait mis dans le mille, que Sylvain ne savait pas se servir d’une femme. Un point clé est que j'ai dit cela tout en me mordant un doigt de manière coquine en regardant Guy, de manière suggestive, qui d'ailleurs a eu les yeux écarquillés quand il a réalisé de quoi il retournait.

- Sylvain a emmené ma fille, et ne sera pas de retour avant deux ou trois heures, alors il vaudrait mieux que nous profitions du moment, ai-je dit à Guy, m'approchant en enlevant ma robe.

- Vraiment, a répondu Guy avec un mélange de surprise et d'excitation. Je ne pensais pas que cela arriverait, mais si tu le veux.

Alors, dans un tournant attendu, et plein d'émotions contradictoires, nous nous sommes retrouvés plongés dans une situation intime et interdite. Ce qui a commencé comme une plaisanterie inconfortable, s'est transformée en une réalité inattendue.

Malgré l'excitation du moment, mon esprit ne cessait de penser à Sylvain, et à la manière dont cette relation pourrait affecter nôtre couple.

Alors que Guy et moi nous laissions emporter par l'instant présent, une partie de moi se sentait coupable. Bien que Sylvain ait suggéré cette folie, je ne pouvais m’empêcher de sentir que je trahissais la confiance que nous avions construite au fil des années.

Une autre partie de moi, celle qui avait été réveillée par la proposition de mon mari, et la rencontre avec Guy, se sentait vivante d'une manière que je n'avais jamais expérimenté auparavant.

Quand Sylvain est rentré cet après-midi-là, Guy était déjà parti. La maison était

silencieuse, et je me trouvais dans un état de confusion et de regret. Sylvain, sans savoir ce qui s'était passé, m'a salué d’un baiser et m'a demandé comment c'était passé ma journée. Je n'ai pas pu lui répondre, les mots ne sortaient tout simplement pas de ma bouche.

Cette nuit-là alors que Sylvain dormait à mes côtés, je me suis retrouvé éveillé, réfléchissant à ce qui s'était passé. Je savais que je devais parler à mon mari de l'incident, mais j'avais peur de sa réaction.

Détruirait-il notre relation, me comprendrait-il, serait-il en colère ?

Finalement, j'ai décidé d'être honnête avec Sylvain. Un après-midi, quand notre

fille était à l'école, je lui ai raconté ce qui s'était passé.

Je lui racontais comment j’avais sucer l’énorme queue de Guy, que j’avais avalé tout son sperme, comment il m’avait baisée sodomisée à plusieurs reprises. Comment il m’avait jouir...quatre, cinq fois.

Au début, Sylvain semblait surpris et un peu blessé, mais après en avoir discuté il a compris que ce qui s'était passé, était en partie une conséquence de son propre fantasme. Ce qui ne passait pas, c’est que j’ai fait ça, avec celui qu’il croyait être son meilleur pote, et surtout, lui offrir les faveurs qu’il n’avait jamais eu.

Nous avons décidé ensemble que nous avions besoin de travailler sur notre relation et notre communication, bien que l'expérience avec Guy a été excitante. Nous avons tous deux compris que la chose la plus importante était notre mariage, et la famille que nous avions construite.

Sylvain a convenu qu'il ne suggérerait plus jamais quelque chose de tel, et j'ai promis d'être plus ouverte concernant mes sentiments et mes désirs.

Nôtre relation n'a jamais été la même après cet incident. Nous avons traversé des moments difficiles, mais nous avons aussi beaucoup appris l'un de l'autre. Nous avons réalisé que l'amour et le respect mutuel étaient essentiel pour surmonter tout obstacle. Avec le temps, notre relation s'est renforcée et bien que le souvenir de ce jour avec Guy reste toujours présent, il est devenu un rappel de l’importance de l'honnêteté et de la communication dans notre relation.



J'aime 2
19-05-2024 1 552

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par mazaudier

Settings