Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

MesFantames.net | Réctis érotiques, histoires coquines, récits x, histoires de sexe

La plus grande communauté d'histoire érotiques

Feeds

La punition de Sandra

Récit érotique lu 13507 fois

Audrey, superbe fille de dix huit ans, rentre du lycée, vers dix sept heures. Elle rejoint sa mère Sandra, très belle blonde de quarante ans, divorcée depuis peu. Elle entretient bien quelques relations par ci, par là, mais rien de bien sérieux, préférant s’occuper de l’éducation de sa fille.

–Bonjour man, dit Audrey en embrassant sa mère, ça va ?

-Très bien ma chérie, et toi cette journée, bien passé.

-Impec, j’ai fais la connaissance de nôtre nouvelle voisine, très jolie brune, sympa.

-Justement ma chérie, elle s’installe en ce moment, et je ne lui ai  même pas proposé un coup de main.

-Tu veux que j’aille lui demandé man ?

Sandra sonne à la porte, il est dix huit heures. C’est Julia, une sculpturale italienne de trente huit ans, qui lui ouvre.

-Bonjour Madame, je m’appelle Audrey, et suis au lycée avec vôtre fille Rébecca. Maman demande si vous avez besoin d’aide pour vous installer.

- Je ne voudrai pas déranger, répond Julia, mais c’est vrai que….tu as vu le Bazard. Viens voir la chambre.

A peine dans la chambre, Julia ferme la porte, fixe Audrey de ses yeux bleus acier, et s’approche d’elle.

-Tu es très belle jeune fille, dit Julia en se serrant contre elle. N’est pas peur, je ne vais pas te manger.

Audrey est paralysée. Elle ne réagit pas quand la belle italienne glisse une main sous sa mini jupe, et qu’un doigt écarte sa culotte pour caresser sa petite fente. Mieux, elle écarte légèrement les jambes pour faciliter l’accès à son entre cuisses. Julia a compris que la jeune fille n’était pas farouche, même si, pour la forme, Audrey fait un pas en arrière.

-Mais…Madame…que faites-vous…ce n’est pas bien ce que vous me faites…je pourrai être vôtre fille.

-Tu n’aimes pas qu’on te gratte ton petit bouton…on te le fait pas au lycée…

-Si, souffle Audrey…deux jeunes maghrébins, un garçon et une fille…ils m‘entrainent dans un coin, et là, la fille quitte ma culotte et gratte ma petite fente. Le jeune garçon, lui, m’oblige à lui sucer le zob…après, il me  met un bon coup de queue…si vous voyiez comme ils me font jouir ces salauds…puis, pendant que je taille une autre pipe au garçon, la jeune fille me lèche le clitoris…me le doigte…ils me font hurler de plaisir. Mais ils ont  mon âge…

Soudain, Audrey passe se bras autour du cou de Julia. Elle sent le doigt de la belle italienne former des cercles vicieux sur son clitoris. Julia sent le souffle court de la jeune fille dans son cou.

-S’il vous plait Madame, arrêtez…ma minette commence à être toute mouillée…Oh mon dieu…je joui…oh oui Madame…rentrez bien vos doigts, branlez-moi…oui…oui…

-Ben tu vois ma chérie que c’est bon de se faire gratter le minou, sourit Julia, tu t’es bien régalé. Si tu as une grosse envie un jour, passe me voir, ça t’évitera d’aller te le faire mettre au lycée.

-Vous êtes méchante, se plaint Audrey, je vais dire à ma maman  que vous avez abusé de moi, vous allez voir la fessée qu’elle va vous mettre…vous allez avoir de ses nouvelles dans pas longtemps.

-C’est ça, va lui dire...elle peut venir m’aider si elle veut…elle va voir le doigt que je vais lui mettre pour la remercier. J’aimerai bien m’amuser avec elle. Elle doit être en manque de câlin en ce moment. On m’a dit que son mari l’avait laissée, parce qu’il à trouvée au lit avec ses deux frères. Pendant qu’un l’enculer, elle tailler une pipe à l’autre…c’est vrai ça…qu’elle salope…

Audrey reprend ses esprits, et se met à pleurer, c’est toute retournée qu’elle explique sa mésaventure.

-Quoi, bondit Sandra, elle a osé te faire ça…attend demain, je vais aller la trouver, elle sa rappellera de la rouste que je vais lui mettre à cette conasse.

Le lendemain, Audrey rentre du lycée vers dix sept. Elle entend des rires mélangés de plaintes provenant du salon de la nouvelle voisine. Elle pousse la porte laissée entre ouverte. Elle découvre sa mère nue, jambes écartées, le corps cambré sur les genoux de la belle italienne, en train de se faire caresser

-Mais maman, dit-elle surprise, que fais-tu dans cet état.

-C’est la Dame qui m’a mise toute nue pour me punir, parce que je n’ai pas été sage…regarde ce qu’elle fait à la chatte de maman…elle est tout mouillée…c’est bon tu sais…elle a fait ça à la tienne…

-Bien sur que je lui ai fais, sourit Julia…je lui ai gratté son petit bouton aussi…elle a bien joui…attend…et si c’était ta fille qui te décalotte le clitoris…qui te le doigte…qu’elle te fasse jouir, comme je l’ai faite jouir, hein. Allez…Audrey, viens t’amuser avec la chatte de ta maman…je vous laisse.

Audrey s’approche, saisit le clitoris de sa mère et le décalotte. Lentement, elle le frictionne avec son majeur.

-Hum…sage maman…c’est bon ce que je te fais…je vais bien doigter ta petite bille…puis je vais te mettre deux doigts dans la chatte et te la branler…d’accord…ta fille va te régaler…mais…tu fais pipi…

-Mais non ma chérie…ce n’est pas du pipi…c’est que maman jouit…c’est tellement bon…prend moi…bien profond…oh oui…comme ça…oui…oui…

Sandra se cambre d’avantage sous les doigts vicieux de sa fille, elle hurle quand elle atteint l’orgasme. La jeune fille sait que le soir, elle va pouvoir jouer avec sa mère… Elle l’a fait jouir une seconde fois.

-Allez, rentrons maman, je vais t’épiler la chatte pour qu’elle soit belle, qu’on voit bien ta petite fente…dis merci à la Dame…va lui embrasser le minou….bien avec la langue.

Sandra s’avance à quatre pattes, écarte le string de la belle italienne, et lui lèche la fente jusqu’au clitoris.

Le lendemain, Audrey va rendre visite à sa copine Rebecca. C’est Julia qui lui ouvre.

-Bonjour, dit-elle, ça va, vous n’auriez pas vu ma maman, je la cherche depuis ce matin.

-Elle est à la remise avec Rebecca, dit-elle, je l’ai entendu crier toute à l’heure, elle doit s’amuser avec elle.

Audrey va à la remise, et effectivement, elle découvre sa mère assise sur les genoux de sa copine, jambes écartées, en trains de se faire gratter la chatte en gémissant de plaisir.

-Oh…jeune fille…comme tu me gouines…c’est ta maman qui t’a appris ça…vas-y ma chérie…décalotte mon petit bouton…doigte le…comme ma fille me la doigté…tu t’amuses comme ça avec elle…

-Bien sur, sourit Rebecca, dans le bus, je la mets toute nue, l’assied sur mes genoux, et lui doigte le clito pendant tout le trajet. Vous l’entendriez jouir…après, elle va au fond du bus se faire mettre un coup de queue par un copain black. Bon, c’est bien beau, on est en retard…man, tu viens me remplacer s’il te plait.

Audrey et Rebecca rejoigne l’arrêt de bus, entendent déjà les gémissements de Sandra.

-Allez ma chérie, dit Julia, met toi à plat ventre, la croupe bien cambrée, les jambes bien écartées, que ta fente soit bien dégagée…parfait…je vais bien te chatter, et bien te ramoner le cul…houa…elle a du en prendre des coups de queues cette chatte…ton petit trou aussi…hein…petite pute…

-Oh oui Madame…j’aime tellement me le faire mettre…même avec les femmes c’est bon…faites ce que vous voulez…mais faites moi jouir…je vous appartiens maintenant…c’est bon d’être vôtre pute.

Sandra supplie Julia de la doigter, de lui branler la chatte, de la sodomiser avec ses doigts, de la faire jouir.

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

 

Récits / Histoires érotiques du même auteur