Séverine soumise à sa belle fille 2

Récit érotique écrit par mazaudier le 09-10-2015
Récit érotique lu 10703 fois
Catégorie Sadomazo

Dans la chambre, Clara fait essayer les tenues les plus extravagantes à sa belle mère. Un chemisier largement échancré, pas de soutien gorge, et une  mini jupe, extrêmement courte.

 

-Mais Clara, rends toi compte, on va voir toute ma chatte.

-Mais pourquoi l’avez-vous achetée alors.

-C’est Marc qui me l’a offerte pour nos rendez-vous coquin. Il voulait que je la porte sans culotte. Il me faisait lever les bras, ça l’excitait quand il me mettait un doigt dans la chatte.

-Ben alors, poursuit Clara, c’est parfait pour aller ou on va. Allez, on y va.

 

C’est Clara qui prend le volant. Au bout de quelques kilomètres, elle quitte la voie rapide, et s’engage sur un chemin de terre. Là, elle ordonne à Séverine de remonter sa jupe sur ses hanches. Devant le regard glacial de sa belle fille, Séverine obéit.

Clara glisse une main entre les cuisses de sa belle mère, qui les écarte sans qu’on lui demande. Clara lui caresse le minou.

 

-C’est une belle chatte que vous avez là, belle maman. Vous aimez qu’on vous la gratte, hein. ? Vous allez voir ce qu’on va faire, comme je n’ai qu’une main de libre, vous allez décalotter votre clitoris, pour que je puisse vous le doigter, d’accord…vous allez voir comme c’est excitant.

 

Soumise, Séverine écarte ses lèvres intimes, et à l’aide de deux doigts, découvre le petit organe. Elle se met en avant sur le siège, pose un pied sur le tableau de bord. Elle se cale contre le dossier, ferme les yeux, entièrement offerte.

Du majeur, Clara gratte le petit bouton décalotté de Séverine.

Celle-ci sent le désir monter en elle, fait tout pour retarder l’échéance. Mais son corps réclame, la chaleur augmente au creux de son ventre. Elle finit par succomber aux caresses.

 

-Clara…Clara…tu me rends folle…hou…ho…hou… vas-y ma chérie, fais moi jouir…

 

Séverine se cambre sur le siège, sa respiration s’accélère. Elle offre son clitoris au doigt qui lui provoque un énorme plaisir. Elle joui dans un terrible orgasme.

 

-Tenez un mouchoir, essuyez-vous la chatte, sourit Clara. On arrive bientôt.

 

La voiture s’arrête devant une bâtisse située à l’orée d’un petit bois. Les deux femmes pénètrent dans le hall.

 

-Maman, appelle Clara, tu es là.

-J’arrive ma chérie, répond Laure, je viens de donner à manger au chien…tiens, bonjour Séverine, toujours aussi belle à ce que je vois…

-Bonjour Madame, poursuit Séverine, on…

-Ben en fait, coupe Clara, comme tu m’as dit que tu aimerais bien te la taper, je te l’ai emmenée.

 

Clara s’avance, ôte le chemisier de Séverine. Ses superbes seins jaillissent dans le salon. Puis, c’est au tour de la jupe. Séverine se retrouve entièrement nue devant Laure, la mère de Clara.

 

-Voila maman, elle est à toi. Tu verras, elle va être très sage. Du reste, elle n’a plus besoin de vêtements ici, on est à la campagne, elle peut rester toute nue.

-Approche, ordonne Laure…ouah, quel clito…mais sa chatte est toute mouillée, qui t’a fait ça.

-C’est moi, répond Clara, j’ai joué un peu avec en venant. Tu peux t’amuser toi aussi maman.

-Pas de problème, sourit Laure, d’autant que j’ai un petit contentieux avec elle. Tu te souviens le jour du mariage, quand on était aux toilettes toutes les deux. Quand j’ai glissé une main entre tes jambes, pour te gratter la chatte, je me suis aperçu que tu ne portais pas de culote, et quand je t’ai mis un doigt dans ta fente, tu m’as asséné une paire de gifles…tu te souviens ?

-Quoi, bondit Clara, vous avez osé frapper ma mère. Ça mérite une fessée ça.  

 

Laure demande à Séverine de se mettre à genoux sur la moquette, jambes écartées. Séverine est magnifique dans cette position, ses seins tendus en avant, les bouts bien dressés.

 

-Caresses toi les seins, ordonne Laure, ta chatte aussi…surtout ton clito.

 

Imperturbable, Laure et Clara assistent à la scène  Séverine commence à donner des signes de faiblesses. Son bassin ondule d’avant en arrière. Des petits cris s’échappent de sa gorge.

 

-Regarde comme elle se régale maman, la salope. Voulez-vous que maman vous gratte la chatte.

-Oh oui…oh oui…allez-y, elle est toute mouillée…

-Faut le lui demander gentiment alors, ironise Clara.

-Madame s’il vous plait, vous pouvez vous occupez de ma petite chatte…elle a tellement envie qu’on la branle…et regardez mon petit bouton comme il est décalotté…il est si gros, si dur…

 

Laure se met à genoux derrière Séverine, la prend par la taille. Elle lui caresse le bout des seins, puis descend entre les cuisses, saisit le clitoris entre deux doigts. L’effet est foudroyant, ce sont maintenant de violents coups de reins que Séverine envoie sur les doigts qui la possèdent.

 

-Oh oui Madame, souffle-t-elle…ne vous arrêtez pas…plus fort, plus profond…je joui…ah…ah…

 

Séverine a un puissant orgasme. Elle passe un bras en arrière, prend la tête de celle qui lui donne tant de plaisir. Jamais elle n’aurait pensé un jour ce faire gouiner, et y prendre autant de plaisir.

Laure sort ses doigts imbibés de mouille de la chatte, et les portes à la bouche de Séverine.

 

-Tiens dit-elle, goute ta mouille, salope, tu verras comme c‘est bon. Après, tu gouteras la mienne.

 

Laure saisit Séverine par les cheveux, et la force à s’allonger sur le dos. Lentement, elle s’accroupit, jusqu’à ce que sa chatte soit en contact de sa bouche.

 

-Allez salope, bouffe moi la chatte…suce mon petit bouton…ouais…vas-y petite pute…tu es à moi aujourd’hui. Si tu fais ça bien, tu auras une récompense…ouah, pas mal…

 

Clara tourne la tête en souriant. Elle connait la récompense à laquelle sa mère fait allusion. Il lui tarde d’être au lendemain. La journée s’annonce chaude.

La nuit aussi, car Laure demande à Séverine de la passer avec elle, pour jouer un peu.

 

Le lendemain, promenade dans les prés avec Dick, un doberman âgé de quatre ans.

Laure et Clara marche devant, tandis que Séverine, suit derrière avec le chien. Comme convenu, elle est entièrement nue.

Soudain, les deux femmes entendent des cris. Elles se retournent. C’est simplement Dick, dressé sur ses pattes arrière qui veut jouer avec Séverine. Laure et Clara ne prête pas attention, connaissant les intentions de jeux de leur chien.

Dick en impose, et la jeune femme est vite dépassée, jetée au sol. Elle roule dans l’herbe. Le chien profite qu’elle est les jambes écartées, pour engouffrer son museau entre ses cuisses. On voit nettement la langue de Dick ouvrir les lèvres intime, remonter jusqu’au clito. Sur, le chien n’en est pas à son premier coup d’essai.

Séverine résiste tant qu’elle peut, mais ne peut rien contre la force de l’animal. Et puis, cette caresse de plus en plus précise la paralyse. Elle se laisse aller, les bras en croix, et offre sa chatte au doberman. Celui-ci sait se servir de sa langue, ce n’est pas la première fois qu’il bouffe la chatte d’une femme, à commencer par celle de Laure, sa maitresse, avec qui il passe de chaudes soirées au coin du feu. Séverine ne tarde pas à gémir de plaisir.

 

-Oh mon chien, tu es fou…mais c’est tellement bon ce que tu me fais…tourne-toi que je caresse ta bite…hum…gentil chien…vas-y salaud, lèche mon petit bouton…comme ça…oui…

 

Séverine atteint l’orgasme assez rapidement. Dick reste planté devant elle, la fixe d’un regard froid. Séverine à compris les intentions du chien, et se met en position pour se faire prendre en levrette. Le chien s’avance la bite en érection, et la place au contact de la chatte pleine de mouilles. Il chevauche la jeune femme, et la pénètre. Cette dernière pousse un cri de douleur.

Laure et Clara se retourne en entendant les pleurs de Séverine. Clara à un petit sourire coquin.

Elle sait ce que le chien fait à sa mère, certains soirs.

 

Après une nuit ou Séverine a encore subit les caprices sexuels de Laure, il est temps de  rentrer.

Séverine est totalement soumise aux deux femmes, a tel point que sur le retour, elle se met entièrement nue dans la voiture. A la grande surprise de Clara, elle écarte se lèvres intimes, décalotte son clitoris.

 

-S’il te plait Clara, supplie-t-elle, je suis en chaleur… j’ai envie que tu gratte mon petit bouton… regarde comme il est gros…je t’en prie…

 

Clara met le clignoteur et se gare sous un petit bois.

 

 

 

 

 

 


J'aime 9
09-10-2015 0 10703

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par mazaudier

Settings