Annette et son dépucelage

Récit érotique écrit par baiserjouir le 25-10-2015
Récit érotique lu 5921 fois
Catégorie Couple

C’est une femelle en chaleur. Tout est bon pour elle: masturbation, amour avec un homme ou une fille, devant, derrière, dans la bouche, elle aime tous ça. Je ne parle pas des moment où elle discute avec des copines 
Je préfère revenir, comme au cinéma en flash-back. Elles étaient ensemble, dans le même bureau à la sortir de leur lycée.
Annette n’est plus vierge depuis qu’un camarade la prise un soir de beuverie. Elle se réveille un matin dans un lit avec un garçon plus âgé qu’elle. Sa tête tourne encore un peu. Ses souvenirs reviennent, peu à peu. Dans la boite où elle s’amusait avec ses copines, elle avait fait le pari fou de faire l’amour avec le premier venu. Son choix se porte alors sur un homme qui lui plait. Elle le cherche en allant l’embraser et lui mettre directement la main sur la bas de la braguette. Elle le masse un peu et quand elle sent le sexe bien gros, elle n’a plus qu’un envie: baiser. Elle connaissait déjà la jouissance grâce à ses masturbations fréquentes. 
Aussi quand ils sortent pour aller chez lui, elle lui demande d’abord de l’embrasser, ce qu’il réussit parfaitement et de lui mettre la main sur son sexe. Elle soulève elle-même sa robe: il lui met directement la main au panier, il écarte la culotte et enfin lui touche légèrement le bouton. Il lui en faut bien plus: elle ne peut pas parler, sa bouche est contre l’autre, Alors, pour lui faire comprendre, elle se pousse vers lui. Il comprend le message non codé. Il se met à la caresser rapidement: le résultat est là après quelques minutes de caresse. Il en arrive à mordre doucement la langue qui est dans sa bouche, juste avant de soupirer:
- Je jouis, c’était bon, encore.
- Attends un moment . Je te la mettrai dans ta chatte.
- Oh, oui, dans ma chatte et dans mon cul: je ne veux plus être vierge ni devant ni derrière.
- Tu es sure de tout ça, tu as trop bu sans doute.
- Oui, j’ai un peu bu, je ne suis pas soule: je veux que tu me la mette partout où je te le dirai.
Annette arrive à sortir la bite, la regarde d’abord (c’est sa première bite) et d’instinct elle la branle. En cas normal il se serait laissé faire. Mais là le programme demandé est assez lourd à satisfaire.
En entrant chez lui, il ne fait pas de détail, il l’emmène dans sa chambre, la déshabille vite fait, la couche, se met sur elle pour l’embrasser encore avant d’aller plus loin. Il remet sa main sur le clitoris d’Annette. Il la branle encore une fois: pout lui, qui sait, faire jouir une fille plusieurs fois c’est la faire jouir rapidement pour les autres jouissance suivantes.
Quand il la sent au point, à son tour nu, il veux la lécher. Dans une premier temps, Annette refuse qu’une langue vienne sur sa chatte. Il insiste un peu, et comme toutes débutantes elles lui donne toute sa moule. Il ne lui lèche pas le devant: sa langue commence pas lécher son anus. Elle en est étonnée, ne s’attendant à une telle chose. Lui reste un moment sur son anus, à donner de petits coups de langue. Il force un peu le passage pour la suite. Il arrive à y mettre la moitié de sa langue qu’il fait aller et venir. Il est surpris de la faire jouir. Elle lui demande de venir dans sa chatte: il entre la langue cette fois en entier dans le con dans lequel tout à l’heure il mettra autre chose de plus dur et de plus gros. Elle est sur le point de jouir encore. Il lâche ce trou pour aller enfin là où elle le demande. Du bout de la langue il lèche le bouton. Puis enfin il passe toute la longueur plusieurs fois. Il reçois sur son visage la cyprine de trop qu’elle avait. 
Enfin en remontant pour se mettre totalement sur elle, il embrasse au passage les seins durcis par les désirs, il embrasse les mamelons. Il monte encore pour lui prendre la bouche. Leurs langues jouent encore un fois. Annette prend son courage à deux mains pour guider la queue sur sa chatte. Quand il lui demande de mettre ses talons sur ses fesses, elle se retrouve les cuises bien écartée, son vagin bien ouvert. 
Enfin il se décide à la baiser: elle n’est pas sa première vierge, il sait comment les prendre en les faisant jouir ma première fois. Il entre sans difficulté dans ce trou bien mouillé et s’arrête à la première résistance. Il met sa langue bien au fond de la bouche d’Annette. Enfin quand il la sent totalement décontracté, d’un seul coup de rein il la dépucelle. Elle sursaute en poussant un léger cri et de surprise et de douleur. Il reste immobile au fond. Il attend pendant qu’elle digère cet étranger dans son ventre. Enfin il va et vient dans de canal à la fois humide et chaud: un endroit où il adore être. 
Elle sent cette bite en elle: elle est satisfaite, sa douleur a passé. Il attend la suite qui va la faire jouir mieux que quand elle se branle. Lentement il commence à aller et venir dans sa gaine de chair. Enfin elle sens cette sensation de plénitude: elle se sent remplie par cette bite. Elle répond aux sollicitations de la queue qui va et vient. Son bas ventre accompagne les mouvements. Pour la première fois, elle commence à gémir. Elle n’arrête pas jusqu’au moment où elle sent qu’elle ne peu plus tenir, cette queue lui donne enfin ce qu’elle cherchait: elle jouit longuement. Son initiateurs sent autour de sa pine les spasmes et il sort d’elle pour ne pas jouir. Quand il la met en levrette, elle jouit toujours.
Il l’embrasse sur la nuque, puis
- Je vais te la mettre au cul, tu veux toujours ?
- Bien sur je ne veux plus être pucelle, même du cul. Enfile moi.
- Tu la veux au fond, complètement ?
- Bien sur, mets moi la bite, j’en ai trop envie
Il ne s’en prive pas, il mouille bien avec sa langue ce petit trou. Il y entre encore une fois le bout de sa langue. Il se met derrière elle, la queue bien en place pour le 2° acte. Avant de la lui mettre il passe une main sous elle, se saisit du clitoris qui dépassait, le caresse lentement jusqu’à ce qu’elle recommence à gémir. Quand le gémissement devient plus fort, il entre son gland sans précaution dans l’anus: il s’arrêt quand il a mis tout le gland juste après le sphincter de l’anus. Elle est toujours un peu crispée. Il la branle plus fort, et quand il sens qu’elle est sur le point de jouir, il la lui met profond. Elle a mal et le dit, il fait comme si de rien d’était. Il a raison, elle ne le refuse plus. Si elle ne sens rien de tellement jouissif, sinon la pine plantée dans son cul, au bout d’un instant elle sent enfin une montée progressive vers un orgasme qu’elle ne connait pas encore.
Il ne commence à lui limer le cul qu’après ce moment entre la douleur et le plaisir. Lui aime bien ce cul serré, elle commence enfin un orgasme qui arrive. Elle ne peut se retenir, et ne le cherche pas un instant: elle profite de cette bite. Enfin elle accompagne les vas et vient. Elle demande qu’il ne la branle plus, c’est à elle à se branler, pas à lui. Sa main fait merveille sur le bouton qu’elle connait fort bien. Elle ne sait si sa jouissance vient de son cul ou de sa main. Pourtant la jouissance est différente: elle pense que c’est à cause de cette queue dans son anus. 
Elle reste un moment encore avec la pine dans son cul. Elle le fait sortir pour une raison simple, elle a envie de l’avoir dans la bouche. Elle est juste sous la bite et le fait se coucher; la queue est bien placée pour une fellation. Elle la prend par la main, juste au dessus des couilles qu’elle caresse comme des objets précieux, elle regarde et admire ce qui lui a donné ce plaisir. Elle lui donne juste un bisou sur le bout, va embrasser son amant sur la bouche et revient cette fois engamer toute la bite. Il la laisse faire excité, c’est bien la première fille qui veut le sucer après une sodomie. Si elle se contente au début de lécher et d’embrasser la bite, cette fois elle l’a en entier ou presque dans la bouche. Il lui manque quelque chose: elle se tourne pour faire un 69. Il lui lèche toute la chatte en mettant, maintenant qu’elle sait ce que c’est deux doigts dans le cul. Elle jouit sur sa bouche: il aime la cyprine. Il ne se doutait pas de la fabuleuse capacité de suceuse: elle le fait jouir rapidement. Quand elle se relève sa bouche est pleine de sperme. Elle lui montre qu’elle aime cette semence en la dégustant devant lui, elle en a plein la langue et à chaque petite gorgée la quantité de sperme diminue jusqu’à ce qu’il ne lui en reste plus.
Ils n’en peuvent plus, elle se blottie dans ses bras et s’endort comme une enfant. C’est ainsi qu’elle se réveille un peu groggy avec encore dans la bouche le goût de sperme. Elle se souvient enfin des orgasme qu’elle a eu avec ce type. Comme il dort encore, sur le dos, elle lui prend la bite dans la bouche et lentement le suce encore. Elle mouille. En suçant elle arrive au résultat recherché, il bande. Elle voudrait qu’il jouisse dans sa bouche, mais il se réveille. Il la fait se coucher monte sur elle est la lui met dans la chatte. Quand elle jouit toujours deux ou trois fois avec la pine en elle, il se lâche pour éjaculer. 
Elle voudrait recommencer encore, être sa maitresse. Il en a déjà une qui baise bien mieux qu’Annette à qui il devrait tout apprendre.

J'aime 4
25-10-2015 0 5921

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par baiserjouir

Settings