Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

Une maman soumise

Récit érotique lu 49251 fois

Profitant de l’absence de son mari, en déplacement pour affaire,  Claire part quelques jours à leur chalet de montagne, accompagnée de son fils Kévin.

Malgré ses seize ans, Kévin est adulte, et a ce qu’il faut, là ou il faut. Pour ça, la nature l’a bien gâté, ce qui ne gâche rien. Il a la réputation d’être un bon coup au lit.  Certaines copines peuvent le confirmer, même, parait-il, certaines mères.

Faut dire qu’il a eu une courte liaison avec une tante, experte dans ce domaine, qu’il aurait initié au plaisir de la cher.

Quant à Claire, c’est un joli brin de femme, un mettre soixante douze, les seins hauts perchés. Elle va sur ses trente huit ans. Elle aime le sexe, et son mari, souvent en déplacement, ne la satisfait, que rarement. C’est pour quoi, elle accumule quelques aventures extra conjugales.

Notamment, ici, ou chaque fois qu’elle vient passer quelques jours en célibataire, elle a une relation avec Rolland, son séduisant voisin, âgé d’une cinquantaine d’années.

Mais cette fois, il y a son fils, qui a toujours eu un doute quant à la fidélité de sa mère. Elle doit dont redoubler de prudence.

Trois fois par semaine, Kévin rejoint des copains dans la vallée. Le problème, c’est que Kévin n’a pas le permis, C’est donc Claire qui l’emmène en voiture, et qui va le rechercher, quand il lui téléphone, vers une ou deux heures du matin.

Après avoir pris un verre au bar, elle rentre soit disant chez elle. Sauf qu’elle s’arrête chez Rolland, qui habite sur son chemin, pour faire le plein de coups de queues.

 

Un soir,  Kévin se fait ramener en scooter par Djamel, un jeune beur de dix sept ans, rencontré au bar. Il est vingt trois heures. En passant devant le chalet de Rolland, il aperçoit de la lumière à l’étage. Un doute l’habite. Il demande à Djamel de le déposer.

Il arrive sur la terrasse, ouvre la porte. Elle n’est pas fermée à clé. Lentement, Kévin monte à l’étage, voit la lumière filtrer par la porte entre baillée. Il l’a pousse sans bruit.

S’il avait un doute sur la fidélité de sa mère, il ne l’a plus.

Même s’il n’est pas surpris, il est déçu de voir sa mère se donner à un autre.

Il décide de rester, voir la suite. Mieux, il sort son portable pour filmer leurs ébats.

 

Rolland et sa mère sont enlacés sur le lit, se donnent de longs  baisers. Puis Claire parcours le corps de son amant, en le léchant jusqu’au bas ventre. L’objet de tous ses désirs est là, dressé tel un totem, à porté de lèvres. Elle joue avec, enroule sa langue autour du gland décalotté, puis le prend en bouche.

Rolland ne reste pas inactif. Ses doigts caressent la chatte de Claire, la pénètre, doigte le clitoris extrait de son capuchon. Claire ne tarde pas à gémir de plaisir.

 

Kévin pense à son père, que sa femme est en train de tromper, là, sous les yeux de son fils.

Il est tiré de ses pensées, par les cries de plaisirs de sa mère, quand elle atteint l’orgasme. Il l’a voit se cambrer sur le lit, devant le sourire vainqueur de Rolland. C’est la première fois qu’il voit une femme jouir.

 

-Ben ma salope, dit Rolland, t’avais une grosse envie. T’as joui en cinq minutes.

-C’est vrai, j’avais envie, mon mari me baise si peu, et si mal. Je suis vraiment en manque.

-T’inquiète ma chérie, je vais te mettre le compte. Je vais te le faire oublier ton mari.

 

Rolland demande à Claire de se mettre à quatre pattes, il veut la prendre en levrette. Il sait qu’elle aime cette position. Aidé par l’abondante mouille, le calibre de Rolland n’a aucune difficulté à pénétrer la chatte de Claire. Celle-ci cambre sa croupe pour bien se faire baiser.

 

-Enfoiré, souffle-t-elle, tu sais que je me régale…j’ai envie de t’enfourcher…tu veux ?

-Mais avec plaisir ma chérie…je peux t’enculer aussi si tu veux.

-Non, jamais ça, tu le sais. Même mon mari n’y a pas droit.

 

Rolland se met sur le dos. Claire enjambe son amant, s’empale sur le pieu tendu. Elle se cambre pour faire ressortir sa magnifique poitrine. Rolland caresse les seins, fait rouler les bouts entre le pouce et l’index. Soudain, la jouissance…

 

-Ah…ah…ah…ah….je jouis hurle Claire.

-Moi aussi, râle Rolland…ta bouche, vite…je veux cracher dans ta bouche…

-Hors de question…tu sais bien que je n’avale pas…

 

Kévin n’en croit pas ses yeux, ni ses oreilles. Il s’appuie contre la cloison, les mains devant son visage. Il a juste le temps de se cacher, quand sa mère passe près de lui, pour aller à la douche. Elle propose à Rolland de la suivre, pour se prendre un dernier coup de queue. 

Kévin quitte les lieux pour arriver avant sa mère au chalet, tout proche d’ici. En passant sous la fenêtre, il entend sa mère jouir une dernière fois.

Vers une heure du matin, il reçoit un texto.

 

« Mon chéri, tu me dis quand tu veux que je vienne te chercher. »

« Inutile, un pote me ramène, répond-il. »

 

Quand Claire arrive au chalet, elle va directement à la salle de bains. Elle ne voit pas son fils, caché derrière un yucca. Elle en ressort un quart d’heure plus tard, simplement vêtue d’un peignoir, va à la cuisine se préparer un café.  Kévin sort de sa cachette, et s’approche de sa mère. Il la prend par la taille, ouvre le peignoir.

 

-Hey…mais ça ne va pas,…tu es ivre.

-Non, man, mais tu es tellement belle, tellement désirable.

-Peut être, mais ce n’est pas une raison mon fils…je ne suis pas ta copine.

-Et le voisin, c’est ton copain lui. Je vous ai surpris en train de baiser. Je dois appeler papa demain, pour lui donner de nouvelles…non,  je vais faire mieux que ça, je vais lui envoyer la vidéo que j’ai fait. Que vat- il dire quand il va voir sa femme se faire baiser par un autre.

 

Claire, ko debout, s’appuie sur le plan de travail. Son fils a tout vu, et il menace de le dire à son père. Il faut vite qu’elle trouve une solution pour apaiser Kévin.

Kévin décide de faire une autre tentative. Il s’approche de sa mère, occupée à faire la vaisselle. Il l’a prend par les hanches, dénoue le peignoir, qui cette fois, fini au sol. Claire est entièrement nue dessous. Kévin s’apprête à caresser un sein, quand sa mère l’arrête.

 

-Non, pas ça…je ne peux pas faire ça, tu es mon fils…un peu de retenu.

-Comme tu veux, man, tu sais ou est ma chambre si tu changes d’avis. Bonne nuit man.

 

Claire est au pied du mur. Elle sait ou son fils veut en venir, coucher avec elle pour venger son père. Elle hésite à accepter ses avances, ou refuser catégoriquement, avec les risques que ça comporte. Mais elle ne peut pas non plus, se jeter dans son lit comme ça, ce n’est pas une pute. Il faut qu’elle trouve une excuse.

Soudain, vers vingt deux heures, éclate un violent orage, fréquents en cette période. Et elle a peur bleus des orages. Mais c’est une opportunité pour elle, de se rapprocher d son fils.

 

-Oh mon dieu…j’ai peur…Kévin, s’il te plait, viens coucher avec moi ?

-Non, je ne peux pas, je suis tout nu… mais appelle le voisin, il se fera un plaisir de venir.

-Allez, arrêtes avec ça…s’il te plait.

-Ok, mais viens toi.

 

Claire se glisse sous les draps, se pousse au bord du lit. Kévin se rapproche de sa mère, l’enveloppe dans ses bras. Claire sent quelque chose de dur contre sa cuisse. Machinalement, elle tend la main en arrière, et rentre en contact avec la queue de son fils, en pleine érection. Elle la retire aussitôt.

« Putain, mon fils, comme tu es monté, se dit-elle »

C’est au tour de Kévin de passer un bras. Claire se raidit, quand une main lui caresse un sein. Elle se demande jusqu’ou son fils veut aller, bien qu’elle n’ait aucun doute.

 

 -Mais mon chéri, je suis ta maman, tu ne peux pas faire ça.

-Chut maman,  détends toi, tu n’es pas bien là, blottie dans mes bras. Entends le tonnerre qui gronde. Laisses toi aller contre moi.

 

Les doigts de Kévin se dirigent vers l’intimité de sa mère. Un doigt lisse la fente,  un deuxième vient à la rescousse, ouvre légèrement les lèvres, pénètre la chatte. Claire, vaincue, écarte les jambes pour facilité l’accès.

Elle sait maintenant, le prix qu’il va falloir payer, pour acheter le silence de son fils.

Malgré tout, elle essaie de retarder l’échéance, ne veut pas faire voir à son fils, qu’elle prend du plaisir, par pudeur. Mais son corps la trahi. Elle creuse son ventre, puis se cambre sous les vicieuses caresses. Soudain, elle atteint l’inimaginable pour elle, l’orgasme, qu’elle ne peut maitriser. Et oui, son fils l’a fait jouir…

 

-Oh mon dieu, fait-t-elle, qu’as-tu fait à la petite chatte de maman... Ou as-tu appris à caresser une femme comme ça ?

-Ca n’a pas d’importance, man. Il s’agit que tu es pris du plaisir.

-Du plaisir, t’imagines même pas. Tu as entendu comme j’ai crié…hum

 

Kévin repousse le drap au fond du lit, montrant son sexe en érection. Claire découvre la queue de son fils, reste figée d’admiration devant cette bite, qui n’a rien à envié à celle d’un adulte. Claire hésite, entre la caresser…ou la sucer. Elle prend le calibre en main, le décalotte, commence à le branler. Les premiers râles s’échappent de la bouche de Kévin.

Une fois la bite bien raide, elle se penche et la prend en bouche. Kévin est aux anges. Après quelques minutes de fellation, il demande à sa mère de monter sur lui, comme Rolland lui avait demandé. Elle hésite, se faire baiser par son fils la gêne, mais l’attirance est trop forte. Elle n’est plus à ça près, puis le désir est là, brulant au creux de son ventre. Sans plus hésiter, elle s’empale sur le pieu que lui propose son fils, se cambre au maximum. Kévin saisit les seins de sa mère, roule les bouts durcit par le désir.

 

-Oh oui mon fils…fait du bien à maman…elle est bonne ta queue…

-C’est vrai man ? Meilleure que celle de papa…et du voisin.

-Oh oui mon chéri, bien meilleure. Je la sens bien dans ma chatte…oui, vas-y…fais moi jouir…ça y est, je jouis, oui… t’arrêtes pas…

-Moi aussi je viens, râle Kévin, lèves toi maman…je crache…ah…ah…ah…

-Ne te retiens pas mon chéri, crache dans la chatte de maman…fais toi plaisir…oh que c’est chaud…tu avais une grosse envie, hein salaud? Quel baiseur tu es…embrasses moi.

 

C’est Kévin qui dirige les ébats, et malgré son jeune âge, se montre être à la hauteur. Il fait rouler sa mère sur le côté, se plaque contre son dos, et lui soulève une jambe. La chatte de Claire est là, totalement à la merci des doigts de Kévin. Deux dans la chatte, un qui excite le clitoris. Il n’en faut pas plus pour Claire gémisse de plaisir. Puis Kévin prend sa queue en main, la frotte contre la chatte de Claire, rentre, ressort pleine de mouille, puis excite le petit trou.

 

-S’il te plait mon chéri, pas ça…tout ce que tu veux, mais pas ça. C’est déjà mal ce que je vais, que vas-tu penser de moi après ça…

-Rien man, je suis aussi fautif que toi. Pour le reste, je n’insiste pas…mais promets moi de ne de ne jamais le faire avec personne.

-Promis mon amour…tu sais, tu peux me baiser, maman a encore envie.

-Mais t’inquiète pas, man, je vais t’en donner…en levrette, ça te va ?

-Hum…polisson que tu es.

 

Claire se met en place, cambre sa croupe pour mieux s’offrir.  Kévin saisit sa mère par les hanches, et la pénètre. C’est elle qui, en envoyant de violents coups de reins, se branle sur la bite de son fils.

 

-Mais maman, tu es folle, dit Kévin. Qu’est-ce qu’il t’arrive.

-Laisses moi faire, gémit-elle, j’ai trop envie…et c’est tellement bon de se faire baiser.

-Tu te régales tant que ça…

-Oh mon chéri, si tu savais…

 

Claire ne peut se contenir, elle hurle de plaisir quand elle jouit, tout comme Kévin.

Le sperme gicle dans la chatte de Claire.

La nuit est torride. Les orgasmes défilent à une cadence inouïe. Claire parvient à suivre le  rythme infernal imposé par son fils. Que se soit avec son mari ou ses amants,  Claire n’a  jamais connu autant de plaisir. En tout cas, pas comme celui que son fils lui procure. Il s’est conduit en homme, en vrai mâle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie