Ma femme prend les commandes 7em partie

Récit érotique écrit par didiisa le 11-07-2022
Récit érotique lu 145 fois
Catégorie Couple

Je passe la nuit avec ma douce Isa, on ne se lâche pas de nuit je lui dit des mots doux que je l’aime, elle aussi, elle me prend la tête et la colle sur sa chatte et je la lèches. Je l’entends gémir sa chatte à un goût de sperme oui Fred c’est vider en elle. Isa jouit et elle m’attire pour l’embrasser. La nuit fût courte j’ai mal dormi, j’ai pensé aux trois jours, je me lève préparé le petit-déjeuner. Je vais réveiller en douceur ma belle, ont s’embrasse et elle veux que je la lèche encore une fois mais elle ne jouis pas. Ont déjeune elle ne dit rien et je me lance

Moi : tu as quoi ? tu a l’air triste tu regrette de m’envoyer en stage

Isa :alors déjà non c’est pour ton bien et on a décidé à 3 donc tu y vas et j’espère que ça te sera bénéfique, et c’est la dernière fois que tu parles sans autorisation. Je prendrai de tes nouvelles.

Je demande l’autorisation de parler, accepté

Moi :je prends quoi comme affaires et pour mon travail ?

Isa : rien tu y vas nu il faut en prendre l’habitude, je sais pour ton patron c’est vue avec lui et sans coucher avec mais tu ne retournes pas tu prends tes vacances et retraite je sais mais je lui ai fait une gâterie et c’est vrai qu’il a une belle bite

Je suis bouche baie je ne sais pas quoi dire. Ça sonne à la porte

Isa :va ouvrir

J’ouvre et je vois une des femmes. Bonjour Maîtresse veuillez rentrer. Je me mets de suite à quatre patte

Elle :bien lopette tu es prêt à venir

Je répond mais prend une gifle

Elle : j’avais envie maintenant va dire au revoir à ta maîtresse

Je vais vers ma Isa les larmes aux yeux je la regarde presque en la suppliant, mais rien elle m’embrasse très fort

Isa : A jeudi matin mon chéri c’est pour ton bien et pour Brigitte et Fred et d’autres personnes t’inquiète pas

La femme : allez lopette en avant tu vas revenir changer

Je commence à traverser notre jardin mais la voiture et dans la rue j’ai peur qu’on me voit et mon tord c’est de demander de reculer la voiture et la je reçois des coups de badine

Elle : ta gueule et monte dans le coffre

Ont roule mais je ne vois rien et ne sais pas combien de temps. J’ai dormi je voulais prendre du repos je ne sais pas mon avenir. Au bout d’un long moment la voiture s’arrête, le coffre s’ouvre la lumière du soleil l’éblouie j’ai mal aux yeux. On me balance du coffre sur une pelouse.

Elle : allez le laver correctement intérieur extérieur et vous l’ équipé

Un homme et une femme m ‘emmènent et me lave au tuyau l’eau est froide, lui il tient le tuyau et la femme frotte avec un balai et produit à vaisselle

Sa mousse et lui prend un plaisir de me rincer. L’homme me sèche avec un souffleur de jardin, il me dit de m’asseoir sur une chaise percé et il me mets le tuyau dans le cul pour un lavement, une fois finis la femme me met des gros bracelets au poignets et chevilles relier avec des chaînes.

Je leurs demandes qui ils sont la femme me fait signe de me taire, mais j’insiste et la je me retrouve au sol par l’homme et reçoit 5 coups de fouet.

Je comprends que je dois vraiment la fermé

La maîtresse : mettez lui sa cagoule son collier ses gants faites lui faire un tour montrer ou il dort et après en salle pour ses courts. Une fois mon tour fait avec l’homme il me fait voir où je dormirai, c’est une niche avec de la paille

Moi : c’est une blague et je fais mes besoins ou ?

L’homme : déjà ne parle pas pour rien, pour tes besoins comme les chiens et lève bien la patte et pour grosse commission 1 fois par jours dans la forêt et après lavage et on remet ta queue.

Alors je pisse contre un arbre, il m’emmène après dans une pièce de cette grande maison. Il me retire mes chaînes et cagoule. J’ai du mal à tenir debout. Il m’attache en crois face au mur j’entends mais du mal à voir.

La maitresse : tu as un beau petit cul [elle me retire la queue de chien douleur] tu vas les avoir bien ferme oui elle sont molle mais tu vas voir

Et la elle attrape mes fesses et les pince très fort et elle commence à me mettre une fessée ses mains claquent si fort que j’ai mal

La maîtresse : on en est à combien

Moi :j’ai pas compté maîtresse

La maîtresse :on recommence et on arrête à 50

Elle recommence et je compte [compte plus fort] je cris en comptant, elle frappe de plus en plus fort et rapidement que j’en perds le fils

La maîtresse : tu t’ai trompé on recommence

J’ai mal mais j’arrive a ne pas me trompé

La maitresse : bien lopette tu vois quand tu fais attention c’est ça une bonne lopette faire attention a ses maîtres, elle donne l’ordre de me rafraîchir et l’homme m’arrose à l’eau très froide ça fait du bien

La maîtresse : préparer la lopette je reviens dans une heure ou avant, J’ai une autres lopette à dresser les affaires marche bien

On me détache juste pour me retourner et on m’attache et j’attends sans rien dire.

L'homme est équipé d'une combinaison de cuire voir il est vraiment costaux la femme même équipement mais très sexy je la regarde mais ça ne plaît pas à l'homme qui me donne un avertissement .

La maîtresse des lieux revient et pas très contente, j'ai compris que l'autre soumis ne comprend pas et qu'il va rester plus longtemps, je comprends vite que je doit être bien docile

Maîtresse : Mettez lui les pinces du haut du corps jusqu' au testicules

L'homme et la femme me mettent des pinces à linges comme la maîtresse veux du haut jusqu' en bas et l'une contre l'autre , une ficelle passe dans les pinces. Ca commence à faire mal , je demande d'arrêter mais je prends un coup et on me met une balle dans la bouche attaché. A eu deux ils mettent beaucoup de temps pour mettre toutes les pinces la douleur devient presque supportable et une fois finis la maîtresse revient

Maîtresse ; voilà ta première journée est bientôt finis mais pas encore . Écoute bien si tu ne veux pas revenir ici. Tu devra divinité à ta maîtresse Isa, tu devra écouter ses ordres et les ordres des personnes que maîtresse Isa te présent a tu bien compris ( je ne réponds pas elle tire sur la ficelle et la douleur atroce quand elle retire une pince je fais signe de la tête oui) bien lopette, tu sera cocu quand maîtresse Isa veux et avec qui elle veux et tu sera présent (je répond de suite oui avec ma tête ) tu pourra servir avec ton cul et au bon vouloir des hommes ou des femmes que ta maîtresse te présente à tu bien compris lopette( je réponds de suite oui) maintenant je vais te retirer les pinces d'un seul coup tu aura moins mal,

Et la maîtresse des lieux tire les ficelles la douleur est atroce que j'en perds presque connaissance mais je attaché au mur je suis suspendu. Pour me remettre la femme prend le tuyau d'eau froide et m'arrose je reprends connaissance,

Maitresse : finis pour aujourd'hui remettez ses chaînes sa tenue de chien et attaché le à sa niche pour la nuit.

La nuit va être difficile j'ai mal avec le supplice des pinces mais c'est le jeu pour devenir un soumis lopette




J'aime 0
11-07-2022 0 145

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par didiisa

Settings

user-img