Premiers émois (2)

Récit érotique écrit par cerebrox le 18-07-2014
Récit érotique lu 6813 fois
Catégorie Inceste

Cette première séance d'éducation maternelle avait été si intense et si jouissive pour moi que, passé le choc émotif de l'explosion extatique à laquelle j'assistais, je voulus recommencer. Ma mère, en reprenant ses esprits, s'était très vite aperçue que je bandais à nouveau. L'avantage de la jeunesse. "Viens, mon chéri! Baise ta salope! Encore! Oui!" Je limais comme un jeune fou, tout heureux et tout étonné de voir l'effet que je lui faisais. J'étais bouffi d'orgueil, maman faisait de moi un homme. Je me risquais même à l'insulter. Ma mère avait dit vrai. Elle se donnait à moi comme toutes ces putes sur le net. Mais, là s'arrêtait la pauvre comparaison. Le bonheur que j'éprouvais était incomparable, en vrai. Et, Dieu sait si j'avais encore bien du mal à réaliser. Je suçais ses seins avidement entre deux longs patins, comprenant soudain ce que j'avais dû ressentir tout enfant mais que l'homme qui grandit est condamné à oublier. Maman m'offrait cette opportunité rare de m'en rappeler. Cette-fois, elle interrompit ma fougue d'adolescent pour changer de position: "Prends-moi comme une chienne, bébé !" Je m'arrimais à ses hanches pour la pénétrer en levrette. Je regardais, sans me lasser, ma queue aller et venir dans les profondeurs chaudes et trempées de ce petit cul appétissant qui n'attendait que moi pour s'épanouir et j'étais le plus heureux de la terre, un enfant qui découvre à Noël son nouveau jouet. Maman tournait de l'œil et peinait à m'indiquer par des mots ce qu'elle espérait que je fasse de mes mains pour augmenter son plaisir. Elle finit par me saisir le poignet pour me faire comprendre qu'il me fallait lui titiller le bouton, délicatement, et la culbuter en cadence si ce n'était pas trop me demander. J'y parvins difficilement lors de mes tentatives répétées. J'étais tantôt trop brutal, tantôt déséquilibré. Mais, elle se cabra soudain et je la sentis se contracter sur ma queue avant de pousser un soupir de délivrance suivi de longs gémissements. Le corps secoué de la tête aux pieds par des spasmes violents, je la vis s'écrouler sur l'oreiller. J'avais ressenti, pour la première fois, le con trempé d'une femme s'ouvrir de l'intérieur comme une corolle, une bouche avide autour de mon mandrin visqueux. C'était une incroyable sensation à laquelle je n'étais pas préparé et à laquelle je ne pus effectivement résister. Cette fois là, je tapissai profond les parois vaginales de cette bonne putain de ma mère. Une demi-heure plus tard, alors que nous étions tous deux à nous tripoter pendant que j'envoyais des mails à ceux de mes potes qui me taxaient de mytho, j'entendis mon père rentrer du bureau. Maman lui cria que nous étions à l'étage, dans ma chambre, nullement embarrassée d'autant plus que nous ne nous étions pas douchés. Je suppose que mon paternel savait ce que "on" signifiait car il a bien pris le temps de se déshabiller en bas avant de monter. Il se tripotait les couilles lorsqu'il est entré. J'étais pas mal anxieux à l'idée d'une réaction furieuse de sa part, mais il s'est contenté d'embrasser maman puis, sans dire un mot, il l'a entrainée vers leur chambre à coucher pour lui faire longuement l'amour sans même prendre la peine de fermer la porte ni d'éteindre la lumière. C'était une invite et je ne pus tenir en entendant si distinctement les bruits obscènes qu'ils faisaient. Je décidai, après une bonne demi-heure, d'aller mater. C'était pas convenable, mais l'amour est une chose qui n'a rien de bien raisonnable. Le démon du vice me poussait. Je me tenais discrètement dans l'embrasure de la porte. Papa était allongé sur le dos et maman le chevauchait. Je pouvais bien voir son beau cul cambré et la queue de mon paternel sur laquelle elle se chauffer le bas ventre. C'était la toute première fois que je voyais mes parents baiser. Je filai au lavabo de la salle de bains pour m'y branler comme un forcené et ainsi tenter de calmer une surexcitation carabinée.

J'aime 7
18-07-2014 0 6813

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par cerebrox

Settings