les leçons de piano 5

Récit érotique écrit par nordenvie le 07-08-2014
Récit érotique lu 5438 fois
Catégorie Sadomazo

- alors Madame ROLAND, vous avez écouté mes conseils? Vous avez appris à avoir mal? Bon on va commencer par chauffer et assouplir, et vos poignets et vos doigts…… laissez moi faire je vais vous montrer

Je maîtrise in extremis un rire, si elle savait comment aujourd'hui j'ai pris soin de mes mains……

Elle me saisit les mains, les massent délicatement, massent chaque doigt en glissant ses doigts entre les miens …….alors ça j'adore!

Je n'ose pas fermer les yeux mais j'adore ça………

Si elle continue comme ça je suis capable de jouir, je le sens

Je rougis j'en suis sure, je suis cinglée aujourd'hui………je deviens cinglée !

-vous savez Madame ROLAND que vous avez de très jolis doigts, bien fins, longs      A nouveau une bouffée de chaleur, Hervé me le dit souvent, d'ailleurs il aime que je le caresse ou que je le griffe voire même que je lui glisse un doigt dans l'anus quand nous faisons l'amour…Je dois arrêter de penser à cela! .. allez à vos gammes…….je vous écoute……….nous allons voir si votre mari doit commencer à imaginer certaines…fantaisies!

Tiens c'est rigolo, Julie est pieds nus…….

Je joue, enfin j'essaye, non en fait je n'arrive pas à me concentrer, c'est lamentable!

- bon arrêtez, ça ne va pas du tout aujourd'hui, vous faites n'importe quoi, vous n'écoutez pas ce que je vous dis, vous seriez un enfant je vous mettrai à genoux dans un coin avec les mains sur la tête! C'est n'importe quoi,-

Madame ROLAND à ce rythme là vous allez devenir la meilleure soumise du Nord de la France……enfin personnellement ça ne me dérange pas bien au contraire…….mais vous on dirait que vous le faites exprès!

 

Me faire engueuler il y avait longtemps, mais aujourd'hui, me faire engueuler, baisser la tête comme une gamine je ne m'y étais pas préparée.

En plus j'ai presque l'impression que cela ne me dérange pas………voire même que cela me plait!………………je suis complètement dingue aujourd'hui ou alors maso!

 

Quand elle s'énerve, ses orteils s'agitent dans tous les sens…c'est mignon!

Que ses chevilles sont fines ! tient elle a mis une chaîne en or à sa cheville gauche, ça lui va très bien.

 

- désolée Julie, mais aujourd'hui je n'arrive pas à me concentrer,- Pourtant ma journée a été excellente, j'étais contente de venir…..vous voir,- bon je vais me ressaisir! ……..vous savez vous pouvez m'appeler Elsa

- non Madame ROLAND, il faut conserver une certaine distance entre nous si vous voulez progresser, et ainsi j'ai moins de difficultés à vous rouspéter quand c'est nécessaire. Donc, Madame ROLAND, au boulot, on recommence à zéro, enfin vous recommencez…. Vous voulez une verre d'eau? un jus d'orange?

- de l'eau bof, une coupe de champagne ou un gin oui……….. allez je rigole. Non merci Julie je n'ai pas soif.

Elle se lève de son tabouret et quitte la pièce en laissant la porte ouverte.

Sa taille est fine, sa silhouette est gracieuse et je dois avouer qu'elle a un cul à rendre jalouses toutes les femmes…. Moi y compris!

Je m'emploie à faire mes gammes mais je sens que je n'accroche pas, c'est heurté, je me plante toutes les trois notes ou presque et je recommence.

 

 

Tiens elle s'enferme dans sa salle de bains, …petit pipi?

Petit pipi effectivement je l'entends d'ici……. 

Sa salle de bains est nettement moins bien insonorisée que la salle de piano! Foutues constructions modernes! Mais bon aujourd'hui ça m'amuse………pipi fini!……..ce serait rigolo qu'elle ait fait pipi debout comme moi ce matin!………..me concentrer! Concentration! Concentration! Et faut que je me soigne!

 

Assise à côté de moi elle me houspille en permanence, me prends les mains pour les remettre au bon endroit sur le clavier, parfois j'ai l'impression qu'elle sert exprès mes poignets comme pour me punir d'être aussi nulle, d'ailleurs mes poignets sont tout rouges!

Tiens elle a enlevé sa chaîne en or…….marrant! sans doute en faisant pipi tout à l'heure…..

-Madame ROLAND!   C'est impossible, vous n'êtes absolument pas concentrée! Je ne peux pas continuer comme cela! Mais vous pensez à quoi!

Là je ne peux pas lui répondre          et puis est-ce vraiment une question.

- je suis nulle Julie, nulle nulle et renulle sans doute la plus nulle de tous vos élèves. Je n'ai peut être plus l'age d'apprendre le piano……..

- ce n'est pas une question d'age Madame ROLAND d'ailleurs je ne sais même pas votre age

- 37 ans!

- ah oui c'est vrai je l'avais remarqué en parcourant votre fiche d'inscription. Au fait Madame ROLAND, le numéro de téléphone indiqué sur votre fiche, je peux l'utiliser quand je veux?

Question saugrenue.. mais elle me regarde fixement et visiblement attend une réponse. J'adore ses yeux brillants et son petit nez plein de taches de rousseur! Craquant! J'ai même l'impression que son nez tremble………. peut être de colère

- oui oui Julie, le numéro du fixe est celui de la maison et l'autre c'est mon portable, pas de problème,

- revenons au piano, Madame ROLAND, l'age n'a rien à voir dans votre incapacité,      non non d'ailleurs vous faites bien plus jeune que votre age, rien que vos poignets et vos mains vous donnent 10 ans de moins…….

- merci Julie, très touchée, vous êtes …..adorable!

- Madame ROLAND, si vous étiez au conservatoire vous seriez punie pour ce travail bâclé

- et bien punissez moi Julie, punissez moi! Dites moi ce que je dois faire et j'obéis

Je m'entends dire ça en la regardant fixement dans les yeux! Je n'en reviens pas! Je suis folle dingue!

Julie ne baisse pas les yeux, au contraire c'est moi qui faiblit, je baisse la tête, je regarde ses orteils………

- ce piano vous devez l'aimer, le vénérer, il doit devenir votre maître et vous son esclave, vous devez le caresser, le flatter! Et bien ce soir, on arrête les cours et c'est vous qui allez le nettoyer comme moi je le nettoie tous les soirs!

Incroyable, quel culot! Je la paye et en plus je fais son ménage! Du grand n'importe quoi!

- et je le nettoie avec quoi?

Ce n'est pas moi qui parle ou alors on m'a drogué ou alors       

Elle quitte la pièce – quel cul elle a quand même! – pour revenir une minute plus tard avec chiffon à poussière, produit lustrant, produit désinfectant, housse en coton et………. un tablier blanc comme les tabliers blancs de ……. de soubrettes, oui c'est bien cela!

- tournez vous Madame ROLAND, ce tablier vous empêchera de vous salir

 

Elle me noue aussitôt le tablier dans le dos,          dans le bas du dos, je sens même ses doigts sur mes fesses, à travers mon jean        mon dos "rigole", quel frisson incroyable!

- allez Madame ROLAND au travail, et hop en plus je vous prends en photo et chaque jour vous aurez cette photo là devant vous pour vous éviter de recommencer!

Et là encore je ne dis rien, là encore je me laisse faire, quelle imagination elle a cette fille, quel culot et             quel cul.

Elle ferme la porte derrière elle me laissant enfermée seule dans la pièce à nettoyer ce piano.

Mon Maître, son esclave           mais où va t'elle chercher tout cela?

Je le frotte              elle fait ça tous les soirs?

Maître Esclave         a t'elle les mêmes relations?

Elle le caresse?         Là comme moi? Au même endroit? 

Elle le flatte?         Comme elle m'a flattée aussi tout à l'heure!

Et ça le fait-elle, elle aussi……… et j'embrasse le piano, là et là encore et là et puis j'embrasse aussi son tabouret et encore,     là où elle pose ses fesses, non son cul,         et je me mets à genoux et j'embrasse cette fois la moquette juste à l'endroit où elle y met ses pieds, ses orteils       

Derrière moi je découvre Julie debout dans l'entrebâillement de la porte, Julie qui me surprend là à genoux         je suis rouge

- et bien Madame ROLAND je n'espérais pas que vous prendriez mes mots au sens propre, c'est un bon maître? Allez en tous cas je libère l'esclave.

Je souris béatement tout en pensant    - déjà! -           et lui rend le tablier.

En quittant la pièce je la vois qui regarde fixement le piano         Zut! La trace de mes baisers se voit distinctement sur la laque du piano, un peu partout, et trop tard pour les effacer       

Je sens son regard dans mon dos, fixé sur moi          et frisson comme tout à l'heure, délicieux.

Finalement je suis presque fière de moi et je me dirige droite dans mon jean, vers la sortie,-

- au revoir Julie et j'espère que vous acceptez de me garder comme élève

- aucun problème Madame ROLAND, jamais je n'abandonnerais une élève aussi obéissante que vous           au revoir Madame ROLAND

 

Je me dirige vers l'ascenseur quand j'entends:

- Madame ROLAND !

- oui Julie?

- à partir de demain, je ne veux plus de pantalons!

Je la regarde incrédule, sans comprendre

- les pantalons vous enserre la taille et les jambes, pour bien jouer vous devez être à l'aise et puis je suis sure que vous êtes très jolie en jupe ou en robe!

J'acquiesce de la tête, et plonge dans l'ascenseur, certaine que demain, à nouveau, "j'obéirai" à Julie.




J'aime 0
07-08-2014 0 5438

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par nordenvie

Settings