Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

Soumises à leurs voisines

Récit lu 1322 fois

C’est toute retourné, qu’Elodie rentre du lycée.

 

-Mais, que t’arrive-t-il ma chérie.

-C’est Leila maman. A la cantine, elle me met toute nue, devant tout le monde. Puis elle m’assoit sur ses genoux, m’oblige à écarter mes jambes, et s’amuse avec ma petite chatte, et mon clitoris, jusqu’à ce que je jouisse. Les autres filles éclatent de rire quand je jouis. J’en ai parlé à sa maman, mais elle me dit que ce n’est rien, qu’il faut prendre ça pour un amusement.

-A oui, elle dit ça. Tu vas voir, un jour, c’est moi qui irais m’amuser avec la sienne de chatte.

 

Au lycée, ça continue. Sauf que Leila demande à d’autres filles de jouer avec Elodie. Elles la branlent, décalottent son clitoris, le doigte. Il lui arrive d’avoir deux, trois orgasmes.

Ca en est assez. Un matin, alors qu’elle sort de la salle de bains, Solène, la mère d’Elodie, enfile un peignoirs, et décide de rendre visite à Malika, la maman de Leila. Elodie ne le sais pas. Aussi, comme si de rien n’était, elle se rend chez Leila, pour aller au lycée.

En entrant chez sa copine, elle remarque un peignoir au sol, puis entends, venant de l’étage, de légers gémissements. Malika est en train de repasser du linge.

 

-Mais…c’est quoi c’est bruits qu’on entend.

-C’est rien ma chérie, c’est Leila qui s’amuse avec la petite chatte de ta maman.

-Quoi…et elle se laisse faire.

-C’est moi qui l’est mise toute nue, puis Leila a voulu s’amuser un peu en attendant que tu passes la chercher. Monte voir si tu veux.

 

Elodie monte à la chambre, et découvre un spectacle hallucinant.   Solène est allongée, jambes écartées, entièrement bue. Leila, à genoux, est en train de la branler.

 

-Mais maman, que fais-tu, demande Elodie.

-Oh ma chérie, regarde ta copine ce qu’elle fait à la petite chatte de maman…c’est bon tu sais…regarde comme elle décalotté mon clitoris, comme elle me le doigte…oh mon dieu, je vais jouir encore…vas-y jeune fille…je jouis, ça fait trois foi…ah…ah…

-Vous voyez madame, je fais pareil à vôtre fille. Elle aussi jouit quand je lui branle sa petite chatte, ou quand je lui doigte son petit bouton…vous en voulez encore madame ?

-Oh oui, s’il te plait, j’a envie encore.

-Assez, gronde Elodie, on va être en retard au lycée.

-Maman, crie Leila. La petite salope en veut encore, tu peux me remplacer.

-Ok, j’arrive ma chérie.

 

A peine ont elle prit le chemin du lycée, qu’elles entendent les premiers cris de plaisir de Solène. Puis Leila s’arrête d’un coup. Elle remonte la rode d’Elodie, et lui quitte sa culotte.

 

-Tu seras mieux ya petite chatte à l’air. Je pourrais te caresser. Comme j’ai caressé la chatte de ta maman. Tu l’entendais crier d’en bas, quand je la faisais jouir…elle est vilaine tu sais.

 

Elles reprennent la route. Sauf que Leila a glissé un doigt dans la chatte d’Elodie. Au bout de quelques mètres, la jeune fille a son premier orgasme. Elle en aura un autre sur le trajet.

Entre deux cours, Leila appelle sa mère, pour avoir des nouvelles.

 

-Allo, maman…mais qui c’est qui gémit à côté de toi.

-C’est la maman de ta copine qui jouit. Ca doit faire sept ou huit fois.

-Encore, mais qu’est-ce que tu lui fais.

-Je fais rouler son clitoris entre mes doigts…si tu voyais comme elle bouge son cul. Tiens, écoutes comme elle couine...

-Hou…hou…oh oui, c’est bon madame…oh oui…oui…encore…

-Tu entends comme elle jouit…quelle salope. Je te laisse, je vais chercher un concombre à la cuisine. Je vais bien la baiser maintenant, bien l‘enculer.

-D’accord, mais vas-y doucement maman.

 

Après deux heures de cours, les jeunes filles reviennent à la maison. Elles trouvent les deux femmes au salon. Solène, toujours entièrement nue, jambes légèrement écartées, et couché en travers des genoux de Malika. Ses fesses sont toute rouges. De là ou elles sont placées, elles ont une vue imprenable sur l’anatomie de Solène.

 

-Regardez sa chatte comme elle est ouverte, dit Malika, comme je l’ai bien faite mouiller. Et son clito, toujours décalotté…vous avez vu comme il est rouge. Ca, c’est à force de le gratter avec mes ongles. Tu as aimais, hein ? Et dis leur encore ce que je t’ai fait.

-Elle m’a enculé avec un concombre…

-Tu veux qu’on leur fasse voir ? Allez, écarte ton petit trou.

 

Solène passe ses mains en arrière, et écarte ses fesses. Puis Malika enfonce le légume.

Les filles restent scotchées devant la scène hallucinante, qui se déroule devant leurs yeux. Voir la jeune épouse se faire baiser et enculer par un concombre.

Elodie prend la main de Leila, et la place entre ses jambes.

 

-Vas-y, supplie-t-elle, caresse ma petite chatte.

-D’accord, mais à partir d’aujourd’hui, je veux que tu m’obéisses, comme ta maman obéit à ma maman.

-Je ferais ce que tu voudras, promet Elodie. Ca m’excite de voir ce que ta maman fait subir à la mienne. J’aimerais que vous passiez de temps en temps à la maison. Vous pourriez vous amusez avec la petite chatte de ma maman à tours de rôle. Puis toi, tu pourrais jouer avec moi. Et pourquoi pas moi, je ne doigterais pas le petit bouton de maman. Vous seriez assise sur le canapé, me regarder en train de la faire hurler de plaisir quand elle jouirait. D’abord, à partir d’aujourd’hui, je vais dire à maman, qu’elle ne porte plus de culotte.

 

Soudain, Elodie et sa maman atteignent l’orgasme à même temps, sous les rires nourrit de Leila et Malika.

 

 

 

 

 

 

 

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie