Logo Mes Fantasmes - Récits érotiques
CE SITE CONTIENT DU CONTENUE RESERVE AUX ADULTES! VOUS DEVEZ AVOIR PLUS DE 18 ANS POUR LE VISITER

MesFantames.net | Récits érotiques, histoires coquines, récits x, histoires de sexe

La plus grande communauté d'histoire érotiques

Lettre au soldat.

Récit érotique lu 748 fois

Mon chéri. Depuis l’occupation, nous sommes contraint de rester cloîtré, dans nôtre maison de campagne. Mais petit à petit, les vivres s’amenuisent. Dieux merci, voila que depuis quelques temps, un famille de maghrébins s’est installé près de chez nous. Ils sont très gentil. Ils nous fournissent en fruits, légumes, et un peu de viande.

Bien sur, tout ceci a un coût, et nous n’avons pas d’argent.

Mais ilss ont trouvés la solution. Je dois te dire, qu’ils nous impose de vivre entièrement nue. Ca fait drôle de voir tes parents tous nus. Surtout ton papa Antoine. Je ne savais pas qu’il avait une toute petite queue, et deux petites couilles. Du coup, les enfants s’amusent beaucoup avec.

De temps en temps, je taille une pipe a Samir, le papa, pendant que ta mère Lise, suce leur fils. Avec ta maman, on avale tout, ils adorent.

A partir de hier, ils s’occupent de nôtre toilette.

Samia, donne le bain à ta maman. Tu l’entendras gémir quand elle lui lave sa petite chatte, surtout son clitoris.

Pendant la toilette, ta maman n’en fini pas de jouir, à force de se faire branler la chatte. Jusqu’à trois ou quatre fois dans la soirée.

Moi, c’est le fils Karim, qui s’occupe de moi. On rentre tous les deux dans la grande bassine. Pendant qu’il lave ma petite chatte, je lui nettoie la queue. Si tu voyais comme elle est grosse quand il bande. Rien à voir avec ton petit sifflet, ou le petit zob de ton père.

Justement, ton père, c’est la petite Leila qui s’en occupe. Elle l’attrape par son fifre, et le tire jusqu’à la bassine.

Il n’est pas rare qu’on l’entende couiner, quand elle lui lave ses petits œufs. Elle n’a pas l’habitude de faire ça. Alors il lui arrive, involontairement, de serrer un peu.

Parfois, ton père a une érection. Sa petite queue devient tout raide. La jeune fille s’amuse à la décalotter. Ca la fait rire de voir apparaître son petit gland tout rouge. Mais la petite à l’air de s’y connaître. Elle le branle, jusqu’à ce qu’il éjacule. Elle parvient à lui vider ses petites couilles.

Quant à moi, je continue de nettoyer la grosse bite de Karim, avec ma bouche. Quand elle est bien raide, je me mets à quatre pattes, et me fait baiser en levrette. Un vrai régal d’avoir une grosse queue dans la chatte. Il lui arrive de changer, de me prendre par le petit trou. Au début, j’avais mal. Maintenant, c’est moi qui le supplie de m’encule.

L’autre jour, on a entendu un cri, provenant de la remise. On s’est tous précipité, et là...stupeur. Karim était en train d’enculer ton père.

-Alors lopette, disait Karim, c’est pas la peine d’être costaud, si c’est pour se faire enculer par un gamin.

-Arrêtes, gémissait Antoine, tu me fais mal, ta queue est trop grosse.

-D’accord, je vais changer de trou. Tu vas me tailler une bonne pipe...et de tout avaler, compris.

Impuissant, on assiste à la scène. Mais l’acte lui même nous excite. Derrière moi, ta mère Lise a pris la main de Samia, et la guidée entre ses jambes. Aussitôt, Samia enfonce deux doigts dans sa chatte, et la branle sur place...droite. Pendant ce temps, j’avais décalotté la queue du père, et le branlait doucement.

Ce soir là, la famille maghrébine, passa la nuit à la maison. Ils nous ont fait l’amour, toute la nuit.

Samia s’amusait avec la petite chatte de ta mère. On l’entendait crier quand elle atteignait l’orgasme. Cinq six fois.

-Oh oui madame...c’est bon…

-Ouah...que c’est bon d’avoir une grosse queue dans la cul, disait ton père.

-Oh putain, comme tu me baise toi, je disais.


Le dimanche, ils avait trouvé un jeu. Ton papa, toujours nu, courrait dans la cour, et il fallait que la petit Leila, l’attrape.

Maman étai assise sur Samia, jambes entièrement écartées, en train de se faire caresser la chatte. Moi, je suivais le même traitement, assis sur les genoux de Karim. Sauf qu’en prime, j’avais sa grosse queue dans le cul.

Et ton papa qui courrait toujours.

-Tu m’attraperas pas...tu m’attraperas pas, chantait-il.

-Tu va voir quand je vais choper ton petit oiseau, disait Leila… quand je vais attraper tes petites couilles.

Soudain, on entend un cri provenant de derrière la réserve. Ca y est, elle la attrapé. Elle le ramène en le tirant par les couilles. Ton père sautait sur place en criant.

-Aie...aie...

Du coup, ça a excité tout le monde.

Ta mère hurle de plaisir, moi, j’ai un orgasme terrible, et Karim se vide les couilles dans mon petit trou.

Parfois, Karim a des envies subites. Il saisit ton père par l’oreille, et le force à se mettre à quatre pattes. Puis, il l’encule, là, en plein milieu de la cour. Quand il sent qu’il va jouir, il fait le tour, demande à ton père d’ouvrir la bouche, et de tout avaler.

Voila nôtre quotidien mon chéri. Je pense énormément à toi, qui est sur le front. A oui, j’oubliais. Karim m’a remplie, je suis enceinte. Tu imagines, tu vas être papa d’un petit arabe. J’espère qu’il aura une grosse queue, pas une petite comme la tienne, ou celle de son grand-père. Et qui sait, peut être qu’un jour, il vous enculera tous les deux.

Allez mon chéri, je dois te laisser. Karim m’attend. Il m’a promis de me baiser, de m’enculer toute la nuit. Il veut que je lui taille des pipes aussi, que j’avale tout. Il veut que je sois sa chienne. J’espère que tu seras rentré quand le petit naîtra, que tu puisse le garder, quand je me ferai baiser par Karim.

Bisous mon amour.

J'aime 6

RATING

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie