La soumission de Marie.

Récit érotique écrit par mazaudier le 24-02-2021
Récit érotique lu 4803 fois
Catégorie Masturbation

De retour de leur voyage de noces en Espagne, Simon décide de s’arrêter chez sa tante Marie, qui habite dans le sud de la France. Il tient à lui présenter son épouse Déborah.

Ils arrivent vers quinze heures à la villa.

Simon ne pensait pas y trouver son frère Kevin, âgé de vingt ans, lui aussi de passage chez sa tante. Kevin, ne connaît pas la femme de son frère.

Les deux frères ne se supportent pas. A chaque repas, ce sont des disputes interminables.

Et celui de ce soir, est particulièrement violent. Malgré les recommandations de Déborah et de Marie, Simon continue à agresser son frère, le traite de branleur, d’incapable. A tel point que, Kevin se lève et monte dans sa chambre. Marie, en tatie poule, monte le rejoindre.


-Laisses tomber, lui dit -elle, tu sais bien comme il est.

-Un jour, je me vengerais tatie...je baiserais sa femme.

-Quoi...t’oserais pas faire ça à ton frère…


En fin de soirée, Simon reçoit un texto, l’informant que demain, il y a une importante réunion au siège de la maison mère, qui risque de durée quelques jours.

Il est huit heures le lendemain, quand il quitte la villa, laissant son épouse en compagnie de sa tante.

Vers neuf heures, Déborah descend de sa chambre, vêtue d’un peignoir blanc.


-Bonjour tatie, bien dormi.

-Bonjour ma chérie...bien dormi...bof. Toutes ces disputes.

-Je vous comprends...et Kevin n’est pas là.

-Pour éviter son frère, il est allé se réfugier dans la serre. Cette situation ne peux plus durer. Simon est dur avec lui, et Kevin ne le supporte plus. Il faut que je parle à Simon, quand à toi, tu devrais résonner Kevin.

-Je ne le connais pas très bien, mais OK, je finis de déjeuner et je vais aller lui parler.


Déborah rejoint Kevin dans la serre. Il est appuyer sur le plan de travail, servant d’établi.


-Kevin, il faut qu’on parle.

-A oui, et de quoi, des insultes de mon frère. Il me fait passer pour un moins que rien, que je suis un branleur, un incapable...même avec les filles.


Voyant son beau-frère au bord des larmes, Déborah le prend dans se bras. Celle-ci lui donne des tapes amicales dans le dos. Lentement, elle repousse son beau-frère, mais ne s’aperçoit pas, que le peignoir s’est ouvert. Elle le referme rapidement, mais Kevin a eu le temps de voir le superbe corps de la femme de son frère. Déborah se confond en excuse, mais rougit en voyant le sourire coquin de Kevin.


-Que tu es belle, dit-il…

-S’il te plaît Kevin, t’as rien vu…

-A bon, et pourquoi. T’imagines si je disais à mon frère que j’ai vu sa femme à poil. Le scandale…

-Je t’en prie...ne dit rien.

-A bon, j’y gagne quoi...le peignoir...quitte le…


Déborah sent Kevin déterminer. Lentement, elle fait glisser le peignoir au sol. Elle se retrouve entièrement nue devant son beau-frère, ferme les yeux.

Calmement, Kevin s’avance, caresse les seins, en fait rouler les bouts entre ses doigts. Déborah frémit sous la caresse. Une main glisse entre les cuisses, lisse le fin duvet de la chatte.


-Je t’en prie Kevin, ne fais pas ça…

-Et si tu me branlais, dit-il en souriant.

-Tu me promets qu’on en restera là après.


Kevin ne répond pas, baisse simplement son short.

Déborah s’approche, saisit la queue, la décalotte et la branle. Elle n’imaginait que son beau-frère était si bien monté. Même les couilles sont énorme. Dans un dernier coup de rein, Kevin éjacule sur le sol de la serre.


-J’aurai bien vidé ça dans ta bouche, dit Kevin en riant.

-Salaud...faudra chercher quelqu’un d’autre.


Les repas du midi et du soir, sont beaucoup plus calme. Pas un mot de Kevin et Déborah. A tel point, que tatie se pose des questions. Que c’est-il passé dans la serre.

Elle balaie d’un revers de main, ses mauvaise pensées.

Pendant que Kevin et sa tante entame une partie de carte, Déborah préfère aller se coucher.

Mais elle a du mal à s’endormir. Ce qu’il s’est passé dans la serre, l’excite. Elle s’imagine encore la grosse queue de Kevin coulisser entre ses doigts.


Elle entend son beau-frère se coucher. Il est deux heures du matin...et elle ne dort toujours pas.

Elle enfile une nuisette transparente, et descend à la cuisine pour prendre un somnifère. Rien.

En remontant, elle voit de la lumière filtre sous la porte de la chambre de Kevin. Après moult hésitations, elle toque à la porte. Aucune réponse. Elle se dit qu’il a oublié d’étendre. Elle prend le risque d’ouvrir, et surprend Kevin, entièrement nu, un casque sur les oreilles. Ce qui explique qu’il n’est pas entendu quand elle a frappé.


-J’ai du mal à dormir, je peux rentrer?

-Bien sur dit Kevin en tirant le drap sur lui. Assied toi sur le lit...à moins que tu préfère rentrer sous le drap.

-Enfin...t’es tout nu.

-Et toi, une simple nuisette...facile à enlever.


Dans la seconde qui suit, la nuisette finit sur la descente de lit, et Déborah se glisse sous le drap.

Sans bruit, des préliminaires s’engagent. Déborah découvre son beau-frère, se penche, et prend sa queue en bouche. Comme elle est placée, Kevin n’a qu’à tendre la main pour décalotter le clitoris, et caresser la chatte parfaitement épilée, de sa belle sœur.

Déborah glousse de plaisir quand Kevin doigte son petit bouton.

Elle se lève, chevauche son beau-frère, empalée sur sa queue.

Le peu de nuit qui reste à passer, est torride. A se demander si Simon assure au lit. En tout cas, Déborah ne le confirme pas, quand Kevin lui pose la question.

Après un énième orgasme, Déborah parvient à s’assoupir dans les bras de Kevin.


Comme tout les matins, Marie porte le petit déjeuner à son neveu. Elle tend l’oreille quand elle entend des bruits. « Non, se dit-elle, ils n’ont pas fait ça.»


-Oh oui...caresse la. J’aime qu’on caresse ma petite chatte après l’amour...ça l’assoupit...surtout après ce que ta grosse queue lui as fais subir...a ce sujet, tu aurais pu en laisser un peu à ton frère.

-A bon, pourquoi ça...il n’est pas bien monté.

-Ca va...mais j’ai connu mieux cette nuit...oh putain, qu’est-ce que tu fais à mon petit bouton...salaud…


A travers la porte, Marie entend crier Déborah quand elle jouit. Tout ça l’excite. Elle hésite entre pousser la porte et les engueuler, ou partir.

Elle opte pour la deuxième solution. Elle descend, se dirige vers sa chambre. Elle s’allonge sur le lit, entièrement nue. Malgré ses cinquante huit ans, Marie a gardé un corps superbe. Des seins bien fermes, des hanches bien galbées, de longue jambes. Faut dire, qu’elle n’a pas eu d’enfants.

Un amant? Même pas. Quelques aventures sans lendemain.

Elle commence à se caresser les seins, surtout les bourgeons, énormes, tout comme son bouton d’amour, en permanence décalotté. Petit à petit, sa respiration s’accélère, jusqu’à l’orgasme, qu’elle laisse échapper dans un cri de plaisir.

Ce que Marie ne sait pas, c’est que Déborah et Kevin, se remplacent au trou de la serrure.


-Ouah, qu’elle est belle, dit Déborah, t’as vu le clito qu’elle à.

-Me dis pas que t’aimerais le sucer, ironise Kevin.

-Et si on la rejoignait, poursuit Déborah. On peut pas la laisser dans cet état. On pourrait s’amuser avec elle.

-Vas-y si tu veux...je peux pas faire çà à ma tante.


Quand Kevin sort de la douche, il passe devant la chambre de sa tante.


-Allez tatie, on écarte ses jambes...voila, comme ça. Vous sentez comme j’ai décalotté vôtre clito...vous aimez...hum, vous vous régalez.

-Assez Déborah...çà fait deux fois que tu me fais jouir...oh non, vas-y ma chérie...hou...hou...oui...je jouis encore…hou...

-Hum...je sens qu’on va bien s’amuser toutes les deux.


Le lendemain, Kevin doit s’absenter.

Une aubaine pour Déborah, bien décidée à profiter de Marie. Celle-ci va être obligé de se soumettre aux caprices pervers de sa nièce. Cette dernière l’oblige à rester toute nue dans la maison. C’est Déborah qui s’occupe de la toilette, qui épile la chatte. Puis les femmes vont au salon.

Déborah n’en finit pas de branler et doigter sa tante, qui n’en finit pas de jouir. Puis Déborah saisit l’énorme clito de Marie entre deux doigts, et l’entraîne à la chambre, pour s’amuser avec elle.








































J'aime 22
24-02-2021 1 4803

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par mazaudier

Settings