Nos première vacances

Récit érotique écrit par mazaudier le 25-09-2022
Récit érotique lu 2666 fois
Catégorie Partouzes-Orgies

C’est avec regret que nous quittons les sublimes plages d’Ibiza, plage paradisiaque s’il en est. Ambiance de fêtes, connaissances, échanges de numéro, d’adresses mail pour garder d’éventuels contacts.

C’est la première, après trois ans de mariage, que Jade et moi, prenons des vacances.

Nôtre création d’entrepris nous avait privé de ce plaisir.

En remontant chez nous, nous décidons de faire une pause à Privas, village pittoresque du pays Ardéchois. Jade et moi voulons y passer la nuit, avant de poursuivre nôtre retour chez nous, en Vendée.

Le bar ou nous allons à l’avantage, d’être prêt de nôtre hôtel. Même s’il a l’air d’être le lieu de rencontre assumé de la moitié des mâles du quartier, l’ambiance est bonne.

Je commande deux bières, et nous accoudons au comptoir. Ce sont les seules places disponibles, toutes les tables étant occupées. Soudain, Jade me tape sur l’épaule.

- Regarde Kevin...la table du fond…

Je regarde. A une table, dans un coin discret, il y a un couples. Elle, un verre de blanc à la main, parmi tous ces buveurs de bières, n’a pas l’air très à l’aise.

Elle est vêtue d’une sobre robe blanche, avec un décolleté profond, qui attire l’attention de pas mal de clients.

Seule la présence de son copain, ou mari, un jeune homme taillé comme un rugbyman, doit les empêcher de l’aborder.

Je comprends pourquoi Jade me parle d’elle. Nous la reconnaissons, cette femme. Quelques jours auparavant, nous avions vus son corps de rêves, de dos, nu au soleil, étendu dans vingt centimètres d’eau. Quand elle en était sorti, elle s’était retournée, et avait essoré ses longs cheveux bruns. Le devant était autant réussi que le derrière.

Des seins fermes, comme ceux de Jade, un corps parfait, avec juste un fin duvet pour cacher une chatte aussi mignonne qu’appétissante.

Nous étions légèrement en hauteur, et un peu plus éloignés de la rivière, vers laquelle on se dirigeait, quand Madame, car j’apercevais son alliance, pris un bain.

On a vu assez de naturistes, lors de nos randonnées, mais celle-ci attirait tout de suite nôtre attention.

Non seulement parce que elle méritait une inspection approfondie, mais aussi parce qu’après être sortie de l’eau, elle se mit à discuter avec deux hommes entièrement nus. L’un d’eux était visiblement con mari, que je reconnus immédiatement, et un autre à qui elle a donné un baiser, avant qu’il ne les quitte.

L’effet de se baiser était évident, quand je remarquais une érection, que l’homme avait du mal à dissimuler.

- On va leur dire bonjour ? Dis-je

- Pourquoi pas, réponds Jade.

On se fraie un passage à travers les baigneurs. Au passage, je récupère une chaise.

- Bonsoir...vous permettez ?

L’homme accède à ma demande, et je fais asseoir Jade en face eux.

- Ce n’est pas nôtre idéal, ce genre de boites, dit Jade, mais faute de mieux…

La jeune femme sourit.

- Pour nous non plus...Lys et Vincent

- Jade et Kevin, enchantés. J’en déduis à voir vôtre bronzage, que vous rentrez de vacances. Nous aussi, nous venons d’Espagne. On a fait une halte pour faire les gorges de l’Ardèche. Vous connaissez ?

Il me semble que Lys rosit, mais répondit quand même.

- Quelle coïncidence, nous aussi. Vous en avez profité pour faire du naturisme ?

- Du naturisme ? Jade se promenait seins nus..pas plus...vous ?

- Oui...une première pour moi, sourit Lys.

- Et vous avez trouvé ça comment ?

- Très agréable. La nature, le soleil, une brise légère qui parcourait mon corps.

- Dommage que nous ayons raté ça, dit Jade.

- Pour nôtre part, j’avoue avoir regretté de ne pas avoir vu Jade en topless, dit Vincent.

- Vous plaisantez, dit mon épouse. Moi j’atteins la quarantaine, et vous Lys, vous êtes beaucoup plus jeune et belle. On se retournerai plus sue vous, que sur moi, c’est sûr.

- Pas si évident que ça, répond Lys. Vous avez quel âge ?

- Trente huit cette année.

- Pas possible...vous avez le corps d’une fille de vingt ans. Tu ne trouves pas Vincent ?

Je propose d’aller continuer cette conversation ailleurs, hors du bruit de la foule. Surtout sin nous devons parler naturisme, et de nos femmes.

On se dirige tous les quatre vers la sortie et le calme de la rue. En face, par bonheur, une femme est en train d’ouvrir les portes d’un autre bar, qui risque donc d’être moins peuplé. Elle rentre et la suivons.

- Un instant et je suis à vous, dit-elle. Elle allume à l’intérieur. Voilà. Bienvenue au Cabaret des Arts. Que puis-je vous servir ?

C’est un vieux cabaret, avec une petite piste de danse et une scène. Le décor n’a pas dû changer depuis des décennies et on y imagine facilement un moustachu avec son accordéon et sa Gauloise papier maïs qui anime le bal. Je commande une bouteille de blanc et quatre verres, et nous installons à une table, près de la piste.

- A la santé, propose Vincent.

- Je vous envie vôtre robe Lys, dit Jade. Moi j’ai trop chaud avec mon jean et mon pull.

- Va te changer, lui dis-je...l’hôtel est à deux minutes. Je te promets de garder ton verre.

Jade se lève. Un quart d’heure plus tard, elle est de retour. Ses bourgeons qui pointent, annoncent que, comme d’habitude, elle ne porte pas de soutien-gorge sous le t.shirt, mi-cuisse, couleurs rouge, qu’elle a mis en guise de robe. Je vois que Vincent approuve. D’après le regard de Lys, elle apprécie aussi.

- Vous voulez que je mette de la musique, demande la patronne.

- Ce serait sympa...oui…

Elle nous met une musique qui fait sourire, des morceaux de blues lent que j’aurais choisi moi-même, pour créer une atmosphère intime, et sexy.

- Vous voulez Jade, demande Lys? En lui tendant la main.

Elles vont sur la piste, et se mettent à danser.

Je ne suis pas surpris quand Jade attire Lys contre elle. Celle-ci se laisse faire quand Jade l’embrasse sur les lèvres, tandis qu’en réponse, Lys glisse sa main sous le tee-shirt de Jade et lui caresse les fesses.

- Hé les filles, dit Vincent...calmez-vous, la nuit risque d’être longue.

J’adhère à son analyse, et fait signe à mon épouse de nous rejoindre à table.

Je fus surpris de la voir aller directement s’asseoir sur les genoux de Vincent. Je sentis Vincent aussi surpris que moi, ne sachant que faire de ses mains, avant de ne les poser sur ses hanches. Lentement il glissait ses mains, fit remonter le T.short, caressant les seins, mais découvrant par la même occasion la chatte, que ma femme avait dû épilée, lorsque elle était allé se changer. C’est elle même qui écartait ses jambes, invitant Vincent à aller plus loin. Et il y va.

J’avoue que ça m’excite de voir ses mains parcourir le corps de ma femme, des seins, jusqu’à la fourche de son sexe. C’est elle-même qui fait pression pour maintenir la main sur sa chatte. Il me semble voir un doigt se recroqueviller sur son clitoris.

Jade commença à onduler sur les genoux de Vincent, tendit sa tête en arrière pour lui prendre les lèvres. Je voyais leurs langues se rejoindre.

Puis Jade se dégagea, prit l’initiative et fait monter Lys sur la scène. Elle commença à lui soulever la robe, lui caresser les fesses à son, tout en collant sa bouche à celle-ci.

Un e érection naissante se former dans mon short, et je pense qu’il devait en être de même pour Vincent. Je lui fis signe de rejoindre nos épouse en transes sur la scène.

Soudain, j’entendis une porte claquer derrière moi, mais toute mon attention, comme celle de Vincent, était fixée sur nos deux femmes qui s’embrassaient et se caressaient.

Un éclat de voix derrière moi me fit tourner la tête. On dirait que la population entière du bar d’en face s’était donné rendez-vous dans le cabaret. Jade et Lys se figeaient un court, instant. Puis ma femme reprit ses caresses et Lys détendue, acceptait.

Malgré le nombre de spectateurs qui remplissaient maintenant la salle, ils appréciaient le spectacle en quasi silence. Lys et Jade s’accordaient à la musique, lente et sensuelle.

Jade releva la robe de Lys au-dessus de sa taille, pour montrer le slip blanc de celle-ci à tous ces hommes. On ressentait plutôt qu’on n’entendait un feulement collectif. Encouragée, Jade aida Lys à se défaire complètement de sa robe. Sans soutien-gorge, elle ne portait plus que son petit string blanc et ses sandales. Jade lui fit faire une pirouette, pour l’exhiber sous tous les angles, puis fit deux pas en arrière, et toisa la jeune femme de la tête aux pieds, d’un air approbateur. Puis, sans crier gare, Jade avança très vite et descendit le slip de Lys jusqu’aux chevilles. La foule applaudit à la vue de cette jolie chatte à peine caché, et elle aussi, entièrement épilée. Lys, choquée, resta immobile pendant quelques secondes, puis se baissa pour extraire le bout de tissu d’entre ses pieds et le lança vers le public.

Après une discussion musclée, l’un des hommes réussit à s’en emparer définitivement.

- A toi maintenant...

Je lis les paroles sur les lèvres de Lys. La musique et les murmures m’empêchaient de les entendre. Jade me regarde dans les yeux et je vis ses lèvres articuler des mots qu’elle n’a pas besoin de dire à haute voix. Je reconnais la phrase et la comprenais.

Ce sont les derniers mots de ce dialogue que je lis sur la bouche de Jade.

Elle avança vers Lys et ouvre ses bras dans un geste qui veut dire que Lys peut faire de d’elle ce qu’elle veut. Lys se mit derrière Jade et la tourna face au public. Elle prit le bas du tee shirt dans ses deux mains, et d’un seul mouvement, le lui enleva. On entend l’aspiration de tout le monde. Jade était entièrement nue, la forme délicieuse de sa chatte exposé à la vue de tout le monde.

Les deux femmes nues se déchaînaient l’une sur l’autre. Jade avait sa bouche sur les bourgeons de Lys, qui avait la main sur la chatte de Jade. Elles se caressaient jusqu’à en être essoufflées toutes les deux. Elles se séparaient et restaient un instant sans bouger, chacune la figure rougie. Puis, Jade reprenait. Ce n’étaient plus des caresses, mais des explorations sexuelles. Elle retourna Lys pour montrer ses fesses au public, et les écarta, avant de plonger ses doigts dans sa chatte offerte. Jade se léchait les doigts.

De nouveau grognement fusaient du public, tandis que les bières coulaient à flot.

Lys pris sa revanche, mais au lieu d’enfoncer ses doigts dans la chatte de ma femme, c’est dans le petit trou de mon épouse qu’elle poussait d’abord un doigt, puis deux. Jade sursauta, puis me regarda et sourit. Elle adorait les pénétrations anales. Elle se tourna et se penche en avant. Elle écarta ses fesses pour que tout le monde voie les deux doigts de Lys enfoncés dans son cul. Elle se releva et prit la main de Lys. Elle la mena vers le petit escalier qui les ferait descendre de la scène vers la piste de danse.

Je demandais à Vincent s’il comprenait ce qui allait se passer. Je savais Jade capable d’aller très loin, de se lâcher complètement.

- Tu es prêt pour que Lys en face de même ?

- Oui. Du moins je le crois. Je vois que ce n’est pas nouveau pour Jade, mais Lys ne fait que commencer dans la vie érotique réelle. Mais si elle se laisse faire, c’est qu’elle en a

envie et je suis d’accord qu’elle ait cette expérience.

- Pour Jade aussi ce sera une nouvelle expérience en réel.

- Vraiment...quel courage.

- C’est vrai pour les deux.

Lys et Jade sont à un pas du premier rang des spectateurs. Il y a un moment d’hésitation puis elles échangent un regard et plongent dans leur bain de foule. On voit des mains qui leur pelotent les seins, qui plongent entre leurs cuisses, des doigts dans leur chatte. La figure de Jade est transformée. Elle est aux anges. Finalement toutes les fantaisies que j’imaginais pour elle depuis des années deviennent réalité. Lys aussi a l’air ravie de se livrer à ces inconnu qui manipule ses seins, branle sa chatte.

Peu à peu un cercle se forme autour des deux femmes. Lys est à genoux et a la bouche pleine d’un mandrin rigide. Jade me lance un regard. Je sais ce que j’ai à faire. Je lève la voix. Non. Elle acceptera n’importe quoi sauf la fellation. Qu’ils n’essaient même pas.

C’est alors que Jade disparu sous le foule.

Quand je la vois à nouveau, elle est sur les coudes et les genoux, et on lui pilonne la chatte sans répit. Lys, debout est en train de se faire baiser par un homme, avec un autre derrière elle, qui lui sert de support pendant que d’autres lui malaxent les seins avec enthousiasme. Je vois que celui qui la tient de derrière essaie de glisser sa queue dans son petit trou. Quand il y parvient, on voit la bouche de Lys s’ouvrir en un grand O majuscule. Les deux femmes sont secouées de tous les côtés. On voit leur chair trembler, de passion autant que des forces qui les comblent.

D’autres les prennent, puis d’autres encore. Lys et Jade sont côte à côte, toutes les deux doublement prises par des baises et enculades successifs ou même simultanés.

Ils jouent avec elles, les obligent à se gouiner, un oblige même Lys à enfiler une canette dans la chatte me femme, que même avec ça, prend du plaisir.

La bande sonore de blues est accompagnée par les encouragements des spectateurs, les grognements rythmiques des hommes qui besognent les deux femmes, et les cris, mélange d’extase et d’angoisse, de celles-ci à se sentir ainsi défoncées sans répit ni merci. Ça continue, ça continue, jusqu’au moment où Lys lève la figure vers Vincent. Elle secoue la tête pour lui dire qu’elle ne peut plus.

- Fini ! J’annonce, la récré est terminée.. Vous vous êtes bien amusés, messieurs, mais maintenant, c’est fini...merci pour le plaisir que vous avez donné à nos femmes.

Je suis soulagé quand la marée d’hommes recule, pour révéler mon épouse et Lys à quatre pattes toutes les deux, haletantes et épuisées. Jade, la tête appuyée sur les avant-bras et les fesses toujours en l’air, reprend son haleine, toute pantelante. Ses fesses, son dos et sa bouche sont couverts de sperme, et dans sa position actuelle, on peut même voir qu’il en dégouline de son petit trou, qui n’arrête pas de se contracter . D’autres flots continuent à couler de sa chatte et descendre le long de ses cuisses.

L’image que présente Lys n’est pas plus raffinée. Elle essaie de se nettoyer la figure avec les mains, ce qui ne fait qu’étaler encore plus le foutre gluant qui la couvre. Ses longs cheveux, eux aussi, en sont pleins. Elle se relève et se met à genoux, et des coulées blanchâtres créent des flaques sous ses cuisses repliées. Elle, aussi, a l’air épuisée, mais elle se traîne vers Jade pour qu’elles échangent un baiser profond et prolongé, un baiser lubrifié du foutre de qui sait combien d’hommes. La foule commence à se disperser et après quelques minutes, Vincent et moi nous retrouvons seuls avec nos épouses souillées, épuisées et usées. Je vais à Jade et je l’aide à se lever.

Elle s’excuse et tombe mollement sur le parquet de la piste de danse. Vincent et moi accompagnons nos épouses à l’unique toilette de la boîte, où elles s’assoient successivement sur la selle pour laisser s’occuper de leur toilette.

- Je suis honteuse d’avoir fait ça devant vous, dit Lys, mais je n’ai pas eu le choix.

- Et avoue que te sentir humiliée, t’as excitée...n’est-ce pas ma chérie.

- Oui, murmure Lys...être humiliée et abusée, m’excite plus que toute autre chose. Pas toi Jade ?

- Vous ne savez rien de mon passé, mais disons que ce soir j’ai finalement mérité la réputation de sale petite fille qu’on m’attribuait injustement quand j’étais gamine. Je suis fière d’avoir vécu cette expérience tellement forte et je te remercie, Lys, de l’avoir partagée avec moi. C’était dur et il y a eu des moments difficiles à supporter, mais je n’en regrette pas une seconde, même si mon corps paie ça cher. J’ai le petit trou en compote

et ma chatte ne va guère mieux. Pas toi Lys ?

- Si. Mais avec la gorge abusée en prime. Il va falloir que ces messieurs soient très gentils avec nous ce soir.

Jade et Lyse et se sont encore embrassées, Vincent et moi les avons aidées à se nettoyer comme on pouvait, et, après avoir jeté un coup d’œil dans la rue, car la robe de Lys et le T.shirt de Jade sont dans un état lamentable.

Nous nous sommes quittés, et chaque couple a rejoint son hôtel.










J'aime 10
25-09-2022 0 2666

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par mazaudier

Settings