Eric 7

Récit érotique écrit par Manuel le 01-02-2023
Récit érotique lu 800 fois
Catégorie Sadomazo

Encore surpris par Ali j'étais debout dans la cuisine sans un poils, me sentant plus nu que nu. Julien a détaché les poids et défait ce qui retenait mes couilles étirées. Je me laissais faire, un peu dans le brouillard quand le téléphone de Julien a sonné.

J'entendais pas tout mais Julien m'a maté. 

-Oui , pourquoi pas, ça peux se faire facilement. On se retrouve là-bas?

-Ah , ok oui c'est bon et ce sera encore plus amusant.

-Je vais le faire manger léger.

Il a raccroché. Du frigo il a sorti une bouteille d'eau et a pris une pomme sur la table.

-Voilà , mange et bois après la sieste pour te reposer je te dirais comment t'habiller. On sort en boîte.

Mais euh... Quel genre de boîte?

-Tu verras , tu aimerais j'en suis sur. Momo passe nous chercher avec son minibus tout à l'heure. 

Une fois la pomme croquée j'avais encore faim mais avec beaucoup d'eau j'ai eu l'estomac rempli. il m'a rattaché les poignets au collier pour dormir. Pour une fois j'avais le cul libre comme mes couilles. Je ne cherchais plus à comprendre et je me suis vite endormi. Fatigué de les épisodes du matin. Il m'a réveillé d'une claque sur les fesses.

-Va aux chiottes te vider et te laver après à la douche. Je prépare ta tenue.

Une fois propre totalement je suis sorti pour voir sur le lit des bas noirs avec un porte jarretelle. 

J'ai jamais été avec ce genre de fringues!

-Il ne faut jamais dire jamais! Enfile les bas et tire dessus pour les fixer en haut. Là, comme ça c'est bien. Maintenant ce pantalon taille basse, laisse le descendre un peu sur tes fesses, que l'on voit juste le haut du porte jarretelle et le peau sous sa ceinture . Un tee-shirt court et moulant pour laisser deviner tes tétons et tes tennnis. T'es parfait. Mi-garçon, mi-fille. T'es à l'aise sous le pantalon, sans rien dans tes fesses ni sur le sexe et les couilles?

Ben, ça fait bizarre d'être libre!

-Justement c'est le but. Dans la boîte ils verront tous si tu bandes.

Oh! T'es cochon! J'ai souri.

-Non, pas cochon, mais j'aime jouer avec une lope qui veux de la queue. Tiens voilà Momo avec le minibus et la tribu. Tu vas connaître tout le monde.

En effet ils étaient tous là. De Momo au volant à Nicolas et Saïd, Ali en pantalon bouffant et un gilet qui ne cachait pas ses seins de mini-fille. Torse nu dessous. Craquant. Il m'a fait d'abord un chut avec le doigt sur les lèvres avant de se serrer pour que Saïd se mette entre nous.

On a roulé un peu , je ne connaissais pas le coin et ne pouvais pas savoir mais j'ai vu un panneau indiquant Dieppe. Momo s'est garé côté port et on est decendu. Il faisait nuit mais encore des gens dehors se promenaient encore. Par des petites rues entre le porte et la mer ont est arrivé devant une porte gardée par deux mecs version poids lourds. En voyant Momo ils se sont salué avant de nous laisser passer.

Au rez de chaussée un restaurant tout ce qu'il y de plus normal si ce n'est la tenue des serveurs. Moitié en mini jupe d'où dépassait pour certains un gland et quand ils se penchaient pour le service on voyait les fesses à l'air. Une table nous attendait. Une fille que je ne connaissais pas est venu s'assoir juste à côté de moi. De l'autre côté Pascal.Les autres se répartissant autour de la table.

Je suis incapable de me rappeler ce que j'ai mangé. Epicé, et bon avec un goût en plus. La main de Pascal est venu se poser sur mon pantalon, rejointe par celle de la nana. J'ai piqué dans mon assiette. Pour la première fois une nana me touchait et Pascal faisait tout pour me faire bander. Il a ouvert ma braguette, sorti ma queue libre de tout. La nana a maté et pressé mes couilles.

-Toi tout à l'heure je vais te faire passer un sale quart d'heure.

Sa voix était rauque et J'ai vu que Nicolas avait entendu aussi. Il a souri.

-Si tu veux Nicole monte le dans la salle, on l'a réservé pour nous.

-Oui je pense qu'il a besoin de se faire baiser par une fille. Puceau petit?

J'ai hésité à dire oui avec les nanas mais elle a serré un peu plus. 

-T'es plus lisse qu'une nana, en fait je suis sure que tu vas prendre ton pied.

Ils souriaient tous quand elle m'a entrainé braguette ouverte vers un escalier que je n'avais pas vu. Un couloir puis une porte avec un grand lit façon cocotte mais avec des anneaux autour du lit.

-Fous toi à poil! Montre une peu ce qui fait detoi une salope.

J'aimais beaucoup plus la bite mais la situation bizarre m'a un peu excité.

-Stop! Garde tes bas et le porte jarretelle sans poils t'es mignon comme une femelle. Et en plus tu bandes! Je ne suis pas sur que tu bandes une fois équipée.

Elle s'est mise nue, son sexe n'avait pas de poils non plus, mais elle a enfilé dans sa chatte un coté de ce qui est apparu comme une queue monstrueuse de mon coté. Raide, noire, sur son corps fin aux petites hanches, elle faisait sans problème un garçon bien monté malgré ses petits seins en poire qui pointaient.

-Allonge toi et ouvre la bouche.

Elle s'est mise à cheval sur moi le gode monstrueux tendu vers moi, un peu incliné par son poids.

-Bave bien sur le gland. Que tu aies mal sera normal mais il faut que te pénètre avec.

 J'ai tété comme une lope léche une bite, laissant un maximum de salive sur le gland. Le gode était curieux un peu comme un sexe animal avec un gland aplati et épais suivi par ce qui devait être la peau derrière le prépuce et plus large après.

-Arrête et mets toi à quatre pattes. montre ta chatte de petite lopette mâle.

J'ai eu ma frousse et ça ne s'est pas arrangé quand elle a poussé fort sur mon trou pour me prendre comme un clebs. J'ai gueulé quand le gland est rentré mais elle m'a claqué les fesses.

-Attends un peu on commence à peine et tu vas jouir d'une façon spéciale avec une fille.

Le gode faisait son chemin dans mon cul et le plus gros rentrait. Eclatant mon trou comme jamais. Là elle m'a limé le cul, comme un mec mais sur bien plus de longueur. je l'entendais ahaner sur moi. J'ai pensé au gode rentré dans sa chatte qui devait aussi l'exciter.

Elle s'est dégagé d'un coup , laissant mon anus béant ppour me faire mettre face à elle et disposant un coussin sous mes fesses elle m'a repris. Souriante de voir ma gueule de mec défoncé un maximum. Appuyée sur ma poitrine elle a joué avec les pointes.

-Fait comme moi salope. Caresse et pince moi les tétons.

La situation était nouvelle pour moi qui n'avait jamais caressé des seins de fille mais bien malgré moi sous ses coups de boutoir dans l'anus, j'ai, sans bander laissé couler du vrai jus. Jouissant bite molle.

-Mignonne la lopette quand elle jouit mais moi ce n'est pas encore le cas, donc je continue. Gueule tant que tu veux tu auras la plus belle chatte de mec. Un peu comme celle d'Ali. Ne fait pas l'étonné , je sais que il est une vraie fille même si de temps en temps il a encore un reste d'homme. Pince plus fort , fait comme moi. 

Ses ongles pinçaient dur presque jusqu'au sang, alors j'ai redressé la tête pour les mordiller.L'effet n'a pas été immédiat mais son mouvement dans mes fesses s'est fait plus lente comme si elle savourait je ne sais quoi. Elle s'est enfin dégagée et quand elle a défait la ceinture qui maintenait le gode de la mousse coulait de sa chatte.

-Petit clebs. T'auras au moins fait jouir une femme.



J'aime 1
01-02-2023 0 800

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par Manuel

Settings