Louis la chienne (1)

Récit érotique écrit par Manuel le 28-12-2022
Récit érotique lu 514 fois
Catégorie Sadomazo

Bonjour, je m’appelle Éric et je viens d’emménager dans une petite villa au-dessus d’une petite cité balnéaire de Bretagne. Premières vacances depuis mon embauche à un poste de responsable logistique d’un site connu. J’avais un très bon salaire et je m’étais offert un petit cabriolet qui attirait les regards. Une fois installé mon premier déplacement a été vers la plage.

 Installé près des rochers, à l’abri du vent, serviettes sur le sable, je savourais ces premiers moments de liberté totale étant célibataire, attiré par les crevettes roses mâles.

Vous l’avez surement constaté, les homos s’attirent et se reconnaissent vite par un petit je ne sais quoi. Un regard, une démarche ou un sourire.

Le seul endroit d’où l’on pouvait me voir était un rocher situé plus haut. J’étais tranquille, regardant les baigneurs et les surfeurs assez loin, quand le bord de l’eau est passé doucement pour éviter les petits galets une crevette parfaite pour mon goût.

Blond cheveux mi longs, petit maillot ne cachant pas l’absence de poils, serviette à la main j’ai eu droit à un regard appuyé et un beau sourire.

Je n’ai pu cacher une érection subite et d’un geste l’ai invité à s’installer à côté de moi. Il a aussitôt installé sa serviette à côté de la mienne, matant avec insistance la bosse dans mon boxer allongé sur les coudes.

Elle te plaît ?

-Je dois rêver. J’arrive et le premier jour je vois un beau mec sur la plage.

Beau, n’exagère pas, des UV, du vélo cross et un peu de muscu. C’est tout.

-Et dans le boxer tu le muscle aussi ?

Non, là c’est dame nature qui a bien travaillé, ça t’intéresse ?

-Plus que ça. Premières vacances à l’hôtel, première baignade et je tombe sur le plus beau de la plage. Au fait moi c’est Louis mais tu peux décider de m’appeler Loulou. Comme le chien.

Pourquoi Loulou ? Une ressemblance ?

-Un énorme fantasme à assouvir. J’ai dû être un chien dans une autre vie ou une chienne.

J’ai vu son petit maillot gonfler, pas épais mais raide.

On va être forcé de se mettre à l’eau pour sortir de ce coin. J’ameuterais les vacanciers si je remonte comme ça.

Il a eu un petit rire.

-Oui en effet un peu d’eau fraîche fera peut-être du bien à ta protubérance.

On a marché doucement sur les galets du bord puis dès qu’on a eu assez d’eau sa tête a disparue et j’ai senti glisser mon boxer. Une bouche s’est collée à mon gland, une main palpant mes couilles. Il a émergé avec un sourire.

-Je vérifiais si c’était du vrai !

C’est vrai que t’es une petite chienne, on ne se connaît même pas !

-Maintenant moi je te connais.

J’ai tranquillement avancé la main sous l’eau et exploré dans son maillot. La queue était raide mais ni longue ni épaisse.

Et je sors comment maintenant ?

-Nage un peu sans me regarder ça va dégonfler, moi je peux sortir et t’attends sur le parking en haut.

Il m’a laissé bander comme un fou et j’ai fait quelques longueurs de crawl. Au bout d’un moment je devais être présentables. Je suis revenu prendre ma serviette et j’ai monté jusqu’au parking. Il attendait là, serviette à la main.

Viens par-là vers ma voiture. On va chez moi. Pose ta serviette sur le siège. J’ai fait de même et on a roulé jusqu’à ma location. Sur le peu de lignes droite je pelotais son maillot le gardant dans un état d’excitation. Enfin, une impasse et le garage qui s’est ouvert et refermé derrière nous.

Vire ton maillot t’en a plus besoin et monte l’escalier. J’ai suivi matant ces fesses que j’allais défoncer avec plaisir. Il a marqué un arrêt en haut découvrant la vue. J’ai buté sur lui bite en avant, raide et juste en dessous entre ses cuisses.






J'aime 7
28-12-2022 2 514

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par Manuel

Settings