Loulou 7

Récit érotique écrit par Manuel le 06-01-2023
Récit érotique lu 75 fois
Catégorie Sadomazo


On est rentré à la villa et une fois devant la piscine il s’est dessapé.

Avec le frottement du pull ses tétons pointaient outrageusement et je suis allé chercher des pinces à linge.

Quand je suis revenu ses yeux se sont écarquillés.

-Ho maître ! Pas les pinces.

En même temps j’ai vu sa queue se dresser.

Allons ne me dis pas que tu n’apprécies pas, ta bite répond pour toi ! Maigre, j’ai pu tirer sur un des tétons et poser la pince sur l’aréole. Le deuxième a subi le même sort. J’ai constaté que son sexe bavait et j’ai posé le collier, large, autour de son cou.

Maintenant tu es vraiment une chienne. J’ai raison non ?

Il gardait les yeux baissés.

J’ai simplement frôlé sa queue avec les lanières du martinet.

-Oh oui maître. J’aimerais faire comme les chiens et lécher votre anus.

On verra plus tard mais je retiens l’idée. En attendant va chercher les bougies dans l’armoire je sais qu’il y en a pour les coupures de courant. Ses yeux se sont agrandis mais il y est allé.

Allume la première et tiens la droite qu’il y ai de la cire au bout. Il avait bien compris, enfin, à moitié. Donne là moi et allonge toi sur le dos. Je sais le carrelage est froid mais tu vas le réchauffer avec tes fesses ! Ne bouge plus.

De la hauteur de ma ceinture j’ai incliné la bougie, de la cire est tombée entre ses tétons. Il n’a pas pu se retenir de bouger.

Reprend ta place sinon je t’attache et je fais couler de plus bas et ce sera plus brulant !

Cette fois j’ai visé une des pinces il a serré les dents mais pas pu éviter un couinement. J’ai laissé tomber une autre goutte sur la deuxième pince. Il a sursauté sans rien dire.

Ce soir on refera ça une fois que tu seras attaché. J’ai tiré sur les pinces pour les ôter, il a grimacé quand j’ai peloté les bouts de tétons pour ôter la cire collée.

Alors, toujours envie de continuer ?

-Je n’aurais pas imaginé tout ça, le mec dans les bois, le collier et la cire sur mes tétons ! Mais je suis assez vicieux pour apprécier et aimer ce que vous faîtes avec moi.

Comme préparateur de commande, tu es au smig ?

-Oui, je débute.

A paris il faudra trouver un vieil entrepôt pour y emménager. On trouve ça à louer et je mettrais la caution. Moi je n’ai qu’un F2 dans un bel immeuble et je ne pourrais pas faire tout ce que je veux avec toi. En attendant as-tu pris du pain à la boulangerie ?

-Non mais je vais y passer. Prends aussi à la superette du saucisson, ce midi on improvise. Mets une chemisette mais garde ton collier !

-Il va se voir !

Alors ça je m’en fous complétement. Avec ton pantalon déchiré tu ne dérangeras que les rombières. Tiens ces billets mets les dans la poche arrière elle a un fond elle !

Le temps de s’habiller il est parti un peu inquiet de la réaction des gens. Il était prévisible car tout beau, tout neuf avec plein de fantasmes à assouvir. Je comptais bien aller très loin avec ce cadeau que les vacances ici me faisaient.

Il est revenu un moment après tout sourire.

-Les gens ne sont pas curieux, j’ai simplement eu droit à un « Ha vous vous êtes en vacances ». J’ai pris du jambon, je n’ai pas résisté il était beau. Puis il m’a fixé et baissé les yeux en se déshabillant. Il faut que je m’habitue et ce n’est pas si simple.

Bah ça viendra. Avant de manger tu vas te baigner mais je vais te mettre le plug. J’aimerais le voir quand tu plonges. Va le chercher et penche-toi que je l’installe. Bave dessus avant. Voilà, va te baigner. Il a plongé cuisses ouvertes pour bien montrer le plug et pour me faire plaisir.









 


 


















 
















               










 













J'aime 1
06-01-2023 0 75

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par Manuel

Settings