Loulou 9

Récit érotique écrit par Manuel le 12-01-2023
Récit érotique lu 265 fois
Catégorie Sadomazo





Cette fois il n’a pas hésité à plonger et ouvrir mon jean pour sortir mon sexe et le sucer sans chercher si on le voyait. Je le crois pris au piège de mon côté dominant. J’ai lâché mon jus à petits coups. Le premier comme toujours plus important puis d’autres saccadés moins important. J’ai fini en passant mon gland autour de sa bouche pour la faire luire.

On a repris la route jusqu’à la villa où cette fois, une fois nu je l’ai fait mettre à genoux, le torse penché en avant les mains bien allongées dans le prolongement du corps et après cette fois lui avoir fait saliver le gode et ôté le plug, j’ai ajusté le gland du gode et poussé doucement. Le voir s’introduire est un plaisir surtout que chaque boursouflure devait en passant l’anus lui être aussi désagréable à lui qu’agréable pour moi. Une fois la longueur de ma queue entrée J’ai lentement fait des va et vient, l’entendant gémir était un plaisir rare.

En accélérant un peu mon mouvement son gémissement est devenu continu comme la vraie femme qu’il était dans sa peau. Je voyais des perles de bave couler de sa queue molle que j’ai agité un peu, juste pour le plaisir de l’entendre augmenter le son de ses petits cris continus.

J’ai cessé au moment où il allait jouir par le mouvement du gode et c’est seul et sans intervention ni de sa main ni de la mienne que son jus a coulé de sa verge demie molle. Il est resté un moment dans la position, exposant son anus qui se refermait doucement.

-Je n’ai jamais connu une sensation pareille ! C’est dingue vous me rendez fou de plaisir.

Va te plonger dans l’eau et prendre une douche. Tu en profiteras pour laver le gode de tes humeurs. Nous verrons tes tétons avant d’aller dîner et aller à la soirée gay. Je me suis allongé sur un bain de soleil pour faire un peu de bronzage normal, les UV ne sont pas un vrai bronzage et je devais y aller doucement.

 Au bout d’un moment il est revenu tétons pointés, je suppose qu’il avait joué avec et passé à l’eau froide. J’ai sorti du sac du sexe shop la pince avec les élastiques. Il me regardait faire.

Tu t’es caressé les tétons ?

-Oui j’aime bien.

Tu vas les sentir encore mieux. J’ai caressé le premier en tirant un peu dessus puis ayant passé un élastique au bout de la pince je l’ai écarté avant de le poser le plus loin possible sur le téton et j’ai lâché la pince. Enfermant le bout de son petit bout par l’élastique.

-Oh c’est fou l’effet que ça me fait je le sens mille fois mieux !

J’ai fait de même sur l’autre, les rendant symétriques et pointés. Il bandait comme un fou.

J’ai demandé au serveur des huîtres s’il pouvait nous amener un repas froid. C’est ok. Il ne va pas tarder. Après on ira voir cette soirée gay.

-Il faut que je passe un tee-shirt !

Mais non. Reste naturel je suis sûr que ça t’excite.

-Oui follement mais bêtement j’ai aussi la frousse.

Une chienne comme toi n’a pas à avoir peur d’un mâle même s’il n’est pas alpha.

-Oui je sais mais je suis aussi surement très bête pour toi.

Pas du tout. Tiens j’entends la clochette va ouvrir. Ce ne peut être que lui.

La frousse l’a fait débander mais il a obéi. Ouvrant au mec qui l’a détaillé avec un sourire.

-Encore plus beau une fois nu ! Garde la porte ouverte je prends les bacs plastiques et j’arrive.

Je le voyais se cacher le plus possible derrière la porte le temps qu’il prenne les bacs dans la voiture et les amène.

-Bonjour j’ai tout ce que vous avez commandé. J’ai juste ajouté six huîtres de chez mes parents en cadeau.

Salut, tu as déjà vu Loulou mais pas encore dans cette tenue je pense.

-Non, juste aperçu mais c’est un beau petit mec.

Tu peux dire aussi que c’est une vraie chienne. Tu vas à la soirée tout à l’heure ?

-Oui surement pour voir, après le service.

Juste pour voir ? Je pensais que tu consommais aussi.

-Pas juste de votre part, vous avez chopé le plus beau spécimen.

 Tu sais, à part mes goûts un peu spéciaux il aime la queue, blanche ou noire.

-Il faut que je retourne bosser mais s’il aime ça et que tu n’es pas jaloux, pourquoi pas.

Il a caressé le bout d’un téton en passant et reparti.










 


 


















 
















               










 















J'aime 1
12-01-2023 0 265

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par Manuel

Settings