Eric 3

Récit érotique écrit par Manuel le 23-01-2023
Récit érotique lu 391 fois
Catégorie Sadomazo

Je suis resté comme ça, cuisses grandes ouvertes, levant la tête de temps en temps. La position était impudique et je ne pouvais m’empêcher de bander de me savoir exposé. Il y a eu du bruit dans le couloir et Pascal est entré à quatre pattes et s’est directement mis entre mes cuisses pour lécher mon anus du sperme des bords de mes fesses jusqu’à glisser la langue au plus loin qu’il pouvait. Tenu en laisse par son maître il est remonté sur mon gland encore tendu pour le nettoyer et a léché aussi les mailles du tee-shirt.

-Alors Pascal, j’ai bien travaillé ? Comment trouves-tu ton compagnon de jeu ?

- Vous l’avez bien ouvert pour sa première sodomie. J’ai tout vu par la liaison et j’avais deux de vos amis en ligne qui veulent le tester. Ceux qui ont leur lopette. Ils devraient arriver.

J’ai remarqué à ce moment les moufles à ses mains qui devaient lui rendre difficile la branlette. Puis j’ai réagi.

Des mecs vont venir ici ? Me voir comme ça ?

-Ben oui. Habitue-toi à montrer ce que tu caches et qui te donne du plaisir en offrant le meilleur de toi. Je ramène Pascal et je reviens près de toi.

J ‘ai vaguement essayé de me détacher avant de comprendre qu’après tout j’avais toujours été sevré de sexualité. Julien m’avait bien cerné dans mes échanges courriels.

Il est remonté avec une petite bassine et une éponge dans la main. De l’autre il tenait un rasoir vibrant.

-Je vais dégager l’endroit de ton trou pour qu’on le voie mieux.

Il est allé au lavabo mettre de l’eau dans la bassine et utilisant ma mousse à raser il a enduit mes fesses de mousse. Il avait allumé de nouveau la cam et la télé et je voyais des traînées blanches autour de mon anus puis plus sombre quand il s’est rapproché du bord. Nettoyant régulièrement le rasoir et écartant mes fesses pour passer le rasoir aux endroits plus délicats.

-Aujourd’hui on est samedi mais demain j’ai un pote qui élimine les poils au laser. Tous les poils. Ceux de ton sexe côté mâle comme ceux côté femelle. Tu auras ainsi la peau toute lisse.

Une fois fini j’ai vu mon trou entouré de peau brune, plissé, un peu entrouvert.

-Là, t’as une très belle chatte de mec et je sais que tu en avais envie tu me l’a dit. Pour le moment elle est à peine ouverte et c’est normal, l’introduction du pénis est facilitée. Le reste de tes anneaux sont serrés et se resserreront après un temps plus ou moins long. Regarde je fais un gros plan.

Il a écarté les bords et j’ai vu la chaire rose fermée au fond.

-Ah j’ai un appel. Il a décroché. Salut Saïd tu es où ?  Tu arrives avec Nicolas ? Génial. Dans cinq minutes ? Ok je descends.

-Du pot pour toi. Tu vas connaître ton premier black et son jeune bâtard d’un an de moins que toi. Je te laisse je vais les accueillir.

Je flippais comme un malade, je connaissais la réputation des blacks et j’ai craint pour mon cul. J’avais vu en vidéo des blacks hyper longs et même si je voulais tout essayer. J’étais anxieux.

Le premier à entrer devait être son jeune, nu, sexe entre les cuisses et collier de clebs au cou il m’a jeté un coup d’œil. Le suivant était en jogging et polo. Lui a pris le temps de passer la main sur mon torse avec le tee-shirt encore humide, pinçant à travers les mailles un des tétons. J’ai gémi. Je voyais la bosse de son jogging qui le déformait. Julien suivait petits regards vicieux.

-Tout beau et presque neuf tu as vu son dépucelage.

La voix grave du black a lancé au jeune de passer sa verge molle sur mes lèvres, ce qu’il a fait. Même molle elle était lourde et belle. J’ai entrouvert les lèvres et sorti la langue pour lécher son sexe mou. Je ne voyais plus entre mes cuisses mais j’ai senti deux mains écarter mes fesses pour cracher dans mon trou.

-Il est malade ton mec ou quoi Il bande tout le temps !

-Non simplement très excité par l’émotion de tout ce qui arrive si vite pour lui.

Le jeune black frottait mes lèvres et commençait à se raidir me forçant à lever la tête pour aller jusqu’au gland

-Enjambe le pour qu’il suce bien je mets un coussin sous sa tête.

J’ai eu cette fois devant les yeux le gland vite enfilé dans ma bouche, ses couilles battant mon menton à chaque fois. Entre mes fesses j’ai senti un truc chaud, raide qui forçait mon trou. Je ne pouvais pas crier, simplement gémir sur la queue que je suçais. Raide et pas petite. Deux mains se sont posées sur l’emplacement des tétons pour les malaxer et relever le tee-shirt pour avoir accès à la peau de l’aréole qui a été pincée.

Dans mon trou la bite du mec était entrée et me ramonait sans pitié pour prendre son pied.

-La petits salope est encore serrée, c’est bon ça !

Nicolas le jeune a demandé s’il pouvait jouir.

-Attends un peu je vais me lâcher aussi il sera plein des deux côtés. Il donnait des coups furieux dans mes fesses.

-Vas-y bâtard lâche ton jus.

J’ai eu une forte giclée dans la bouche qui a débordée des lèvres puis d’autres que j’ai pu avaler car moins grosses. Il s’est dégagé avec un sourire pour me lécher le visage de son foutre et m’a même enfoncé la langue dans la bouche en un baiser peu pudique.

-Il a joui Monsieur Saïd ?

-Juste de la bave.

Alors je vais le récompenser il a changé de place pour me lécher puis pomper ma queue en remontant les couilles. Il faisait ça en habitué et je n’ai pas résisté en lui envoyant à mon tour mon sperme dans la bouche. Moins abondant car pas habitué à me faire sucer.

-Comment ça va Éric ? Tout est conforme à tes envies secrètes ?

Oh oui ! Même mes rêves les plus fous n’allaient pas jusque-là mais c’est bon !

-Alors tu as mérité le collier de chienne.

Il a passé un collier assez large en cuir avec un anneau et avant de me détacher a enfoncé dans mes fesses grasse un plug de bon diamètre. Commençant par les jambes il a mis une menotte à chaque cheville et une petite chaîne entre les deux avant de détacher mes poignets

-Lève-toi, considère-toi au service des mâles présent Pascal, je ne le considère pas comme un mâle mais Nicolas si. Il aime prendre et se faire prendre, sucer et se faire sucer, bref tout. Tu auras l’occasion de voir un autre pote tout à l’heure, il bosse encore



J'aime 5
23-01-2023 1 391

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Je me connecte ou je m'inscris

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

Récits / Histoires érotiques du même auteur

Voir la suite des récits erotiques écris par Manuel

Settings